LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

3 participants

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Lun 20 Fév - 13:58

JUDAS a écrit:
aladin a écrit:pseudos militants de la CGT

tu nous a dit que tu etais consultant cgt ca laisse entendre que tu connais bien leur boutique
et que tu ne fonctionne pas comme eux
Non !!! Heureusement pour les gens qui ont mis leurs emplois entre nos mains No
Le premier boulot d'un syndicaliste est de connaitre la santé financière de son entreprise.
Le deuxième de vérifier que son employeur respecte les contrats de ses employés et le droit du travail .
Le troisième d’anticiper toutes mauvaises surprises ...exemple un ou des licenciements.
Quatrièmement le plus important : d'arrivé a gérer les demandes des futurs avantages sociaux et financiers pour l'employés sans mettre en péril la santé de son entreprise rabbit

Après pour ce qui est de la course au pouvoir de la CGT se sera sans moi cheers

les 4 points que tu cites semblent logiques
moi j'ai connu ca des syndicalistes qui mettaient des batons ds les roues d'une association qui a terme n'a pas pu mettre en place son objectif et moi j'ai levé le pied comme president car si a l'interieur tu as un cancer tu peux pas lutter


si je comprends bien tu n'es plus consultant cgt Question
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Lun 20 Fév - 14:53

aladin a écrit:
JUDAS a écrit:
aladin a écrit:pseudos militants de la CGT

tu nous a dit que tu etais consultant cgt ca laisse entendre que tu connais bien leur boutique
et que tu ne fonctionne pas comme eux
Non !!! Heureusement pour les gens qui ont mis leurs emplois entre nos mains No
Le premier boulot d'un syndicaliste est de connaitre la santé financière de son entreprise.
Le deuxième de vérifier que son employeur respecte les contrats de ses employés et le droit du travail .
Le troisième d’anticiper toutes mauvaises surprises ...exemple un ou des licenciements.
Quatrièmement le plus important : d'arrivé a gérer les demandes des futurs avantages sociaux et financiers pour l'employés sans mettre en péril la santé de son entreprise rabbit

Après pour ce qui est de la course au pouvoir de la CGT se sera sans moi cheers

les 4 points que tu cites semblent logiques
moi j'ai connu ca des syndicalistes qui mettaient des batons ds les roues d'une association qui a terme n'a pas pu mettre en place son objectif et moi j'ai levé le pied comme president car si a l'interieur tu as un cancer tu peux pas lutter


si je comprends bien tu n'es plus consultant cgt Question
Pourquoi plus Laughing Si bien évidement Laughing
Le truc s'est que pour beaucoup de représentants leur syndicat est une fin en soit et une fonction qui leur permet de briller et d’être "détaché" a leur syndicat par leur entreprise ...et là il y aurait de quoi dire Embarassed
Pour ma part , j'essaye de cumuler mes deux jours "ouvert" mensuel soit un peu moins de 21 jours par an (que je prends jamais en totalité)pour me déplacer en cas de besoin clown

En règle générale ,les "camarades" qui ont besoin de mes services ou de mes conseils m'envoient un mail ou peuvent me joindre sur mon portable I love you
Ce qui est un gain de temps et d'argent pour tout le monde

Pour reprendre le post de la CGT SNCM ,je trouve que les gus ne manque pas d'air cheers

Leur stratégie de défense est a pleurer de rire Basketball

-Sauvegarde de "leur" continuité territoriale (ils oublient qu'ils ont pris en otages pendant 50 ans la Corse,les Corses,les vacanciers,l’état,les transporteurs et la CTC ) et qu'ils sont en train de la perdre pour la bonne est simple raison qu'on ne peut compter sur eux.
-L'emploi des Corses a la SNCM heu !!!!! les seuls employés Corses sont rattachés au port de Bastia et n'ont pas les avantages que les marins marseillais
- Salaire du simple naviguant dit:en bas de l’échelle (hors avantages sociaux et CE) 1800€ net
- Vacation et repos : 1 jour de mer = 2 jours a terre soit 17 jours /mois

Bon c'est vrai qu'il doit y avoir mieux mais je pense qu'il y a bien pire que travailler a la SNCM cheers cheers

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Lun 20 Fév - 17:02

JUDAS a écrit:
aladin a écrit:
JUDAS a écrit:
aladin a écrit:pseudos militants de la CGT

tu nous a dit que tu etais consultant cgt ca laisse entendre que tu connais bien leur boutique
et que tu ne fonctionne pas comme eux
Non !!! Heureusement pour les gens qui ont mis leurs emplois entre nos mains No
Le premier boulot d'un syndicaliste est de connaitre la santé financière de son entreprise.
Le deuxième de vérifier que son employeur respecte les contrats de ses employés et le droit du travail .
Le troisième d’anticiper toutes mauvaises surprises ...exemple un ou des licenciements.
Quatrièmement le plus important : d'arrivé a gérer les demandes des futurs avantages sociaux et financiers pour l'employés sans mettre en péril la santé de son entreprise rabbit

Après pour ce qui est de la course au pouvoir de la CGT se sera sans moi cheers

les 4 points que tu cites semblent logiques
moi j'ai connu ca des syndicalistes qui mettaient des batons ds les roues d'une association qui a terme n'a pas pu mettre en place son objectif et moi j'ai levé le pied comme president car si a l'interieur tu as un cancer tu peux pas lutter


si je comprends bien tu n'es plus consultant cgt Question
Pourquoi plus Laughing Si bien évidement Laughing
Le truc s'est que pour beaucoup de représentants leur syndicat est une fin en soit et une fonction qui leur permet de briller et d’être "détaché" a leur syndicat par leur entreprise ...et là il y aurait de quoi dire Embarassed
Pour ma part , j'essaye de cumuler mes deux jours "ouvert" mensuel soit un peu moins de 21 jours par an (que je prends jamais en totalité)pour me déplacer en cas de besoin clown

En règle générale ,les "camarades" qui ont besoin de mes services ou de mes conseils m'envoient un mail ou peuvent me joindre sur mon portable I love you
Ce qui est un gain de temps et d'argent pour tout le monde

Pour reprendre le post de la CGT SNCM ,je trouve que les gus ne manque pas d'air cheers

Leur stratégie de défense est a pleurer de rire Basketball

-Sauvegarde de "leur" continuité territoriale (ils oublient qu'ils ont pris en otages pendant 50 ans la Corse,les Corses,les vacanciers,l’état,les transporteurs et la CTC ) et qu'ils sont en train de la perdre pour la bonne est simple raison qu'on ne peut compter sur eux.
-L'emploi des Corses a la SNCM heu !!!!! les seuls employés Corses sont rattachés au port de Bastia et n'ont pas les avantages que les marins marseillais
- Salaire du simple naviguant dit:en bas de l’échelle (hors avantages sociaux et CE) 1800€ net
- Vacation et repos : 1 jour de mer = 2 jours a terre soit 17 jours /mois

Bon c'est vrai qu'il doit y avoir mieux mais je pense qu'il y a bien pire que travailler a la SNCM cheers cheers

**c'etait une simple question
comme tu leur rentre dedans j'etais pas sur que tu sois du meme syndicat qu'eux clown

**bien sur ca doit etre un boulot de reve a coté de pointer à l'usine
certzins au bout de 15 ans de boite oublient leurs avantages et ne voient que les ptis defauts
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Lun 20 Fév - 18:07

aladin a écrit:
JUDAS a écrit:
aladin a écrit:
JUDAS a écrit:
aladin a écrit:pseudos militants de la CGT

tu nous a dit que tu etais consultant cgt ca laisse entendre que tu connais bien leur boutique
et que tu ne fonctionne pas comme eux
Non !!! Heureusement pour les gens qui ont mis leurs emplois entre nos mains No
Le premier boulot d'un syndicaliste est de connaitre la santé financière de son entreprise.
Le deuxième de vérifier que son employeur respecte les contrats de ses employés et le droit du travail .
Le troisième d’anticiper toutes mauvaises surprises ...exemple un ou des licenciements.
Quatrièmement le plus important : d'arrivé a gérer les demandes des futurs avantages sociaux et financiers pour l'employés sans mettre en péril la santé de son entreprise rabbit

Après pour ce qui est de la course au pouvoir de la CGT se sera sans moi cheers

les 4 points que tu cites semblent logiques
moi j'ai connu ca des syndicalistes qui mettaient des batons ds les roues d'une association qui a terme n'a pas pu mettre en place son objectif et moi j'ai levé le pied comme president car si a l'interieur tu as un cancer tu peux pas lutter


si je comprends bien tu n'es plus consultant cgt Question
Pourquoi plus Laughing Si bien évidement Laughing
Le truc s'est que pour beaucoup de représentants leur syndicat est une fin en soit et une fonction qui leur permet de briller et d’être "détaché" a leur syndicat par leur entreprise ...et là il y aurait de quoi dire Embarassed
Pour ma part , j'essaye de cumuler mes deux jours "ouvert" mensuel soit un peu moins de 21 jours par an (que je prends jamais en totalité)pour me déplacer en cas de besoin clown

En règle générale ,les "camarades" qui ont besoin de mes services ou de mes conseils m'envoient un mail ou peuvent me joindre sur mon portable I love you
Ce qui est un gain de temps et d'argent pour tout le monde

Pour reprendre le post de la CGT SNCM ,je trouve que les gus ne manque pas d'air cheers

Leur stratégie de défense est a pleurer de rire Basketball

-Sauvegarde de "leur" continuité territoriale (ils oublient qu'ils ont pris en otages pendant 50 ans la Corse,les Corses,les vacanciers,l’état,les transporteurs et la CTC ) et qu'ils sont en train de la perdre pour la bonne est simple raison qu'on ne peut compter sur eux.
-L'emploi des Corses a la SNCM heu !!!!! les seuls employés Corses sont rattachés au port de Bastia et n'ont pas les avantages que les marins marseillais
- Salaire du simple naviguant dit:en bas de l’échelle (hors avantages sociaux et CE) 1800€ net
- Vacation et repos : 1 jour de mer = 2 jours a terre soit 17 jours /mois

Bon c'est vrai qu'il doit y avoir mieux mais je pense qu'il y a bien pire que travailler a la SNCM cheers cheers

**c'etait une simple question
comme tu leur rentre dedans j'etais pas sur que tu sois du meme syndicat qu'eux clown

**bien sur ca doit etre un boulot de reve a coté de pointer à l'usine
certzins au bout de 15 ans de boite oublient leurs avantages et ne voient que les ptis defauts
Au départ ,nous faisons tous partie de la même crémerie ,nous faisons partie aussi de la même section TRANSPORT, nous avons aussi la même carte et nous avons aussi les mêmes devoirs envers tous les travailleurs syndiqués ou non.....enfin normalement cheers
La différence vient tout de suite après les mots CGT et TRANSPORT Laughing Eux sont ultra corporatistes alors qu'en règle générale la section TRANSPORT ratisse large en essayant d'aider tous les gus qui travaillent dans le transport Idea
Autre différence toute bête entre eux et nous : Eux te plantent une gréve sous 3 heures sans regarder les conséquences pour les autres ......syndiqués Evil or Very Mad
Pour faire simple ,quand la CGT SNCM bloque tous les véhicules sur un bateau ou sur un quai ,ils bloquent des conducteurs syndiqués a la section Transport de la .....CGT Suspect
Les rouges vifs ne tiennent jamais compte des pb des autres ,un chauffeur poids lourd bloqué perd sa prime de bord a bord (de 30 a 80€) perd ses heures de repos payés ,son panier de 12 a 18 € vu qu'il ne travaille plus... en gros pour lui c'est un peu comme si il était a la maison et son camion au garage clown
Tu peux imaginer les fluctuations salariales d'un type qui se tape la corse 365 jours par an No
Au début tu soutiens et avec le temps tu condamne drunken
En bon syndiqué,je vais oublié de te parler des pertes financières des ste de transports,des pertes financières de leurs clients ,de toutes les marchandises perdu ,des commerçants Corses et leurs employés mis au chômage technique cheers
Le pire est que par le biais de la CGT notre syndicat commun :"il nous ai demandé de faire le forcing pour que nos camions et fret passe par la SNCM .....marrant non clown clown
Ben moi pour donner l'exemple je transit que par la CF Laughing

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Lun 20 Fév - 18:46

Very Happy ok DONC pas de rouge vif à CF Very Happy


CA c'est pas normal Arrow un chauffeur poids lourd bloqué perd sa prime de bord a bord (de 30 a 80€) perd ses heures de repos payés ,son panier de 12 a 18 € vu qu'il ne travaille plus... en gros pour lui c'est un peu comme si il était a la maison et son camion au garage
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Lun 20 Fév - 18:53

Dessertedela Corse: le tournant

La desserte de la Corse par la voiemaritime est de
nouveau sous les feux de l’actualité. Avec, cette fois,
la certitude que plus rien ne sera comme avant. Ce
sentiment risque fort de guider les débats de
l’AssembléedeCorsequi, cematin, s’ouvrentàAjaccio.
À l’ordre du jour de la session ordinaire, deux
rapports: le premier est un état des lieux; le second
est relatif à l’annulation de la Délégation de service
public (DSP), le contrat qui pose les conditions de
l’exercice de la continuité territoriale. Un passage
obligé pour la collectivité territoriale de Corse, en
raisonde la décisionprise par la Cour administrative
d’appel deMarseille. Un sujet d’autant plus délicat
que la SNCMet son partenaire "La Méridionale",
ont porté le fer devant le Conseil d’État. Du
coup, il s’agit pour la Région Corse, d’organiser une
période transitoire dans l’attente d’une future DSP
dont l’attribution pourrait se faire avant l’été 2013.
Mais y aura-t-il une nouvelle DSP? La question se
pose avec acuité depuis que vendredi, l’Autorité de
la concurrence, rendant un avis à la demande de la
Chambre de commerce du Var, a conseillé à la Corse
de tester la formule, plus souple etmoins coûteuse,
de simples obligations de service public. Un pavé
dans la mare, car le grand bénéficiaire de la formule
serait
le port de Toulon, et pas forcément Marseille qui
veut redevenir la porte de la Corse. À l’instant où la
SNCM lance une ligne sur Bastia avec le car-ferry
Corse, cela au terme d’un bras de fer avec les marins
CGT, l’avis de l’Autorité ne laisse personne indifférent.
Marc Dufour, président du directoire de
la SNCM, est en tout cas convaincu que la bataille
se joue à l’Est deMarseille. Il nous l’explique.
Jean-Luc CROZEL
jlcrozel@laprovence-presse.fr
Hier matin, aux quatre coins
de Vacqueyras (Vaucluse), une
dizaine de gendarmes et de sapeurs-
pompiers étaient à la recherche
du 3e adjoint délégué à
la vie associative et à la culture
de la commune de Vacqueyras.
La veille au soir, Jacky Vache
avait envoyé un message au maire
dont le contenu était, semble-
t-il, suffisamment sensible
pour que le maire soit pris d’un
malaise, et sans doute tout aussi
inquiétant pour déclencher aussitôt
le déploiement de militaires
du Psig (Peloton de surveillance
et d’intervention de la
gendarmerie) dans les environs
du domicile de l’élu et le début
d’investigations d’envergure.
Toute la nuit, les gendarmes
avaient réussi à maintenir le
contact avec l’élu dont le téléphone
mobile était resté allumé.
À deux reprises, ils avaient pu
échanger des messages avec lui.
Les enquêteurs a v a i e n t
d’ailleurs pu localiser le téléphone
qui, systématiquement, déclenchait
la borne relais située
près de la mairie de Vacqueyras.
Un vaste périmètre qu’ils ont ratissé
dans la matinée dominicale,
sous le commandement du
capitaine Patrick Rolland. Répartis
en équipe de quatre, gendarmes,
pompiers mais aussi élus
venus apporter leur concours
aux opérations, ont quadrillé
cinq secteurs deux heures durant
pour retrouver l’élu.
Unmaître-chien, venu en renfort
de la brigade de Saint-Saturnin-
les-Avignon, a levé toutes
les inquiétudes des proches de
l’élu porté disparu et des secouristes.
Parvenu dans les alentours
de l’habitation, Binic, le
chien, a très rapidement repéré
la trace de l’adjoint. Jacky Vache
a ét é r e t r o u v é e n é t a t
d’hypothermieàquelques dizaines
de mètres à peine de sa maison,
recroquevillé sous des buissons.
Un peu plus loin, à ses côtés,
les gendarmes ont saisi une
arme. Même si les intentions de
l’intéressé n’étaient pas clairement
établies, les enquêteurs
étaient préoccupés.
Hier, à Vacqueyras, devant le
centre de secours transformé en
PC opérationnel, les va-et-vient
des habitants n’ont pas cessé
pour savoir "où en étaient les recherches".
"C’est un homme tellement
dynamique. Il a de
l’entregent. C’est simple, je ne
connais pas quelqu’un qui puisse
dire du mal de lui", confiait
un Vacqueyrassien. C’est dire si
l’élu est apprécié dans la communeoù
il s’est beaucoup investi
dans la culture et dans la jeunesse.
Il a été hospitalisé. Tous
espèrent ici qu’il se remettra
bien vite. Mélanie FERHALLAD
❚ Le car-ferry Corsea appareillé depuis
le port de Toulon vendredi pour
rejoindre Bastia. Vous êtes satisfait ?
Il a pris une centaine de passagers à
son bord et pour le fret, le taux de
remplissage a été de 75 %. Oui, je
suis satisfait, car après les trois semaines
de grève que nous avons vécu,
arriver à cela en 48 heures montre
que cette ligne a un réel intérêt.
Je vous rappelle que le fait de ramener
la SNCM à Toulon est le fruit
d’une réflexion. Ce n’est un coup de
poker, un pari ou un fait de hasard.
La SNCM a une stratégie de reconquête.
Il faut bien voir que le dossier
de la Délégation de service public
(DSP) avec la Corse est complexe,
que le contexte politique, économique
et juridique a changé. Même la
réglementation européenne évolue.
En plus, il y a le développement de
plateformes logistiques dans le Var.
Elles regardent vers Toulon. On ne
peut pas ne pas s’y intéresser.
Quant aux passagers, notre objectif
est de passer le seuil des 100 000.
Soit un peu moins que ce que faisait
MobyLines (120000 passagers).
❚ La prochaine DSP s’intéresserat-
elle davantage au fret ?
Oui. 95%de ceque la Corse consomme
lui est apporté par la voie maritime.
L’un des objectifs sera aussi de
réduire les coûts. Le rapport Revet a
fait état d’une baisse de 40%. C’est
comme pour le rail, c’est un objectif
affiché. Si on veut garder nos positions,
il faut donc être à Toulon où il
y a un potentiel qui se développe.
C’est un marché qui existe et vient
essentiellement du nord-est de la région.
On ne le récupère pas sur Marseille
et il ne prend rien àMarseille.
Pas une seule remorque chargée
vendredi n’est venue de Marseille.
C’est complètement différent. Vous
allez laisser cela à Corsica Ferries ?
Bien sûr que non! Donc il faut y être
pour stopper la montée en puissance
du concurrent. C’est le but de cette
ligne qui débute avec trois rotations
par semaine. Le conseil de surveillance
a dit oui au projet car
l’objectif premier de la SNCM, c’est
de répondre au mieux aux intérêts
de la Corse en s’affirmant au-delà
de ce qui entre dans le cadre de ce
qui a été la DSP. C’est notre essence.
La CGT se trompe en pensant qu’il
ne faut rien changer.
❚ Mais l’un de ses arguments est
que cette ligne sera déficitaire...
Elle le sera la première année. C’est
normal.Mais très vite, nous récupérerons
des parts de marché et je suis
convaincu que la seconde année
nous serons à l’équilibre. Savez-
vous, soit dit en passant, que si
nous n’avions pas eu les 45 jours de
grève en début d’année, la SNCM
a u r a i t pratiquement é t é à
l’équilibre en 2011?
❚ Justement, quel a été votre chiffre
d’affaires ?
285 millions d’euros. Les résultats
définitifs seront connus en mars.
❚ Votre partenaire actuel sur la desserte
de la Corse, "La Méridionale",
n’est pas non plus convaincu qu’aller
à Toulon est une bonne idée. Vous en
pensez quoi ?
Je dois vous dire qu’on en avait parlé,
qu’on a essayé de travailler ensemble
s u r ce p o i n t , mais
qu’ensuite sa réponse a été non.
❚ Revenons au conflit du car-ferry
Corse. Quel enseignement en tirez-
vous ?
Il y avait un conflit de pouvoir dans
l’entreprise. La CGT des marins pensait
qu’elle dirigeait. Je peux dire
que ce n’est plus le cas. En fait, il y a
un problème de méthode. Notre credo,
c’est: portons un autre regard
sur un monde qui change. Il faut
donc changer. Il faut accepter cela,
évoluer, ne pas subir le changement.
Sinon on est mort.
❚ Vous allez sanctionner les marins
qui ont immobilisé le Corse ?
Oui. Il y a une commission de discipline
qui va se réunir. Elle fera cependant
la différence entre ceux des
marins qui ont participé au mouvement
de grève illégal et ceux qui ont
revendiqué le non-respect des décisions
de justice. C’est une autre procédure.
❚ Quel est l’ordre du jour du
conseil de surveillance qui doit se réunir
le 24 février ?
Il va se réunir après les premiers travaux
de l’Assemblée de Corse. Son
ordre du jour est d’évoquer les différentes
orientations
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Lun 20 Fév - 21:58

aladin a écrit: Very Happy ok DONC pas de rouge vif à CF Very Happy


CA c'est pas normal Arrow un chauffeur poids lourd bloqué perd sa prime de bord a bord (de 30 a 80€) perd ses heures de repos payés ,son panier de 12 a 18 € vu qu'il ne travaille plus... en gros pour lui c'est un peu comme si il était a la maison et son camion au garage

Encore qu'au jour d'aujourd'hui les choses semblent simple Laughing Gréve a la SNCM direction la CF et on embarque youpi !!
Sauf que jusqu’en 2000 l'histoire n’était pas la même Arrow Monopole SNCM et Air France Laughing
Non seulement tu n’étais jamais sur de pouvoir arrivé en Corse sans être sur non plus d'en repartir scratch
Le tourisme a décollé en Corse au moment de la fin de ce monopole et de l'arrivée de la CF et de Air Corsica cheers

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Lun 20 Fév - 22:16




depuis 2000 aussi il y a qd meme moins d'attentats donc plus de securité aussi Very Happy

moi je retourne en corse depuis 2000 c'est vrai

Selon l'Agence du Tourisme de la Corse, les chiffres définitifs relatifs à la fréquentation de la Corse durant l'année 2009 sont partout en progression, ainsi pour reprendre les chiffres clés :
- 7,3 millions de passagers transportés (soit 400.000 passagers en plus) ;
- 3,2 millions de séjours (180.000 supplémentaires) ;
- 33,1 millions de nuitées (soit 2,25 millions de plus) ;
- une durée de séjour en augmentation à 10,7 jours.

On l'aura compris l'année écoulée fut bonne pour les différents acteurs du tourisme en Corse quelque soit leur secteur avec en premier lieu les transporteurs (Corsica ferries et Low Cost en tête respectivement pour le maritime et l'aérien) avec +5,8% par rapport à 2008.

aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Mar 21 Fév - 13:38


MarseilleouToulon:
laCorseremettratoutàplat
Le dossierdela dessertemaritimede l’île sera étudiéàla finmars
Le serviceminimum
sera aumenu du futur
cahier des charges.


L’exécutif de la Corse a choisi de reporter l’examen en profondeur du dossier de la continuité
territoriale. Le service minimumdevrait aussi faire son apparition

L’Assemblée de Corse qui
s’est réunie hier à Ajaccio,
n’a fait qu’effleurer le dossier
de l’avenir de la continuité
territoriale. Votant la résiliation
à compter du 1er septembre prochain,
de la Délégation de service
public (DSP) qui posait les
conditions dans lesquelles
s’exerçait la desserte des ports
de l’île depuis Marseille. Un vote
sans surprise, car rendu indispensable
du fait de l’annulation
de la DSP prononcée par la cour
administrative d’appel de Marseille
de 7 novembre dernier. À
l’origine de cette décision, la
contestation par Corsica Ferries
qui dessert la Corse depuis Toulon,
des modalités financières
de la DSP. De fait, une fois le vote
intervenu, il reste à tout remettre
à plat.
Mais l’exécutif Corse n’a pas
vouluseprécipiter pour présenter
ses nouvelles orientations.
Ce d’autant que vendredi soir,
l’Autorité de la concurrence saisie
par la Chambre de commerce
de Toulon-Var, a rendu un
avis dans lequel elle recommande
à la Collectivité de bien cerner
et de bien quantifier ses besoins
avant de poser les bases
d’une nouvelle DSP. L’Autorité
amême suggéré la mise en oeuvre,
àMarseille,àToulon etàNice,
de simples obligations de service
public, plus souples, moins
contraignantes et moins coûteuses
que les 113 millions versés
annuellement à la SNCM et à
LaMéridionale au titre du service
public. Un pavé dans la mare.
Hier à Ajaccio, l’exécutif de
la Corse a choisi de reporter à la
fin du mois de mars l’examen
en profondeur du dossier de la
continuité territoriale. Mais il a
néanmoins réaffirmé plusieurs
éléments qui vont forger les nouvelles
conditions d’une desserte.
C’est ainsi que le service complémentaire
instauré durant les
périodes de pointes estivales va
être supprimé. À la clé, une économie
de 33M¤. Le mécanisme
de l’aide sociale qui est en fait
une aide forfaitaire pour chaque
billet vendu à Toulon et à
Nice, va aussi être revu. Par
ailleurs, conséquence de trop
de grèves, le service minimum
va sans doute faire son apparition.
L’Assemblée souhaite que
la, ou les entreprises qui assureront
la desserte, dispose d’un accord
interne. Sur ce point des
conflits, les 47 jours de grève du
début de 2011 n’ont pas été
payés. Perte pour la SNCM :
5M¤.
Autre élément : l’idée d’une
société d’économie mixte qui
pourrait prendre en charge une
partie du service public, fait son
chemin. Le retrait de Véolia du
capital de laSNCMpourrait aussi
inciter l’exécutif de Corse à récupérer
quelques parts.
Enfin, la Corse pense surtout
au fret et à sa dépendance du
continent pour ses approvisionnements.
Un souci constant,
dont font état toutes les tendances
politiques de l’Assemblée.
D’où une plus grande prise en
compte des marchandises dans
un futur cahier des charges. Or
c’est cet aspect qui a poussé la
SNCM à ouvrir une nouvelle ligne
entre Toulon et Bastia avec
"Le Corse
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Mar 21 Fév - 15:04

Tiens tiens !!!! comme quoi, je ne raconte pas que des conneries Laughing

Desserte maritime: Paul Giacobbi n'a pas tourné autour du pot

On a assisté à un débat en trompe-l’œil : après trois heures d’intervention pour fustiger un rapport sans consistance, le président du conseil exécutif a lâché le morceau et décliné ses propositions tranchantes

Malgré les injonctions plutôt convergentes de la cour administrative d'appel de Marseille puis de l'Autorité de la concurrence, les conseillers territoriaux se sont retrouvés avec un rapport de l'exécutif sur la desserte maritime de service public qui tenait sur deux pages à peine. Le sentiment dominant dans l'hémicycle a d'abord été celui d'une immense frustration.

À côté de ce rapport rachitique, un pavé sur l'état des lieux du transport maritime fait par des experts. Tour à tour, les conseillers se sont acharnés à le décrier, parlant d'âneries, d'incohérences, d'aberrations, etc. Cette mission de conseil, « pas si mal »a, à peine, modéré l'exécutif, a surtout servi d'exutoire et de défoulement oratoire à l'absence de propositions concrètes sur la future architecture de la délégation de service public dont le contrat est appelé très prochainement à être résilié.

En réalité, à défaut de débattre sur un projet, les quelques élus qui ont levé le doigt pour intervenir plus ou moins longuement ont répété, au gré de leurs convictions politiques respectives, ce qu'ils disent depuis vingt ans.

Le débat de fond aura lieu les 29 et 30 mars

Il faut dire que Paul-Marie Bartoli, le président de l'office des transports, avait, dès le début de la séance, annoncé la couleur : le débat de fond sur l'élaboration du nouveau cahier des charges de service public entre les ports corses et le Continent, n'aura lieu que dans un mois, précisément lors de la session des jeudi 29 et vendredi 30 mars.

Pourtant, en bout de course, au terme d'un débat de près de trois heures où la tension était souvent palpable, Paul Giacobbi a défini les grandes lignes de ce que sera la prochaine convention maritime : « Ce n'est pas un secret, nous l'avions annoncé bien avant le début de la mandature, pendant la campagne ».

Dans un premier temps, le président du conseil exécutif prend un soin particulier à ménager son principal partenaire de la majorité, le Front de gauche et les communistes. Il dit son souci de sauvegarder l'emploi, « mais c'est l'intérêt général de Corse qui prévaut ». Il critique sans la nommer la Corsica Ferries pour son personnel qui parle peu le français, pour la vétusté de certains de ses navires, pour son attitude qui, pendant les grèves, l'aurait amenée à augmenter ses tarifs jusqu'à 300 % ; aussi parce qu'elle ne fait pas claquer aux vents marins le pavillon français premier registre.

Même s'il sait pertinemment que ce pavillon ne peut pas être imposé dans le prochain cahier des charges. L'Europe y verrait une entorse rédhibitoire à la libre concurrence du cabotage maritime. Enfin, il remarque que la menace d'une inspection générale des finances a fait rentrer dans les caisses plus de 3 millions, comme par enchantement...

Fin du service complémentaire pas de DSP à Toulon

Mais une fois les susceptibilités politiques préservées avec diplomatie, Paul Giacobbi décline les grandes lignes du dispositif qu'il soumettra à l'approbation de l'assemblée de Corse dans quelques semaines. Elles prennent évidemment en considération la décision des magistrats administratifs de Marseille, et déboulent avec le tranchant d'un couperet :

- Mettre un terme au service complémentaire (liaisons subventionnées en périodes de pointe) qui coûte 33 millions d'euros : « On n'en a pas le droit et on n'en a plus les moyens. C'est un système anti-économique et anti-écologique ».

- Transformer en profondeur le mécanisme de l'aide sociale (17 millions par an dont 16 à la Corsica Ferries) : « Cette aide, qui sera recentrée sur les résidents et les équipes sportives, par exemple, ne s'appliquera plus à un tarif variable ».

- Il n'y aura pas d'extension de la délégation de service public sur le port de Toulon. « L'Europe nous l'interdirait. »

- Le service de base (liaisons en périodes creuses) sera recentré sur les cargos mixtes.

Toutes ces mesures, si elles étaient adoptées, généreraient une économie dans les caisses de l'office des transports, actuellement déficitaire, de l'ordre de 40 à 45 millions...

L'embryon d'une compagnie régionale

Reste la question récurrente de la création d'une compagnie régionale. « On ne défausse pas », répond Paul Giacobbi aux groupes nationalistes qui l'ont interpellé avec insistance sur le sujet. Paul-Marie Bartoli annonce même dans la foulée que l'étude de faisabilité est bouclée et qu'elle sera présentée et discutée fin mars.

« Je n'abandonne pas cette idée, bien au contraire »,révèle le président du conseil exécutif, en tout cas sous la forme juridique d'une société d'économie mixte (Sem) : « Ce qui a été possible pour l'aérien, car les avions coûtent moins cher, et pour les chemins de fer car la collectivité est propriétaire du réseau, paraît plus complexe pour le maritime car, d'une part, il faut être certain de la fiabilité des opérateurs privés, et on le voit à la SNCM l'air du temps est au désengagement, et, d'autre part, le financement du capital serait colossal. »

Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.

Si les syndicats et les directions des compagnies maritimes, massivement présents dans les loges du public, étaient venus sans grande illusion sur ce qu'ils allaient apprendre de leur avenir, ils n'auront, au final, pas fait le voyage pour rien.

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Mar 21 Fév - 15:16

L'embryon d'une compagnie régionale

Reste la question récurrente de la création d'une compagnie régionale. « On ne défausse pas », répond Paul Giacobbi aux groupes nationalistes qui l'ont interpellé avec insistance sur le sujet. Paul-Marie Bartoli annonce même dans la foulée que l'étude de faisabilité est bouclée et qu'elle sera présentée et discutée fin mars.

« Je n'abandonne pas cette idée, bien au contraire »,révèle le président du conseil exécutif, en tout cas sous la forme juridique d'une société d'économie mixte (Sem) : « Ce qui a été possible pour l'aérien, car les avions coûtent moins cher, et pour les chemins de fer car la collectivité est propriétaire du réseau, paraît plus complexe pour le maritime car, d'une part, il faut être certain de la fiabilité des opérateurs privés, et on le voit à la SNCM l'air du temps est au désengagement, et, d'autre part, le financement du capital serait colossal. »

Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.

Si les syndicats et les directions des compagnies maritimes, massivement présents dans les loges du public, étaient venus sans grande illusion sur ce qu'ils allaient apprendre de leur avenir, ils n'auront, au final, pas fait le voyage pour rien.
Aie aie aie !!! l'idée bien que très séduisante me donne des frissons Cool
Je suis d'accord dans l'idée et le principe d'une ste Corse Maritime dés le moment ou il n'y a aucun rapport de près ou de loin avec la SNCM No
Ma boule de cristal me dit que le front de gauche (toujours plein de connerie) compte demander une délégation a la SNCM
de deux navires et les équipages qui vont avec rabbit

Alors je pose la question du JUDAS : " a quoi ça sert de créer une pseudo compagnie Corse si les navires et les équipes appartiennent a la SNCM ?

En gardant la SNCM comme partenaire on ne fait que déplacer le Problème et non l’éradiquer No

Autant la CTC change les avenants du cahier des charges Maritimes en ouvrant la concurrence a une 3e compagnies Idea Ce qui devrait permettre a la Corse de faire l' économie d'une structure qui de toute façon fonctionnera avec les inconvénients de la CGT Mad in Marsillia cheers cheers

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 21 Fév - 15:55

Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Mar 21 Fév - 17:43

bienvenou a écrit:
Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree

Comme je l'ai écris plus haut l'idée et le principe sont intéressant .
Mais et oui il y a un mais Twisted Evil

Un essai pourquoi faire ?
Il y a deux choix : ou tu fais et ou tu fais pas Laughing

Tu décide de faire ?

Il y a 3 solutions
1) la CTC créait la SEM et avance les fonds pour construire les 2 navires et formés le personnel ....seul problème il faut une année pour former correctement un équipage et plus de 2 pour construire les navires ...
2) La CTC créait la SEM et signe un partenariat (avec tout autre compagnie que SNCM )pour la location de deux bateaux et la formation des équipages .
3) La CTC créait la SEM et achètent 2 navires et finance la formation de ses équipages ....1 an d'attente rabbit

Ma solution rabbit Tu laisse courir les contrats liés a la continuité territoriale encore 3 saisons avec la SNCM et CF en corrigeant le cahier des charges au mieux des intérêts de la Corse I love you

A partir de ce moment là ,tu as 3 ans pour acheter ou faire construire tes 2 navires et assurer la formation de tes équipages cheers
En eux ans de temps la SEM est sur pied et a un an pour se mettre en place cheers

Je suis contre l'idée de se servir de deux bateaux et des équipages de la SNCM ce qui ressemblerait a un retour au monopole de celle ci No

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 21 Fév - 18:43

JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree

Comme je l'ai écris plus haut l'idée et le principe sont intéressant .
Mais et oui il y a un mais Twisted Evil

Un essai pourquoi faire ?
Il y a deux choix : ou tu fais et ou tu fais pas Laughing

Tu décide de faire ?

Il y a 3 solutions
1) la CTC créait la SEM et avance les fonds pour construire les 2 navires et formés le personnel ....seul problème il faut une année pour former correctement un équipage et plus de 2 pour construire les navires ...
2) La CTC créait la SEM et signe un partenariat (avec tout autre compagnie que SNCM )pour la location de deux bateaux et la formation des équipages .
3) La CTC créait la SEM et achètent 2 navires et finance la formation de ses équipages ....1 an d'attente rabbit

Ma solution rabbit Tu laisse courir les contrats liés a la continuité territoriale encore 3 saisons avec la SNCM et CF en corrigeant le cahier des charges au mieux des intérêts de la Corse I love you

A partir de ce moment là ,tu as 3 ans pour acheter ou faire construire tes 2 navires et assurer la formation de tes équipages cheers
En eux ans de temps la SEM est sur pied et a un an pour se mettre en place cheers

Je suis contre l'idée de se servir de deux bateaux et des équipages de la SNCM ce qui ressemblerait a un retour au monopole de celle ci No

tu devrais proposer tes idees à la CTC Very Happy
Arrow ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Mar 21 Fév - 19:35

bienvenou a écrit:
JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree

Comme je l'ai écris plus haut l'idée et le principe sont intéressant .
Mais et oui il y a un mais Twisted Evil

Un essai pourquoi faire ?
Il y a deux choix : ou tu fais et ou tu fais pas Laughing

Tu décide de faire ?

Il y a 3 solutions
1) la CTC créait la SEM et avance les fonds pour construire les 2 navires et formés le personnel ....seul problème il faut une année pour former correctement un équipage et plus de 2 pour construire les navires ...
2) La CTC créait la SEM et signe un partenariat (avec tout autre compagnie que SNCM )pour la location de deux bateaux et la formation des équipages .
3) La CTC créait la SEM et achètent 2 navires et finance la formation de ses équipages ....1 an d'attente rabbit

Ma solution rabbit Tu laisse courir les contrats liés a la continuité territoriale encore 3 saisons avec la SNCM et CF en corrigeant le cahier des charges au mieux des intérêts de la Corse I love you

A partir de ce moment là ,tu as 3 ans pour acheter ou faire construire tes 2 navires et assurer la formation de tes équipages cheers
En eux ans de temps la SEM est sur pied et a un an pour se mettre en place cheers

Je suis contre l'idée de se servir de deux bateaux et des équipages de la SNCM ce qui ressemblerait a un retour au monopole de celle ci No

tu devrais proposer tes idees à la CTC Very Happy
Arrow ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale

Ties fou Very Happy tu veux que je me fâche avec mes derniers amis du front de gauche cheers

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 21 Fév - 20:10

JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree

Comme je l'ai écris plus haut l'idée et le principe sont intéressant .
Mais et oui il y a un mais Twisted Evil

Un essai pourquoi faire ?
Il y a deux choix : ou tu fais et ou tu fais pas Laughing

Tu décide de faire ?

Il y a 3 solutions
1) la CTC créait la SEM et avance les fonds pour construire les 2 navires et formés le personnel ....seul problème il faut une année pour former correctement un équipage et plus de 2 pour construire les navires ...
2) La CTC créait la SEM et signe un partenariat (avec tout autre compagnie que SNCM )pour la location de deux bateaux et la formation des équipages .
3) La CTC créait la SEM et achètent 2 navires et finance la formation de ses équipages ....1 an d'attente rabbit

Ma solution rabbit Tu laisse courir les contrats liés a la continuité territoriale encore 3 saisons avec la SNCM et CF en corrigeant le cahier des charges au mieux des intérêts de la Corse I love you

A partir de ce moment là ,tu as 3 ans pour acheter ou faire construire tes 2 navires et assurer la formation de tes équipages cheers
En eux ans de temps la SEM est sur pied et a un an pour se mettre en place cheers

Je suis contre l'idée de se servir de deux bateaux et des équipages de la SNCM ce qui ressemblerait a un retour au monopole de celle ci No

tu devrais proposer tes idees à la CTC Very Happy
Arrow ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale

Ties fou Very Happy tu veux que je me fâche avec mes derniers amis du front de gauche cheers

ah je croyais que le rouge vif te faisait mal aux yeux Very Happy
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Mar 21 Fév - 21:37

bienvenou a écrit:
JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree

Comme je l'ai écris plus haut l'idée et le principe sont intéressant .
Mais et oui il y a un mais Twisted Evil

Un essai pourquoi faire ?
Il y a deux choix : ou tu fais et ou tu fais pas Laughing

Tu décide de faire ?

Il y a 3 solutions
1) la CTC créait la SEM et avance les fonds pour construire les 2 navires et formés le personnel ....seul problème il faut une année pour former correctement un équipage et plus de 2 pour construire les navires ...
2) La CTC créait la SEM et signe un partenariat (avec tout autre compagnie que SNCM )pour la location de deux bateaux et la formation des équipages .
3) La CTC créait la SEM et achètent 2 navires et finance la formation de ses équipages ....1 an d'attente rabbit

Ma solution rabbit Tu laisse courir les contrats liés a la continuité territoriale encore 3 saisons avec la SNCM et CF en corrigeant le cahier des charges au mieux des intérêts de la Corse I love you

A partir de ce moment là ,tu as 3 ans pour acheter ou faire construire tes 2 navires et assurer la formation de tes équipages cheers
En eux ans de temps la SEM est sur pied et a un an pour se mettre en place cheers

Je suis contre l'idée de se servir de deux bateaux et des équipages de la SNCM ce qui ressemblerait a un retour au monopole de celle ci No

tu devrais proposer tes idees à la CTC Very Happy
Arrow ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale

Ties fou Very Happy tu veux que je me fâche avec mes derniers amis du front de gauche cheers

ah je croyais que le rouge vif te faisait mal aux yeux Very Happy
Aux yeux non au cul oui Laughing
Ce n'est pas tant la couleur qui me gène il y a de bonnes idées partout ce qui me gène se sont les hommes qui s'en réclament .....les faux rouge cheers
Et pis la seule couleur qui compte pour moi...elle est bleue Laughing

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  bienvenou Mar 21 Fév - 21:48

JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
JUDAS a écrit:
bienvenou a écrit:
Ce qui se dessine, c'est que cette Sem porterait dans un premier temps sur deux navires. Une sorte d'expérimentation à partir d'un embryon de compagnie régionale pour voir si ça peut fonctionner.


pourquoi pas une ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale
de toute façon maintenant les structures pour etre viables doivent avoir une gestion tres serree

Comme je l'ai écris plus haut l'idée et le principe sont intéressant .
Mais et oui il y a un mais Twisted Evil

Un essai pourquoi faire ?
Il y a deux choix : ou tu fais et ou tu fais pas Laughing

Tu décide de faire ?

Il y a 3 solutions
1) la CTC créait la SEM et avance les fonds pour construire les 2 navires et formés le personnel ....seul problème il faut une année pour former correctement un équipage et plus de 2 pour construire les navires ...
2) La CTC créait la SEM et signe un partenariat (avec tout autre compagnie que SNCM )pour la location de deux bateaux et la formation des équipages .
3) La CTC créait la SEM et achètent 2 navires et finance la formation de ses équipages ....1 an d'attente rabbit

Ma solution rabbit Tu laisse courir les contrats liés a la continuité territoriale encore 3 saisons avec la SNCM et CF en corrigeant le cahier des charges au mieux des intérêts de la Corse I love you

A partir de ce moment là ,tu as 3 ans pour acheter ou faire construire tes 2 navires et assurer la formation de tes équipages cheers
En eux ans de temps la SEM est sur pied et a un an pour se mettre en place cheers

Je suis contre l'idée de se servir de deux bateaux et des équipages de la SNCM ce qui ressemblerait a un retour au monopole de celle ci No

tu devrais proposer tes idees à la CTC Very Happy
Arrow ste Corse Maritime tenue de pres par la collectivité territoriale

Ties fou Very Happy tu veux que je me fâche avec mes derniers amis du front de gauche cheers

ah je croyais que le rouge vif te faisait mal aux yeux Very Happy
Aux yeux non au cul oui Laughing
Ce n'est pas tant la couleur qui me gène il y a de bonnes idées partout ce qui me gène se sont les hommes qui s'en réclament .....les faux rouge cheers
Et pis la seule couleur qui compte pour moi...elle est bleue Laughing

on a tous compris le bleu bachtiais
pas l'autre de la finance celui des avides de billets L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 8115
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Sam 25 Fév - 19:51

En parlant d'affaire de gros billets cheers [quote]

Le conseil de discipline de la compagnie maritime SNCM s'est prononcé jeudi soir pour un licenciement du secrétaire général du syndicat CGT des marins de Marseille, a-t-on appris vendredi de sources concordantes, dix jours après la fin d'un conflit social mouvementé.

Le conseil de discipline s'est prononcé pour le licenciement "pour faute lourde" de Frédéric Alpozzo, délégué du personnel CGT, et du secrétaire du comité d'entreprise, Marcel Faure.

Selon une porte-parole de la direction, il leur est reproché d'avoir bloqué pendant trois semaines l'appareillage pour Toulon d'un navire de la compagnie, le "Corse", en dépit d'ordonnances de justice réclamant la fin de toute entrave. Le licenciement effectif de ces deux salariés, qui ont un statut "protégé" au titre de leurs mandats syndicaux, est soumis à un avis du comité d'entreprise et à une autorisation de l'inspection du travail.

"Cette décision ne repose sur aucun fondement concret", a commenté M. Alpozzo, soulignant que la légalité de la grève des salariés avait été reconnue durant le conflit autour du "Corse".

"On ne peut pas nous licencier pour faute lourde alors que la direction elle-même ne respecte pas le code du travail en faisant libérer le navire par la force publique", a-t-il ajouté, soulignant que la dernière ordonnance de justice était toujours contestée devant les tribunaux.

Les forces de l'ordre étaient intervenues le 14 février pour déloger les grévistes à bord du Corse après que la justice eut ordonné la fin du blocage du navire, dont la CGT empêchait le départ pour Toulon d'où il devait assurer une première liaison avec l'île de Beauté.

Les marins CGT des compagnies SNCM et La Méridionale (ex-CMN) avaient appelé à la grève vendredi à l'occasion d'un conseil de surveillance de la SNCM, pour défendre leurs emplois, menacés, selon eux, par la concurrence des compagnies "low cost", notamment Corsica Ferries, qui opère depuis Toulon.

D'autres arrêts de travail étaient observés vendredi parmi les professions portuaires de Marseille, inquiètes de l'avenir industriel des bassins Est du port par rapport à ceux de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) à l'ouest.

"La situation est grave", a souligné Daniel Manca, secrétaire CGT du syndicat des dockers à Marseille, lors d'une conférence de presse organisée au pied de la tour de la CMA-CGM, l'un des leaders mondiaux du transport de conteneurs, dont le siège est dans la cité phocéenne. Son patron Jacques Saadé a estimé récemment dans le quotidien régional La Provence qu'il fallait que "les bassins de Marseille gardent la croisière et les passagers, et que les marchandises aillent à Fos", un scénario que la CGT refuse en bloc sur les bassins Est.

"La préfecture n'a toujours pas répondu à notre demande de table ronde alors que tout le monde s'accorde à dire que le port est le poumon économique de la ville avec 30.000 emplois", a déploré le secrétaire du syndicat CGT des agents du Grand Port Maritime de Marseille, Pascal Galeoté.

La CGT, qui appelle la gauche à se mobiliser sur l'avenir du port avant les élections, avait rendez-vous vendredi matin au conseil régional que préside le socialiste Michel Vauzelle, avant d'aller frapper à la porte de la préfecture.

Marrant que ces braves syndicalistes ne parlent jamais de la corse,des ports Corses et des emplois en Corses Shocked
Aller basta qu'ils retournent faire du cabotage dans le port de Marseille Twisted Evil C'est fait maintenant 50 ans que ces merdes nous prennent en otages et ca suffit cheers

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Sam 25 Fév - 19:57

tiens je telmets une partie de l'article de la provence

Leleader desmarins
CGTsur la sellette

Hier matin devant la tour CMA CGM avec les autres syndicats portuaires,
la veille devant une commission de discipline qui s’est prononcée
pour son licenciement pour faute lourde - Marcel Faure, le
secrétaire général du comité d’entreprise est lui aussi concerné -, Frédéric
Alpozzo, le porte-parole des marins CGT de la SNCM et de la
CMN, a reçu des soutiens. "La CGT ne laissera pas un délégué syndical
être licencié", a martelé Pascal Galéoté. "Si on veut mettre de
l’huile sur le feu, il n’y a pas meilleure manière". Égal à lui-même,
Frédéric Alpozzo n’a pas changé de cap: "À vouloir aller à Toulon on
va couler la SNCM. Je serai à Paris tout à l’heure pour participer au
conseil de surveillance qui doit s’y tenir. Je demande la suspension de
la ligne ouverte avec le Corse".
Le syndicaliste évoquera aussi "la nécessité que les régions Paca et
Corse se parlent", les menaces qui pèsent sur le pavillon français. "Il
faut que tous les marins soient à égalité sur les lignes passagers intérieures".
Autant de craintes à l’origine d’une grève de 24 heures, qui
jusqu’à ce matin 6 heures a bloqué à quai les navires de la SNCM.
La procédure qui touche Marcel Faure et Frédéric Alpozzo, deux
salariés protégés, n’a pas empêché ce dernier d’assister au conseil de
surveillance. Ses mandats syndicaux ne sont pas suspendus. Si son
licenciement est confirmé, il faudra la réunion d’un comité
d’entreprise extraordinaire pour l’entériner. Ainsi que l’aval de la Direction
du Travail. Par ailleurs, la CGT a contesté en appel
l’ordonnance qui a autorisé l’évacuation du Corse et légitimé les
sanctions. Le jugement est attendu pour le 26 mars.

Les dockers neveulent pas
d’unport pour les touristes
Ils sont allés ledireàla Région et au Préfet. Lesmarins étaient euxen grève

Conférence de presse au pied de la tour CMA CGM. Les professions portuaires s’étaient réunies hier
matin pour évoquer les menaces qui pèsent sur les bassins Est

Je dis qu’il faut que les bassins
de Marseille gardent les
croisières et les passagers, et
que les marchandises aillent à
Fos". Cette petite phrase de Jacques
Saadé, prononcée dans le
cadre d’un entretien publié par
"La Provence" le 19 février, est la
goutte d’eau qui a fait déborder
le vase. Au point que c’est devant
l’une des entrées de la tour CMA
CGM, que les syndicats CGT portuaires,
dockers et agents en tête,
ont choisi hier d’organiser
une conférence de presse. "Il y a
des menaces qui pèsent sur les
bassins Est du port, il faut qu’on
soit vigilants", avait prévenu Daniel
Manca, le secrétaire général
des dockers des bassins Est.
"On est ici devant cette tour parce
qu’on veut défendre le port industriel.
On nous a promis résultats,
il faut des actes. Des investissements
bien placés, qui servent
la vocation industrielle. Nous ne
voulons pas que les touristes remplacent
les ouvriers sur les quais",
complétait le porte-parole des
dockers. Lesquels ont observé
hier un arrêt de travail de 3 heures
en matinée.
"Ily a une inquiétude qui se développe.
Avec les dockers il y a les
autres professions: les douaniers,
la réparation navale et bien sûr
les agents portuaires. Il y a aussi
la situation de laSNCMet cette ligne
ouverte sur la Corse dont
nous demandons la suspension.
On voit bien que les trafics chutent",
enchaînait Pascal Galéoté,
le secrétaire général des agents
du GPMM. "Dans le même
temps, il y a beaucoup de projets
tertiaires qui prennent forme sur
le port, tout cela sous le couvert
des relations avec Euroméditerranée.
Tout cela consiste à récupérer
des espaces portuaires qui deviennent
autre chose. Il va falloir
qu’on s’explique là-dessus".
Après un rassemblement à la
Joliette, un cortège de près de
300 personnes s’est formé pour
se rendre d’abord au conseil régional,
puis à la préfecture. Ou
dans les deux cas, une délégation
a été reçue. Aux conseillers
de Michel Vauzelle en partance
pour Toulon avec le président de
la SNCF, comme à la Préfecture,
Daniel Manca et Pascal Galéoté
ont répêté leurs inquiétudes.
"J’ai constamment milité pour
que le port garde sa vocation généraliste
dans un équilibre des activités
entre Est et Ouest", a répondu
le président de la Région. Un
propos bienvenu, car le syndicat
des dockers songe à monter un
plan de reconquête pour les bassins
Est, auquel seraient associés
les dockers de Fos. "L’idée, c’est
de proposer que des investissements
soient faits sur tel point,
plutôt que tel autre, afin de renforcer
la vocation industrielle",
explique Daniel Manca. "Nous
voulons aussi contribuer à la reconquête
des trafics avec le
GPMM. Les choses ne peuvent
plus durer". Jean
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Sam 25 Fév - 20:03

Tu veux que je te dise :qu'ils crèvent la gueule ouverte cheers cheers

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Sam 25 Fév - 20:35

JUDAS a écrit:Tu veux que je te dise :qu'ils crèvent la gueule ouverte cheers cheers

c'est complexe et honnetement je ne pas en dire grand chose car peu averti de ce sujet tres compliqué

jee tape en touche
L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Obel_b10
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Sam 25 Fév - 22:28

aladin a écrit:
JUDAS a écrit:Tu veux que je te dise :qu'ils crèvent la gueule ouverte cheers cheers

c'est complexe et honnetement je ne pas en dire grand chose car peu averti de ce sujet tres compliqué

jee tape en touche
L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Obel_b10

D’après toi Very Happy
Pourquoi les fossoyeurs de la SNCM ne veulent rèouvrir la ligne de Toulon ?

Tout simplement parce que la CTC (la Corse) ne veut pas considérer cette ligne comme faisait partie de la continuité territoriale Laughing Du fait , les marins ne profiteraient pas des mêmes conditions de salaire et avantages que sur les lignes Marseille/Corse ou Nice /Corse Suspect
Pourtant en terme de rentabilité il y a Laughing faire
Heu !!! tu trouve pas illogique que la CF ne puisse pas avoir une ligne au départ de Marseille Sleep

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  aladin Sam 25 Fév - 22:34

de toulon Du fait , les marins ne profiteraient pas des mêmes conditions de salaire et avantages que sur les lignes Marseille/Corse ou Nice /Corse

ca parait assez bizarre les 3 ports sont en france toulon Marseille ou Nice
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  JUDAS Sam 25 Fév - 22:46

aladin a écrit:de toulon Du fait , les marins ne profiteraient pas des mêmes conditions de salaire et avantages que sur les lignes Marseille/Corse ou Nice /Corse

ca parait assez bizarre les 3 ports sont en france toulon Marseille ou Nice
Ce n'est pas une question de ports mais une question de la mise en place de la continuité territoriale Twisted Evil
Au départ,la SNCM avait le monopole maritimes et trois ports de départ vers la Corse : Marseille,Toulon et Nice et seuls Marseille et Nice étaient définis comme port assurant la continuité T avec le temps la SNCM sous la pression de sa CGT a lâché Toulon et actuellement a quasiment lâcher Nice Twisted Evil

Les rouges ne doivent pas avoir envie de prendre le train ou le bus au départ de Toulon ou de Nice pour rentrer a Marseille clown

JUDAS

Messages : 7590
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE - Page 10 Empty Re: L"ILE DE BEAUTE OU LE TOURISME EN CORSE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum