CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Page 25 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou le Jeu 7 Aoû - 7:40

Economie du football : des transferts « toujours plus chers »
0 commentaire
Publié le 06/08/2014 à 06h00 , modifié le 06/08/2014 à 09h23 par
Emmanuel Commissaire


L’entrée en vigueur cette saison du fair-play financier n’a pas calmé la fièvre acheteuse. L’analyse de l’économiste du sport Bastien Drut.
Le Real Madrid a déboursé 90 M€ pour s’attacher les services de James Rodriguez. © Photo
photo maxppp









<a href="http://memorix.sdv.fr/5c/www.sudouest.fr/sport/football_articles/L39/770456874/Position2/SDV_GSO/JLOCARRE_CHAMBRE_DES_METIER_APPRENTISSAGE_SO_RG_040714/JLOCARRE_CHAMBRE_DES_METIER.html/5538314f394649322b4f6f41444d6a49" target="_blank"><img src="http://memorix.sdv.fr/RealMedia/ads/Creatives/SDV_GSO/JLOCARRE_CHAMBRE_DES_METIER_APPRENTISSAGE_SO_RG_040714/chambre-des-metiers-carre-juil14.gif/1404482551" width="300" height="250" alt="" style="border:0px black solid;" /></a>
Publicité
« Sud Ouest ». L'influence du fair-play financier est-elle perceptible dans les premiers transferts de l'été ? Bastien Drut (1). Pas vraiment. Des clubs qui avaient été sanctionnés, comme Manchester City et le Paris Saint-Germain, ont trouvé une sorte de parade. Se faire prêter des joueurs, avec la promesse de les acheter cher plus tard, est clairement une mesure de contournement. L'UEFA pourrait-elle mal prendre le prêt avec option d'achat automatique de Serge Aurier au PSG ? Je ne vois pas pourquoi. Le Paris Saint-Germain n'est pas en train d'enfreindre un règlement. Selon moi, il ne contrevient pas aux contraintes qu'on lui a imposées. C'était à l'UEFA d'imaginer des règles prévenant ce type de solutions. Elle avait prévu un certain nombre de contournements possibles du fair-play financier, mais elle n'avait juste pas prévu celui-là. Il fallait y penser avant. On ne peut pas dire que le fair-play financier ait mis fin à la flambée des prix?...

« Sud Ouest ». L'influence du fair-play financier est-elle perceptible dans les premiers transferts de l'été ?

Publicité
Bastien Drut (1). Pas vraiment. Des clubs qui avaient été sanctionnés, comme Manchester City et le Paris Saint-Germain, ont trouvé une sorte de parade. Se faire prêter des joueurs, avec la promesse de les acheter cher plus tard, est clairement une mesure de contournement.
L'UEFA pourrait-elle mal prendre le prêt avec option d'achat automatique de Serge Aurier au PSG ?
Je ne vois pas pourquoi. Le Paris Saint-Germain n'est pas en train d'enfreindre un règlement. Selon moi, il ne contrevient pas aux contraintes qu'on lui a imposées. C'était à l'UEFA d'imaginer des règles prévenant ce type de solutions. Elle avait prévu un certain nombre de contournements possibles du fair-play financier, mais elle n'avait juste pas prévu celui-là. Il fallait y penser avant.
On ne peut pas dire que le fair-play financier ait mis fin à la flambée des prix…
Depuis une ou deux saisons, la somme totale des indemnités de transfert a légèrement baissé. Mais les gros transferts, eux, ne disparaissent pas, c'est même l'inverse. Des clubs comme le Real Madrid ou Barcelone, même s'ils sont endettés, ont été bénéficiaires ces dernières années et ne sont donc pas du tout embêtés par le fair-play financier : ils peuvent continuer à acheter des joueurs très chers. L'arrivée de milliardaires dans le football européen, la poursuite de la hausse des droits télé dans les grands championnats, ainsi que la concurrence des pays émergents, comme la Chine ou la Russie, ont fait monter les prix des superstars. Et cela ne s'arrêtera pas.
Après avoir dépensé officiellement 91 millions d'euros l'an dernier pour Gareth Bale, le Real Madrid vient encore de débourser dans les 90 millions pour James Rodriguez. Pourquoi ce club fortement endetté n'est-il pas inquiété ?
Son endettement était d'environ 540 millions d'euros à la fin de la saison 2012-2013, mais il a été nettement bénéficiaire sur les dernières saisons. En Espagne, avec le système de vente individuelle de droits télévisuels, le Real et le Barça captent 50 % des droits télé de la Liga. Étant connus partout dans le monde, ces deux clubs peuvent parallèlement avoir une stratégie de merchandising agressive. D'après la presse, un quart de l'indemnité de transfert de James Rodriguez a déjà été remboursée par les ventes de maillots. L'un des gros inconvénients du fair-play financier est qu'il ne s'intéresse qu'aux déficits et pas aux dettes.
Pourquoi ?
Sans doute pour des raisons pratiques. Il est plus facile de comparer recettes et dépenses que de trouver une mesure objective de la capacité d'un club à rembourser ses dettes. Si vous additionniez les dettes des deux finalistes de la dernière Ligue des champions, les deux clubs de Madrid, on arrivait quasiment à un milliard d'euros. C'est complètement paradoxal au moment où entre en vigueur le fair-play financier, lequel, de par sa construction, aboutit à sanctionner les clubs détenus par des milliardaires, qui sont certes en déficit, mais qui ne connaissent pas de vrais problèmes économiques ou financiers.
Y avait-il d'autres solutions?
Il aurait été plus intelligent de tendre vers une sorte de DNCG européenne ou d'imposer des DNCG nationales un peu partout. C'est dans les petits clubs espagnols ou italiens, qui ne disputent pas les coupes d'Europe et ne sont par conséquent pas soumis au fair-play financier, que vous avez les plus gros soucis d'arriérés de salaires et d'impôts impayés. C'est beaucoup plus grave que la situation du PSG ou de Manchester City.
Comment Monaco, qui a l'avant-dernière affluence de Ligue 1 et donc des recettes moindres, peut-il s'en sortir avec un tel système ?
L'ASM a réussi un super coup. Avec James Rodriguez, il a réalisé une plus-value extrêmement importante. Une des façons de s'en sortir est d'attirer des jeunes et de les revendre très chers quelques années après. Monaco va être obligé d'en passer par là, car ses recettes de billetterie et de sponsoring sont forcément moins importantes qu'à Paris.
Existe-t-il un club modèle ?
Les systèmes allemand et français sont assez sains. Mais c'est Arsenal que j'admire le plus : ne bénéficiant pas de l'apport de riches propriétaires, il va pourtant réussir à remonter dans la hiérarchie européenne. C'est le club européen qui a été le plus bénéficiaire sur les dix dernières années, notamment grâce à son nouveau stade. Il commence à dépenser son argent seulement depuis la saison passée. Cet été, il a notamment acheté Alexis Sanchez. Ce sera l'un des clubs à suivre !
(1) Bastien Drut est l'auteur de l'ouvrage « Économie du football professionnel » (Éditions La Découverte).
Le fair-play, mode d’emploi

Le fair-play financier a pour objectif d’améliorer la santé financière générale du football européen. Il est en vigueur depuis 2011. Les clubs qualifiés pour les compétitions de l’UEFA doivent prouver, pendant toute la saison, qu’ils n’ont pas d’arriérés de paiement envers d’autres clubs, leurs joueurs et les administrations sociales/fiscales.
À partir de cette saison, les clubs doivent en principe ne pas dépenser plus qu’ils ne gagnent avec une autorisation de déficit de 5 millions d’euros sur trois ans.
Leurs pertes peuvent même dépasser ce seuil si elles sont entièrement couvertes par une contribution ou un paiement direct par le propriétaire du club ou une partie liée. Une limite a été fixée à ces pertes : elle est de 45 millions d’euros pour les saisons 2013-2014 et 2014-2015. Elle sera de 30 millions pour les trois saisons suivantes.
Afin de promouvoir les investissements dans les stades, les installations d’entraînement et le développement du secteur junior, ces frais sont exclus du calcul du résultat relatif à l’équilibre financier.




Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Lun 6 Oct - 6:19

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Lun 6 Oct - 6:21

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou le Mar 14 Oct - 9:09

[size=33]Football. Fair-play financier : l'UEFA et les clubs se sont rencontrés[/size]
Suisse - 13 Octobre - 0
écouter

  • Le président de l'UEFA Michel Platini. | Photo : AFP




L'UEFA a tenu ce lundi 13 octobre, à Nyon, en présence de représentants de nombreux clubs européens, une réunion au sujet du fair-play financier.

Dans un communiqué publié sur son site internet, l'UEFA se félicite du « soutien des principales parties prenantes du football européen » lors de cette table ronde à laquelle ont participé des représentants des clubs, du syndicat des joueurs professionnels, ou encore de l'Association européenne des clubs (ECA).

En présence de Nasser

Le président du Paris SG Nasser Al-Khelaïfi et le directeur général du club parisien Jean-Claude Blanc étaient présents, ainsi que des représentants de Manchester City. Le club anglais et le PSG avaient été les clubs les plus lourdement sanctionnés en mai dans le cadre du fair-play financier.
Selon l'UEFA, qui parle de « discussions franches et approfondies »« les participants ont renouvelé leur soutien » au dispositif. « Toutefois, l'UEFA a réaffirmé qu'elle est prête à discuter d'éventuels amendements aux dispositions et de leur évolution future, a précisé l'instance. D'éventuelles améliorations du système ont également été évoquées, et des thèmes très variés ont été abordés, notamment l'investissement des propriétaires, le niveau d'endettement des clubs, les systèmes figés, la juste valeur des transactions entre parties liées, la diversité des situations financières et juridiques entre les pays et l'avantage éventuel des clubs qui n'ont pas disputé de compétition européenne la saison précédente. »

Platini : « Une réunion très constructive »

Michel Platini, président de la confédération européenne, a de son côté jugé que la réunion avait été« très constructive » et avait « montré une fois encore que les principales parties prenantes en Europe souhaitent travailler ensemble afin de créer un contexte financier sain pour le football interclubs. »
L'introduction du FPF a permis une diminution des pertes cumulées des clubs européens de 1,7 milliards à 800 millions d'euros, avait salué Platini fin août. « Nous devons maintenant travailler ensemble afin de nous assurer que les clubs puissent croître et prospérer à l'avenir, et les discussions d'aujourd'hui ont montré que nous sommes sur la bonne voie », a ajouté Platini.
L'ECA, par la voix de son président Karl-Heinz Rummenigge, a pour sa part rappelé qu'elle était« hautement favorable au fair-play financier », qui « contribue à garantir le développement durable du jeu ».

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Mer 15 Oct - 11:09

[size=40]137 millions de pertes sur 5 ans

[/size]
83partages
[size]TweeterPartagerPartager

155
a+a-imprimerRSS
[/size]

OL Groupe, la holding qui chapeaute l'Olympique lyonnais, a essuyé sur son exercice, clos fin juin, sa cinquième perte nette d'affilée, une période durant laquelle la dette cumulée du club s'élève à 137 millions d'euros. Selon un communiqué diffusé mardi à 23 heures, le résultat net de l'actuel sixième du Championnat ressort à -26,4 millions d'euros, après -20 millions au 30 juin 2013, -28 millions sur les exercices 2011-2012 et 2010-2011, et -35 millions en 2009-2010.

Le chiffre d'affaires a baissé pour la septième année consécutive, à 120,5 millions d'euros (-12%), loin des 214 millions engrangés à fin juin 2007.

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou le Jeu 16 Oct - 8:45

[size=30] Je ne suis pas amnésique "[/size]
16/10/2014 05:46
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]





L'entraîneur assure ne pas « se cacher » derrière « l'étroitesse » de son effectif pour justifier les mauvais résultats. - (Photo archives cor. NR, Sabrina Fournier)
Suite aux propos tenus par le président du Tours FC, Jean-Marc-Ettori, l’entraîneur Olivier Pantaloni a décidé de réagir. Et sans les gants.


L'adversaire : Nîmes, en roi du nul
[size]
Il est rare de voir le calme olympien d'Olivier Pantaloni virer à l'agacement. Si le technicien tourangeau parvient tout de même à maintenir un ton d'une zénitude bluffante, il sait aussi peser ces mots quand il estime que « ses » limites sont mises à l'épreuve et que le torchon commence à s'embraser.
Hier, lors de la conférence de presse en marge de la réception de Nîmes, vendredi soir (20 h), l'entraîneur est sorti de sa réserve suite aux mots de son président Jean-Marc Ettori dans nos colonnes du 9 octobre dernier. « J'aimerais qu'on arrête de dire que nous n'avons pas l'effectif suffisant. Nous ne sommes ni autistes, ni sourds. Nous le savons. Si l'on se disait : " Bon, on a ce qu'on a, mais maintenant on se bouge ", cela irait peut-être mieux », avait alors confié le président du TFC.
" Le club le plus riche de National "
Précis et concis, Olivier Pantaloni a livré son message, sans sortir de ses gonds. Mais avec une sérieuse envie qu'il soit entendu et compris. Le regard en disait long.
« J'ai lu ce qui a été dit par rapport au recrutement et que nos défaites ne venaient pas uniquement de l'étroitesse de l'effectif. C'est un point de vue. C'est vrai que nous l'avons beaucoup répété depuis le début de saison. On ne se cache pas derrière ça, explique-t-il. Mais si les gens ne sont ni autistes, ni sourds, moi, je ne suis pas amnésique non plus. Je sais pourquoi je suis venu à Tours et le discours qui m'a été tenu. Aujourd'hui, nous ne sommes plus du tout dans ce discours. Lors de notre dernière opposition, il y avait neuf joueurs professionnels et douze du centre de formation… Si l'on pense que ce n'est pas un problème d'effectif, ça ne sert à rien de monter devant le CNOSF et la DNCG (lire par ailleurs). On reste comme ça, on voit ce qui arrive, et peut-être que l'année prochaine, on sera le club le plus riche de National. »
" Mais je suis là, je vais m'accrocher. Je ne lâcherai pas mon groupe "
Quant à savoir si une décision favorable des instances concernant le recrutement du TFC favoriserait le climat devenu plus que tendu en interne, le coach tourangeau reste perplexe. « Est-ce que des attaquants voudront aussi venir à Tours qui est 19eB!! Ou alors ce seront des joueurs qui n'auront vraiment aucune solution pour retrouver un club. Amèneront-ils un réel plus ? J'en doute fort », a rétorqué Olivier Pantaloni, qui n'a pas hésité à acquiescer au moment d'évoquer un certain ras-le-bol. « Sincèrement, oui. Mais je suis là, je vais m'accrocher. Je ne lâcherai pas mon groupe. Ce sont des gars sympas. J'essaie de faire au mieux, mais on a tous nos limites aussi. » La frontière des siennes n'est visiblement plus si loin…[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Mer 22 Oct - 15:22

Bordeaux-Gillot: "Sagnol a les mêmes problèmes que moi"

cliquez pour agrandir
<img src="http://media1.sports.woopic.com/8/fd/1/p/newsweb-sports-scans|96c|475|08585079aec5a65ec576611497/scan_790927.jpg" >
voir la photo





Francis Gillot revient ce mercredi sur son départ des Girondins de Bordeaux. S'il reconnaît une "usure naturelle, réciproque", l'ancien Sochalien reste déçu par la tournure prise par la fin de son aventure en Gironde. "J'ai tellement été défoncé... On a dit que j'étais dépressif, un entraîneur défensif, que je n'aimais pas la Coupe d'Europe, explique-t-il dans les colonnes de L'Equipe. Une vraie campagne de démolition menée par quatre ou cinq mecs, pour me remplacer par un copain ou parce qu'ils sont payés pour fracasser. Mais quand je regarde mon CV, je me dis que ce n'est pas si mal." "Si j'avais été égoïste, j'aurais dit : je m'en fous si on descend, je joue la Coupe d'Europe à fond car un entraîneur se fait plus repérer là, poursuit-il avant d'étayer sa défense. Entraîneur défensif ? Sur 400 matches, j'ai dû en jouer 350 avec deux attaquants. Je n'ai jamais empêché mes latéraux de monter ! Là, on se plaint du déchet technique de Bordeaux. C'était déjà le cas. Aujourd'hui, Sagnol a les mêmes problèmes que moi." "On disait que je faisais la gueule. Ça m'est arrivé. Certains lendemains de défaite, je trouvais des vestiaires où ça rigolait, confie-t-il également. Quand je suis arrivé, tous les journalistes étaient d'accord pour dire qu'on avait une équipe de m... Et, tout d'un coup, il fallait gagner la Coupe d'Europe et finir dans les trois premiers."
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Ven 24 Oct - 6:37

MARITIME

LaSNCMest prête

àdéposer sonbilan LaSNCMva ouvrir les réservations
pour la saison 2015 et pour
cela, va investir dans la refonte
de son site internet. Une information
délivrée hier par la compagnie
maritime, avec cette volonté
affichée, dixit un proche
de la direction, "de dissocier les
aléas juridiques des opérations
qui continuent". Façon de dire
que la SNCM, malgré la tourmente
dans laquelle elle se trouve,
n’entend pas baisser les bras.
D’où la refonte du site client
pour davantage de fluidité, de
simplicité et d’attractivité, site
commercial qui devra être opérationnel
à la fin de cette année.
À l’instant ou l’Office des
transports de Corse qui gère la
continuité territoriale a établi
les horaires de service de la délégation
de service public entre
Marseille et les ports insulaires,
la communication faite hier se
veut aussi rassurante. Mais pour
autant, les aléas juridiques demeurent
et la perspective d’une
mise en redressement judiciaire
dans le courant du mois de novembre
se précise. L’actionnaire
majoritaire Transdev, qui a reçu
l’appui de l’État, n’en fait pas
mystère. C’est ainsi que dans le
communiqué publié hier on
peut lire : "Alors que les perspectives
de redressement judiciaire inquiètent
les parties prenantes de
la SNCM, l’ouverture des réservations
apporte la démonstration
que la probable discontinuité juridique
(entendez l’ouverture
d’une procédure par le tribunal
de commerce de Marseille) ne signifie
pas la fin des activités.
Quel que soit le moment où il interviendrait,
le redressement judiciaire
ouvrirait une période
d’observation pendant laquelle
les bateaux continuent d’assurer
le service en attendant d’un repreneur
soit trouvé". Telle est donc
la stratégie. Pour Transdev et
l’État, elle doit permettre de réorganiser
l’entreprise et d’assainir
sa situation financière en échappant
aux condamnations de la
Commission Européenne. Indispensable
pour exister demain et
assurer la mission de service public
qui est la sienne.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Sam 25 Oct - 15:10

ALERTE
INFO
[size=36]
chômage : la région paca fortement touchée

L'éco en direct-Région en direct
Vendredi 24/10/2014 à 18H19[/size]



L'embellie du mois d'août n'aura pas duré. En témoignent les chiffres que vient de publier Pôle Emploi. Ils font état d'une reprise de la hausse du chômage en septembre qui a atteint 0,6%. Soit 19 200 nouveaux inscrits en catégorie A (personnes sans aucune activité). Au total, dans cette catégorie, la France compte 3 420 500 inscrits, soit un nouveau record. Avec la prise en compte des personnes inscrites à Pôle Emploi mais qui exercent une activité réduite, le nombre des demandeurs d'emploi atteint 5 128 200.
Mais c'est dans la région Paca que la hausse a été particulièrement prononcée en septembre. La progression du nombre des demandeurs d'emploi en catégorie A y atteint 1,3%. Soit plus de 4 000 nouveaux inscrits auprès de Pôle Emploi, ce qui porte le nombre des demandeurs, toujours en catégorie A à 313 538.
Avec la prise en compte des catégories B et C qui correspondent à des activités partielles, le nombre des inscrits s'établit à 439 240. Soit une hausse de 1,1%.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Ven 31 Oct - 11:18

Grèce : un match annulé parce qu'une équipe ne pouvait pas payer les arbitres
Publié le 31/10/2014 à 09:29, Mis à jour le 31/10/2014 à 09:36
Football
Ballon de football - Franck Fife - AFP/Archives
Ballon de football Franck Fife / AFP/Archives
Zoomer
Un match de Coupe de Grèce de football a été annulé jeudi parce qu'une des deux équipes ne pouvait pas payer les arbitres.


La rencontre opposait Niki Volos, pensionnaire de première division grecque, et Zakynthos, qui évolue en deuxième division. Affecté par les graves difficultés économiques et financières qui touchent le pays, le premier cité qui n'a pas été en mesure de rassembler les 3600 euros nécessaires à la rémunération des trois arbitres. Le match a donc été annulé.

A la suite de cette annulation, les instances du football grec devraient donner la victoire à Zakynthos sur le score de 3-0 et demander à Niki Volos, dernier du championnat grec, de s'acquitter d'une amende allant de 8000 à 40 000 euros.

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Sam 1 Nov - 7:56

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Jeu 6 Nov - 7:36

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Ven 7 Nov - 10:29

reprise de nice-matin : les salariés ont gagné

L'éco en direct - Région en directVendredi 07/11/2014 à 09H17 - mis à jour à 09H23
Le tribunal de commerce de Nice a annoncé vendredi avoir retenu la candidature de la coopérative des salariés de Nice-Matin pour la reprise de leur groupe déficitaire, optant pour le scénario qui préserve le plus grand nombre d'emplois, parmi les favoris.

Les salariés, qui ont créé une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), deviennent les actionnaires du groupe Nice-Matin, qui va devoir procéder à 159 départs "volontaires" (14,5% des effectifs).

Le tribunal n'a pas retenu deux offres concurrentes : celle du géant des médias belge Rossel qui prévoyait 376 départs, et celle de Georges Ghosn (ex-propriétaire de France-Soir
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou le Mer 12 Nov - 18:44

Le 12/11/2014 à 17:20:00
FOOT
[size=40]RUSCapello n'est plus payé


[/size]
0partages
[size]TweeterPartagerPartager


a+a-imprimerRSS
[/size]

La Fédération russe a révélé mercredi ne plus être en mesure de payer depuis plusieurs mois son sélectionneur Fabio Capello, en poste depuis 2012, dont le salaire est estimé à environ 7 millions d'euros par an. «La Fédération russe de football n'a tout simplement pas d'argent pour payer le salaire de Capello», a admis un membre du comité exécutif de la Fédération russe, Sergueï Stepachine. Cet ancien Premier ministre et ex-président de la Cour des comptes a cependant ajouté espérer que la question serait réglée d'ici le 15 novembre, jour du match de la Russie contre l'Autriche pour les qualifications à l'Euro 2016. Dans une récente interview au site d'informations sportives sportbox.ru, Capello, considéré comme le sélectionneur le mieux payé au monde, avait déclaré «ne pas être payé selon son contrat depuis cinq mois». «J'atteins la limite», avait ensuite affirmé l'entraîneur italien.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou le Ven 21 Nov - 9:43

[size=30]Foot: pendant les affaires, le "décrochage" économique continue[/size]
20/11/2014 17:01
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]  





Pendant les affaires, le "décrochage" économique du foot français continue selon le syndicat des clubs professionnels - AFP/Archives Pascal Pavani
Les affaires qui secouent le foot français ne sont pas la seule préoccupation du secteur: le syndicat des clubs professionnels a fait jeudi le constat d'un "décrochage sportif et économique" par rapport aux voisins européens.

. "On tire le signal d'alarme"
"Depuis l’arrêt Bosman de 1995 et une ouverture des frontières européennes faite sans harmonisation, ni régulation, les clubs professionnels français subissent un décrochage", pose l'UCPF en préalable du document présenté jeudi.
Cet décision de la Cour de justice des communautés européennes interdit de limiter le nombre de sportifs des nationalités concernées dans une équipe ou une compétition professionnelle.
Selon l'UCPF, ce "décrochage" est à la fois sportif, avec une sixième place à l'indice UEFA sérieusement menacée par la Russie, et économique, avec "des ressources inférieures" à celles de nos voisins et des "écarts qui se sont creusés".
"On a pris l'arrêt Bosman comme point de départ car il marque une vraie césure. A cette époque on est 2e à l'indice UEFA. Ensuite on s'est retrouvé dans un marché du travail européanisé puis presque mondialisé, dans lequel on s'est aperçu de manière douloureuse que les pays n'avaient pas les mêmes environnements juridique, fiscal ou de charges", a expliqué à l'AFP Philippe Diallo, directeur général de l'UCPF.
"Ca n'est pas une rupture, ou un effondrement, mais bien un décrochage progressif sur presque deux décennies. Mais on voit sur les cinq dernières années un fléchissement qui s'accentue. C'est pour ça qu'on tire le signal d'alarme", a-t-il ajouté.
Longtemps restée 4e à l'indice UEFA, la France a en effet glissé au 5e puis au 6e rang en 2012, pour prix de résultats insuffisants sur la scène européenne, avec une seule demi-finale lors des cinq dernières années, celle de Lyon en C1 en 2010.
. Charges: "écarts gigantesques"
Dans son document, l'UCPF identifie un certain nombre de freins à la réussite des clubs de L1 et L2.
Le principal est, sans surprise, lié aux charges et impôts. Selon l'UCPF, les charges sociales montent en France à 60.000 euros pour un joueur au salaire annuel brut de 600.000 euros. Au Royaume-Uni, elles ne sont que de 13.500 euros. En Espagne elles s'élèvent à... 900 euros.
Quant aux charges patronales, elles s'élèvent à 186.000 euros à la charge du club pour le même joueur, contre 12.000 euros en Allemagne ou 14.000 en Espagne.
"Les clubs français n'ont pas l'ambition de modifier le système français de protection sociale", explique M. Diallo. "Mais chacun doit prendre conscience que lorsqu'on parle des charges, les écarts sont gigantesques".
L'UCPF regrette également la disparition du DIC (droit à l'image collective) et l'application de la fameuse taxe à 75%, qui aurait coûté 85 millions d'euros sur deux ans aux clubs français, symboles selon le syndicat d'une "instabilité fiscale et sociale pénalisante".
Même s'ils sont en hausse, les droits télé restent en outre loin de ceux versés en Italie et, surtout, en Angleterre. L'UCPF rappelle ainsi que Cardiff, dernier de Premier League en mai, a touché 77 millions d'euros, presque deux fois plus que les 40 millions du PSG, champion de France.
. "Aucune fatalité"
Pour l'UCPF, il n'y a "aucune fatalité à ce décrochage", à condition de "lever les freins".
"On parle de décrochage. Est-ce que ça veut dire qu'on a la tête dans le sac, qu'on n'a pas d'espoir, qu'on est définitivement écarté ? Ca n'est pas du tout notre état d'esprit", assure M. Diallo.
Pour lui, le foot français a des atouts, avec une formation "qui reste une des meilleures d'Europe", la construction achevée ou en cours "de stades modernes" ou "des actionnaires fidèles".
L'heure des solutions viendra plus tard, avec une réunion de l'UCPF prévue le 18 décembre, mais quelques pistes sont déjà évoquées, autour du format des compétitions, de l'allégement du calendrier ou de la gestion du marketing.
L'allongement de trois à cinq ans de la durée du premier contrat professionnel, "pour protéger les fruits de notre formation", est une autre hypothèse soulevée par M. Diallo.
Et c'est aussi dans et autour des stades, avec notamment le naming, que les clubs français peuvent selon leur syndicat trouver de nouvelles ressources.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Ven 28 Nov - 6:50

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Ven 28 Nov - 7:18

Le 27/11/2014 à 18:14:00 | Mis à jour le 27/11/2014 à 20:30:35
[size=40]FOOTJulien Cazarre sur la touche du CFC

On ne reverra plus Julien Cazarre au Canal Football Club.

3047partagesTweeterPartagerPartager

87
a+a-imprimerRSS

Julien Cazarre, trop corrosif pour le CFC. (D.R)

[/size]

Trois petits mois et puis s’en va… Appelé à insuffler cette saison au dominical Canal Football Club de Canal+ un peu de l’esprit décalé et foutraque de J+1, le magazine de lundi soir de Canal+ Sport, l’humoriste Julien Cazarre n’est plus intervenu dans l’émission d’Hervé Mathoux depuis le 2 novembre dernier. Et ses 3 bonnes raisons de regarder… l’affiche de 21 heures (le titre de sa rubrique) ne sont pas près de réapparaître à l’antenne. 

«Si elles reviennent, il faudra me prévenir parce que je ne suis pas au courant», se marre Cazarre. Car l’humoriste et les responsables du CFC ont décidé de remiser sa rubrique aux vestiaires: construite à partir du détournement d’images sur lesquelles Cazarre plaquait des dialogues gratinés de son cru, la séquence détonnait trop par rapport au reste de l’émission. «On a tenté mais on s’est rendu compte que le CFC n’est pas l’endroit pour ce type d’humour», explique Karim Nedjari, le directeur des magazines des Sports de Canal+. «Le décalage était trop fort entre ce que je fais et l’ambiance de l’émission, souligne Cazarre. Sur J+1, ça fonctionne bien parce que, dès le départ il y a un état d’esprit à la dérision, j’ai le temps d’installer mon univers. Le CFC, c’est une institution, je débarquais un peu comme un chien dans un jeu de quilles. Je n’étais pas mal à l’aise mais je ne me sentais pas à ma place. C’est un peu comme entrer dans une église et lancer: ‘‘C’est l’histoire de deux putes…’’ Même si ta blague est drôle, tu es à l’église donc tu ne vas pas forcément faire rire les gens.» 




Poil à gratter


Si la blague ne l’a pas fait au CFC, Cazarre demeure un des piliers de Canal+, poursuit Nedjari: «Il fait partie de la famille de Canal+. C’est important qu’il ait son espace de création dans J+1, qui est un gigantesque laboratoire.» La chaîne réfléchit d’ailleurs à utiliser l’humeur et l’impertinence de Cazarre dans d’autres rendez-vous, comme Jour de Foot, première édition du vendredi soir, pour y apporter un peu de poil à gratter.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Mer 10 Déc - 8:15

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Mer 17 Déc - 10:25

Lille, la dette augmente

cliquez pour agrandir
<img src="http://media2.sports.woopic.com/8/fd/1/p/newsweb-sports-scans|96c|475|08585079aec5a65ec576611497/scan_808358.jpg" >
voir la photo





En difficultés sur le plan sportif, Lille l'est également sur le plan comptable. Alors que Michel Seydoux doit présenter le bilan annuel aux actionnaires du club à l'occasion du prochain conseil d'administration, la dette du Losc s'élève aujourd'hui à 124% du chiffre d'affaire - soit 81,7 millions d'euros pour 66 millions). Il y a un an, la DNCG avait encouragé les dogues à réduire leur masse salariale, ce que le club nordiste n'a pas su faire. Le mercato hivernal devrait donc être bien calme du côté du domaine de Luchin.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  bienvenou le Jeu 18 Déc - 10:26


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Mer 31 Déc - 10:56

Football / Mondial 2014 : l'élimination du Brésil, pas un hasard selon Zico

 il y a 23 heures  0 AFP


Football / Mondial 2014 : l'élimination du Brésil, pas un hasard selon Zico 
 Le Brésil, quintuple champion du monde, a échoué cet été à domicile dans la quête d'une sixième étoile, humilié 7-1 en demi-finale par l'Allemagne, futur vainqueur du tournoi.
DR







Twitter





L
'échec du Brésil en demi-finale de "son" Mondial-2014 n'était pas un accident de parcours, mais la poursuite d'une dynamique entamée depuis trois Coupes du monde a déclaré, lundi, Zico la légende du football brésilien.


La légende du football brésilien Zico a estimé dans la presse brésilienne lundi que l'échec du Brésil en demi-finale de "son" Mondial-2014 n'était pas un accident de parcours, mais la poursuite d'une dynamique entamée depuis trois Coupes du monde. "Les gens parlent du 7-1 comme si c'était quelque chose sorti de nulle part mais ça ne l'était pas", a déclaré Zico, cité lundi par le journal brésilien O Globo.









"Tant que les gens continueront à penser que c'était un hasard, rien ne changera"



"La vérité, c'est que cela fait déjà trois Coupes du monde que la sélection brésilienne ne tient pas son rang", a ajouté l'ancien N.10 de la Seleçao des années 1970-1980, désormais entraîneur du FC Goa, en Inde. "Tant que les gens continueront à penser que c'était un hasard, rien ne changera. Ce n'est pas possible de continuer à croire, par exemple, que les Brésiliens qui jouent à l'étranger vont arriver en sélection et tout résoudre. Il faut porter plus d'attention à ceux qui jouent au Brésil et au football qu'on pratique au pays." Le Brésil, quintuple champion du monde, a échoué cet été à domicile dans la quête d'une sixième étoile, humilié 7-1 en demi-finale par l'Allemagne, futur vainqueur du tournoi. Le dernier titre mondial de la Seleçao remonte à 2002, en Corée du Sud et au Japon.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Lun 5 Jan - 15:34

Les clubs de football continueront à payer la taxe à 75%, disparue

Publié le 05/01/2015 à 13:04, Mis à jour le 05/01/2015 à 13:06

Football


L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic agacé lors du match contre Montpellier, au Parc des Princes Franck Fife  /  AFP




Bien que juridiquement disparue depuis le 1er janvier, la taxe à 75% sur les salaires supérieurs à un million d’euros continuera à être payée par les clubs de football cette année, a fait savoir ce lundi un responsable de l’Union des clubs professionnels de football (UCPF).

<a target="_blank" href="http://adclick.g.doubleclick.net/pcs/click?xai=AKAOjss4enmx3DzQ8Ax_gyF6gKSaO0v34jkHZG40VMqkSXv5twIueQMMpnQDMA38bVLI5GEPFtsaaXhJlrZFxC7nApcEgYfLn17bAX0vbrFhtLj08h1idKvYRgD_Yq8C3qcHOucOMGBT-qhw&sig=Cg0ArKJSzLC_rfw59CgIEAE&adurl=http://memorix.sdv.fr/5c/www.ladepeche.fr/sports/football/L23/1743912820/Position1/Web66/RENAULT_OPO_300x250_050115/300x250_renault_050115.html/576757365356484233726b4142784b65%3Fhttp://d.agkn.com/pixel/2389/%3Fche%3D1342972282%26col%3D8449823,712682,114363774,287417548,61000625%26l0%3Dhttp://www.renault.fr/promotions/promotions-vehicules-particuliers/%3Futm_source%3Dweb66%26utm_medium%3Ddisplay%26utm_campaign%3Dpromo-branding-janvier-fevrier-2015%26utm_content%3Drectangle%26ORIGIN%3Dpub-internet%26CAMPAIGN%3Dpromo-branding-janvier-fevrier-2015"> <img border="0" alt="" src="//s0.2mdn.net/2145395/57-300x250.gif" width="300" height="250" /> </a>
<A HREF="http://memorix.sdv.fr/5c/www.ladepeche.fr/sports/football/L23/1743912820/Position1/Web66/RENAULT_OPO_300x250_050115/300x250_renault_050115.html/576757365356484233726b4142784b65?http://ad.doubleclick.net/jump/N5648.Web66/B8449823.114363774;sz=300x250;ord=1743912820?">< IMG SRC="http://ad.doubleclick.net/ad/N5648.Web66/B8449823.114363774;sz=300x250;click0=http://memorix.sdv.fr/5c/www.ladepeche.fr/sports/football/L23/1743912820/Position1/Web66/RENAULT_OPO_300x250_050115/300x250_renault_050115.html/576757365356484233726b4142784b65?;ord=1743912820?" BORDER=0 WIDTH=300 HEIGHT=250 ALT="Advertisement"></A>
« La seconde partie de la taxe est payable en mai 2015, sur l'exercice 2014 », a rappelé Philippe Diallo, directeur général de l’UCPF. Instaurée pour deux ans en 2013, cette taxe aurait, selon lui, coûté entre 40 et 45 millions d’euros au total à 14 clubs de Ligue 1 en 2014 et autant devraient être versés en mai. « Ça a été extrêmement pénalisant en 2014 car personne n'avait anticipé et provisionné une quelconque taxe », a-t-il indiqué. « D'autant plus pénalisant que le foot français enregistre des pertes depuis deux ans », a-t-il encore souligné, estimant que plus de 40% des pertes globales de l’exercice 2014 (environ 100 millions d’euros) sont imputables à la taxe sur les hauts revenus.
Selon le directeur général de l’UCPF, cette taxe, qu’il qualifie d’« injuste », a touché des entreprises, des clubs de football, disposant de budgets moyens. « Personne ne sait combien elle a rapporté ni qui a payé », a-t-il déploré. « On a même évoqué la possibilité que le PSG soit le plus gros contributeur français ! Mais ça reste un PME de 500 ME ! » (de chiffre d’affaires). Encore impactés par la taxe à 75% jusqu’en 2016, les clubs de football ont enregistré au 1er janvier une bonne nouvelle avec la disparition de la taxe sur les spectacles et la mise en place de la TVA à taux réduit. En attendant, la fin possible de la législation restrictive sur la vente et la publicité pour l’alcool dans les stades, l’un des mesures qu’ils appellent de leurs vœux afin de relancer leur compétitivité.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Mer 7 Jan - 10:17

Transferts de mineurs : ces clubs qui abusent


Publié le 07/01/2015 à 08:07

Football - Recrutement. Des pré-ados enrôlés par les plus grands clubs européens pour des sommes folles.


Malgré l'interdition de la Fifa, les grands clubs européens recrutent des joueurs de plus en plus jeunes./ Photo DDM, archives Thierry Antoine

Malgré l'interdition de la Fifa, les grands clubs européens recrutent des joueurs de plus en plus jeunes./ Photo DDM, archives Thierry Antoine




Le Barça vient d'être sanctionné par la Fifa pour avoir enfreint la réglementation concernant le recrutement de joueurs mineurs. Mais le club catalan n'est pas seul à contourner ces règles…







«Cette décision est un affront fait à notre centre de formation !». Le club catalan a réagi avec vigueur à la sanction prise à son encontre par la Fifa.

Le Barça vient, en effet, d'être interdit de recrutement jusqu'en janvier2016 pour avoir enfreint la réglementation sur les joueurs mineurs (lire encadré ci-contre). Et ses dirigeants brandissent la Masia, le centre de formation blaugrana, comme étendard pour décrédibiliser cette sanction. «Comment peut-on pénaliser notre politique de formation, qui est une référence absolue?», s'interrogent-ils en substance.

Dans un contexte de mondialisation effrénée

Il est effectivement difficile de trouver un club qui a formé autant de stars du ballon rond que le Barça. Messi, Iniesta, Xavi ou encore Guardiola ont été «façonnés» à la Masia. Mais dans quelles conditions ces jeunes joueurs ont intégré le prestigieux centre de formation?

Au-delà du Barça, c'est la politique sportive des clubs de football qui est pointé du doigt dans un contexte de mondialisation effrénée. Depuis l'arrêt Bosman de 1995, la libre circulation des joueurs a incité les clubs à minimiser leur coût en profitant des performances de jeunes étrangers. à défaut de dépenser des fortunes en détection, centre de préformation et infrastructure d'entraînement, les clubs professionnels ont misé sur d'autres aspects : détecter des joueurs performants dans les catégories jeunes et miser sur eux à moindre frais. On substitue ainsi le faible coût d'achat au coût de formation élevé.

La réussite d'un «Messi» pour combien d'échecs ?

Et ces dernières années, ce phénomène s'est accéléré. Les exemples de jeunes footballeurs pétris de talent recrutés à prix d'or par les plus grands clubs européens sont légion. Si le PSG ou le Real sont capables d'investir plusieurs dizaines de millions sur Zlatan Ibrahimovic ou Cristiano Ronaldo, ils sont également prêts à proposer des dizaines de milliers d'euros aux parents d'un futur crack pour assurer sa venue.

Léo Messi, qui a quitté l'Argentine à l'âge de 13 ans pour signer au Barça, en est l'illustration parfaite. Si la vie de l'enfant de Rosario ressemble à un conte de fée, combien de gamins, après avoir intégré une équipe étrangère, ont vu leurs rêves se briser ?

La Fifa, attentive à l'équilibre de ces préadolescents, a donc décidé d'agir…. et de sanctionner !


Le chiffre : 21,2

L'âge moyen > Au premier transfert. Depuis le début des années 80, l'âge moyen au premier transfert dans les ligues majeures de football ne cesse de baisser. Il était de 24, 3 ans en 1980 avant de passer à 22, 7 ans en 1995. Et en 2009, l'âge moyen au premier transfert a atteint 21,2 ans.


Quand la Fifa réagit

En 2001, la Fifa instaure des règles de contrôle : les clubs n'ont désormais plus le droit d'acquérir des joueurs mineurs.

Le texte de la Fifa mentionne cependant quatre cas exceptionnels qui permettent aux clubs de recruter des mineurs : lorsque les proches du jeune participent au déménagement et s'installent avec lui dans la nouvelle ville (regroupement familial) ; lorsque le joueur, avant 18 ans, procède à son émancipation officielle ; lorsque le club d'accueil peut offrir des soins médicaux au mineur dans le cas de problèmes de santé ; et enfin lorsque le transfert se fait vers un pays proche de l'endroit d'origine.

Le Barça a justement été sanctionné par la Fifa pour avoir «abusé» de ces cas exceptionnels. Depuis ces cinq dernières années, le Barça a, en effet, recruter des dizaines de joueurs mineurs sur les cinq continents. Parmi eux, un Toulousain : Léo Chandry. L'ancien milieu de terrain de Colomiers, aujourd'hui âgé de 17 ans et arrivé il y a 2 ans en Catalogne, a été le premier Français a intégré la Masia.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  aladin le Dim 11 Jan - 7:04

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CLUBS EN FAILLITE ...ATTENTION

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 26 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum