LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

+5
domenico belli
venus
Alfredo71
aladin
bienvenou
9 participants

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Ven 24 Sep - 6:00


Édition du mardi 21 septembre 2010

Javier Soriano AFP/Archives

FootballFoot: suspensions et amendes pour l'équipe du Mexique après "une fête" avec des prostituées
La Fédération mexicaine de football a suspendu de la sélection pendant 6 mois les internationaux Carlos Vela (Arsenal) et Efrain Juarez (Celtic Glasgow), et infligé des amendes à 11 (bien onze) autres membres de la sélection, pour avoir participé à "une fête" non autorisée, a-t-elle annoncé mardi.
Les joueurs ont contrevenu au "règlement intérieur" en se retrouvant pour faire la fête après un match amical gagné face à la Colombie (1-0) le 7 septembre à Mexico, a expliqué Nestor de la Torre, directeur des sélections mexicaines, en conférence de presse.
Des prostituées et un travesti connu avaient participé à la fête, dans un hôtel de Monterrey (nord-est), la capitale industrielle du pays, où le match s'était déroulé, selon la presse mexicaine.
Des amendes de près de 4.000 dollars sont infligées à la quasi-totalité de l'équipe nationale, dont Rafael Marquez, qui vient de quitter Barcelone pour les New York Red Bulls, et Javier Hernandez "Chicharrito, qui fait des débuts très remarqués à Manchester United; personne ne sait pour qui etait prevu le travesti
pour une fois nos français sont epargnés
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Lun 27 Sep - 18:38

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Imgp1850

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Imgp1851
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Mar 28 Sep - 7:42

¨PLUS DIFFICILE DE TRAVERSER MARSEILLE QUE L ATLANTIQUE drunken
VERSION DES FAITS MESSIEURS LES JURES cheers

Les dé"boires" routiers
de Florence Arthaud

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Rer_bm10
La navigatrice avait
remporté la Route du
Rhum en 1990 elle en a des traces sur le visage

En deux jours, la navigatrice
Florence Arthaud a vécu les pires
heures de sa vie d’automobiliste.
Samedi soir, elle est arrêtée, en
état d’ébriété, au volant de sa voiture,
dans la commune de
Saint-Maximin (Var). Après une
nuit en cellule de dégrisement,elle
est relâchée dimanche au petit
matin. Hier, vers 17h, à peine remise
de ses émotions, "la petite
fiancée de l’Atlantique", bascule
à nouveau. Cette fois, c’est plutôt
son véhicule, semble-t-il prêté
par une voisine, qui se renverse
sur le bas-côté de l’avenue de
la Madrague de Montredon (8e),
à proximité de son domicile marseillais.
Les marins-pompiers
doivent l’extraire de la Volkswagen.
Légèrement blessée et sous
l’empire de l’alcool, elle est transportée
à l’hôpital où son état
n’inspirait hier soir aucune inquiétude
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Mer 29 Sep - 8:39

SEUIL DE PAUVRETE A 950 EUROS MENSUELS

SOCIAL
Notre région est la quatrième
plus pauvre de France

20%
C’est l’augmentation du
coût de la vie en 10 ans.
(Fondation Abbé Pierre

Conséquence de la hausse du nombre de pauvres, la fréquentation
des Restos du coeur ne cesse d’augmenter


L’Insee vient de publier sa dernière
étude sur les revenus en
France en 2008. Résultats : les
10%des personnes les plus modestes
vivent avec moins de
10520 euros par an (877¤ mensuels)
et les 10% les plus aisés
d i s p o s e n t d e p l u s d e
35 550 euros. Quant au revenu
moyen, il s’établit à 19 000euros
annuels.
Concernant les plus pauvres,
d’une manière générale, 13% de
la population et 30% des familles
monoparentales vivent
avec 760 euros par mois, ce qui
est nettement inférieur au seuil
de pauvreté, établi à 950 euros
(60% du revenu médian) mensuels.
Conséquence, des populations
nouvelles (jeunes, retraités
financièrement étranglés
pour s'être portés caution pour
leurs enfants, classes moyennes
brusquement confrontées au
chômage, etc.) affluent désormais
dans les centres d’aide...
Au "palmarès" de la pauvreté,
Provence-Alpes-Côte d’Azur se
situe au quatrième rang derrière
la Corse, Languedoc-Roussillon
et Nord-Pas-de-Calais. Selon
une étude réalisée en 2006
par l’Insee (La Provence du
14 décembre 2009), 15,5% des
habitants de la région sont pauvres.
Dans les Bouches-du-Rhône,
ce taux atteint 16,6% contre
13,2% au niveau national. En
Vaucluse, 18,1%; dans les Alpes-
de-Haute-Povence, 15,8 %.
Ce taux "tombe" à 13,4% dans
les Hautes-Alpes, 13,9% dans
les Alpes-Maritimes et 14,2%
dans le Var.
Plus en détails, dans les Bouches-
du-Rhône, un enfant sur
quatre vit dans un ménage pauvre
(1 sur 5 en France) et 35%
des familles monoparentales
ont un niveau de vie inférieur
au seuil de pauvreté (32,5%
dans la région). À ces familles
pauvres s’ajoutent de très nombreuses
familles modestes vivant
tout juste au-dessus de ce
seuil de pauvreté. Dans les Hautes-
Alpes, la pauvreté touche davantage
les personnes âgées,
seules et vivant en milieu rural.
La pauvreté n’est pas liée à
l’emploi: seul un tiers des ménages
pauvres vit uniquement de
prestations sociales. Les deux
autres tiers de pauvres ont des
ressources liées à une activité.
Mais pas assez rémunératrice.
Ainsi, on compte 130 000 travailleurs
pauvres dans notre région.
Avec conjoints et enfants,
ce sont pas moins de 320 000 habitants
de Paca qui sont concernés.
Près des trois quarts de ces travailleurs
pauvres gagnent
moins de 830¤ par mois. La moitié
de ces travailleurs pauvres
ont moins de 30 ans. La majorité
d’entre eux sont des femmes.
Enfin, tous souffrent d’un manque
criant de qualifications
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Jeu 30 Sep - 8:04

No PRISONS● La France supprime
des miradors pour économies. La
France a décidé de supprimer
l'affectation de gardiens dans les
miradors de certaines prisons,
afin de faire des économies de
personnel de surveillance, a annoncé
hier leministère de la Justice.
Ce projet est critiqué par les
syndicats pénitentiaires qui,
moins que des évasions, craignent
que de nouveaux trafics
de l'extérieur vers l'intérieur des
prisons. "On ne touche pas à la
sécurité des établissements, a riposté
hier soir GérardMigliorini,
secrétaire local FO des Baumettes.
On ne laissera pasmettre à
mal l’institution pénitentiaire."
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Ven 1 Oct - 10:37

MON PORTEFEUILLE EST EN FAILLITE ...EXPLICATIONS


Fruits et légumes, comment zapper les supermarchés

Des consommateurs qui dénoncent des tarifs trop élevés, des producteurs qui peinent pour maintenir
leurs exploitations... La solution pourrait venir des "circuits courts", qui permettent de vendre au "juste prix"
C’est le nouveau dada des politiques de tous
bords. Bluffés par le succès des Associations
pour le maintien de l’agriculture paysanne
(Amap), ils redécouvrent les vertus des circuits
courts de distribution. Jadis imposée par le temps trop
long, le coût trop élevé et les difficultés à transporter
des produits frais sur de longues distances, la commercialisation
au plus près du consommateur revient au
goût du jour. Parce qu’ils permettent de préserver l’activité
agricole, qu’ils affichent un bilan écologique très favorable
et qu’ils favorisent les productions de qualité,
les circuits courts semblent parés de toutes les vertus.
D’autant qu’ils correspondent à une demande de plus
en plus forte pour une différenciation des produits en
fonction de leur provenance et de leur mode de production.
Dans le "Plan national pour l’alimentation" présenté
mardi, le ministre UMP de l’Agriculture, Bruno LeMaire
(lire ci-dessous), met l’accent sur la nécessité de promouvoir
ces circuits courts. De son côté, la Région mène
depuis quelques mois une politique volontariste en la
matière. Même les grands distributeurs, dont la philosophie
d’achat a longtemps méprisé la proximité, ont saisi
ce renversement de tendance. Carrefour vient ainsi
d’annoncer qu’il ouvrirait "prioritairement aux producteurs
locaux" ses 2500 points de vente en France. Révolution
culturelle ou simple opportunisme ?
CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Gf_bmp10
À Marseille, des producteurs vendent directement des produits de saison chaque lundi soir à la Belle-de-Mai.


Du producteur au consommateur, le prix double... au minimum

Nous sommes en août, c’est la saison
de production des pêches. Blanches ou
jaunes, accompagnées de leurs cousines
les nectarines, elles sont présentes
sur tous les étals, ceux des détaillants,
comme ceux de la grande distribution.
Les prix s’échelonnent entre 2,3 euros et
presque trois euros le kilo.
"C’est cher", dit une cliente qui fait son
marché. Sans savoir qu’à la production,
ce 13 août, le prix payé aux producteurs
était effectivement très en deçà, puisque
compris dans une fourchette de 1,10 à
1,30 euro, selon les catégories qui définissent
le calibre du fruit. D’où cette
question : comment un fruit d’été
peut-il voir son prix doubler, et parfois
plus, entre le stade du producteur et
l’instant où le consommateur l’achète ?
1Production. La pêche est un fruit sensible
dont le ramassage doit être échelonné
et nécessite une main-d’oeuvre.
L’heure de travail revient environ à 12 ¤,
ce qui en fait un poste de dépenses majeur.
Les fruits peuvent aussi être triés,
calibrés et présentés dans des plateaux
divisés en alvéoles. Coût de l’emballage
au kilo : environ 14 centimes hors taxe.
S’ajoutent à cela les frais d’exploitation,
les charges, etc. Pour l’exemple retenu,
le prix de vente à la production des pêches
blanches de catégorie AAA, s’est élevé
à 1,3 euro le kilo. Ce qui est correct.
2Marché de gros. C’est la seconde étape
dans la construction du prix. Ce
marché est le lieu où se confrontent l’offre
et la demande. C’est ici qu’interviennent
des intermédiaires que sont les
grossistes, les courtiers, les groupements
de producteurs. Les consommateurs
ne sont pas autorisés à acheter,
seuls les acheteurs professionnels interviennent.
Le coût de fonctionnement de
ce marché compte pour 1% de la valeur
des produits.
Les grossistes, qui assurent la logistique,
se rémunèrent à hauteur de 15 à 20%
hors taxe sur le prix du produit. Soit,
dans notre exemple, 19 à 26 centimes
hors taxe par kilo. Une TVA à 5,5% viendra
s’appliquer.
3Le transport. C’est aussi à ce stade
qu’est intégré le coût de l’acheminement.
Il faudra rajouter de 5 à 10 centimes
hors taxe, parfois plus selon les distances.
4La vente au détail. C’est l’étape finale
dans la construction du prix de
vente au détail, qu’on soit chez le détaillant
ou dans la grande distribution.
"En moyenne, pour 1 ¤ le kilo sortie marché
de gros, le prix final sera au minimum
du double. Il inclue les pertes, les
marges, la TVA finale", répond un professionnel.

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 5_bmp10
Notre région est grosse
productrice de pêches.


Bruno Lemaire: "Je suis
rapprocher le producteur pour la proximité, je veux
du consommateur

Bruno Le Maire, ministre UMP de l’Alimentation et
de l’Agriculture, est aujourd’hui dans les Bouches-du-Rhône,
à Carry, Sausset et aux Baux

Bruno Le Maire, ministre
UMP de l’Agriculture, de la Pêche
et de l’Alimentation, est ce
matin à Carry-le-Rouet et à
Sausset-les-Pins, avant de se
rendre aux Baux-de-Provence,
où il visitera le Moulin Castelas.
L’occasion d’un tour d’horizon.
❚ Quel est le but de votre venue
en Provence ?
Je vais me rendre dans les massifs
touchés par les incendies de
l’été. J’attache beaucoup d’importance
à la filière forêt-bois.
Je vais donc apporter mon soutien
aux opérations de reboisement.
Je vais aussi rencontrer
des oléiculteurs. C’est une belle
filière, une belle image de marque
que je veux soutenir. Je
viens donc pour écouter, évoquer
les problèmes et apporter
des solutions. Il faut valoriser
cette filière.
❚ Vous avez fait de la restauration
de la compétitivité de l’agriculture
française votre cheval de
bataille. Où en êtes-vous ?
J’ai le sentiment que, dans toutes
les filières, nous sommes en
train de gagner la bataille de la
compétitivité. Alors bien sûr certaines
ont plus de problèmes
que d’autres et ils sont, c’est
vrai, de natures différentes. La
situation reste difficile dans
l’élevage. Dans d’autres en revanche,
la bataille commence a
être gagnée. La viticulture s’organise
par bassin de production
et arrive à retrouver le chemin
de l’exportation. Cela se voit
aussi avec les grandes cultures.
Moi je veux poursuivre dans cette
voie.
❚ Et les fruits et légumes?
C’est la filière la plus présente
dans votre région. En 2009, elle
a connu une crise sans précédent
et nous avions évoqué le
besoin de mieux s’organiser.
J’ai décidé d’accompagner cette
filière et je constate qu’en 2010,
les choses s’améliorent. Mais
j’ai fixé un cap qui est celui de la
compétitivité. L’objectif est que
notre agriculture et les filières
qui la composent soient à même
de se défendre à armes égales
avec leurs concurrents, y
compris l’Allemagne. L’un des
soutiens que nous apportons
aux producteurs, sans équivalent
aujourd’hui, consiste à exonérer
le travail occasionnel de
toutes les charges sociales et patronales.
Nous sommes en période
de choix budgétaires : le
coût d’une telle mesure, qui
plus est pérenne, est de 486 millions
d’euros pour l’État. C’est
presque un demi-milliard par
an ! Ce n’est pas neutre. Cela
dit, je ne m’en contente pas. Je
souhaite que l’on avance sur le
travail permanent. J’ai demandé
à des parlementaires qu’ils
me remettent un rapport d’ici la
fin de l’année

❚ Les relations avec la grande
distribution ont-elles évolué ?
Il faut sortir des relations
conflictuelles, se parler. Un accord
de modération des marges
a été signé. Le principe est simple
: en cas de crise, la grande
distribution réduit sa marge ou
la supprime. Le but est que le revenu
du producteur en bénéficie.
Et ça marche !
❚ Et l’Observatoire des prix ?
Il existe, nous allons le renforcer.
Tous les ans, il rendra un
rapport sur les filières. C’est un
outil qui sert lui aussi cette philosophie
selon laquelle il n’y
aura pas une agriculture forte
sans des agriculteurs correctement
rémunérés.
❚ Dans le Plan national de l’alimentation,
vous parlez de développer
des circuits courts. Que
comptez-vous faire ?
Veut-on continuer avec un système
qui fait parcourir des milliers
de kilomètres à des fruits et
légumes, ou veut-on se rapprocher
de nos producteurs pour
maintenir une agriculture ? Je
suis pour la proximité. Je veux
rapprocher le producteur du
consommateur. C’est un choix.
Je suis prêt à dialoguer avec les
collectivités locales sur ce sujet.
Nous allons modifier le code
des marchés d’ici la fin de l’année
pour accorder une préférence
aux circuits courts dans la restauration
collective publique

.

Le rêve de l’homme obligé d’arracher ses poiriers

Agriculteur à Mollégès, Pierre Priolet croit en un circuit court concurrençant les hypers : "Chaque soir,
150 camions vendraient sur les places les produits cueillis le matin



"Soit ce sont
les arbres, soit
c’est moi qui meurs."


CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 T_bmp10


"Toutes les catastrophes peuvent
être une chance." À quelques
semaines du déracinement
de ses 13 hectares de poiriers,
Pierre Priolet, l’un des derniers
agriculteurs de Mollégès, s’invente
une philosophie à deux balles.
Enserré par les vergers en friche
de ses voisins, il arrose de ses larmes
les arbres qui passeront
bientôt cul par-dessus tête, sous
la pression des pelleteuses. Une
menace? Non, une "décision prise".
Passé en février dernier sur le
plateau de Salut les Terriens,
l’émission d’Ardisson, Thierry
Priolet a donné un visage avenant
au désespoir paysan. À
58 ans, seul dans son "clos du
Cépoun", il reste grand et beau
c o m m e u n n é g o c i a n t
d’import-export. Pour ne plus
pleurer, Pierre Priolet se plante
face au seul choix qui s’offre à
lui : "Soit ce sont les arbres, soit
c’est moi qui meurs". Son luxe,
c’est de le dire tout haut quand
tant d’agriculteurs plongent la tête
dans la dépression comme les
autruches en pleine terre. Le pan
de ferme vendu l’an dernier a
épongé dettes et arriérés. Quand
les bulls auront passé, il sera toujours
temps de se reconstruire.
Du moins, c’est ce qu’il se répète.
Car à 17 centimes le kilo de
poires vendues cette année à son
"partenaire", il est déjà assuré de
perdre 90 000 euros en 2010.
Elles sont pourtant succulentes,
ses poires, mais un petit insecte
a enlaidi ses fruits, marqués
de coulées noires. Les produits
phytosanitaires les plus efficaces
"sont désormais interdits
en France" - un coup des écolos -
"quand ils sont autorisés en Espagne".
Adepte forcé de la pensée positive,
il n’accuse personne, pas
même les grandes surfaces.
Quand il a appris le métier de
paysan, dans les années 70, le
dialogue était fructueux : "Nous
prenions notre marge, eux aussi".
Vers 1984, "une nouvelle génération
issue des écoles de commerce
a réclamé des marges nettes de
41% contre 22% auparavant !"
Aujourd’hui, les grandes enseignes
les moins gourmandes en
termes de marges sont les…
hard discounters "comme Lidl".
"Un marché de niche"
Des chefs d’entreprise ont tendu
la main. Le premier, le P.-d.g .
de Buffalo Grill a proposé
qu’une centaine de producteurs
installent leurs étals sur les parkings
du pays. "Cent, c’est pas
mal et c’est très peu", s’agace l’arboriculteur
des Alpilles, qui rassemble
autour d’une association,
"Consommer juste". Au
bout d’un été, les quantités écoulées
à "prix justes", soit 80 centimes
à 1 euro le kilo, "contre 2,50
à 3 euros dans certaines grandes
surfaces", ne dépassent pas le stade
de l’anecdotique. Pierre Priolet
a gagné des amis mais perdu
ses illusions sur les circuits
courts : "Un marché de niche"
aimantant les bonnes volontés...
"mais pas adapté quand on produit
plusieurs tonnes par jour".
Autres écueils : "Après une journée
dans les champs, c’est épuisant
d’aller sur un marché pour
faire 60¤ de chiffre d’affaires. Et
puis, si la météo a été mauvaise,
comment remplir les 30 paniers
que l’on s’est engagé à livrer ?" Un
tacle sans malveillance aux associations
de type Amap.
Pierre ne lâche pas l’os du prix
juste. Première proposition : le
double étiquetage en grandes
surfaces. Prix de vente et prix
d’achat au producteur. "Le premier
qui commence entraînera
les autres." Illusoire. Deuxième
proposition: adosser un camionneur
à un groupe de producteurs.
Chaque soir, vente des produits
frais sous vos fenêtres, sur
une place, au coin de la rue...
Cinq produits de saison et une
palette de lait frais. Il les voit
d’ici, ces 150 camions "achetés
ou loués" avec l’appui d’un industriel
qui a déjà promis son aide,
renversant les circuits de distribution
classique. Utopique.
Cette fois, Pierre ne pleure
plus et affronte les sceptiques.
Lui trouve bien plus folle la logique
qui l’oblige à vendre ses poires
à 17 centimes le kilo, "alors
que certains n’ont pas d’argent
pour se les payer à 3 euros".
Quand les bulls auront déraciné
le dernier arbre, qu’un patrimoine
naturel de 650000 euros
aura été sciemment détruit, il
laissera la terre reposer un an ou
deux avant de semer ou planter
à nouveau. Tomates anciennes,
rêves, légumes oubliés, illusions.
Tout ce qui peut germer sous les
larmes d’un homme.


Georges Gomis
sauvé par les Amap 1) Association pour le maintien de l'agriculture paysanne.


Avec son équipe, Georges travaille non-stop pour servir
400familles salonaises et marseillaises

En 2004, il était prêt à lâcher la rampe. Criblé de dettes, Georges
Gomis ne voyait pas d'autre issue que la liquidation pour sauver son
exploitation. "J'étais dégoûté, se souvient-il aujourd'hui. Tous les efforts
que j'avais faits pour durer, tous les investissements consentis
pour répondre aux exigences du marché... Tout ça n'avait servi à rien.
Je me préparais à changer de vie, à accepter n'importe quel boulot
pour faire vivre ma famille." C'est finalement un article découvert
par hasard dans unmagazine professionnel qui allait lui redonner le
moral et la foi en son métier : "C'était la première fois que je lisais quelque
chose sur les Amap (1). J’ai appelé la journaliste et elle m'amis en
contact avec des producteurs qui travaillaient comme ça dans la région."
À Salon-de-Provence, où il a toujours vécu, ce fils d'agriculteur
commence à parler Amap avec ses amis, ses connaissances. "Dans le
groupe avec lequel je faisais du vélo tous les dimanches, il y avait le
président de l'antenne locale d'Attac. Il m'a tout de suite proposé de
monter une réunion pour en parler." Quelques semaines plus tard,
Georges Gomis se retrouve avec deux groupes de consommateurs
prêts à lui acheter un panier toutes les semaines.
"À côté de mes 11000 m² de serres, où je produisais des tomates hors
sols depuis 1989, j'ai commencé à cultiver plusieurs variétés de fruits
et légumes de façon naturelle, c'est-à-dire sans pesticides ni engrais
chimiques, avec l'idée de reconvertir petit à petit mon exploitation en
bio."
L'affaire démarre sur les chapeaux de roues et la demande explose.
À Salon, mais aussi à Marseille, où Georges fournit un premier groupe
de consommateurs réuni par Alliance Provence, l'association qui
gère les Amap de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Une bouffée d'oxygène
pour son exploitation promise à la faillite quelques mois plus tôt.
Six ans après avoir pris le virage des Amap et du bio, Georges Gomis
n'envisage pas cinq minutes de revenir en arrière : "Ce n'est pourtant
pas facile, car cultiver suffisamment de variétés différentes pour
composer un panier décent chaque semaine, ça nécessite énormément
d'heures de travail et il y a peu de temps mort dans l'année. C'est dur et
fatigant, mais nourrir les gens est un travail qui a du sens. Ce que
j'avais perdu en produisant des tomates de façon industrielle".
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Sam 2 Oct - 11:43

Ancien membre du cabinet de
la ministre de la Justice, le magistrat
David Sénat, qui est soupçonné
d'être la source du journal
Le Monde dans l'affaire
Woerth-Bettencourt, a été mis
en examen dans une autre affaire.
Il est cette fois mis en examen
pour complicité d'infraction
à la législation sur les jeux
dans une enquête concernant la
société Visionex qui installait,
depuis 2005, des bornes d'accès
à internet dans les bars-tabacs.
Ces bornes dissimulaient des
jeux considérés comme illégaux.
David Sénat est soupçonné
d'être intervenu pour favoriser
les affaires de Visionex. Il a déjà
été sanctionné dans le cadre
d'une enquête secrète de la Direction
centrale du renseignement
intérieur (DCRI), qui a
conclu qu’il était la source ayant
fourni au quotidien Le Monde
un procès-verbal d'audition de
l'enquête sur les liens entre l'héritière
de L'Oréal, Liliane Bettencourt,
et le ministre du Travail,
Éric Woerth, soupçonné de
conflit d'intérêts. Remercié du
cabinet ministériel, il s’est vu
confier une mission de préparation
de la création de la cour
d'appel de Cayenne.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Lun 4 Oct - 13:11

Twisted Evil Unmalade sur cinq ne
peutpas payerl’hôpital
À Marseille, les soins délivrés
aux pauvres - malades insolvables,
sans papiers, sans ressources
- sont un souci majeur. Car
la précarité coûte cher, très
cherà l’AP-HM: "Environ 25M¤
par an, soit 5%des recettes", évalue
Jean-Michel Budet, directeur
adjoint, qui estime que "si
ce problème affecte tous les centres
hospitaliers des grandes villes,
l’AP-HM est la plus touchée".
Dans son dernier rapport, la
Chambre régionale des compte
relève que "22% des hospitalisés
- soit plus d’un malade sur 5- apparaissent
en difficulté financière,
voire en situation d’insolvabilité".
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Mar 5 Oct - 7:05

CHICHI DEPRIME ...............IL SE GAVERA PAS AU PROCHAIN SALON DE LAGRICULTURE ..QUOIQUE



EMPLOIS FICTIFS
Non-lieu requis dans la
seconde affaire Chirac

L’ex-chef de l’État espère
un seul procès
CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Jacques+Chirac




Le procureur de Nanterre Philippe
Courroye a demandé un
non-lieu au profit de Jacques
Chirac dans un des deux dossiers
d'emplois présumés fictifs
où il est mis en examen, a-t-on
appris hier auprès de son avocat
Georges Kiejman. Ce dossier
concerne le cas de sept personnes
rémunérées par la Ville de
Paris dans les années 1990 et qui
auraient travaillé exclusivement
pour le RPR, parti présidé par
Jacques Chirac et ancêtre de
l'UMP.
Le parquet devait rendre publiques
ses motivations dans la
soirée, a dit une porte-parole.
"C'est dans la logique de la position
prise par le parquet de Paris
dans une autre affaire similaire",
a ditMe Kiejman.
La décision finale de Nanterre
appartient au juge d'instruction
Jacques Gazeaux, qui a mis en
examen Jacques Chirac fin 2009
pour prise illégale d'intérêt. Il a
la possibilité de décider d'un renvoi
en correctionnelle contre
l'avis de Philippe Courroye.
Dans le cas d'un renvoi en correctionnelle,
le dossier serait
joint à l'autre affaire d'emplois
fictifs présumés, conduite à Paris,
où Jacques Chirac a déjà été
renvoyé devant le tribunal pour
détournement de fonds publics,
contre l'avis du parquet, qui demandait
aussi un non-lieu.
La semaine dernière, le tribunal
correctionnel de Paris, chargé
de juger l'ancien chef d'État
dans ce premier dossier qui
concerne 21 emplois de "chargés
de mission" au cabinet du
maire de Paris de 1992 à 1995, a
en effet accepté de renvoyer
l'audience pour permettre une
jonction de l'affaire de Nanterre.
Les dates définitives du procès
parisien de Jacques Chirac
ont été fixées du 7 mars au
8avril 2011.


GROSSE DÉPRIME

On le dit fatigué, n’ayant plus
goût à rien. À bientôt 78 ans,
Jacques Chirac serait-il en pleine
déprime ? C’est ce que
sous-entendent les proches de
l’ancien président. Le manque
d’activités et le(s) procès à venir
pourrai(ent) expliquer ce
"coup de blues".CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Jacques+Chirac
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Jeu 7 Oct - 6:47

le 12 octobre ca va etre chaud

Une guerre de tranchées s'installe au Sénat sur la réforme des retraites
C'est une véritable guerre de tranchées qui s'est installée mercredi au Sénat sur le projet de loi de réforme des retraites, entre une gauche pressée d'en découdre et un gouvernement ferme sur ses positions, sur fond de durcissement du mouvement social annoncé à partir du 12 octobre.



AFP
Juste après l'examen des premiers amendements en soirée, les sénateurs de gauche ont ainsi provoqué une suspension de séance d'une heure en demandant une vérification du quorum, qui n'a pas été atteint.

La séance n'a ensuite repris que quelques minutes, le temps...d'annoncer celle de jeudi matin.

Par ce tour de procédure, l'opposition voulait protester contre les conclusions de la conférence des présidents, qui a décidé que le Sénat pourrait "éventuellement" siéger samedi, une décision à confirmer vendredi. Les sénateurs de gauche auraient voulu être fixés immédiatement.

L'ensemble des syndicats de cheminots ont annoncé des préavis de grève reconductible à partir du mardi 12 octobre pour la défense des retraites, après ceux déjà déposés à la RATP.

"Le dialogue social n'a pas eu lieu. La réforme a été conçue dans l'opacité des cabinets ministériels et entre conseillers de l'Elysée. Vous avez escamoté le débat parlementaire", a déclaré le patron des sénateurs PS, Jean-Pierre Bel.

La présidente du groupe communiste et du parti de gauche (CRC-SPG), Nicole Borvo, a exhorté le gouvernement à "entendre le peuple en le consultant".

"Demander à chacun de faire des efforts n'est jamais populaire, cela demande du courage", a répondu le ministre du Travail, Eric Woerth.

"Comme vous n'êtes pas à l'aise sur le fond, comme vous n'avez pas de projet, vous vous interrogez sur la forme", a-t-il lancé.

Le ministre a vivement attaqué la numéro un du PS, Martine Aubry, lui reprochant d'avoir "ponctionné" le Fonds de réserve pour les retraites "pour financer les 35 heures" et d'"appeler à une baisse des retraites".

"C'est bien parce que nous avons la conviction de l'utilité du Parlement que nous ne pouvons l'accepter", s'est indigné Gérard Longuet, président du groupe UMP, lors du débat sur la motion référendaire.

La présidente de la commission des Affaires sociales, la centriste Muguette Dini, dans l'espoir d'abréger un peu l'exercice, a fait renvoyer après l'article 33, dernier article du texte, tous les amendements - quasiment tous de l'opposition - visant à ajouter des articles additionnels.

Le président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), a promis que le débat irait "jusqu'au bout", soulignant être "très réticent" à tout recours à la procédure, comme le vote bloqué, pour l'accélérer.

Rien de concret n'a filtré quant aux aménagements envisagés sur le texte s'agissant notamment de la question de la retraite des femmes, si ce n'est l'assurance de M. Larcher que M. Woerth allait "entendre" les sénateurs. "Les arbitrages ne sont pas encore terminés", a-t-on indiqué au groupe UMP.

Le groupe centriste, arbitre de la majorité - l'UMP n'ayant pas la majorité absolue au Sénat - a fait entendre sa voix par le biais d'une conférence de presse. Il a redit les améliorations qu'il souhaitait dont le maintien du départ à la retraite sans décote à 65 ans notamment pour les personnes ayant élevé trois enfants, mais sans indication sur un accord éventuel de l'exécutif.

Les élus de l'opposition ont poursuivi leur pression à l'extérieur des palais du Parlement. Partis du Fouquet's, une vingtaine de députés et de sénateurs communistes ont descendu les Champs-Elysées pour apporter à l'Elysée des milliers de pétitions contre la réforme.


avis chirurgical
labstentionniste#2
jeudi 7 octobre 2010 06:03:17
Tout ce qui est fait par ceux qui nous gouverne est contraire à ce qu'il devrait être fait, on vous demande de bosser plus longtemps pour cotiser plus et assurer votre retraite dans l'avenir, tout ça n'est que de la foutaise pour vous faire (excusez moi du terme) crever sur votre lieu de travail, ils veulent faire entrer les jeunes sur le marché du travail le plus t.a.r.d. possible pour en arriver au mème résultat, les faire aussi crever sur leur lieu de travail, comme celà plus de retraite à donner avant longtemps. Seulement eux, ces messieurs les politiques pourront jouir d'une retraite au bout de 6 mois en poste au gouvernement, ils se prennent pour des seigneurs à qui on leur doit jusqu'à notre dernier centime d'euro ou de notre souffle. Ils veulent aussi le mélange des populations, le métissage, c'était le rève et le but recherché de chirac, comment voulez vous donner du travail à des étrangers alors qu'il n'y en a pas pour le français lui-mème, comment voulez-vous ne pas devenir raciste alors que des associations comme sos racisme oblige à embaucher un étranger avant un français, ce n'est pas possible autrement car le français dira, pourquoi lui et pas moi, c'est comme ça que l'on instruit le racisme et la haine et qu'une guerre civile se déclenche, réfléchissez bien et agissez, mais réfléchissez pas trop longtemps car l'eau déborde du vase et ça va très mal dans notre pays.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Jeu 7 Oct - 10:04

Retraites: les préavis
de grève se multiplient
Les transports seront particulièrement affectés dès le 12 octobre

Les syndicats ont
décidé de radicaliser
leur lutte.

LEGION D HONNEUR A 62 ANS
ET ORDRE DU MERITE AUX SURVIVANTS A 67 ANS

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Ere_bm10


Alors que, depuis mardi, le
Sénat débat du texte réformant
les retraites, adopté
le 15 septembre par l'Assemblée
nationale en procédure accélérée
et dans des conditions qui
ont provoqué la colère de l'opposition,
les syndicats ont décidé
de passer à la vitesse supérieure
et de multiplier les appels à la
grève.
Deux facteurs jouent en leur
faveur : la mobilisation de samedi
dernier (trois millions de manifestants
pour les syndicats,
899000 pour le gouvernement)
et l’annonce du président UMP
du Sénat. Gérard Larcher a en effet
déclaré que la Haute assemblée
irait au bout du débat sur
les retraites, quelle que soit sa
longueur et sans utiliser de procédure
pour l'interrompre. Il n'y
a aucune limitation de temps au
Sénat et près de 1200 amendements
ont été déposés : les débats
pourraient donc durer plusieurs
semaines, au risque pour
le gouvernement que la mobilisation
contre la réforme progresse
dans le même temps.
Ce qui ne peut être exclu. Car
les annonces de grèves reconductibles
se succèdent. Lundi,
les syndicats de la RATP ont
ouvert le bal, suivis le lendemain
par des mots d’ordre similaires
en province. Côté SNCF, le
préavis de grève reconductible,
à partir du 12, déposé par FO, la
CFTC et la CFE-CGE a été rejoint,
hier, par la CGT, Unsa,
Sud-Rail et la CFDT-Fgaac.
"Nous n'avions pas d'autre choix
que de décider la radicalisation",
a expliqué un porte-parole de la
CFDT-Fgaac, Bruno Duchemin,
pour justifier ce mouvement.
Les syndicats dénoncent également
le "mépris" du gouvernement,
qui exclut de revenir sur
le recul de l'âge de départ à la retraite
de 60 à 62 ans et de 65 à
67ans pour une retraite à taux
plein.
La CGT a aussi déposé des
préavis de grève reconductibles
chez les routiers, dans le contrôle
aérien et le commerce maritime.
Force ouvrière et Sud en ont
fait autant. La Fédération nationale
des Mines et de l'Énergie
CGT (FNME-CGT, majoritaire
dans ce secteur) a lancé un préavis
de grève "illimitée", également
à partir du 12 octobre.
140entreprises électriques et gazières
peuvent être concernées,
dont EDF et GDF-Suez.
Le Syndicat de la magistrature,
classé à gauche, a également
appelé à la grève ce jour-là. De
son côté, l'Union syndicale des
magistrats (USM, majoritaire),
prenant acte du fait que les magistrats
n'ont pas formellement
le droit de grève, n'utilise pas le
terme mais appelle ses adhérents
à renvoyer les audiences
non urgentes le 12 octobre.
France Télévisions n’échappera
pas à ce mouvement: la CGT,
FO et la CFTC ont déposé un
préavis de grève reconductible
dès le 12 octobre à 0 heure. Les
trois syndicats réclament aussi
"le comblement des 900 emplois
qui seront laissés vacants par le
plan de départs volontaires en retraite"
de 2009.
Côté fonctionnaires, la FSU a
déposé un préavis de grève depuis
le lundi 27 septembre pour
toute la fonction publique. Enfin,
chez les enseignants, le
SnuIPP (premier degré) et le
Snes (second degré) appellent à
la grève pour la journée du 12 octobre


Le porte-parole du gouvernement,
Luc Chatel, a estimé hier
matin sur RMC que la menace
de grèves reconductibles brandies
par certains syndicats du
transport seraient sans effet en
raison de la loi sur le service minimum:
"Le droit de grève ne
peut pas aboutir au blocage du
pays". Selon Raymond Soubie,
conseiller social de Nicolas
Sarkozy, les organisations syndicales
veulent "occuper le terrain"
pendant le débat au Sénat.
Il y aura des "actions de
jonction" du 12 au 16 octobre et
des assemblées générales dans
le secteur public, mais sans appel
à des grèves illimitées.
Mais les syndicats de cheminots
sont persuadés que le mouvement
fera tache d'huile et qu’il
sera, cette fois, largement suivi.
Notamment par les salariés du
privé
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Ven 8 Oct - 7:22

Laughing Le coup facile :La France et la Roumanie font match nul 0-0.La cote : 7.25
L'explication : les trois derniers matches entre la France et la Roumanie se sont soldés par des matches nuls. De plus, les difficultés offensives de l'équipe de France et l'enjeu qui gagne déjà les deux favoris de la poule peuvent laisser présager un match fermé.

- Le coup de coeur :Florent Malouda marque le premier but des Bleus.La cote : 5.5
L'explication : homme en forme de Chelsea et des Bleus, Florent Malouda reste sur un bon match en sélection, contre la Bosnie, où il avait inscrit le deuxième but.

- Le coup fin :La France l'emporte après avoir été menée à la mi-temps.La cote : 18
L'explication : les Bleus n'ont toujours pas trouvé de véritables garanties défensives. Mais ils ont repris confiance en battant la Bosnie sur son terrain et pourront compter sur le soutien du public du Stade de France.

- Le coup de folie :La France perd contre la Roumanie sur le score de 1-3.La cote : 75
L'explication : avant-dernière du groupe D, la Roumanie doit absolument l'emporter pour rester dans la course à la première place. Et le Stade de France ne réussit plus aux Bleus depuis un an.

Les jeux d'argent et de hasard sont interdits aux mineurs.
Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé).

aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Ven 8 Oct - 8:54

Quand la crise économique
rattrape les clubs
FOOT AMATEUR Ils sont de plus en plus nombreux à connaître des difficultés

Qu’on ne s’y trompe pas, l’argent se fait de plus en plus rare aujourd’hui


Ce n’est un secret pour personne
: les temps actuels
sont durs, très durs même.
Et les clubs de football amateur
n’y échappent pas: c’est la
crise. Et ça fait mal!
On est bien évidemment tenté
de prendre l’exemple - mauvais- du SO Cassis-Carnoux
dont l a dette de plus de900 000 euros a dernièrement
été gelée par le Tribunal de Grande Instance. Mais pointer
une nouvelle fois du doigt lamauvaise gestion du Socc serait
facile, beaucoup trop facile.


CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Hh_bmp11

Qu’on ne s’y trompe pas, l’argent se fait de plus en plus rare aujourd’hui.

Alors, il faut aller plus loin et
chercher des clubs où la situation
n’est pas aussi catastrophique
que cela, même si elle reste
préoccupante. Et là, la liste est
longue. Trop longue.
"Beaucoup de clubs n’ont pas
encore payé les engagements et
doivent encore de l’argent au District
de Provence", avoue Michel
Gau, le président de l’instance
départementale.
Dettes échelonnées
Bien sûr, aucun nom n’est
avancé, confidentialité oblige.
Mais une chose est certaine : ce
qui était une exception il y a
q u e l q u e s a n n é e s s ’ e s t
aujourd’hui banalisé. Et de nombreuses
caisses sont vides.
Selon plusieurs témoignages,
les subventions ont diminué,
les cotisations ne suffisent plus
- "car on ne peut pas demander
aux parents de toujours ’payer
plus’, on sait que c’est difficile
pour tout le monde", confie un
président marseillais - et les dépenses
des clubs ne cessent
d’augmenter. Résultat, on cherche
désespérément comment
ne pas finir la saison "dans le
rouge". Souvent en vain.
"Chez nous, explique Paul Fertener,
le directeur sportif du Burel,
je peux vous assurer qu’on
termine toujours en positif. Pas
de beaucoup, c’est vrai, mais au
moins on est en positif, se réjouit-
il. C’est vrai que nous
avons dû arrêter les seniors il y a
quelques années, mais je me demandais
comment certains
clubs pouvaient payer les éducateurs
et les joueurs et ne pas
avoir de problèmes d’argent...
Aujourd’hui, on voit que c’est impossible".
Ce triste constat a poussé le
District de Provence à prendre
des mesures adaptées afin d’éviter
de sanctionner sportivement
de trop nombreux clubs.
"On pourrait les exclure des
championnats en quelques séances
du Comité directeur, lâche
Michel Gau. Mais ce n’est pas ce
que nous voulons. On a donc décidé
d’échelonner la dette des
clubs le temps que l’argent entre
dans les caisses (subventions et
cotisations, ndlr). Le District de
Provence est à leur disposition
s’ils ont besoin de conseils ou
d’aide".
Un coup de pouce qui sera
toutefois inutile s’il n’est pas suivi
d’une prise de conscience collective.
Notamment au niveau
des rémunérations accordées
aux entraîneurs et aux joueurs...



CE QUE GAGNENT LES JOUEURS
Jusqu’à 1800¤ par mois
Le sujet est forcément sensible, presque tabou. Combien gagne
un footballeur amateur? Si les sommes n’ont bien évidemment rien
à voir avec le monde professionnel, les chiffres ont de quoi faire
tourner les têtes. Et vider les caisses des clubs...
Comme chez les pros, il y a un système de "fixe", assorti de primes
en tout genre (matches gagnés à domicile, à l’extérieur, buts marqués,
montées etc...). Et chaque joueur négocie à sa guise.
"Cela dépend du niveau et aussi de l’ancienneté, témoigne Baptiste
François*, un avant-centre marseillais. Au début, un joueur ’normal’
peut demander entre 300 et 500¤ par mois pour jouer en DHR,
mais je connais des clubs de PHB où les joueurs sont payés 250¤ par
mois. Après, pour un attaquant de qualité, cela varie entre
600et 1000¤". Voilà pour ce qui concerne les "fixes". Et pour les
primes? "En DH, cela peut aller jusqu’à 200¤ la victoire", poursuit
l’attaquant, souhaitant rester anonyme. À raison de quatre matches
par mois, cela devient vite intéressant. Un petit calcul s’impose.
Prenons l’exemple d’un bon attaquant, qui a un peu de "bouteille",
et qui sait bien négocier : 1000 (fixe) + 200 x 4 (quatre victoires)=
1800 ¤ par mois. Ajoutons à cela le salaire d’un travail "ordinaire",
même payé "juste" au Smic : 1800 + 1055= 2855¤ net par
mois. Comme quoi, ce n’est pas la crise pour tout le monde. Mais qui
n’en profiterait pas s’il en avait l’occasion ?
J.T.
*Pour des raisons évidentes, le nom a été modifié
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Sam 9 Oct - 8:08

MOI J AVAIS PREVU DE PARTIR
SUR MARSEILLE DANS 15 JOURS

APPAREMENT SARKO ME CONSEILLE CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Sarko_12
DE DESCENDRE LE TARN A LA NAGE PUIS LA GARONNE ET ENSUITE DE BORDEAUX A MARSEILLE EN CRAWL

PAS DE PANIQUE LES MECS .... affraid
...TOUS A VOS JERRICANNES


CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 2010-02-22T080133Z_01_APAE61L0MAO00_RTROPTP_2_OFRTP-FRANCE-TOTAL-ESTROSI-20100222


LUI IL VA COURIR ENFIN Very Happy PLUTOT IL FAIT UNE PAUSE PHOTO .........
Arrow AVANT DE PRENDRE SON HONTEUX AIRBUS ONEREUX
[img]CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Sarko010[/img]



Risques de pénurie d'essence en France d'ici sept à quinze jours vendredi 08 octobre 2010 à 20H45

La grève dans le port de Marseille pourrait entraîner des ruptures d'approvisionnement dans les stations-services.
PARIS (Reuters) - La grève dans le port de Marseille pourrait entraîner des ruptures d'approvisionnement dans les stations-services en France d'ici une à deux semaines, a dit vendredi l'Union française des industries pétrolières.
Les salariés des terminaux pétroliers de Fos-Lavera, dans les Bouches-du-Rhône, ont entamé vendredi leur douzième jour de grève, bloquant l'approvisionnement en pétrole brut des raffineries de la région et entraînant une pénurie de carburants en Corse. L'activité marchandise était également bloquée vendredi sur les terminaux de Fos et les bassins de Marseille.

La circulation des poids lourds transportant des hydrocarbures a de nouveau été autorisée ce week-end par arrêté ministériel et préfectoral pour pallier les ruptures de stock ponctuelles.

"Il n'y a pas de rupture dans le ravitaillement des dépôts de carburants et des stations services de la zone de défense et de sécurité Sud, comprenant les régions Languedoc-Roussillon et Provence Alpes Côte d'Azur", a annoncé la préfecture de la zone dans un communiqué.

Le ravitaillement de la Corse est de nouveau assuré par une liaison de substitution maritime depuis la Sardaigne, et la restriction de distribution à la pompe n'est maintenue que pour le seul super sans plomb en attente d'un autre ravitaillement d'ores et déjà prévu pour ce produit, a-t-elle précisé.

Les syndicats du port ont échoué jeudi à rallier à leur mouvement les salariés des raffineries voisines. Cependant les salariés du raffinage ont voté vendredi en faveur d'une grève reconductible à partir du 12 octobre dans la plupart des raffineries françaises dans le cadre du mouvement national contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.

UNE CINQUANTAINE DE BATEAUX BLOQUÉS À MARSEILLE

"S'il n'y a pas de blocage la semaine prochaine dans les raffineries, on a une à deux semaines devant nous pour trouver une solution au conflit (dans le port)", a dit un porte-parole de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

Quatre des six raffineries alimentées par le port de Marseille devraient s'arrêter faute de matières premières à partir de dimanche, a-t-il par ailleurs précisé.

Mais une à deux raffineries pourraient continuer à fonctionner "un petit nombre de semaines", a-t-il dit.

Les discussions entre syndicats et autorités du Grand port maritime de Marseille étaient au point mort vendredi, même si des rencontres informelles continuaient, selon la direction.

Le mouvement d'opposition aux modalités d'application au niveau local de la réforme portuaire des ports autonomes se double de revendications sur la reconnaissance de la pénibilité dans le cadre de la réforme des retraites.

Les salariés des terminaux pétroliers du port de Marseille ont été rejoints vendredi par les agents du port de marchandises, a-t-on appris auprès de la direction du port.

A l'exception du trafic passagers, les activités du Grand port maritime de Marseille sont paralysées.

Au 12e jour de grève sur les terminaux pétroliers de Fos-Lavera, 52 bateaux étaient bloqués en rade, dont trois chimiquiers, 11 gaziers, 19 pétroliers de brut, 15 pétroliers de raffinés et trois péniches.

Depuis le début de l'année, les dockers et le personnel de manutention des ports français observent des arrêts de travail sporadiques pour tenter d'accélérer les négociations sur la définition de leur nouvelle convention collective.

A l'appel de la Fédération nationale port et docks CGT, les travailleurs du secteur marchandise de Marseille ont voté deux journées de grève, vendredi et dimanche à propos des retraites et de la pénibilité.

Une négociation nationale entre les représentants des ports autonomes et les organisations syndicales sur les conditions de cessation anticipée de l'activité des salariés des ports devrait reprendre en milieu de semaine prochaine, a expliqué un représentant de l'Union des ports de France.

Le cas du port de Marseille n'y sera pas spécifiquement abordé, a-t-il précisé en ajoutant que la situation devenait "économiquement catastrophique".
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Lun 11 Oct - 16:28

UN PRO NE PEUT PAS TRAVAILLER LONGTEMPS SANS VÉHICULE

Un outil de travail hors d’usage, cela peut arriver à tout moment. Pour un professionnel, c’est une situation
d’urgence. C’est pourquoi à la Société Générale, nous avons conçu un financement express en Location
Longue Durée ou en Location avec Option d’Achat. Une réponse vous est apportée sous 24h.
Et nous nous chargeons des formalités.
Pour plus d’informations, nous vous invitons à appeler le 3955**, dites simplement « PRO ».

SOCIETE GENERALE On est là pour vous aider cheers rabbit Basketball sunny
CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Vv_bmp10

bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Mar 12 Oct - 8:00

Very Happy j'ai du mal à comprendre
ON N ENTEND QUE CA TOUS LES JOURS IL BAISSE

MAIS IL N"ATTEINT JAMAIS LE ZERO
SUREMENT QUE LA NUIT IL REMONTE
CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Grenouille-color


SONDAGE● Sarkozy au plus bas.
En plein débat sur la réforme des
retraites, la cote de popularité du président Sarkozy est tombée à un
plus bas, à 31%, dans le baromètre Ipsos-Le Point publié hier. C'est
une chute de 3 points par rapport au précédent sondage le mois dernier
et son plus mauvais score dans ce baromètre depuis son arrivée
à l'Élysée
. Parmi les sympathisants UMP
, on compte 71% d'avis favorables,
soit une baisse de 5 points par rapport à septembre. François
Fillon recueille 43% de bonnes opinions, soit un recul de trois
points.

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Sarko_10[img][/img]


aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Mer 13 Oct - 10:35

No LA NOUS DEPASSONS LE CADRE DU FOOT
POUR ALLER EN ACTUALITES
PLUTOT EN FAIT DIVERS ................... Embarassed

LA RENCONTRE À GÊNES, CONTRE L’ITALIE, A ÉTÉ ARRÊTÉE AU BOUT DE SIX MINUTES
La Serbie victime de ses hooligans


Il y a un an, quasiment jour pour jour, la Fifa
brandissait une menace au-dessus de la Serbie :
un retrait de 7 points dans la course à la qualification
pour le Mondial 2010 en cas de nouveaux incidents
avec ses supporters.
CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Ser_bm10

Les carabineri n’ont pu contenir la virulence
des supporters serbes


Ces derniers s’étaient
tristement illustrés face à la France, la Roumanie
et l’Autriche dans cette campagne éliminatoire.
Mais si, finalement, tout s’était globalement
bien passé lors des matches face à la Roumanie et
à la Lituanie - la Serbie devançant la France dans
la course à l’Afrique du Sud -, le football serbe
n’était pas débarrassé de son hooliganisme pour
autant. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Le Toulousain
Brice Taton en avait payé le prix fort, sauvagement
assassiné à Belgrade avant un match de
Ligue Europe contre le Partizan. Mais les instances
internationales n’ont pas bougé. Et hier soir, le
stade Luigi-Ferraris de Gênes, cadre de la rencontre
Italie - Serbie, fut le théâtre des nouvelles dérives
des hooligans serbes. Les 1600 supporters venus
des Balkans étaient visiblement très remontés
contre leur sélection, défaite par l’Estonie (1-3)
vendredi. Vladimir Stojkovic, l’ancien gardien de
Nantes, en payait les pots cassés. Accusé de "trahison"
car il évolue à l’Étoile Rouge après avoir porté
les couleurs du Partizan, il avait reçu desmenaces
à son hôtel et refusait de jouer ; il était remplacé
par Zeljko Brkic sur la feuille de match.
Insuffisant pour calmer les ardeurs serbes; il fallait
ainsi plus d’une demi-heure pour que
M.Thompson donne le coup d’envoi de la rencontre,
la tribune "visiteurs" arrosant de fumigènes le
terrain et les tribunes voisines. Les joueurs tentaient
de ramener le calme; en vain. Le match démarrait
tout de même, pour une poignée de secondes.
Après seulement six minutes de jeu,
M.Thompson était contraint à renvoyer définitivement
les 22 acteurs aux vestiaires. La pelouse avait
pris des allures de terrain vague, jonchée de projectiles
et continuellement pilonnée par des pétards
et des fumigènes. Dans ce climat de guerre
civile - une banderole "Le Kosovo nous appartient"
était même déployée - , la tension était à son comble,
et la sécurité de tous n’était plus assurée.
La Serbie devrait avoir match perdu (3-0) sur tapis
vert. Au moins. Car l’UEFA et la Fifa devraient
en effet sévir sévèrement cette fois, pour que Belgrade
prenne enfin ce problème de hooliganisme
à bras-le-corps. Une exclusion des éliminatoires
n’est ainsi pas exclue...
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Jeu 14 Oct - 9:14

●Surmortalité suspecte: le service de chirurgie cardiaque
fermé. Le service de chirurgie cardiaque de l’hôpital Bon Secours
de Metz a été suspendu jusqu’à nouvel ordre en raison
d'une surmortalité inexpliquée, a annoncé l'Agence régionale
de santé. Le taux de mortalité des patients opérés pour un
changement de valve y atteindrait
19,1% contre une moyenne nationale de 6,4%.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou Ven 15 Oct - 7:59

DROIT DANS LE ..MUR

Convergence
"Convergence" est le dernier
mot à la mode du pouvoir
en place pour exprimer l'idée
de rapprocher la France et l'Allemagne
dans le domaine fiscalet, surtout, économique.
L'idée est séduisante, d'autantque notre pays qui se vantait
d'avoir traversé la crise bienmieux que tous ses partenaires,
rebondit maintenant beaucoupmoins bien que ceux-ci
en terme de croissance. Nosvoisins d'outre-Rhin sont biendifférents des Gaulois que
nous restons : cohésion socialetrès forte, syndicats puissantset animés par la volonté
de cogérer avec le patronat, réputationmondiale du "madein Germany".
En résumé, l'Allemand, sérieuxet travailleur, parfois un
peu ennuyeux, fait confianceau jeu collectif
. Le Français,grâce à son soi-disant génie,pense que les réalités se plieront
à ses rêves qu'il prétendconduire seul. L'idée de
converger ou, plutôt, de ressembler
au modèle allemandnécessite un préalable : accepter
de remettre en cause, sincèrementet profondément,
nos certitudes qui semblent
surtout nous conduire dans lemur.
FrancisDEMAY, par courriel
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Ven 15 Oct - 10:36

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Imgp2013
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Sam 16 Oct - 5:54

ANG - Liverpool - «Une escroquerie épique»

Tom Hicks est en colère. Après l'officialisation de Liverpool, l'un des deux ex-propriétaires du club anglais estime avoir été «escroqué». «Je suis abattu, je suis énervé. Je suis très déçu», a déclaré l'entrepreneur américain sur la chaîne britannique Sky News, après avoir tenté en vain - avec son partenaire George Gillett - d'empêcher la vente des Reds au consortium américain NESV, estimant le montant très insuffisant. «Cela a fait beaucoup de mal à ma famille. C'est un bien de grande valeur qui nous a été soutiré dans une escroquerie épique», a-t-il insisté.

Le club était certes «un petit peu trop endetté, mais nous allions régler cela», a-t-il assuré, précisant que des fonds étaient d'ailleurs disponibles pour rembourser la dette. Mais «il y a eu un complot organisé» pour l'empêcher, a dénoncé Hicks. Le duo américain s'était résigné à vendre le club mais NESV n'a pas payé «le prix juste», a-t-il estimé, martelant : «Liverpool est un club en très bonne santé, financièrement performant».

Liverpool, qui devait rembourser 237 millions de livres vendredi à la Royal Bank of Scotland (RBS), a été vendu pour 300 millions de livres (environ 340 millions d'euros), sur pression de la RBS, au consortium NESV, qui possède déjà l'équipe de base-ball des Boston Red Sox. Les Reds, 18 fois champions d'Angleterre et 5 fois d'Europe, vivent un début de saison particulièrement compliqué en Premier League.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Mar 19 Oct - 11:46


SOCIÉTÉ
Avec la crise, on fume
de plus en plus

Le tabagisme est une
maladie de pauvres, selon
le Pr Dautzenberg.


Avec la crise, les Français se
remettent à fumer. Selon la ministre
de la Santé, Roselyne Bachelot,
"pratiquement 50% des
chômeurs sont fumeurs. À l’évidence,
la crise a eu un effet sur
l’augmentation de la consommation
de tabac."
Presque la moitié des chômeurs
(49,6 %) fument quotidiennement
contre 43,5% il y a
cinq ans. Un fait qui s’est traduit
par une augmentation mécanique
des ventes.
Autre aspect relevé par le dernier
"baromètre santé" de l’Institut
de prévention et d’éducation
pour la santé (INPES),
moins on est éduqué et plus on
fume : 18,5% des personnes
ayant fait des études à bac + 5
fument. On compte à l’inverse
32,8% de fumeurs chez les non
diplômés. Selon le Pr Dautzenberg,
président de l’Office français
de prévention du tabagisme,
le tabagisme est une maladie
de pauvres. "Les derniers fumeurs
qui restent dans un pays
quand le tabagisme régresse
sont les plus pauvres. Ceux qui
n’ont pas les moyens de s’informer
ni l’argent pour s’arrêter."
Face à cette situation, la ministre
de la Santé a annoncé
qu’elle allait se rapprocher de
Pôle Emploi pour mener des actions
de prévention spécifiques
à l’attention des chômeurs.
Chaque année, a rappelé Roselyne
Bachelot, le tabagisme
est responsable de la mort de
60 000 personnes, dont 30 000
meurent avant d’avoir atteint
65 ans.


La consommation de tabac
connaît une progression sensibles
chez les femmes. Le nombre
de femmes qui fument est ainsi
passé, selon l’INPES, de 23 à
25,7%alors que la consommation
de tabac se stabilise chez les
hommes puisqu’elle ne progresse
que de 0,8%(de 31 à 31,8 %).
D’une manière plus générale, le
nombre de fumeurs connaît une
augmentation sensible : les 15-75
ans sont 28,7%à fumer contre
26,9%lors de la dernière étude.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Mer 20 Oct - 10:19

"Nous avons affaire
à un gouvernement autiste"
Le représentant des départements de France s’inquiète pour leur avenir
À la tête de l’ADF, Claudy Lebreton est également président du
Conseil général des Côtes-d’Armor


L’ Assemblée des départements
de France (ADF)
s’ouvre aujourd’hui pour
deux jours à Avignon. Confrontés
à de graves difficultés financières,
les départements (majoritairement
à gauche) sont soumis
à des charges financières
importantes et s’interrogent
sur leur avenir. Selon le président
de l’ADF, le socialiste
Claudy Lebreton, les charges
obligatoires devraient s’élever
cette année à plus de 13 milliard
d’euros, l’État apportant
une contribution de 7 milliards.
❚ Votre congrès débute dans
un climat particulier. La situation
sociale est-elle préoccupante
?
L’actualité est très riche avec le
début des travaux sur la loi de
finances 2011, la réforme des
collectivités et celle des retraites,
qui aura un impact sur les
finances des départements. À
partir du moment où on ne
peut assurer le plein emploi
aux plus de 60 ans et que les
conseils généraux ont en charge
le RSA, nous aurons à prendre
en compte cette nouvelle
donne alors que les finances
des départements sont déjà
dans une situation critique, au
moins pour 20 d’entre eux.
❚ Quel regard portez-vous sur
la réforme des collectivités ?
Nous sommes opposés à la création
du conseiller territorial qui
porte en lui les germes de la disparition
du conseiller régional
et du conseiller général. Les départements
se sont beaucoup
mobilisés et ont manifesté pour
se f a i r e entendre. Mais
aujourd’hui, on a l’impression
que nous avons affaire à un gouvernement
autiste.
❚ L’attitude du gouvernement
face aux manifestations vous
conforte-t-elle dans ce jugement?
J’ai conceptualisé l’idée que notre
pays n’est pas un pays de négociation.
Nous avons la culture de la
concertation, de la consultation
mais pas celle de la négociation.
80% des Français sont
convaincus de la nécessité
d’une réforme. Mais ils ne supportent
pas qu’elle soit injuste.
❚ Quelle attitude préconisez-
vous ?
Il suffirait de rouvrir les négociations
aux syndicats sur certains
points. Nicolas Sarkozy
veut durcir le mouvement uniquement
pour retrouver la faveur
de l’opinion publique. À
vouloir aller trop loin, le gouvernement
risque d’aller vers un
conflit majeur. On joue avec le
feu.
❚ La question fiscale est-elle
au coeur des préoccupations ?
La fiscalité était supportée
auparavant par les entreprises
et les ménages. Aujourd’hui, les
ménages supportent 75% du
poids de la fiscalité. Nous dénonçons
depuis longtemps cette
situation. Je sais que l’art de
la pédagogie c’est la répétition.
Mais encore faut-il que le gouvernement
nous écoute.
❚ Croyez-vous à un vote sanction
pour les cantonales ?
Tout mouvement social trouve
un débouché politique. Les élections
de mars 2011 sont les dernières
où les électeurs peuvent
s’exprimer avant la présidentielle
de 2012.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Jeu 21 Oct - 7:46

France - Social
La France contrainte d’importer de l’électricité
En raison des grèves ces derniers jours à EDF, la France a du importer de l’électricité. C’est RTE (Réseau de Transport d’Electricité) qui l’annonce ce soir.
La production d’électricité dans les centrales a
baissé d’environ 5.000 mégawatts lundi et mardi.

moi aussi je n'arrete pas de chuter dans les sondages
;;mais je suis toujours present
CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Sarko_11
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin Jeu 21 Oct - 10:46

Nouvelle perquisition
dans l’affaire Bettencourt

La violence morale
peut s’assimiler à la
violence physique

Après un répit, l’affaire Bettencourt
est-elle en train de repartir
? Car, même si Éric Woerth
n’est plus sur le devant de la scène
de cette affaire politico-familio-
financière, la justice n’en
continue pas moins ses investigations.
La juge Isabelle Prévost-
Deprez, qui enquête sur un
éventuel abus de faiblesse sur Liliane
Bettencourt, à la suite de la
plainte de la fille de la milliardaire,
a mené mardi une perquisition
chez le Pr Brücker, le praticien
désigné par la milliardaire
comme exécuteur testamentaire.
Ami d’enfance de François-
Marie Banier, le photographe
qui a profité d’un milliard
d’euros de largesses de la part de
la milliardaire, le Pr Brücker est
devenu, à la fin des années 1990,
le médecin-conseil de Liliane
Bettencourt avant de nouer, ainsi
que sa famille, des relations
plus amicales avec elle. Sa fille
Pauline a d’ailleurs bénéficié de
500 000 ¤ de dons de la part de
Liliane Bettencourt. Et c’est
d’ailleurs au nom de cette amitié
que cette dernière lui a demandé
de bien vouloir devenir son exécuteur
testamentaire.
A-t-il abusé de la faiblesse de
la milliardaire pour obtenir
d’être nomméson exécuteur testamentaire,
une tâche rémunérée
un million d’euros, dont le
praticien a demandé à être déchargé
le 20 septembre dernier ?
C’est pour tenter de répondre à
cette question que la juge Prévost-
Deprez a mené la perquisition.
Pour respecter le secret médical,
les documents saisis ne seront
examinés que par un collège
d’experts médicaux. Également
intrigué, l’Ordre des médecins
avait déjà convoqué le
Pr Brücker pour s’assurer que
l’épidémiologiste n’avait violé
aucune règle éthique.
Côté Liliane Bettencourt, la bataille
se poursuit aussi. La milliardaire
a ainsi déposé plainte
contre sa propre fille, Françoise
Meyers-Bettencourt, qui pour la
troisième fois, début octobre, a
demandé la "mise sous protection"
de sa mère. Deux précédentes
demandes avaient été repoussées
en l’absence d’expertises
médicales. L’avocat de Liliane
Bettencourt a précisé que la
plainte vise le chef de "violence
morale", assimilé depuis peu à la
violence physique. Or, selon
Me Metzner, avocat de Françoise
Meyers, le chef de violence morale
concerne uniquement les personnes
vulnérables. Comme Liliane
Bettencourt?...
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION - Page 4 Empty Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum