LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

3 participants

Page 11 sur 20 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant

Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Sam 14 Juin - 9:29

[size=40]Un arbitre brésilien pour France-Honduras[/size]

26partages
TweeterPartagerPartager

12
a+a-imprimerRSS



Le Brésilien Sandro Ricci a été désigné vendredi arbitre de France-Honduras, dimanche (21h00), match du premier tour du Mondial 2014. Dans ce même groupe E, Suisse-Equateur sera arbitré par l'Ouzbekh Ravshan Irmatov.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Sam 14 Juin - 10:11

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 17_bmp17
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Dim 15 Juin - 7:44

France/Monde - Avant france - honduras - groupe e
Le début d'une reconquête
15/06/2014 05:38
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Comment_icon_off réagir(0) CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mail_icon_off CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Print_icon_off

Tweet


CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Le-debut-d-une-reconquete_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 116470822_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
suivante précédente
L'heure de vérité pour les Bleus, qui entrent en lice face au Honduras et qui devront prendre dès ce soir une option pour la qualification. La mission semble à leur portée. - (AFP)
Quatre ans après le fiasco sud-africain, l’équipe de France, rajeunie mais orpheline de Franck Ribéry, affronte le Honduras avec humilité mais ambition.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Doc_iconLa Suisse doit assumer
Voir l'infographie en grand format
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Doc_icon Argentins sous les projecteurs
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Doc_icon Un ticket pour la finale du Mondial à Rio de Janeiro
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Doc_icon Foot : la passion des Bleus une histoire à la française
L'heure de vérité a sonné pour Didier Deschamps et ses troupes, les yeux rivés sur ce rendez-vous censé donner le ton pour la suite du tournoi dans un groupe E largement à leur portée.
Les Bleus ont su ranimer une flamme longtemps éteinte chez leurs supporteurs par la grâce d'un barrage retour contre l'Ukraine (3-0) déjà entré dans l'histoire, le 19 novembre au Stade de France. Il s'agit désormais d'en rester digne et de ne pas dilapider l'espoir qu'a fait naître cet exploit après des années de vaches maigres, si l'on excepte la parenthèse enchantée du Mondial 2006 et cette finale perdue aux tirs au but par la bande à Zidane contre l'Italie.
Le sélectionneur, ancien capitaine des champions du monde (1998) et d'Europe (2000), sait bien le chemin qui reste à parcourir pour un pays qui n'a plus remporté son premier match dans une Coupe du monde depuis 1998 face à l'Afrique du Sud (3-0).
 Karim Benzema doit revêtir l'habit de patron
Si le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a fixé les quarts de finale comme objectif, Deschamps s'est lui bien gardé d'évoquer un tel horizon, bien conscient de l'impossibilité d'évaluer à sa juste mesure le potentiel d'une formation qui ne possède plus d'individualités de niveau mondial.
Franck Ribéry, désigné joueur de l'année 2013 par l'UEFA et troisième dans la course au Ballon d'or, était le seul à pouvoir porter cette étiquette. Mais le joueur du Bayern Munich a déclaré forfait pour une lombalgie, objet d'une petite polémique entre l'encadrement médical des Bleus et celui du grand club bavarois.
Toute la pression repose maintenant sur les épaules de Karim Benzema, au sortir d'une saison pleine avec le Real Madrid ponctuée par une victoire en Ligue des champions. A 26 ans, le temps est venu pour lui de s'installer comme le patron en sélection.
Cette équipe de France, invaincue depuis le barrage retour, est certes sans génie particulier, mais peut quand même compter sur l'expertise de Deschamps, dépositaire de la fameuse « culture de la gagne » qui a porté les Bleus au sommet du football mondial.
Ex-joueur de devoir au palmarès long comme le bras, il n'a pas perdu sa science en embrassant la carrière de technicien et tout ce qu'il touche se transforme en or. Si la cote de sympathie des Bleus est de nouveau au plus haut, « DD » en est le premier responsable. Soucieux de l'état d'esprit et de l'image des Bleus, il l'est aussi en ce qui concerne l'innovation, faisant des fleurons de la « génération 93 », Pogba et Varane notamment, des titulaires. En attendant, il faudra savoir maîtriser l'engagement et l'agressivité du Honduras, qui a effrayé l'Angleterre (0-0), le 8 juin en amical. Une tâche à la portée des Français, à moins que l'inexpérience (26 ans et demi de moyenne d'âge, trois joueurs seulement au-dessus de 50 sélections) ne leur joue des tours. Un scénario catastrophe que personne n'ose envisager.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Dim 15 Juin - 8:57

Un premier match et des questions
L'équipe France débute sa Coupe du monde ce dimanche (21h00) face au Honduras. Avec l'espoir de gagner (enfin) son premier match.

0partages Tweeter Partager Partager

0partages Tweeter Partager Partager


a+ a- imprimer RSS


Blaise Matuidi espère que l'arbitre fera respecter les lois du jeu contre le Honduras. (L'Equipe)

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 52333



Gagner le premier match, une utopie ?

Les Bleus n’ont plus connu ça depuis 1998 : une victoire lors de leur premier match. A l’époque, l’équipe de France avait étrillé l’Afrique du Sud (3-0), à Marseille. Ensuite ? Elle s’était inclinée face au Sénégal (0-1) en 2002, avant de concéder deux nuls face à la Suisse (0-0) en 2006 puis face à l’Uruguay (0-0) en 2010. Si ne pas gagner son premier match n’est pas un obstacle insurmontable - en témoigne sa finale disputée en 2006 -, le France a tout intérêt à ne pas passer à côté. Sur les trois dernières éditions, elle a été éliminée à deux reprises dès le premier tour.

L’avis de Loïc Rémy : «Ça va donner le ton des autres matches. Il faut le négocier de la meilleure des manières pour avoir plus d’aisance. Il faudra faire attention à ne pas tomber dans la facilité, dans l’excès de zèle.»



Le banc, la solution ?

Pour gagner, il faut marquer. Or, au Brésil, l’équipe de France est amputée de son meilleur buteur et passeur lors de la phase de qualification : Franck Ribéry (5 buts et 6 passes décisives en dix matches). En son absence, Benzema ou Giroud ont prouvé qu’il pouvait prendre le relais. Mais ils ne sont pas les seuls. Promis au banc lorsque Ribéry faisait encore partie des 23, Antoine Griezmann s’était dit prêt à jouer les «super sub». Un rôle pour lequel il semble tailler, en attestent ses trois buts inscrits lors de ses deux entrées en jeu face au Paraguay (1-1) et la Jamaïque (8-0). Dans l’hypothèse où il ne débuterait pas face au Honduras, il pourrait s’inscrire dans la continuité d’une spécificité française : lors des éliminatoires, la France est l’équipe qui possédait les remplaçants les plus efficaces dans la zone Europe (4 buts)

L’avis de Blaise Matuidi : «Les 23 ont une responsabilité. On doit tous élever notre niveau de jeu. Peu importe les joueurs sur le terrain, on doit tous apporter quelque chose, du gardien à l’attaquant.»



Le Honduras, l'adversaire idéal ?

Une équipe physique et agressive. Tels sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent pour décrire le Honduras. En mettant en exergue son dispositif tactique (4-4-2), mais aussi le gabarit de ses deux attaquants, Didier Deschamps n’a pas souhaité résumer cette équipe à son engagement parfois excessif. Que faut-il craindre d’elle ? Jerry Bengston, auteur de 9 buts en 12 matches lors des éliminatoires. L’attaquant du New England Revolution (MLS) incarne le principal atout des Honduriens pour mettre fin à deux séries : aucune victoire lors de leurs six matches de Coupe du monde ; aucun but marqué (en 32 tirs) depuis le 21 juin 1982 et une réalisation d’Eduardo Laing contre l’Irlande du Nord.

L’avis de Blaise Matuidi : «On s’attend à jouer contre une équipe basse qui va procéder en contre. C’est une formation physique, il ne faudra pas perdre le fil. Il y a aussi un arbitre qui est là pour faire respecter la loi.»
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Dim 15 Juin - 11:17

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 17d_bm10
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Dim 15 Juin - 11:19

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 8379125317
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  bienvenou Dim 15 Juin - 14:08

Mondial/France: la reconquête passe par le Honduras
15/06/2014 12:12
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Comment_icon_off réagir(0) CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mail_icon_off [url=javascript:window.print();]CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Print_icon_off [/url]   



CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mondial-France-la-reconquete-passe-par-le-Honduras_slider CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 5cb9a5ed42cf5d5cdfd767186cd056c58f810bb8_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
[url=javascript:void(0)]suivante[/url] [url=javascript:void(0)]précédente[/url]
Karim Benzema (c) à l'entraînement avec l'équipe de France le 13 juin 2014 au stade Santa Cruz à Ribeirao Preto - AFP
Quatre ans après le fiasco sud-africain, l'équipe de France, orpheline de Franck Ribéry et particulièrement rajeunie, débute une énième opération reconquête au Brésil en affrontant le Honduras pour son premier match dans le Mondial-2014, dimanche à Porto Alegre.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
L'heure de vérité a sonné pour Didier Deschamps et ses troupes, les yeux rivés sur ce rendez-vous censé donner le ton pour la suite du tournoi dans un groupe E largement à leur portée (avec la Suisse et l'Equateur).
Les Bleus ont su ranimer une flamme longtemps éteinte chez leurs supporteurs par la grâce d'un barrage retour contre l'Ukraine (3-0) déjà entré dans l'histoire, le 19 novembre au Stade de France. Il s'agit désormais d'en rester digne et de ne pas dilapider l'espoir qu'a fait naître cet exploit après des années de vaches maigres, si l'on excepte la parenthèse enchantée du Mondial-2006 et cette finale perdue aux tirs au but par la bande à Zidane contre l'Italie.
Le sélectionneur, ancien capitaine des champions du monde (1998) et d'Europe (2000), sait bien le chemin qui reste à parcourir pour un pays qui n'a plus remporté son premier match dans une Coupe du monde depuis 1998 face à l'Afrique du Sud (3-0).
Si le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a fixé les quarts de finale comme objectif, Deschamps s'est lui bien gardé d'évoquer un tel horizon, bien conscient de l'impossibilité d'évaluer à sa juste mesure le potentiel d'une formation qui ne possède plus d'individualités de niveau mondial.
Benzema doit prendre le pouvoir
Franck Ribéry, désigné joueur de l'année 2013 par l'UEFA et troisième dans la course au Ballon d'Or, était le seul à pouvoir porter cette étiquette. Mais le joueur du Bayern Munich a déclaré forfait pour une lombalgie, objet d'une petite polémique entre l'encadrement médical des Bleus et celui du grand club bavarois.
Toute la pression repose maintenant sur les épaules de Karim Benzema, au sortir d'une saison pleine avec le Real Madrid ponctuée par une victoire en Ligue des champions. Jusqu'ici, l'ancien Lyonnais, non retenu pour la Coupe du monde 2010 par Raymond Domenech, est passé à côté de ses deux phases finales (Euro-2008 et 2012), traversées sans parvenir à marquer le moindre but. A 26 ans, le temps est venu pour lui de s'installer comme le patron en sélection.
Selon la mise en place tactique de samedi à huis clos, Benzema devrait occuper l'axe avec à ses côtés l'inamovible Mathieu Valbuena et surtout Antoine Griezmann, l'invité de dernière minute de la liste des 23 qui a été préféré à Olivier Giroud, pourtant très à l'aise durant la préparation (3 réalisations en 3 matches).
L'expertise de Deschamps
Cette équipe de France, invaincue depuis le barrage retour, est certes sans génie particulier mais peut quand même compter sur l'expertise de Deschamps, dépositaire de la fameuse "culture de la gagne" qui a porté les Bleus au sommet du football mondial.
Ex-joueur de devoir au palmarès long comme le bras, il n'a pas perdu sa science en embrassant la carrière de technicien et tout ce qu'il touche se transforme en or. Si la cote de sympathie des Bleus est de nouveau au plus haut, "DD" en est le premier responsable.
A deux ans de l'Euro-2016 organisé en France, il a eu le mérite d'ouvrir son groupe à la fine fleur de la "génération 93", championne du monde U20 en 2013 en Turquie. Deux d'entre eux, Raphaël Varane et Paul Pogba, vont ainsi aborder la compétition dans la peau de titulaires.
Deschamps a toujours répété qu'il était hors de question de "galvauder une Coupe du monde" mais le Championnat d'Europe, pour lequel il est assuré d'être encore à la tête des Bleus, est forcément dans un coin de sa tête.
En attendant, il faudra savoir maîtriser l'engagement et l'agressivité du Honduras, qui a effrayé l'Angleterre (0-0), le 8 juin en amical. Une tâche a priori à la portée des Français bien que les Latino-Américains émargent à la 33e place du classement Fifa (la France est 17e). A moins que l'inexpérience des Tricolores (26 ans et demi de moyenne d'âge, trois joueurs seulement au-dessus de 50 sélections) ne leur joue des tours. Un scénario-catastrophe que personne n'ose envisager.
Composition des équipes probables de la France et du Honduras qui s'affrontent à Porto Alegre au 1er tour du Mondial-2014 (groupe E).
France: Lloris (cap.) - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - Cabaye, Matuidi, Pogba - Valbuena, Benzema, Griezmann
Sélectionneur: Didier Deschamps (FRA)
Honduras: Valladares (cap) - Beckeles, Bernárdez, Figueroa, Izaguirre - Garrido, Boniek Garcia, Claros, Palacios, Espinoza - Bengtson.
Sélectionneur: Luis Fernando Suárez (COL)
Arbitre: Sandro Ricci (BRA)
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 108
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  bienvenou Dim 15 Juin - 17:05

Mondial-2014 / Groupe E : c'est le grand soir pour les Bleus
 
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Les-bleus-entament-ce-dimanche-soir-leur-mondial-avec-une_932838_667x333 Les Bleus entament ce dimanche soir leur Mondial, avec une équipe largement rajeunie mais qui ne se donne aucune limite dans ses ambitions.
AFP/D epuis 1998, les Bleus ont toujours raté leur match inaugural en Coupe du monde. Sauf en 2006, cela a toujours été annonciateur d'une compétition très compliquée... Face au Honduras, ce soir (21 h), ils sont prévenus !

"Mon objectif numéro un, c'est remporter le premier match contre le Honduras. Après, on verra", répète à l'envi depuis des mois le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, conscient de l'importance capitale que peut revêtir la rencontre inaugurale du Mondial. Il faut remonter à 1998 pour voir une entrée en matière réussie par les Bleus, qui avaient battu l'Afrique du Sud (3-0) à Marseille. Un mois plus tard, Didier Deschamps, alors capitaine, soulevait la Coupe du monde après la victoire en finale contre le Brésil (3-0). Depuis, les débuts français se sont soldés par des contre-performances. En 2002, il y eut la piteuse défaite contre le modeste Sénégal (1-0), en 2006 et en 2010, des pénibles nuls 0 à 0, respectivement contre la Suisse et l'Uruguay.

6 victoires, 3 nuls, 4 défaites en 13 éditions
Ce cycle, les Bleus souhaitent évidemment y mettre un terme. En 13 éditions, la France présente un bilan plutôt mitigé sur l'exercice avec 6 victoires, 3 nuls et 4 défaites. Même s'il est légitime de penser qu'un succès permet d'engranger de la confiance et qu'a contrario un revers a de quoi faire naître des doutes, les enseignements de ces matches ne relèvent pas à chaque coup d'une science exacte. Preuve en sont la défaite contre l'Angleterre (3-1) au Mondial-1982 qui n'avait pas empêché la bande à Michel Platini d'atteindre les demi-finales ou le nul vierge en 2006 contre la Suisse qui n'avait pas été préjudiciable à Zidane et les siens, seulement stoppés en finale par l'Italie.
Rémy : "On sait à quoi s'attendre"
Le prisme historique de la chose n'intéresse pas vraiment le milieu de terrain Blaise Matuidi, qui va disputer sa première phase finale de Coupe du monde. "Le passé est derrière nous, on regarde devant. On est une nouvelle génération, on va découvrir ce qu'est l'exigence mondiale. On se sent prêts à affronter cela, même si on est conscient de la difficulté qu'on va rencontrer." Pour l'attaquant Loïc Rémy, l'entrée en lice "n'est pas un piège. On sait à quoi s'attendre, du moment que le premier (match) est déterminant, qu'il donne le ton."
Face au Honduras, modeste 33e nation Fifa qui n'a donc rien à perdre, les Bleus auront d'une certaine façon une double pression à gérer. Celle, naturelle, de devoir bien débuter le tournoi, et celle, conjoncturelle, de n'avoir pas d'autre choix que d'y parvenir face à un adversaire largement plus faible sur le papier. "On suppose qu'ils vont nous rentrer dedans, estime encore Rémy en référence à la rugosité présumée du jeu hondurien. Mais on ne va pas se laisser marcher dessus. Ce serait bien de marquer rapidement aussi. C'est souvent important dans ce style de rencontre".
Préparation globalement réussie
Un style de rencontre qui implique d'être surtout prêt le jour J, à la fois physiquement et mentalement. A ce titre, la gestion de la préparation par Didier Deschamps et son staff, même si elle a eu son lot d'imprévu et de coups durs avec les forfaits de Franck Ribéry et Clément Grenier, a été réussie. Et ce dès avant le stage, avec la claire démarcation des 23 partants et des 7 réservistes, jusqu'à l'arrivée au Brésil avec une confiance légitimée par des matches amicaux qui ont été prometteurs (2 victoires, 1 nul). On n'a jamais assez de garanties sur lesquelles s'appuyer...
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 108
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  bienvenou Dim 15 Juin - 23:12

Superbe entrée en matière pour l'Equipe de France qui s'impose 3 buts à 0 face au Honduras, pour son premier match de la Coupe du Monde 2014. Prochain match vendredi 20 juin face à la Suisse, première ex-æquo avec la France après 1 match.

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 10441312_774423939265006_5949787480454662263_n



Je n’aime plusJe n’aime plus · · =112215632152510&p[1]=1073742703&share_source_type=unknown&__av=1765493746]Partager · 30 3828642 457


  • Meilleurs commentaires
    Vous et 30 381 autres personnes aimez ça.

  • 2 457 partages
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 108
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  bienvenou Dim 15 Juin - 23:14

C'est parti pour le premier match des Bleus à la Coupe du Monde 2014, France-Honduras. Allez les Bleus, c'est tout un pays qui vous soutient et croit en vous.

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 10455352_774275672613166_1174921012475494853_n



Je n’aime plusJe n’aime plus · · =112215632152510&p[1]=1073742696&share_source_type=unknown&__av=1765493746]Partager · 21 1314961 357
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 108
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 7:55

Mondial : la France écrase le Honduras 3-0
Publié le Dimanche 15/06/2014 à 22H54



Superbe entrée dans la compétition pour l'équipe de France qui s'est imposée ce soir à Porto Alegre 3-0 face au Honduras. Karim Benzema a été l'homme du match en inscrivant deux des trois buts.

aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 9:37

Bon départ des Bleus !
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 1314_EDF_France_Honduras_Pogba
Equipe de France
15/06/2014

L’Equipe de France est entrée du bon pied dans la Coupe du Monde FIFA 2014 en s’imposant face au Honduras (3-0), grâce à un doublé de Benzema et un but de Valladares (c.s.c.).

France – Honduras 3-0
Après sa bonne série de matchs de préparation (2 victoires et 1 nul), l’Equipe de France a poursuivi sur sa lancée pour son entrée en lice dans la Coupe du Monde FIFA 2014. Grâce à un collectif bien en place et une belle envie, les hommes de Didier Deschamps ont logiquement pris le meilleur sur la sélection du Honduras.
Les joueurs hexagonaux imposaient rapidement leur rythme à leurs adversaires d’Amérique Centrale, mais jouaient de malchance. Matuidi voyait sa reprise être détournée sur la barre par Valladares (15e), avant que Griezmann ne trouve également la transversale, de la tête (23e). Les Français étaient récompensés de leurs efforts, à quelques minutes de la pause. Palacios bousculait Pogba, dans la surface de réparation, et était expulsé (43e). Benzema transformait froidement la sentence (1-0, 45e), pour son 1er match en Coupe du Monde. L’Equipe de France doublait la mise au retour des vestiaires. Un centre subtil de Cabaye, dans le dos de la défense, était repris par Benzema. La tentative du Madrilène heurtait le poteau, rebondissait sur le gardien hondurien, avant de franchir la ligne (2-0, 48e). Inspirés et toujours sérieux, les Français faisaient tourner le ballon et fatiguaient les Honduriens. Benzema inscrivait son 23e but en 67 sélections, d’un tir puissant dans un angle fermé (3-0, 72e), et parachevait le succès tricolore.
Belle entrée en matière des Bleus, qui ne s’étaient plus imposés en match d’ouverture de la Coupe du Monde depuis 1998, face à l’Afrique du Sud (3-0). La France entretient sa belle forme actuelle, elle qui n’a perdu qu’une fois sur ses 10 derniers matchs (avec 3,4 buts inscrits en moyenne). Après la victoire in extremis de la Suisse face à l’Equateur (2-1), en fin d’après-midi, les Tricolores partagent la 1ère place du groupe E avec les Helvètes.
Feuille de match :
France – Honduras 3-0 (1-0)
Buts :
France : Benzema (45e s.p. et 72e) et Valladares (48 e c.s.c.)
Les équipes :
France : Lloris (cap) - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - P. Pogba (Sissoko, 57e), Cabaye (Mavuba, 65e), Matuidi - Valbuena (Giroud, 78e), Benzema, Griezmann - Entraîneur : Didier Deschamps
Honduras : Valladares (cap) - Beckeles, Bernardez (Chavez, 46e), M. Figueroa, Izaguirre - Najar (Claros, 58e), Garrido, W. Palacios, Espinoza - Bengtson (Garcia, 46e), Costly - Entraîneur : Luis Suarez
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 9:44

Festival des Bleus !
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 1314_amical_france_jamaique_benzema
Equipe de France
08/06/2014

  • Augmenter la taille du texte
  • Réduire la taille du texte
  • Imprimer l'article
  • Envoyer l'article par email

Les 49.600 spectateurs du stade Pierre-Mauroy de Lille ont assisté à un magnifique spectacle de la part des Bleus avec un succès 8-0 face à la Jamaïque.

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 1402France
-
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Jamaique Jamaïque
: 8 - 0
Pour son dernier match de préparation à la Coupe du Monde FIFA 2014 au Brésil, l’équipe de France a offert un très beau spectacle à ses supporters en s’imposant 8-0 face à la Jamaïque, qu’elle rencontrait pour la première fois de son histoire. Didier Deschamps décidait de débuter le match avec un 4-3-3 en alignant Giroud et Benzema en pointe. Bien lui en a pris, puisque l’attaquant du Real Madrid s’est montré décisif avec deux buts et deux passes décisives.
Cabaye, le local de l’étape, ouvrait le score au quart d’heure de jeu sur une belle remise de Giroud (1-0, 17e). Puis son coéquipier au Paris Saint-Germain Blaise Matuidi doublait la mise d’une frappe à ras de terre, sur une passe de Benzema (2-0, 20e). L’ancien Lyonnais retrouvait ensuite son rôle préféré, celui de buteur, en inscrivant le troisième but français (3-0, 37e).  A la pause, les hommes de Didier Deschamps avaient déjà fait mieux que la Suisse, futur adversaire durant la Coupe du Monde FIFA 2014, puisque les Helvètes n’avaient battu la Jamaïque qu’en toute fin de match il y a quelques jours (1-0).
Les Bleus n’en restaient pas là et Benzema était bien l’homme de la soirée. Il offrait tout d’abord un nouveau but à son coéquipier de l’attaque Olivier Giroud (4-0, 53e), donnant ainsi sa 11e passe décisive en équipe de France avant de tromper une nouvelle fois le portier jamaïcain pour son 21e but en bleu (5-0, 63e). Matuidi n’était pas en reste puisque lui aussi inscrivait un doublé après un service d’Evra (6-0, 66e). Didier Deschamps faisait souffler Giroud en faisant entrer Griezmann. Encore un choix payant puisque l’attaquant de la Real Sociedad trouvait lui aussi le chemin des filets par deux fois en fin de rencontre (7-0, 77e et 8-0, 79e), passant à un total de trois buts en quatre sélections.
L’équipe de France termine donc ses matchs de préparation à la Coupe du Monde FIFA 2014 avec un très bon bilan de deux victoires et un match nul, tout comme lors de la préparation de la Coupe du Monde 1998...
Feuille de match :
France - Jamaïque 8-0 (mi-temps : 3-0)
Buteurs :
Cabaye (17e), Matuidi (20e et 66e), Benzema (37e et 63e), Giroud (53e) et Griezmann (77e et 79e) pour la France
France : Lloris - Debuchy (Sagna, 46e), Varane, Sakho, Evra – Cabaye (Mavuba, 59e), Sissoko, Matuidi (Pogba, 72e) – Valbuena (Rémy, 80e), Giroud (Griezmann, 71e), Benzema (Schneiderlin, 87e)  - Sélectionneur : Didier Deschamps
Jamaïque : Barrett - Doyley, Morgan, Mariappa, Lawrence (Gray, 46e) - Grant, Austin (cap), Beckett (Campbell, 46e) - Humphrey (Sherrif, 64e), Seaton (Williams, 72e), Dawkins (Edwards, 85e) - Sélectionneur : Winfried Schäfer
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 9:59

DE CHOSES ET D'AUTRES : Rions du ballon rond

Le 16 juin à 6h00 par Michel Litout | Mis à jour il y a 2 heures
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Rions-du-ballon-rond_426436_516x343 PHOTO/Twitter
L'entrée en lice hier soir de la France marque pour nous le véritable début de ce Mundial 2014. On va enfin pouvoir s'y intéresser à fond, et pour de bonnes raisons. Car pour l'instant, je n'ai retenu de ces premiers matches que quelques anecdotes juste pour le fun.

Par exemple la déroute de l'équipe d'Espagne. Ou plus exactement du gardien Casillas. Notamment le 4e but par Van Persie sur un contrôle totalement raté du goal espagnol après une passe en retrait. On pensait le gardien de but jamaïcain inégalable en terme d'inefficacité (8 fois il est allé chercher le ballon au fond des filets contre la France), mais Casillas place la barre très haut. Une "branlée" en match amical ne laisse pas de traces, celle de l'Espagne au second jour du Mundial risque d'en laisser de durables.



Avant il y a la bourde de Marcelo, le Brésilien. Le défenseur a l'honneur d'être le premier joueur à marquer dans cette édition. Mais contre son camp.... Le plus marrant reste le déchaînement sur Twitter contre un homonyme. Les Cariocas, par dizaines, ont reproché à Marcello (avec deux L) de twitter durant le match, ce qui expliquerait sa bévue.

Le meilleur, comme toujours, vient du camp français. Ribery aurait déclaré forfait... car il a peur des piqûres. Le joueur du Bayern de Munich a officiellement démenti la rumeur. Exactement, son mal au dos récurrent aurait dû être traité par des injections de cortisone. Non il n'a pas peur des piqûres dans la fesse comme un gamin trouillard. C'est la cortisone et ses effets secondaires qui l'effraient... Une nuance qui change tout.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 10:14

Mondial: les Bleus réussissent leur entrée en battant le Honduras 3-0
16/06/2014 08:40
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Comment_icon_off réagir(0) CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mail_icon_off CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Print_icon_off   




CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mondial-les-Bleus-reussissent-leur-entree-en-battant-le-Honduras-3-0_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 45079f406c79eab5931953a00b95df1f5eca9d9e_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 9df425ccaee7eb5069ce0421401df6bd6c50aad5_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 D5e9b8a7783f3122cd0c086d46700d0a35854ad8_sliderCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in
suivante précédente
Boniek Garcia et Karim Benzema lors du match entre la France et le Honduras le 15 juin 2014 à Porto Alegre - AFP Juan Barreto
L'équipe de France a confirmé l'élan né du barrage retour gagné contre l'Ukraine en novembre, avec une entrée réussie au Mondial-2014 (3-0 contre le Honduras), mais fait profil bas.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, champion du monde en 1998, a parfaitement résumé la situation: "C'est une joie mesurée. Les joueurs ont répondu présents mais il n'y a pas d'euphorie particulière parce que c'est un premier match et les joueurs savent que la route est longue".
La suite du parcours emmènera les Bleus vendredi à Salvador contre la Suisse (vainqueur de l'Equateur 2-1 dimanche), puis au Maracana de Rio contre l'Equateur le 25 juin. Le match contre la "Nati" dans quatre jours est considéré comme la "finale" de ce groupe E, qui permettra sans doute de savoir qui terminera premier de cette poule.
Ce classement final a son importance car en huitièmes de finale, le premier du groupe E affrontera à Brasilia le 30 juin le deuxième du groupe F. Dans cette dernière poule, les bookmakers parient que l'Argentine, qui a battu la Bosnie (2-1) dimanche, terminera en tête devant les Bosniens et le Nigeria, l'Iran étant condamnée à faire de la figuration.
Mais, comme on dit souvent en foot, il ne sert à rien de jouer trop tôt les matches dans sa tête. Pour ça, on peut compter sur le défenseur central Mamadou Sakho, héros du barrage contre l'Ukraine en novembre avec un doublé. Et qui n'a pas sa langue dans sa poche: "La victoire de la Suisse (contre l'Equateur 2-1) ? Mais je m'en fous de la Suisse, nous voulons gagner tous les matches". Au moins, le raisonnement est direct et le joueur de Liverpool ne tire pas de plan sur la comète.
Pas d'emphase de la presse
La presse française est restée mesurée elle aussi après le match de Porto Alegre. "Lancement réussi pour les Bleus", titrait L'Equipe.fr, rappelant que la France était "sevré(e) de victoire en ouverture d'un Mondial depuis 1998".
Pas d'emphase non plus sur le site du quotidien Le Parisien, qui constatait sobrement que "la France réussit ses débuts contre le Honduras". "Les hommes de Didier Deschamps ont su être patients pour trouver la solution".
Pour la petite histoire et la grande, le match des Bleus aura été marqué par la technologie. Celle qui ne marche pas, puisque le système audio défectueux du stade a privé Français et Honduriens des hymnes nationaux. Et celle qui marche, sur la ligne de but, qui a permis de valider pour la première fois un but en Coupe du monde par ce biais technologique.
Ce fameux but a été attribué au gardien Valladares contre son camp, privant Benzema d'un triplé, puisque avant cet épisode l'attaquant du Real Madrid avait inscrit un penalty et qu'après, il s'était offert un but dans le jeu. Noël le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), rencontré le 10 juin à Sao Paulo à la veille du Congrès Fifa, avait annoncé que cette Coupe du monde "serait celle de Benzema" chez les Bleus. Pour l'instant, il ne s'est pas trompé.
De retour à leur camp de base de Ribeirao Preto, les Bleus pourront se reposer après les coups donnés par des Honduriens limités. Ils pourront aussi regarder les matches, dont la très belle affiche Allemagne-Portugal à Salvador (13h00 locales, 18h00 françaises) qui marque l'entrée du Ballon d'Or Cristiano Ronaldo dans le tournoi. Les plus curieux pourront aussi se pencher sur Nigeria-Iran à Curitiba (16h00 locales, 21h00 françaises) et Ghana-USA à Natal (19h00 locales, 24h00 françaises).
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 10:25

Mondial 2014 : les Bleus sont bien lancés CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Video_icon
16/06/2014 05:38
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Comment_icon_off réagir(0) CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mail_icon_off CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Print_icon_off




CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mondial-2014-les-Bleus-sont-bien-lances_image_article_largeCALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in

Karim Benzema, impliqué sur les trois buts tricolores, a conduit les Bleus vers un succès facile. - (AFP)
France - Honduras : 3-0. Le Bleus, dominateurs, ont su répondre au défi physique hondurien pour remporter leur premier match du mondial. Prometteur.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Doc_iconRonaldo a soif de revanche
L'équipe de France a parfaitement lancé son mondial brésilien hier soir à Porte-Alegre, en dominant le Honduras au terme d'une prestation intéressante. Idéal pour la confiance du groupe tricolore mais aussi pour entretenir le bel élan populaire créé lors d'une préparation prometteuse.
Favoris mais méfiants avant la rencontre, les hommes de Didier Deschamps ont su faire preuve de solidité et d'efficacité face à un adversaire limité dans le jeu mais particulièrement rugueux.
L'absence surprenante de cérémonie des hymnes nationaux avant la rencontre n'aura donc pas perturbé les Bleus. Notamment l'attaquant Antoine Griezmann, bel et bien titularisé sur le côté gauche et auteur d'un match réussi. En tranchant en faveur du jeune joueur de la Real Sociedad (23 ans), à la place d'Olivier Giroud (entré à la 75e), Didier Deschamps avait clairement fait le choix d'étirer la défense hondurienne sur la largeur.
Une option plutôt concluante car après cinq premières minutes d'ajustement, les Bleus eurent le monopole du ballon face à une formation bien en place défensivement.
Doublé de Benzema
Mais lors d'une première mi-temps à sens unique, où les coups francs de Valbuena et les centres d'Evra portèrent le danger devant le but de Valladares, avec deux ballons repoussés par la transversale (tir de Matuidi détourné à la 15e et tête de Griezmann à la 23e), il fallut attendre la dernière minute avant la pause pour voir les Bleus prendre l'avantage.
Parfois trop engagés sur les duels, les Honduriens allaient payer cher leur manque de contrôle à la 44e. Palacios, en retard dans la surface, poussait Paul Pogba dans le dos : une faute grossière synonyme de 2e carton jaune et d'expulsion, mais aussi de penalty que Benzema transformait sans trembler (1-0, 45e).Menant au score et évoluant à 11 contre 10 lors de la seconde période, les coéquipiers de Lloris pouvaient dès lors gérer plus sereinement les débats. Surtout que trois petites minutes après leur retour sur la pelouse, les Français doublaient la mise grâce à l'aide involontaire du gardien hondurien.
Cabaye centrait en effet dans la profondeur vers Benzema dont la belle reprise du gauche rebondissait sur le poteau puis revenait sur le malheureux Valladares déviant le ballon dans son but ! Une réalisation surprenante que venait confirmer l'utilisation de la toute nouvelle "goal-line technology" malgré le désaccord affiché par l'entraîneur du HondurasA 2-0, la France tenait donc sa première victoire que ni les frappes de Benzema (55e) et Matuidi (64e) ne parvinrent tout d'abord à alourdir. Mais à un quart d'heure de la fin, Benzema, encore et toujours lui, trompait une nouvelle fois Valladares sur une frappe puissante côté droit (3-0, 72e).
Les Bleus, pas toujours géniaux mais très appliqués et volontaires, pouvaient quitter la pelouse avec le sentiment du devoir accompli.
le match
Mi-temps : 1-0.
Arbitre : M. Ricci (Bré).
Buts : pour la France, Benzema (45e, 72e), Valladares (48e csc).
Avertissements : à la France, Evra (8e), Pogba (28e), Cabaye (45e) ; au Honduras, Palacios (27e, 43e), Garrido (83e).
Expulsion : au Honduras, Palacios (43e).
France : Lloris (cap.) - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - Cabaye (Mavuba 65e), Matuidi, Pogba (Sissoko 57e) - Valbuena (Giroud 78e), Benzema, Griezmann.
Honduras : Valladares (cap) - Izaguirre, Figueroa, Bernardez (Chavez 46e), Beckeles - Espinoza, Garrido, Palacios, Najar - Bengtson -(Garcia 46e), Costly.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 10:43

Vainqueurs 3-0 du Honduras, les Bleus démarrent bien la compétition

Publié le 16/06/2014 à 08:13, Mis à jour le 16/06/2014 à 08:25

Groupe E. Premier match. Victoire nette et sans bavure, hier soir, des Bleus face à des Honduriens recroquevillés et vicieux.

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 201406161340-full
Vainqueurs 3-0 du Honduras, les Bleus démarrent bien la compétition


CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 201406161340-full
Historique. à triple titre. Primo, la France a rem- porté pour la première fois depuis 1998 son match d'ouverture (victoire face à l'Afrique du Sud sur le score de… 3-0 avec 1-0 aussi à la mi-temps). Deuzio, elle a inscrit – ou plutôt on lui a validé – le premier but de l'Histoire avec un grand H, grâce la technologie sur la ligne de but (pour les puristes, elle s'appelle Goal-Control 4-D ; ça en jette). Enfin, cette rencontre risque fort de rester dans les annales puisque privé d'hymnes en raison d'un problème audio !
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
Bref, on ne s'est pas ennuyé hier au sud du Brésil, à Porto Alegre, dans une ville qui avait déjà accueilli les Bleus il y a un an pour un cinglant revers 0-3 encore, devant le pays organisateur. Mais, pour être complet, dans un autre stade.
En tout cas, l'analogie s'arrête ici. Tant depuis une saison, on l'a dit et redit, l'équipe de France a changé du tout au tout. D'âmes en peine à leaders aux quatre coins du terrain.
Car il en fallait du répondant pour s'opposer à des Honduriens qui auront usé de toutes les ficelles pour déstabiliser nos «Coquelets» (Pogba, par hasard, allumé par Palacios, 28e ; l'Américain écope d'un 1er carton qui ne sera pas sans suite).
Rappelons-le, les «23» de Deschamps sont le plus jeune effectif tricolore depuis le groupe emmené, en 1978, à côté, dans l'autre pays du foot : l'Argentine.
Donc, après 5 minutes de flottement – ça y est, ça démarre –, les coéquipiers de Lloris qui aurait pu être remplacé par n'importe quel grand-père de Navarre (une seule véritable intervention à la 68e), ont mis le pied sur le ballon. Et la main sur la rencontre. Commençant à combiner comme ils en ont pris l'habitude depuis le France-Ukraine retour. On y revient toujours ; mais vous l'aurez compris : tout est bien re-parti de Saint-Denis en ce 19-Novembre béni !
Valbuena tricote ainsi à qui mieux-mieux, Griezmann – titulaire comme nous l'avions annoncé – étonnant de décontraction échange avec Matuidi, Cabaye cherche Benzema… qui ne tarde pas à forcer le verrou sur péno (lire par ailleurs).
C'est le tournant pour un Honduras arrêté sur coup de pied. Déjà que le hérisson de Luis Suárez avait choisi d'attendre devant ses 16m50…
Une réalisation pleine de sang-froid de l'avant-centre du Real (1-0, 45e), après deux barres : une demi-volée de Matuidi (15), une tête de Griezmann (23).
Mérité, quoi. Juste au moment idéal, en sus. Et fructifié dès le début de la seconde, avec l'aide de la vidéo (2-0, 48e).
Les Français ont fait le break, ils vont désormais gérer. Une qualité qu'on ne leur connaissait pas forcément encore. Gérer oui, marquer encore également. Un 3e but pour que la fête soit complète et que Karim Benzema (3-0, 72e) rejoigne la tête du classement des buteurs à égalité avec le régional de l'étape Neymar et les deux Hollandais volants van Persie et Robben.
Il reste un quart d'heure, Didier Deschamps peut penser au prochain rendez-vous. D'ailleurs, il l'a déjà fait : sortant Pogba averti, Cabaye qui se plaint de la cuisse droite, bientôt Valbuena pour que le dépositaire du jeu souffle.
Voilà, tout aurait été parfait si les Bleus n'avaient pas été «cartonnés». Nous avons déjà évoqué le cas Pogba, mais le Turinois doit vraiment gagner en self-control. Cabaye idem. Quant à évra, son excès d'engagement n'était pas méchant, certes.
Sinon, on attendra encore. Pour juger. Le match 2, face à la Suisse, sera un tout autre test, alors que cette formation d'A-mérique Centrale ne pointe qu'à la 33e place sur l'échiquier mondial. Elle n'avait pas suffisamment d'arguments pour éprouver notamment l'arrière-garde des Bleus. Varane-Sakho ont joué dans un fauteuil.
Question salon, on a hâte de retrouver notre canapé. Ce sera vendredi pour l'épisode N°2 du nouveau feuilleton de l'été : «Les Bleus à Rio».


Les buts
45e : petit ballon dans la boîte de Cabaye sur Pogba ; Wilson Palacios le pousse de l'avant-bras droit. M. Ricci siffle la sanction suprême – transformée par Karim Benzema à contre-pied, demi-hauteur, sur la droite du gardien Noël Valladares (1-0).
48e : nouvelle ouverture dans la surface de Cabaye pour Benzema qui reprend de volée, du gauche ; la balle heurte l'équerre opposée, longe les buts et finit sa course contre le gant gauche du goal – avant de franchir entièrement la ligne (2-0).
72e : coup franc de Valbu-ena en retrait pour Debuchy ; grosse frappe du joueur de Newcastle renvoyée par la défense – Benzema récupère et «allume» le portier sous la barre (3-0).
0 3
MT : 1-0.
à Porto Alegre (Estádio Beira-Rio), 43.012 spectateurs.
Arbitrage de Sandro M. RICCI, assisté de MM. de Carvalho & van Gasse / temps additionnel : 6‘(3+3).
Pour la France : Benzema (45 sp, 72), Valladares (48, csc).
FRANCE : Lloris (cap.) – Debuchy, Varane, Mam. Sakho, évra – Pobga (Mou. Sissoko, 56),
Cabaye (Mavuba, 65), Matuidi – Valbuena (Giroud, 78), Benzema, Griezmann./ Sélec. : Didier DESCHAMPS.
Avertissements :évra (7, jambe droite en opposition sur Costly qui partait en contre-attaque), Pogba (28, altercation avec Palacios qui le piétine), Cabaye (45+2, croc-en-jambe par derrière sur Costly).
HONDURAS : Valladares (cap.) – Beckeles, Bernárdez (Os. Chavez, mt), Figueroa, Izaguirre – Najar (Claros, 58), Garrido, W. Palacios, Espinoza – Costly, Bengtson (Boniek Garcia, mt)./
Sélec. : Luis Fernando Suárez (COL).
Avertissements : Palacios (28, altercation avec Pogba qui le fait tomber ; 43, charge avec le coude dans le dos de Pogba = penalty), Boniek Garcia (53, tacle appuyé sur évra), Garrido (83, semelle sur le genou gauche de Matuidi) ;exclusion : Palacios (43, 2e jaune).
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 10:53

Mondial 2014. Débuts parfaits pour les Bleus !

Brésil - 15 Juin

écouter


  • CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Groupe-e-les-bleus-menent-face-aux-honduriens-direct Les Bleus réalisent une entrée parfaite. | Photo : AFP





  • Facebook271
  • Twitter6
  • Google+

  • Achetez votre journal numérique


La France a réussi son entrée en lice dans le Mondial en battant le Honduras 3 à 0, avec un Benzema auteur d'un doublé pour son premier match en Coupe du monde.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
Cela faisait seize ans que les Bleus ne s'étaient pas imposés lors de leur premier match d'un Mondial, ce qui situe l'importance du résultat, même contre un adversaire considéré comme le plus faible du groupe E.
Cette formation jeune et inexpérimentée, dont l'acte de naissance ne date que du 19 novembre et ce barrage retour homérique face à l'Ukraine (3-0), avait besoin d'un déclic pour lancer sa propre histoire, quatre ans après le fiasco de Knynsa. La voilà partie sur de bons rails avant de croiser dans cinq jours à Salvador la Suisse, son concurrent le plus sérieux pour le gain de la première place.
Tournant du match
Malgré une préparation sans accroc, hormis le forfait de Franck Ribéry et la polémique qui l'a suivi entre le staff médical des Bleus et celui du Bayern Munich, il fallait le sceau de la compétition pour valider le renouveau et démontrer que les valeurs de groupe et de solidarité, proclamées haut et fort par les joueurs et l'encadrement depuis plusieurs semaines, n'étaient pas des vœux pieux. La mission a été parfaitement remplie.
Passée la tension des premières minutes, les Français sont parvenus à prendre le match à leur compte pour ne plus lâcher leur proie. Le tournant de la rencontre a eu lieu peu avant la pause avec la charge dans le dos de Wilson Palacios sur Paul Pogba, à l'origine de l'ouverture du score de Karim Benzema sur penalty (45') et de l'exclusion du milieu hondurien.
Benzema a répondu présent
La deuxième réalisation des Bleus, oeuvre du gardien Noel Valladares contre son camp après une reprise de Benzema (48'), a provoqué un début de confusion dans le stade avant qu'elle soit définitivement validée par la technologie sur la ligne de but mise en place par la Fifa pour la première fois en Coupe du monde.
Mais Benzema a mis tout le monde d'accord en s'offrant un doublé sur une frappe splendide (78', 23e but en 67 sélections).La France avait auparavant trouvé la barre transversale à deux reprises par Blaise Matuidi (15') et Antoine Griezmann (23'), signes d'une domination sans partage qui n'attendait plus que sa confirmation au tableau d'affichage.
Trident
Deschamps peut donc respirer et se pencher avec sérénité et tranquillité vers la suite de l'aventure brésilienne de ses troupes. Cette équipe, née à l'automne dernier, a de l'allure avec son trident du milieu Cabaye-Matuidi-Pogba et un Mathieu Valbuena devenu indispensable et encore rayonnant dimanche.
Le sélectionneur peut aussi savourer la prestation de Benzema, qui a été fidèle au rendez-vous en l'absence de Ribéry. En véritable patron et leader technique, il a pris ses responsabilités sur le penalty avant de tuer tout suspense. Il se souviendra forcément de ses deux premiers buts dans une phase finale, démontrant qu'il était réellement dans la forme de sa vie, ce qui en soit est l'une des meilleures nouvelles de la soirée.
Dynamique préservée
Il est encore trop tôt pour savoir jusqu'où ira cette équipe, la faiblesse de l'adversaire, qui n'avait que des coups à donner et peu de jeu à produire, obligeant à une certaine retenue. Mais la dynamique est préservée pour la France, invaincue depuis le 19 novembre, et qui peut enfin relever la tête en attendant les prochaines échéances, quatre ans après avoir été la risée de la planète en Afrique du Sud.
FRANCE - HONDURAS : 3-0 (1-0)
55 000 spectateurs. Estadio Beira-Rio (Porto Alegre). Arbitre : M. Ricci (Brésil).
BUTS. Benzema (45' sp, 72'), Valladares (csc 48').
AVERTISSEMENTS. France : Évra (8'), Pogba (28'), Cabaye (45' + 2) ; Honduras : Palacios (27', 42'), O. García (53'), Garrido (83').
EXCLUSION. Honduras : Palacios (42').
FRANCE : Lloris (cap) - Debuchy, Varane, M. Sakho, Évra - Pogba (M. Sissoko 57'), Cabaye (Mavuba 65'), Matuidi - Valbuena (Giroud 78'), Benzema, Griezmann. Sélectionneur : Didier Deschamps.
HONDURAS : Valladares (cap) - Izaguirre, Bernárdez (O. Chávez 46'), Figueroa, Beckeless - Palacios, Garrido, Najar (Claros 58'), Espinoza - Costly, Bengtson (O. García 46'). Sélectionneur : Luis Fernando Suárez (Colombie).
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Lun 16 Juin - 12:12

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 17b_bm13
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Mar 17 Juin - 9:37

Équipe de France : surtout ne pas s'emballer

Publié le 17/06/2014 à 08:25

Premier match. Dimanche, les Bleus ont battu le Honduras (3-0), équipe réputée la plus faible du groupe E
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 201406172091-full
Pour son premier match de Coupe du monde, Benzema a ajouté 2 buts à son compteur bleu, portant son total à 23 réalisations./ AFP

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 201406172091-full
C'est indéniable. Ces Bleus-là ont du chien. Pour la première fois depuis 1998, l'équipe de France est entrée dans sa Coupe du monde avec une victoire, et une nette en plus. Sa victime ? Le Honduras. Le score ? 3-0. Pour le moment, seule l'Allemagne a fait mieux contre le Portugal (4-0) pour cette première journée de phase de poules.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
Si les Bleus ont explosé de joie après chaque but, ils sont cependant sortis du terrain plus calme que jamais, en faisant presque profil bas. Didier Deschamps a expliqué pourquoi : «C'est une joie mesurée. Les joueurs ont répondu présents mais il n'y a pas d'euphorie particulière parce que c'est un premier match et les joueurs savent que la route est encore longue.» Il fallait aussi y lire entre les lignes qu'affronter le Honduras n'était qu'une formalité et que le plus dur reste à venir.
Benzema jubile, Giroud panique
Il porte le n°10 et il ne s'appelle pas Zinedine Zidane. L'aura n'est pas la même. Mais Karim Benzema a bel et bien pris le pouvoir dimanche – bien aidé par l'expulsion de Wilson Palacios, il faut l'avouer. N'en déplaise à Olivier Giroud, relégué sur le banc pour laisser le Madrilène s'épanouir dans l'axe de l'attaque, son poste de prédilection. Sous pression car très attendu, le nouveau leader technique des Bleus a relevé le challenge en marquant deux buts et demi. Le premier sur penalty. Le second à bout portant dans la surface. Et le demi-but, entre les deux, grâce à la technologie sur la ligne de but, qui elle aussi réussit son entrée dans le Mondial.
Sur et en dehors du terrain, «Benzegoal» assume son statut. Son ego surdimensionné, il l'a définitivement mis aux oubliettes et prend désormais plaisir à mettre son talent au service du collectif. «L'objectif était de faire un bon match collectivement, gagner et jouer mon football sans pression. C'est ce que j'ai fait.» Et bien fait, surtout grâce à l'animation offensive détonante de Valbuena, la valeur sûre, qui fait complètement oublier l'absence (voulue par Deschamps) de Nasri.
La jeunesse s'engaillardit
Inexpérience et jeunesse n'égalent pas forcément danger. Au contraire. Avant le Mondial, c'était l'inquiétude principale. Elle ne s'est pas complètement envolée puisque si Varane et Sakho ont fait preuve d'assurance, ils n'ont pas pu se confronter à une véritable attaque. Le Honduras ayant vite perdu pied. Le premier est resté en retrait, au cas où. Le second est monté sur les coups de pied arrêtés mais n'a pas pu s'inviter au débat. Les autres jeunes pousses, Pogba en chef de file, ont géré le contexte comme des grands. Même si le Turinois est passé à deux doigts de la correctionnelle, trop nerveux aux prises avec Palacios. Deux fois d'ailleurs, puisque c'est lui qui entraîne le Hondurien vers la sortie et provoque le penalty.
Titulaire pour sa 5e sélection et son premier match de Coupe du monde, Griezmann n'a pas déçu. Il a mis du temps à s'habituer aux duels rugueux puis il est rapidement monté en puissance. Permutant avec Valbuena quand il le fallait et avec Benzema dès qu'il en avait l'occasion. Nouvelle source de souci pour Giroud. La première étape brésilienne a été franchie facilement. Prudence pour la deuxième, contre la Suisse. Il va d'abord falloir récupérer des coups donnés par ces Honduriens limités.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Mar 17 Juin - 9:48

Équipe de France : un match qui va les faire grandir

Publié le 17/06/2014 à 08:26, Mis à jour le 17/06/2014 à 09:38


CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 7fce9b46b3a5da3e6267715974a2cf991a3e46b8
L'attaquant des Bleus Karim Benzema félicité par son coéquipier Mathieu Valbuena après l'un de ses buts contre le Honduras, à Porto Alegre Juan Barreto  / AFP

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 7fce9b46b3a5da3e6267715974a2cf991a3e46b8
3-0, 3 points, la première place du groupe... Les Bleus démarrent vraiment très fort. Tous les voyants sont au vert. Il ne faut cependant pas céder à l'euphorie. Après tout, ce n'était que le Honduras en face. Ils n'étaient là que pour défendre. Tous les matches ne seront pas du même acabit. Mais, outre le résultat, nous pouvons être satisfaits de la manière. Remporter son match d'ouverture de la sorte, ce n'est pas donné à tout le monde. Un penalty, un but accordé grâce à la technologie sur la ligne... c'est singulier. Les Français adorent se démarquer ! Chapeau à l'arbitrage au passage.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
Offensivement, il n'y a pratiquement rien à redire. Avec Valbuena, Benzema et Griezmann, l'animation est garantie 100 % mobile. Ces trois-là sont capables de perturber les défenses et de provoquer une certaine désorganisation. C'est une source d'efficacité. Griezmann ? Pour un premier match de Coupe du monde, c'était top. Ce garçon est intelligent dans ses déplacements. C'est une option intéressante pour Deschamps. Cela lui permet de garder la même organisation, qu'il choisisse de le titulariser lui à gauche, ou Benzema lorsque Giroud est en pointe. Soyons lucides, dans le lot, c'est bien Benzema l'indispensable. Un point commun avec Valbuena, toujours décisif en bleu. Quelle constance !
Les points «faibles» maintenant. Car même si la maîtrise était côté français, il y a eu quelques écarts. De la part de Pogba notamment qui provoque le penalty et l'expulsion de Palacios mais qui, plus tôt, a manqué la sortie de peu. Il faut qu'il apprenne à se canaliser, surtout quand l'équipe a le match en main. Il doit garder son calme en toutes circonstances. Ça vaut aussi pour Cabaye. Des matches comme celui-là sont source d'expérience. Ils forgent la jeunesse. Ce qui est dommage aussi, c'est qu'on n'a pas pu voir Varane et Sakho à l'œuvre. Tant mieux d'un côté. Mais ça reste une interrogation. C'est une charnière jeune qui manque d'expérience. Contre la Suisse, ce ne sera pas la même salade. Ils ont de gros arguments offensifs avec Shaqiri, entre autres. Il faudra être prudent et concentré pour éviter une mauvaise surprise. Et pour un début de Mondial, de ce côté-là, on a été servi.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Mer 18 Juin - 8:09

[size=40]Il faut les tenir en haleine»
[/size]
uy Stéphan a conscience du «cliché», mais «c’est la réalité» «le groupe vit bien». Ce qui n’aurait pu être que des mots a été accrédité par l’entrée en matière réussie des Bleus face au Honduras (3-0), dimanche soir. «Il n’y a qu’à voir lorsque Karim (Benzema) met son deuxième but, l’explosion de joie avec les remplaçants, souligne l’adjoint de Didier Deschamps. Des photos comme celles-là, on n’en voit pas dans tous les stades. C’est vraiment agréable de vivre ça». A quoi l’attribue-t-il ? «C’est une bonne question… Probablement qu’il y a eu des choix importants effectués au départ. Il y a de la complémentarité dans ce groupe.»



«(Olivier Giroud) était déçu, mais tant mieux. Didier lui a parlé.»
Depuis qu’ils se sont réunis à Clairefontaine, le groupe a surmonté les forfaits de Grenier et Ribéry. Les choix de Didier Deschamps également. Lorsqu’il a appris qu’il débuterait le premier match du Mondial sur le banc – et même s’il a depuis précisé que son cas personnel passait après le groupe -, Olivier Giroud a pris un gros coup derrière la tête. «Il était déçu, mais tant mieux,estime Stéphan. On est dans une Coupe du monde, ils veulent tous jouer. Didier lui a parlé. Il y avait de la déception, mais cela ne l’a pas empêché de marquer hier (lundi) avec Rémy (lors d’un match amical disputé par les "coiffeurs" face aux U19 de Botafogo). La vie continue.»



«Beaucoup d'échanges au quotidien»

Ces échanges (et d’une manière plus générale, l’attention réservée aux remplaçants qui disputeront un amical chaque lendemain de match) constituent l’une des clés du "bien vivre ensemble". Dès le début de la préparation, Didier Deschamps avait insisté sur la nécessité «d’accorder du temps et de l’importance» à ceux qui joueraient peu ou pas. Stéphan confirme : «Il y a beaucoup d’échanges au quotidien. Didier s’exprime avec eux. Il faut les tenir en haleine». Et de conclure : «On aura besoin d’eux à un moment. Rien n’est figé… D’ailleurs, c’est peut-être l’un d’entre eux qui fera la différence dans les matches qui viennent



Guy Stéphan est revenu mardi sur l'ambiance au sein du groupe France. En rappelant la nécessité de consacrer du temps et de l'attention aux remplaçants.

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/A-il-faut-les-tenir-en-haleinea/474910

aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Mer 18 Juin - 10:06

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 17c_bm10
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Jeu 19 Juin - 7:59

Attention, l'élan suisse arrive
19/06/2014 05:35
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Comment_icon_off réagir(0) CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Mail_icon_off [url=javascript:window.print();]CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Print_icon_off [/url]



CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Attention-l-elan-suisse-arrive_image_article_large CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Zoom_in

Buteur décisif face à l'Équateur, Seferovic symbolise le dynamisme qui règne au sein de la sélection suisse. - (AFP)
La France vit sur l’élan né du barrage retour contre l’Ukraine. La Suisse, elle, compte sur celui qu’elle s’est créé lors du premier match du Mondial.
CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty
Certes, remporter son premier match dans une Coupe du monde ne garantit en rien la qualification pour les huitièmes de finale, il suffit pour la Nati de se souvenir de son échec à les atteindre au Mondial 2010 malgré son exploit d'entrée de jeu contre les champions d'Europe espagnols (1-0), suivi par une défaite contre le Chili (1-0) et un 0-0 face au Honduras. Mais battre le concurrent direct pour l'une des deux premières places dans un tel scénario est forcément entraînant.
« C'est merveilleux de gagner à la dernière minute, cela libère des énergies positives et c'est très bon pour le moral de l'équipe », avait ainsi commenté à chaud le sélectionneur suisse, Ottmar Hitzfeld, à l'issue de ce succès à l'arraché contre l'Équateur (2-1) qui menaient pourtant au score à la mi-temps.
Tripes et cœur
Le scénario est idéal. « L'équipe vit sur l'émotion vécue contre l'Équateur, reconnaît le milieu Behrami. On ne pense pas trop à la France, qui est l'équipe la plus forte, et donc on est tranquille, on vit encore sur cette émotion ». « Ces trente dernières secondes ont donné quelque chose d'incroyable à l'équipe, insiste-t-il. Si on avait perdu, on était mort, avant de jouer contre l'équipe la plus forte. Quand on travaille comme ça et qu'on gagne, on a encore plus de force pour faire mieux ».
La confiance est désormais palpable dans le camp suisse. Les entraînements se faisaient déjà de manière décontractée avant l'entrée en lice à Brasilia. Mais il flotte dans l'air une nouvelle insouciance. Conséquence directe ou pas du match, toujours est-il que l'encadrement a accepté de mettre quatre joueurs dont Behrami à la disposition des médias mardi, sur la plage devant leur hôtel, dans une ambiance bon enfant mêlant journalistes, supporters suisses et vacanciers. Et l'entraînement du jour, initialement ouvert à la presse le premier quart d'heure seulement, l'a finalement été entièrement.
« Le but de Seferovic lance notre campagne de la plus belle des manières. L'équipe de Suisse est partie ! », s'était déjà félicité lundi le défenseur central Djourou. « On est plus décontracté, on est en confiance, c'est positif, abonde mardi l'auteur du but, entré à la 75e minute. C'était très bon pour nous, on sait qu'on est bien, tout est plus facile désormais ».
L'élan, c'est cette force qui propulse quand on est dos au mur et/ou quand on sort les tripes. Et c'est ce qu'a fait Behrami sur l'action qui allait mener à la victoire : dans sa propre surface, il se jette dans les pieds d'un Équatorien et lui chipe le ballon, se projette vers l'avant, chute sur une obstruction d'un autre adversaire mais se relève et, l'arbitre laissant intelligemment jouer, trouve Rodriguez dont le centre au cordeau est repris victorieusement par Seferovic.
« Il y a des moments dans un match où c'est le cœur qui doit parler », assure le milieu de Naples aux cheveux peroxydés.
Après ce tacle, « il mène à lui seul ce contre, relève le gardien Benaglio. Cette seule action souligne bien que Valon est quelqu'un qui ne renonce jamais ». L'élan, ça peut aller loin.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  aladin Jeu 19 Juin - 10:15

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 17a_bm14
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 37
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF - Page 11 Empty Re: CALENDRIER ET MATCHS CAPITAUX DE L 'EDF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 20 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum