LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les sacs à dos pour ordinateur portable Urban Factory ...
19.99 € 39.99 €
Voir le deal

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

3 participants

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Mar 8 Fév - 13:52

Very Happy ils vont les regretter les traversées tranquilles entre le continent et la corse

SURTOUT QUE LA PLUPART DU TEMPS
LE PERSONNEL DE BORD TE FAISAIT LA GUEULE COMME SI ON LES EMBETAIT

sauf la traversee de 2010
ou là on etait 300 passagers dans un bateau a 2000 places et là ils etaient tres obligeants
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mer 9 Fév - 8:13

Grève à la SNCM : "Si rien n'est fait, alors nous ne tiendrons pas le coup"
Publié le mardi 08 février 2011 à 21H05



Marc Dufour, le nº2 de la SNCM, ne cache pas son ras-le-bol face à la grève qui depuis dix jours maintenant, paralyse l’activité de la compagnie. Un conflit pénalisant, compte tenu de la situation dans laquelle se trouve l’entreprise. "Si rien n'est fait, alors nous ne tiendrons pas le coup", nous a-t-il notamment déclaré.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mer 9 Fév - 12:06

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 284571IMGP3914
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Jeu 10 Fév - 8:10



Marseille : violents incidents entre CRS et grévistes de la SNCM
http://www.laprovence.com/video/Marseille%2B%253A%2Bviolents%2Bincidents%2Bentre%2BCRS%2Bet%2Bgr%25C3%25A9vistes%2Bde%2Bla%2BSNCM/iLyROoafzgDD/laprovence/actualite
Près de cinquante policiers sont intervenus sur la passe sud du port de Marseille, près de l'esplanade du J4, afin de dégager une amarre mise en place par les marins grévistes de la SNCM. Celle-ci obstruait l'entrée du port.

L'intervention des forces de l'ordre a mené à de violents incidents entre CRS et grévistes. Plusieurs personnes ont été blessées du côté des grévistes.



aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Ven 11 Fév - 9:47

Calvi
Voter
1Les projets pour bâtir un tourisme patrimonial.Publié le vendredi 04 février 2011 à 07H18
Dans le cadre du programme européen Leader, les membres du comité de programmation se sont réunis à Cateri pour étudier les six projets proposés.

DR
Élaborer un tourisme patrimonial. Telle est la motivation du syndicat mixte du pays de Balagne. Pour ce faire, 18 membres du comité de programmation se sont réunis mercredi à Cateri afin d'étudier six projets déposés par des collectivités mais également par des privés. Une démarche qui s'inscrit dans le cadre du programme Leader. D'initiative européenne, ce dernier a pour but de développer les zones rurales. La Balagne, labellisée Leader en 2009, s'avère être un terrain idéal pour élaborer un tourisme patrimonial défendu par le syndicat mixte. « Le gisement culturel est important mais n'est pas encore valorisé. Des produits touristiques identitaires doivent être créés comme par exemple le réseau des sentiers du patrimoine. Il faut pérenniser et développer une terre de rencontres », assure Pierre Poli, président du syndicat mixte. Pour proposer une « alternative au tourisme de masse subi chaque année », ajoute-t-il.

Charte paysagère et formation des artisans

Un appel aux différents acteurs du développement local a été lancé afin qu'ils puissent apporter leur pierre à l'édifice. Parmi les six projets qui ont déjà été déposés, trois sont portés par le syndicat mixte, deux par des associations et le dernier par un privé. « La diffusion d'une charte paysagère est une priorité, souligne Pierre Poli, afin que les collectivités, professionnels du bâtiment ou services du département comme la DDE puissent prendre connaissance des recommandations en matière de construction. » Parallèlement, un document simplifié destiné au grand public sera édité. Et pour respecter cette charte, « la mise en place d'un service d'architecture conseil est envisagée afin de conseiller particuliers et collectivités », souligne le président du syndicat mixte. Pour un seul but : l'harmonie architecturale. Autre projet : former les entreprises locales spécialisées et les artisans afin qu'ils puissent intervenir sur les différents chantiers de réhabilitation du patrimoine. Ce qui permettrait de créer des emplois, développer la filière en évitant de faire systématiquement appel à des entreprises venues du Continent. Le seul projet privé concerne des « séjours racines ». « Il s'agit d'accueillir des touristes hors saison et hors littoral pour leur faire découvrir le patrimoine balanin avec des parcours à thèmes, visites des villages, des artisans », explique Pierre Poli. Six projets sont étudiés pour l'instant. Mais le président du syndicat mixte en attend beaucoup plus : « Notre objectif est d'en recueillir une trentaine d'ici à 2013. Pour cela nous renouvelons notre appel aux différentes collectivités et aux privés, nous animons le territoire afin de susciter les initiatives. Nous sommes prêts à étudier leurs propositions et à les soutenir. » Pour bâtir un tourisme adapté au territoire.

Savoir +

Syndicat mixte du pays de Balagne : 04.95.56.28.89.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Sam 12 Fév - 13:52

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 661775IMGP4013
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Dim 13 Fév - 13:54

SOCIAL
SNCM: sanctions ou
licenciements?

Du côté de la direction de la
SNCM on dit avoir fait parvenir
"dix lettres pour des entretiens
préalables à des sanctions pouvant
aller jusqu’au licenciement",
suite au blocage des passes
du port avec les chaloupes
des navires. Du côté de la CGT
on répond qu’il s’agit de "25 lettres
pour des entretiens préalables
aux licenciements" lesquels
seraient prévus de longue date.
"Certains faits nous paraissent bizarres.
Début 2010 c’est le cabinet
dirigé par M. Dufour qui a fait
l’audit concernant la compagnie
et comme par hasard, ce même
Marc Dufour a été nommé directeur
général de la compagnie en
septembre. Peut-il être juge et partie
? J’ai demandé, en tant que
membre élu du conseil de surveillance
à prendre connaissance
de cet audit, on mel’a refusé" souligne
Frédéric d’Alpozzo, délégué
CGT. Et de conclure : " Une
chose est certaine, nous ne répondrons
pas à ces convocations" .
Hier matin, les marins CGT et
duSAMMM (syndicat autonome
des marins de la marine marchande)
à Marseille et à Bastia,
ont reconduit la grève jusqu’à
lundi. Elle a débuté le 31 janvier
et, depuis, cinq navires sont bloqués
à quai et les voyageurs
orientés vers la compagnie
"soeur" la CMN. Pour la direction
de la SNCM, les pertes s’évaluent
à 200 000 euros par jour
"sans compter le préjudice sur la
saison printemps-été à venir impactée
par l’image négative des
grèves" précise Paul de Rosen, directeur
commercial.
La diminution des rotations
entre Nice et la Corse et la vente
du NGV Liamone sont à l’origine
de ce conflit. Le conseil général
des Alpes-Maritimes, propriétaire
du port de Nice est à l’initiative
de cette décision suite à des
plaintes des riverains contre le
bruit et la pollution.
Paul Giacobbi, président du
conseil exécutif de Corse et Dominique
Bucchini, président de
l’assemblée territoriale ont adressé
un courrier commun à Eric
Ciotti, président du conseil général
des Alpes-Maritimes. "Nous
pensons qu’une concertation entre
nos deux collectivités aurait
permis d’éviter un conflit social
et une remise en cause de la continuité
territoriale..." écrivent-ils
avant de préciser que "le Liamone,
utilisant du gasoil et non du
fuel lourd, est probablement le
navire le moins polluant de la
SNCM".
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Dim 13 Fév - 18:10

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Iden2239

Riva Bella entre beauté et spa



L'été, c'est un lieu de villégiature pour naturistes. Un paradis pour ceux qui aiment se balader à poil entre les tentes et les bungalows. En hiver, on se rhabille à Riva Bella, mais pas trop : c'est alors un centre de thalasso tout public.



70 hectares coincés entre la mer et les grandes étendues de la Plaine orientale. Un espace sauvage. Un site classé et protégé à découvrir, à pied ou à vélo, le long d'un étang. Le bien être au coeur de la nature. Avec en plus, les bienfaits de la mer. Et ce n'est pas un atout négligeable dans le coin. L'eau de la côte Est offre une exceptionnelle concentration en ions négatifs. Une richesse en iode, en oligo-éléments et en zooplancton réputés depuis l'Antiquité pour ses vertus thérapeutiques. Tout ceci au profit de votre corps.
L'espace thalasso se veut intimiste et élégant. Caché sous les pins, il s'ouvre directement vers le large et laisse entrer la lumière. Dès l'entrée, une agréable atmosphère vous berce par ses odeurs d'huiles essentielles. Serviettes blanches. Ambiance zen, forcément, avec salles de détente insonorisées et même une tisanerie pour déguster une infusion tout en se prélassant. La vaste piscine chauffée et couverte permet de s'abandonner aux joies de la nage, sportive ou détente, tout en profitant au travers des larges baies vitrées des sommets enneigés qui dominent le Fium'orbu.
Mais pour ceux qui aiment bien faire trempette, le must reste le bain bouillonnant au sérum d'algues. Rien de tel pour calmer les douleurs et stimuler la circulation, dans une eau à 37°. 20 minutes passées là-dedans équivalent aux bienfaits d'une journée entière passée en mer. Au Riva Bella, le bien-être se conjugue aussi sous ses formes les plus inattendues. Façon « lit flottant ». Une sorte d'apesanteur en musique accompagnée de vibrations bienfaitrices. Dans un isolement total et bercé par des lumières apaisantes.
La Costa Serena dispose ainsi d'une thalassothérapie d'exception... 500 m² dédiés aux soins du corps et de l'esprit pour rééquilibrer les organismes fatigués avec des produits 100 % nature. Hydrothérapie marine, hammam traditionnel, bio-sauna, enveloppements d'algues... Et des techniques de massages venues du monde entier. Ayurveda, pour la touche indienne, basé sur l'absorption par la peau d'huiles apaisantes. Shiatsu, pour l'ambiance japonaise et une thérapie basé sur des pressions verticales. Ou encore les massages californiens qui donnent l'entière mesure de ce que peut nous apporter le sens du toucher.
Pour ceux qui préfèrent opter pour la remise en forme, Riva Bella propose aussi toute une série de programmes de cardiotraining, d'aquagym ou de stretching. Quant aux plus coquets, à eux de se laisser abandonner aux différents soins : coiffure, esthétique et beauté. A la journée ou en cure. Au forfait, ou à la carte, la gamme de soins semble infinie

bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Sam 19 Fév - 9:34

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 NM-320788
Toulon: Moby Lines lève l'ancre et Corsica gonfle la voile.Publié le vendredi 18 février 2011 à 07H12
Tous les départs de Moby Lines sont annulés à partir du 25 février.


Corsica Ferries ne comptera plus désormais de concurrent dans le port de Toulon. La compagnie Moby Lines quittant la rade définitivement...
La baleine Bleue de la compagnie maritime Moby Lines, pourtant fraîchement amarrée depuis le 1er avril dernier au port de Toulon pour assurer les liaisons vers Bastia, a finalement décidé de reprendre le large.

Tous les départs seront annulés à partir du 25 février a fait savoir, mercredi, l'armateur italien. Et ce, en raison de « l'augmentation du prix du carburant et du non-paiement des subventions prévues par la Région Corse ».

« Toulon, première ligne de desserte »

Titi et Gros Minet, les « toons » de la compagnie ont en effet connu bien des mésaventures : grèves répétées de la CGT-SNCM et refus de l'octroi de l'aide sociale malgré les promesses de l'ancienne collectivité territoriale corse (les élections étant passées par là)...

En début d'année, la chambre de commerce et d'industrie de Bastia et de la Haute-Corse comptabilisait 605 000 passagers vers Toulon et une progression de 28 % devant Nice (406 000) et Marseille (293 000). Son directeur général des services, Philippe Albertini, confiant, « sur le faisceau national, Toulon est la première ligne de desserte... Le développement de l'activité sur la ligne Toulon-Bastia s'analyse fondamentalement par le positionnement à l'année de la compagnie Moby-Lines. (1) » Cette dernière s'enorgueillait d'avoir transporté plus de 115 000 passagers et 31 283 m3 de fret en six mois. Moby Lines avait même investi 20 millions d'euros pour lancer un nouveau bateau pour relier Toulon à la Corse.

Si la chambre de commerce et d'industrie du Var regrette ce départ, Pierre Mattei, directeur général de Corsica Ferries, ne sonne pas pour autant les trompettes. « Nous n'avons pas à commenter les décisions de nos concurrents. Nous souffrons nous aussi de l'augmentation du carburant et de la baisse de l'aide sociale, mais nous avons démontré une grande viabilité du port de Toulon. Nous sommes la première compagnie sur Toulon vers la Corse. »

Corsica Ferries poursuit sa progression

Avec 1,3 million de passagers comptabilisés l'an dernier sur les lignes Toulon-Corse (soit +10 %), la compagnie Corsica prévoit encore d'augmenter ses traversées de +3 %. Soit 1976 traversées au lieu de 1912 en 2010.

Un développement qui ravit Jacques Bianchi, le président de la CCI du Var. « C'est regrettable qu'il n'y ait plus une seconde ligne, mais vu la progression de Corsica Ferries qui a une offre plus adaptée que Moby sur la Corse, ça ne devrait pas engendrer de gêne. Il y a de la place pour récupérer les 140 000 passagers à l'année de Moby. » Et de lancer au passage un message vers la Corse, concernant l'aide sociale, fruit de la difficulté : « Ce serait bien que nos amis Corses se rendent compte du service que rend Corsica d'être un pont avec le continent. Ne pas les aider, c'est comme une épée de Damoclès. Nous avons un service de qualité avec Corsica. Il faut tout mettre en oeuvre pour que ça continue. »

La différence de traitement en terme d'aide sociale accordée ou non aux compagnies maritimes aura donc eu raison de Moby. Le directeur général de Corsica Ferries reconnaissant qu'en raison de la baisse de la dite subvention, les tarifs avaient été « un peu » augmentés depuis.
1. Corse Matin du 18 janvier 2011
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Mar 22 Fév - 12:14

la SNCM, l’enlisement du
conflit fait craindre le pire
Il est entré dans son 22e jour. Les marins
et des élus en appellent à l’État


Du public au privé
La SNCM est, avec la CMN, l’opérateur
historique à qui l’État a
confié, dès 1976, la desserte de
la Corse dans le cadre d’une délégation
de service public. À ce titre,
elle possède la flotte la plus
importante, ce qui lui permet
d’assurer, tout au long de l’année
en haute comme en basse
saison, ce qu’on appelle "la continuité
territoriale". Cette mission
s’exécute en contrepartie d’une
dotation à présent attribuée par
la Collectivité territoriale de Corse,
au départ du port de Marseille.
L’ensemble des ports corses,
sept au total, est desservi.
Privatisée en 2006, la compagnie
maritime est aujourd’hui
majoritairement détenue par le
groupe Véolia. Mais l’État, même
minoritaire, reste un actionnaire
de poids. Les salariés ont
aussi acquis une partie du capital
de l’entreprise

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 2_bmp13


"Tout dialogue social
honnête et loyal
est impossible." F. ALPOZZO

Au22e jour de grève, le dialogue
n’est toujours pas
renoué avec la direction
de laSNCMet le conflit s’enlise.
Du coup, les marins CGT et
Autonomes multiplient les rendez-
vous. Ainsi hier, une délégation
a été reçue à la mairie de
Marseille par le premier adjoint
Roland Blum. Au même instant,
une autre, conduite par
Frédéric Alpozzo, le secrétaire
général des marins CGT, l’était
à Ajaccio.
De plus en plus nombreuses
sont aussi les voix qui s’élèvent
pour demander à l’État, actionnaire
avec 25% du capital de la
compagnie, de s’impliquer.
"J’ai promis aux marins d’intervenir
auprès de la direction de
la SNCM et d’en faire autant
auprès de Thierry Mariani, le secrétaire
d’État aux Transports.
Le temps qui passe met en danger
la compagnie. Il faut que la
grève cesse", indique Roland
Blum. Qui a également décroché
son téléphone pour demander
à Éric Ciotti, le président du
Conseil général des Alpes Maritimes
qui a pris la décision de réduire
les escales dans le port de
Nice des navires qui desservent
la Corse, de les recevoir.
Car là est bien le point de départ
de la grève. Au terme de
2010, le port de Nice a réduit à
300 le nombre des "touchées"
globales pour les bateaux de la
Corsica Ferries et de la SNCM.
La première a supprimé deux
navires, la seconde a choisi de
retirer le Liamone. Un navire à
grande vitesse (NGV) qu’elle
souhaite vendre. Les marins
ont perçu dans cette décision
un pas vers une réduction de la
flotte et redoutent des conséquences
sociales. Dans un courrier
adressé à la direction qui
proposait de renouer le dialogue,
ils écrivent : "Avec le
non-remplacement duNGV Liamone,
vous décidez d’agir unilatéralement,
sans respecter nos
accords, sans tenir compte des
instances représentatives du personnel
(...) Dès lors, comme
nous l’avons fait constater
auprès des services de la Direction
interrégionale de la Mer
(...), tout dialogue social honnête
et loyal est impossible." Autrement
dit, la confiance n’est
plus de mise.
Au point que vendredi, en
présence de Bernard Thibault
venu à Marseille, Frédéric Alpozzo
lançait : "Si on dépèce la
SNCM, alors, oui, nous irons en
justice".
Gérard Couturier, le président
de la SNCM et Marc Dufour,
directeur général recruté
après avoir réalisé un audit, se
veulent rassurants. Expliquant,
chacun, que laSNCMs’est réorganisée
et que le nombre des rotations
au départ de Marseille a
été augmenté afin de mieux répondre
à la demande.
Ils ajoutent "ne pas vouloir
réaliser un plan social". Mais répondent
aussi aux syndicats
qui revendiquent la mise en service
d’un dixième navire, "qu’il
n’est pas question de revenir à
une flotte de dix unités quand
on n’en a besoin que de huit".
Dans La Provence d’hier, Gérard
Couturier a aussi évoqué le
contexte général. "Il faut une
clarification rapide des intentions
de la collectivité territoriale
de Corse sur le service public."
Une certitude cependant: la
SNCMdont les recettes ont fondu
de 10 millions d’euros (M¤)
en 2010, va mal. La compagnie
a déjà perdu 4 M¤ et le STC fait
campagne pour que les régions
Paca et Corse entrent à son capital.
Mais au-delà, c’est le pourrissement
qui inquiète. "Tout se
passe comme si Véolia hésitait à
rester", résume un observateur
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Mer 23 Fév - 12:38

A LA SNCM, LE CONFLIT S’ETERNISE
Dix marins convoqués pour un entretien préalable

Les banderoles fustigeant la direction de la SNCM sont toujours
sur les bateaux cloués à quai.

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 3_bmp17

A la SNCM, le conflit qui depuis
23 jours maintient à quai les
navires de la flotte, se poursuit
toujours. Une situationmarquée
par l’absence de négociations entre
la direction de la compagnie
maritime d’une part, et les marins
CGT et Autonomes d’autre
part. Seule évolution : les banderoles
accrochées aux bastingages
du Paglia Orba, devenu QG
des grévistes, s’étoffent de nouveaux
slogans.
C’est aussi aujourd’hui que
dix marins ont été convoqués
par la direction des ressources
humaines dans le cadre "d’un entretien
préalable à un éventuel licenciement".
Il leur est reproché
d’avoir utilisé des canots de sauvetage
pour tendre des filins aux
passes Nord et Sud des bassins
de Marseille, le 9 février. "Ils ont
désobéi aux officiers et je me dois
de faire respecter l’autorité des officiers"
a justifié Gérard Couturier,
le président de la SNCM. En
réponse, la CGT filtrera ce matin
l’entrée du siège social. "Nous
voulons empêcher les marins de
se rendre à cette convocation. Les
autres personnes pourront en revanche
accéder à leur travail", explique
Frédéric Alpozzo, secrétaire
général desmarins.
Comment sortir de l’impasse ?
" Nous voulons bien renouer le
contact, mais la CGT ne veut pas
venir seule à la table de négociation.
Elle veut que l’État soit présent,
or nous considérons toujours
que ce conflit est une affaire
purement interne", commentait
hier encore la direction. Qui chaque
jour perd une moyenne de
200 000 euros et creuse un peu
plus son déficit. Une situation
qui inquiète les autres organisations
syndicales représentant les
personnels au sol et les officiers.
Dans un courrier, ils s’interrogent
sur "l’enlisement du conflit"
et "appellent de leurs voeux une
réunion de sortie de crise".
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Ven 25 Fév - 11:35

UN BATEAU CET ETE.µ


L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 674695IMGP4338
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Dim 27 Fév - 15:50

Grève à la SNCM: le bras de fer
conduit au pourrissement du conflit
26 jours de grève et pas
d’issue en vue. La direction
ne veut rien céder

Une table, quelques chaises,
une banderole aux couleurs de
la CGT, un drapeau français et
des marins qui en sont à leur
26e jour de grève. La scène se déroule
sur le quai du port de Marseille,
auquel est amarré le Paglia
Orba, un des dix bateaux de
la SNCM. Devenu navire amiral
des grévistes, ses ponts supérieurs
portent quelques slogans
qui scandent la colère des personnels
à l’encontre de leur direction.
Parmi eux, un mot accroche
le regard : "Menteurs". Il
vise le président de la compagnie,
Gérard Couturier et son directeur
général, Marc Dufour.
L’ancien patron de la compagnie
aérienne Air Littoral, recruté
pour réaliser un audit, puis intégré.
C’est pour lui que Frédéric
Alpozzo, le secrétaire général
des marins CGT, a les termes
les plus durs. "Son audit
qui parlait de réduire la flotte et
de plan social, on m’en a refusé
la communication. Cet homme
pratique une gestion opaque.
On ne sortira pas du conflit tant
que l’emploi sera menacé".
Le conflit, justement, personne
n’en voit le bout. La grève,
débutée fin janvier après la décision
du port de Nice de réduire
le nombre des escales et "les
nuisances aux riverains",
conduisant la SNCM à retirer le
Liamone de sa flotte, bute sur
une absence de confiance. Du
coup, les négociations sont
rompues. "Les syndicats grévistes
n’ont toujours pas répondu
aux invitations successives de la
direction", écrit Marc Dufour.
"On veut bien se mettre autour
de la table, mais avec l’État, le
ministre, pas avec une direction
qui ment", rétorque Frédéric Alpozzo.
"Elle veut dépecer la compagnie
et ne respecte pas les accords.
Il nous faut des engagements
pour l’avenir".
"C’est du caprice syndical", a
jugé Gérard Couturier. "On ne
me fera pas armer un dixième
navire lorsque nous n’en avons
besoin que de 9". Depuis, plus
rien ne bouge. La SNCM avoue
avoir d’ores et déjà perdu 5 millions
et doute que ses navires
ne puissent entamer leurs révisions
techniques à compter de
la semaine prochaine. "Si tel
était le cas, la saison d’été serait
compromise", a prévenu Gérard
Couturier
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 1 Mar - 11:43

SOCIAL
Les marins de la SNCM
veulent "la transparence"
"Lorsque l’État est actionnaire
dans une entreprise, c’est non
seulement son droit d’intervenir
mais c’est surtout son devoir
pour sauvegarder l’emploi." Les
marins CGT de la SNCM, grévistes,
se plaisent à rappeler ces
propos du président Sarkozy,
en 2010, concernant Renault. Ils
s’interrogent surtout sur le silence
de l’État, détenteur de 25%
des parts de la SNCM, dans ce
conflit qui dure depuis le 31 janvier.
Comme chaque jour depuis
un mois, l’assemblée générale
des marins CGT a reconduit
la grève ce lundi et la recond
u i r a c e r t a i n e m e n t
aujourd’hui. Ducôté de la direction
"rien n’a bougé depuis vendredi",
nous disait-on et aucun
rendez-vous n’était prévu avec
les représentants des grévistes
qui appellent de leurs voeux une
"table ronde pour faire toute la
transparence dans ce conflit". Lequel
a trouvé ses origines dans
la suppression du NGV Liamone,
qui assurait les liaisons entre
Nice et la Corse (voir nos précédentes
éditions). "La direction
annonce très clairement qu’elle
ira jusqu’au bout sans aucune
possibilité de négociation, ces
procédés sont de nature à créer
des affrontements et bafouent
les droits sociaux", soulignait
Frédéric Alpozzo, porte-parole
de la CGT. Un courrier était, à
l’heure où nous écrivions ces lignes,
en préparation. Il sera
adressé à Nathalie Kosciusko-
Morizet, ministre de l’Écologie
et des Transports et à son secrétaire
d’État, Thierry Mariani
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mer 2 Mar - 11:15

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 865320IMGP4484

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 512902IMGP4485

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 497694IMGP4486
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Jeu 3 Mar - 11:16

SNCM : vers la reprise du dialogue ?
Publié le mercredi 02 mars 2011 à 19H21


La direction de la SNCM a fait un pas vers les deux organisations syndicales qui sont à l’initiative de la grève débutée le 31 janvier dernier. Elle propose une rencontre prochaine pour sortir de la crise.

bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Lun 7 Mar - 13:37

SNCM : 34e journée de grève, pas de sortie de crise en vue
le lundi 07 mars 2011 à 10H09


La compagnie marseillaise et les deux syndicats grévistes (CGT et SAMMM) ont poursuivi toute la journée d'hier les négociations reprises non sans mal la veille. Et si la sortie de crise semble encore loin - les personnels ont reconduit leur arrêt de travail qui immobilisera tous les navires à quai pour la 34e journée consécutive -, les partenaires sociaux ont planché sur le dossier pendant près de huit heures; la direction de la SNCM s'est refusée à tout commentaire.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 8 Mar - 15:30

La SNCM entre ce matin
dans son 35e jour de grève.
Hier, en effet, les négociations
qui avaient repris en début
d’après-midi après s’être engagées
samedi et poursuivies dimanche,
n’ont pas abouti.
Alors que la direction expliquait
hier, en début de soirée,
"que les discussions venaient de
cesser pour aujourd’hui, mais
que rien ne serait dit afin de sauvegarder
une chance d’aboutir",
les marins CGT et du
SAMMM (Syndicat Autonome
des Marins de la Marine Marchande)
ne cachaient pas leur
déception : "On a proposé un
protocole de sortie de conflit, on
a fait des propositions pour armer
un dixième navire, mais
rien n’y a fait : la direction est
restée inflexible sur sa volonté
de réduire sa flotte de dix à neuf
navires, nous a expliqué Frédéric
Alpozzo. Les propositions faites
et le compte rendu des discussions
ont été proposés aux marins
en assemblée générale. Ils
ont décidé de poursuivre la grève.
Pour discuter il faut être
deux et malheureusement nous
constatons que ce n’est pas le
cas".
Ainsi donc, malgré la présence
aux négociations d’un témoin
médiateur en la personne
de l’expert du Comité d’entreprise,
le conflit de la SNCM
est plus que jamais dans l’impasse.
"La balle est dans le
camp de la direction, ajoutait
Frédéric Alpozzo. Nous n’avons
pas fixé de nouveau rendez-
vous. Nous avons simplement
convenu de nous revoir si
une ébauche de proposition se
faisait jour. Mais il est clair que
pour nous il est plus que jamais
nécessaire que l’Etat joue son rôle
et intervienne."
Pour la SNCM, qui perd 200
000 euros chaque jour de grève,
le coût de ce conflit - le premier
depuis qu’elle a été privatisée
- s’élève à près de 7millions
d’euros.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mer 9 Mar - 16:15

"Aucune sortie négociée sur ce
conflit" : après l’échec des discussions
avec leur direction, les syndicats
CGT et SAMMM (syndicat
autonome des marins de la marine
marchande) en sont persuadés
et refusent une nouvelle rencontre
avec la direction régionale.
Ils estiment, qu’aujourd’hui,
"compte tenu de l’opacité qui règne
sur le devenir de la compagnie,
l’État doit intervenir", souligne
Frédéric d’Alpozzo, secrétaire
de la CGT marins, s’exprimant
au nom des deux organisations.
Décidés "à aller jusqu’au bout"
pour obtenir l’organisation
d’une table ronde en présence
du ministre ou de son représentant
des Transports et des Finances,
ils ont décidé, hier après-midi,
de nouvelles actions de blocage.
Ils ont bloqué les passes du
port interdisant toute entrée et
sortie de navires et empêchait,
hier soir, le départ du cargo de la
CMN "Le Kallisté". Aujourd’hui,
le conflit rentrera dans son 38e
jour. Il fragilise un peu plus la
SNCM qui affiche un déficit de
30millions d’euros
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Ven 11 Mar - 13:51

Le GIPN est intervenu hier matin pour
déloger les grévistes qui bloquaient
les accès au navire "Kallisté" de La Méridionale.

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Imgp4710
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Sam 12 Mar - 11:19

SNCM: les marins seront
en grève jusqu’à mardi
Ce jour, à Paris, se tiendra un conseil de surveillance ou tout sera mis à plat


Après le coup de chaud de
jeudi, la tension est retombée
sur les quais du port
de Marseille, dont les accès sont
libres. Pour autant, le bras de fer
entre la direction de la SNCM et
les marins se poursuit. Hier matin,
réunis en assemblée générale,
ils ont reconduit leur mouvement,
à présent entré dans son
40e jour. Tout à l’heure, ils le reconduiront
très vraisemblablement
jusqu’à lundi."Il n’y a aucune
rencontre de prévue avec la direction,
je ne vois pas, compte tenu
du contexte, comment quelque
chose pourrait bouger pendant
le week-end", commentait
hier Frédéric Alpozzo, le secrétaire
général des matins CGT.
En fait, c’est mardi, avec la
convocation d’un conseil de surveillance
qui se réunira à Paris,
que les choses pourraient bouger.
Dans un courrier adressé à
Frédéric Alpozzo qui siège dans
cette instance en tant que représentant
des salariés, Gérard Couturier
a insisté sur l’opportunité
de poser toutes les questions voulues.
Le représentant des marins
a confirmé hier qu’il participera
à ce conseil de surveillance. "Je
n’ai pas pour habitude de pratiquer
la politique de la chaise vide".
Tout pourrait-il se régler mardi
prochain ? Gérard Couturier
espère "que le conseil sera l’occasion
d’une clarification". Et d’un
retour au calme. Car le conflit
coûte cher à la compagnie
(8M¤environ à ce jour) dont la situation
financière n’était déjà
pas florissante. Trois navires doivent
entrer en révision et obtenir
leur certification pour pouvoir
être utilisés durant la campagne
estivale. "Si à la fin de la semaine
rien n’est réglé, il y aura des conséquences",
a prévenu le président
de la SNCM. Qui, par ailleurs,
sait que la Collectivité territoriale
de Corse est excédée par ce
conflit. "Pas un centime ne sera
versé à la SNCM pour la période
du conflit", a martelé Paul Marie
Bartoli, le président de l’Office
des transports de Corse

Après la tempête, le calme est revenu hier sur le port. Mais les marins grévistes, , ont reconduit leur mouvement.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 15 Mar - 9:24

SNCM : conseil de surveillance de la dernière chance demain
Publié le lundi 14 mars 2011 à 18H42


Le conseil de surveillance de la SNCM se réunira demain matin à Paris, au siège du groupe Véolia, afin de se prononcer sur les orientations arrêtées par le directoire de la SNCM.

Gérard Couturier et Marc Dufour, président et directeur de la compagnie maritime, y défendront leur décision de retirer le NGV Liamone de la flotte après la décision du port de Nice de réduire les escales des navires qui desservent la corse. Cela afin de limiter les nuisances faites aux riverains.

Frédéric Alpozzo, secrétaire général des marins CGT et représentant des salariés au conseil de surveillance, a fait parvenir une série de questions au président du conseil, Cyrille Du Peloux. Les navires de la SNCM sont à quais depuis 43 jours et la grève a d'ores et déjà fait perdre plus de 8 millions d'euros à la compagnie.

Ce conseil est présenté comme étant celui de la dernière chance pour tenter d'éviter un plan social massif.

bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Mar 15 Mar - 12:08

bienvenou a écrit:SNCM : conseil de surveillance de la dernière chance demain
Publié le lundi 14 mars 2011 à 18H42


Le conseil de surveillance de la SNCM se réunira demain matin à Paris, au siège du groupe Véolia, afin de se prononcer sur les orientations arrêtées par le directoire de la SNCM.

Gérard Couturier et Marc Dufour, président et directeur de la compagnie maritime, y défendront leur décision de retirer le NGV Liamone de la flotte après la décision du port de Nice de réduire les escales des navires qui desservent la corse. Cela afin de limiter les nuisances faites aux riverains.

Frédéric Alpozzo, secrétaire général des marins CGT et représentant des salariés au conseil de surveillance, a fait parvenir une série de questions au président du conseil, Cyrille Du Peloux. Les navires de la SNCM sont à quais depuis 43 jours et la grève a d'ores et déjà fait perdre plus de 8 millions d'euros à la compagnie.

Ce conseil est présenté comme étant celui de la dernière chance pour tenter d'éviter un plan social massif.

Ils s'en foutent les Marseillais cheers En fin d'exercice la CTC les renflouera comme d'hab Shocked Ce qui me mets le plus en rogne dans cette affaire est qu'une fois que ces enculés ont grattés ,il ne reste plus grand chose pour les autres, moins de credit pour les hôpitaux,routes et projets civils No
Il est question que le siege de la SNCM soit rapatrié a Bastia vu que c'est la Corse qui entretien cette merde sans nom et que soit revu le pourcentage marins Corses/ Marseillais qui est actuellement de 1 pour 5 en faveur des Marseillais bien évidement Twisted Evil

Le plus drôle est que la SNCM (avec l'accord des syndicats) veut vendre au moins un navire qui ne lui appartient pas clown Les bateaux appartiennent a la Corse et la CTC qui a assuré en totalité le financement au titre de la contuinité territoriale Twisted Evil Twisted Evil

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 15 Mar - 12:33

ben oui je te comprends
c'est d'ailleurs pour ca
que je mets à juste titre le sujet SNCM Arrow a ile de beauté tourisme en corse et pas a massilia Very Happy



JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:SNCM : conseil de surveillance de la dernière chance demain
Publié le lundi 14 mars 2011 à 18H42


Le conseil de surveillance de la SNCM se réunira demain matin à Paris, au siège du groupe Véolia, afin de se prononcer sur les orientations arrêtées par le directoire de la SNCM.

Gérard Couturier et Marc Dufour, président et directeur de la compagnie maritime, y défendront leur décision de retirer le NGV Liamone de la flotte après la décision du port de Nice de réduire les escales des navires qui desservent la corse. Cela afin de limiter les nuisances faites aux riverains.

Frédéric Alpozzo, secrétaire général des marins CGT et représentant des salariés au conseil de surveillance, a fait parvenir une série de questions au président du conseil, Cyrille Du Peloux. Les navires de la SNCM sont à quais depuis 43 jours et la grève a d'ores et déjà fait perdre plus de 8 millions d'euros à la compagnie.

Ce conseil est présenté comme étant celui de la dernière chance pour tenter d'éviter un plan social massif.

Ils s'en foutent les Marseillais cheers En fin d'exercice la CTC les renflouera comme d'hab Shocked Ce qui me mets le plus en rogne dans cette affaire est qu'une fois que ces enculés ont grattés ,il ne reste plus grand chose pour les autres, moins de credit pour les hôpitaux,routes et projets civils No
Il est question que le siege de la SNCM soit rapatrié a Bastia vu que c'est la Corse qui entretien cette merde sans nom et que soit revu le pourcentage marins Corses/ Marseillais qui est actuellement de 1 pour 5 en faveur des Marseillais bien évidement Twisted Evil

Le plus drôle est que la SNCM (avec l'accord des syndicats) veut vendre au moins un navire qui ne lui appartient pas clown Les bateaux appartiennent a la Corse et la CTC qui a assuré en totalité le financement au titre de la contuinité territoriale Twisted Evil Twisted Evil
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mer 16 Mar - 9:39

44 jours de grève à la SNCM
sortie de crise en vue ?
HieràParis,ausiègedeVeolia jusquetarddansla nuit, direction et syndicats étudiaientunprotocole

D’ores et déjà, le coût
de la grève dépasse
les 10 millions d’euros,
impact direct et indirect
Le "Jean Nicoli", dernier arrivé dans la flotte de la SNCM à quai à Marseille depuis sept semaines
Dialogue-t-on mieux à Paris
qu’à Marseille? Il semble
bien que oui. Car si
rien n’a filtré du conseil de surveillance
qui s’est tenu hier
dans la capitale au siège de Veolia,
il est en revanche certain
que des discussions se sont engagées
à son issue, en fin
d’après-midi.
En début de soirée, l’ébauche
d’un protocole d’accord de
sortie de crise se faisait même
jour. Il a été discuté jusque
dans la nuit, les négociateurs
détournant leur attention du
match Marseille-Manchester.
Les termes de ce document
pourraient être confirmés
aujourd’hui et présentés aux
marins grévistes dans le cadre
d’assemblées générales. Elles
décideront de la suite à donner
au conflit qui est à présent entré
dans son 44e jour.
Le conseil de surveillance
que présidait Cyrille Du Peloux,
le patron de la branche
Transports du groupe Veolia,
actionnaire majoritaire de la
SNCM, avait été programmé
pour valider les choix préconisés
par le directoire de la compagnie.
Une note interne diffusée
hier au personnel, rappelait
d’ailleurs que ce conseil "est
une échéance déterminante".
Au terme de 6 semaines de grève,
la compagnie a en effet évalué
à 10millions d’euros le coût
du conflit du fait des impacts directs
et indirects. D’où, après le
retrait du navire à grande vitesse
Liamone de la flotte, du fait
de la volonté du port de Nice
de réduire les rotations des bateaux
et les nuisances qui en découlent
pour les riverains, l’annonce
de nouvelles mesures
dont la direction a pris soin de
préciser "qu’elles restent
conjoncturelles". En ce sens
qu’elles ne touchent "que cette
saison, sans engager l’avenir, et
ne touchent pas l’emploi CDI".
Elle avait ajouté qu’a contrario,
"ces mesures seront toutefois insuffisantes
si le travail n’a pas
repris dans les prochains jours".
À cela s’ajoutait un autre argument
: trois navires doivent
être révisés afin de pouvoir naviguer
durant la prochaine saison
estivale.
Hier à Paris où direction et
les représentants des syndicats
CGT et SAMMM (Autonomes)
ont passé la nuit, le conseil de
surveillance a donc placé chacun
devant ses responsabilités


Une grève qui rend maladenombre de membres
du personnel navigant ? "Depuis le début
du conflit, nous avons enregistré 110 arrêts de
travail sur 353 marins qui composent à ce jour
l’effectif embarqué de notre flotte", indiquait
hier la direction de la SNCM. Sachant qu’à cette
même date, 192 salariés étaient déclarés grévistes,
c’est donc une véritable épidémie qui foudroie
les marins non-grévistes !
Renseignements pris, l’effectif total se compose
en réalité de 1 030 marins, lesquels bénéficient
d’un jour de congé pour un jour d’embarquement.
Depuis le début du conflit, le taux de
maladie atteint donc 10% des salariés, ce qui
reste important.
Explication : les non-grévistes qui ont épuisé
leurs jours de congés, doivent regagner les navires.
Ils se retrouvent alors bloqués à bord avec
les grévistes, dans un climat qu’on imagine pas
toujours serein.
À cela, s’ajoutent plusieurs tentatives de la direction
de mobiliser des équipages pour faire appareiller
un ou deux navires. Notamment le Jean Nicoli,
actuellement à Marseille, et le Pascal Paoli, à
quai à Bastia. La direction de la SNCM avait
d’ailleurs déposé une plainte du tribunal de grande
instance de Bastia et obtenu une ordonnance dans
laquelle le juge rappelait "que le droit de grève
n’emporte pas celui, d’une part, d’interdire aux
non-grévistes de travailler et, d’autre part, de disposer
ou de bloquer les navires".
"Faire appel aux non-grévistes n’est pas nouveau.
Mais ce genre de chose ne peut pas marcher
car les tensions seraient exacerbées. C’est pour cela
que certains officiers se montrent frileux et
conseillent même aux marins de ne pas accepter.
Du coup, beaucoup se mettent en grève à leur tour
ou se disent malades, c’est vrai", confie un cadre
de la compagnie.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 3 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum