LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-49%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
319 € 622 €
Voir le deal

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

2 participants

Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Dim 24 Jan - 9:08

8èmes de finale
LA IL N EN RESTERA QUE 16 Arrow POUR GAGNER CETTE FAMEUSE COUPE


HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Medium10


Dimanche, tirage à partir de 19h35
Alors que la fin des matches des 32èmes de finale et le début des 16èmes de finale de la Coupe de France se disputeront ce week-end, le tirage au sort des 8èmes de finale se déroulera ce dimanche soir à partir de 19h35 en direct sur la chaîne Eurosport. Il sera effectué par Jean-Pierre Papin ancien international et entraîneur de la Berrichonne de Châteauroux (L2), et le réalisateur Fabien Onteniente


HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE 531967
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Dim 24 Jan - 21:38

Les 8es de finale :

AVEC UNE GROSSE AFFICHE
Bordeaux recevra le vainqueur du match entre Monaco et Lyon


Colmar (CFA) ou Boulogne-sur-mer (L1) - Guingamp (L2)
Lens (L1) ou Marseille (L1) - Toulouse (L1) ou Brest (L2)
Auxerre (L1) ou Sedan (L2) - Nancy (L1) ou Plabennec (NAT)
Quevilly (CFA) - Rennes (L1)
Paris-SG (L1) - Vesoul (CFA)
Saint-Etienne (L1) ou Villefranche-sur-Saône (CFA) - Vannes (L2) ou Grenoble (L1)
Beauvais (NAT) - Sochaux (L1) ou Le Mans (L1)
Bordeaux (L1) - Monaco (L1) ou Lyon (L1)


le match PSG VESOUL VA ETRE à VESOUL 2 niveaux oblige
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Lun 25 Jan - 10:33

Colmar (CFA) ou Boulogne-sur-mer (L1) - Guingamp (L2)
Lens (L1) ou Marseille (L1) - Toulouse (L1) ou Brest (L2)
Auxerre (L1) ou Sedan (L2) - Nancy (L1) ou Plabennec (NAT)
Quevilly (CFA) - Rennes (L1)
Vesoul (CFA) - Paris-SG (L1)
Saint-Etienne (L1) ou Villefranche-sur-Saône (CFA) - Vannes (L2) ou Grenoble (L1)
Beauvais (NAT) - Sochaux (L1) ou Le Mans (L1)
Bordeaux (L1) - Monaco (L1

LES MATCHS SE JOUERONT AUTOUR DU mardi 9 février 2010 ET MERCREDI 10
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Lun 25 Jan - 11:24

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE P1050125
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  bienvenou Mer 27 Jan - 9:15

Colmar (CFA) ou Boulogne-sur-mer (L1) - Guingamp (L2)
Lens (L1) ou Marseille (L1) - Toulouse (L1) ou Brest (L2)
Auxerre (L1) ou Sedan (L2) - Nancy (L1) ou Plabennec (NAT)
Quevilly (CFA) - Rennes (L1)
Vesoul (CFA) - Paris-SG (L1)
Saint-Etienne (L1) ou Villefranche-sur-Saône (CFA) - Vannes (L2) ou Grenoble (L1)
Beauvais (NAT) - Sochaux (L1) ou Le Mans (L1)
Bordeaux (L1) - Monaco (L1

LES MATCHS SE JOUERONT AUTOUR DU mardi 9 février 2010 ET MERCREDI 10

IL MANQUE 5 MATCHS DE SEIZIEMES A JOUER
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Jeu 28 Jan - 19:01

BRETONS DE Arrow RENNES ...FAITES VOUS DU SOUCI ..LES NORMANDS DE QUEVILLY SONT LA Surprised

8èmes de finale
Daniel Horlaville, son regard sur l'US Quevilly
Incroyable parcours que celui de Daniel Horlaville, seul joueur amateur de l'après-guerre à avoir honoré une sélection en Equipe de France. Aujourd'hui entraîneur adjoint à Oissel l'ancien international a disputé en 1968 avec Quevilly une demi-finale de Coupe de France. Celui dont le fils Christophe a disputé de son côté une finale avec Guingamp, évoque cette compétition alors que son ancien club (CFA) y brille de nouveau.

De 1967 à 1970, vous avez vécu trois années exceptionnelles, aussi bien en club qu'en sélection...
"Cela fait plus de quarante ans déjà ! Mais ce parcours de Quevilly jusqu'en demi-finale reste vraiment marquant, même si ce n'était pas l'ambition du club, qui faisait du championnat amateur sa priorité. Face à Lyon (tenant du trophée), j'avais marqué le but de la victoire qui nous avait qualifiés pour les quarts de finale (1-0), en dépît d'une mauvaise prestation de ma part. Le match se jouait à Amiens et il me semblait que toute la Normandie avait fait le déplacement en Picardie. La joie était énorme, mais nous avions repris le travail dès le lendemain matin. Nous avions aussi écarté Dunkerque (4-0, dans un Parc des Princes en pleine rénovation), alors en D2. Face à Bordeaux au Parc des Princes, nous étions plus que performants. Nous avions ouvert le score par Jean-Pierre Leroy avant que les Girondins de Couécou n'égalisent. Nous n'avions pas faibli, avant de céder finalement en prolongation (2-1 a.p.)."

Quelles images gardez-vous en tête de cette épopée ?
"Je repense à notre trajet sur l'A13 où nous étions entourés de voitures de supporters déchainés ! J'ai joué au club durant dix ans, après y être arrivé à l'âge de 18 ans. L'US Quevilly avait déjà une très longue histoire derrière elle, notamment après avoir gagné trois fois le titre de Champion de France Amateur (doublé championnat-Coupe Gambardella en 1967, année du 4ème titre de champion de CFA). Ce parcours en Coupe de France a encore un peu plus révélé ce club de footballeurs-ouvriers." (NDLR : c'est lors de cette édition de Coupe de France que les équipes ont droit pour la première fois à un remplacement)

Quelques semaines plus tard, vous passez du stade de Quevilly au stade Aztèque pour les JO de Mexico...
"J'avais déjà été retenu en sélection, que ce soit en Equipe de France Amateur ou lors des Jeux Méditerranéens. Jouer au Stade Aztèque et ses 100.000 spectateurs fut une expérience incroyable : nous jouions notre 2ème match face au pays hôte des Jeux ! Je m'étais rapidement blessé à l'arcade et il m'avait semblé qu'il fallait un bus pour rejoindre l'infirmerie tant les couloirs étaient interminables ! D'ailleurs, je n'avais pas encore touché le ballon que nous menions 1-0 à mon retour sur la pelouse, puis 2-0 après un quart d'heure (victoire 4-1 face au Mexique). Nous avions ensuite été éliminés en quarts de finale (3-1) par le Japon (ndlr : Michel Parmentier et Michel Delafosse de l'US Quevilly étaient également dans le groupe olympique), mais nous avions ensuite pu côtoyer des champions et championnes telle que Colette Besson (médaille d'or du 400 mètres aux JO de Mexico)."

En avril 1969, vous passez du bleu de travail au maillot bleu de l'Equipe de France, face à la Roumanie. Une consécration ?
"Je croyais à une plaisanterie. Imaginez la scène : j'étais en bleu de travail sur le chantier quand j'ai appris cette convocation. Quelques jours auparavant, nous venions de jouer contre une petite équipe de Bretagne. J'avais finalement été titulaire contre la Roumanie, cédant ensuite ma place à Georges Béretta (voirs sa fiche en Equipe de France) à la pause (1-0)."

Qu'est ce qui constituait alors la force de l'US Quevilly ?
"Ce club, c'était avant tout un président hors du commun, Gilbert Mille, un passionné. Il dirigeait une entreprise de métallurgie de 1500 ouvriers, dont faisaient partie la plupart des joueurs. Avec huit à dix heures de travail par jour, nous n'avions que deux entraînements par semaine. Je pense que c'est l'amitié qui nous liait qui nous permettait de nous transcender. Quoi qu'il en soit, l'équipe réunissait malgré tout au sein de cette même entreprise de très bons joueurs (photo, à droite)."

Vous avez ensuite débuté une carrière professionnelle, notamment avec le Paris-SG. Avez-vous connu d'autres grandes émotions en Coupe de France ?
"Au début des années 70, j'ai longtemps souffert des séquelles d'une grave blessure au genou. J'ai réussi à retrouver une place de titulaire, mais sans jamais revivre des grands moments en Coupe de France."

Votre fils par contre a également connu un parcours exceptionnel dans cette épreuve. Avez-vous suivi de près son épopée jusqu'en finale avec Guingamp, en 1997, face à Nice ?
"J'ai vécu cette rencontre devant mon poste de télévision. En tant que père, je ne voulais surtout pas être trop envahissant. (ndlr : victoire 1-1, 4 tab à 3 de l'OGC Nice) ; cela a toujours été ma préoccupation durant sa carrière."

Vous avez rejoint Oissel, votre ville de naissance. En tant qu'entraîneur adjoint du club, vous avez de nouveau retrouvé des professionnels sur votre route...
"En 2006, Oissel avait affronté Sochaux (L1) au stade Robert-Diochon (Rouen). En 32èmes, notre équipe ne s'était inclinée qu'en prolongation, sur un but de Jérémy Ménez (2-1 a.p.). Elle avait également joué face à Beauvais, alors en D2 en 1985."

Avez-vous pu suivre de près le parcours de l'US Quevilly jusqu'en 8èmes de finales ?
"Je suis un passionné de football et il m'arrive de suivre jusqu'à trois rencontres par jour. Donc, oui, je suis attentif au parcours de Quevilly, même si je n'ai pas pu vivre leur performance face à Angers (L2), car Oissel avait un déplacement au même moment en CFA2 à Calais (victoire 1-0 samedi 23 janvier). Quoi qu'il en soit, je suis persuadé que Rennes (L1) a du souci à se faire ! Cela ne sera pas simple pour eux, face à cette équipe qui possède de très bons joueurs (8ème de finale Quevilly-Rennes au stade Lozai de Quevilly, mardi 9 février)."
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Sam 30 Jan - 8:02

LE CALENDRIER A CE JOUR

mardi 9 février 2010
16h00
Boulogne (L1) - Guingamp (L2)
Auxerre (L1) - Plabennec (Nat)
Quevilly (CFA) - Rennes (L1)
Vesoul (CFA) - Paris-SG (L1)
Villefranche (CFA) ou St Etienne - Vannes OC (L2)
Beauvais (Nat) - Sochaux ou Le Mans
Lens ou Marseille - Toulouse/Brest (L2)

20h45 Bordeaux (L1) - Monaco (L1)


20 EQUIPES POSTULANTES POUR LA GAGNER A CE JOUR
AVEC DEUX MEDITERRANEENS MONACO ET MARSEILLE
12 LIGUE 1
3 LIGUE 2
2 NATIONAL
3 CFA
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Jeu 4 Fév - 8:47

LE CALENDRIER A CE JOUR

mardi 9 février 2010
16h00 Saint-Etienne (L1) - Vannes OC (L2)
Beauvais (Nat) - Sochaux (L1)
Lens ou Marseille Reporté Toulouse/Brest (L2)
18h15 Boulogne (L1) - Guingamp (L2)
20h00 Quevilly (CFA) - Rennes (L1)
20h45 Vesoul (CFA) - Paris-SG (L1)
mercredi 10 février 2010
19h00 Auxerre (L1) - Plabennec (Nat)
20h45 Bordeaux (L1) - Monaco (L1)


18 EQUIPES POSTULANTES
POUR LA GAGNER A CE JOUR
AVEC DEUX MEDITERRANEENS MONACO ET MARSEILLE
11 LIGUE 1
3 LIGUE 2
2 NATIONAL
2 CFA
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  bienvenou Lun 8 Fév - 13:23

deamin et apres demain on joue les 8 éme

mardi 9 février 2010
18h15 Boulogne (L1) - Guingamp (L2)
19h30 Beauvais (Nat) - Sochaux (L1)
20h00 Quevilly (CFA) - Rennes (L1)
20h45 Vesoul (CFA) - Paris-SG (L1)

mercredi 10 février 2010
19h00 Auxerre (L1) - Plabennec (Nat)
20h00 Saint-Etienne (L1) - Vannes OC (L2)
20h45 Bordeaux (L1) - Monaco (L1)
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Mar 9 Fév - 19:28

Le match contre Monaco mercredi en huitième de finale de la Coupe de France arrive à point nommé pour effacer les doutes que la défaite à Rennes (4-2) a fait naître dans l'esprit du milieu de terrain bordelais Fernando Menegazzo et dans celui de ses partenaires.

"Chaque fois qu'on perd, on a envie de jouer le plus vite possible. Et même si c'est en Coupe, ce sera un match important. On a commis des erreurs, on a envie de les gommer", explique l'international brésilien.

A Rennes, la meilleure défense du championnat a encaissé quatre buts sur des erreurs individuelles et collectives peu habituelles.

"On a joué contre une équipe très réaliste. On a voulu faire le jeu dès le début, ils ont eu des espaces et ils en ont profité. Ça va nous servir de leçon", estime Fernando.

Les champions de France en titre, confortables leaders de la Ligue 1 à la trêve hivernale, ont vu leur avance fondre comme neige au soleil au cours du mois de janvier.

Montpellier, qui se sent pousser des ailes, est revenu à trois points et Lille à cinq points.

"Peut-être qu'on n'a pas l'habitude de gérer une avance comme ça", a commenté Fernando.

UN ADVERSAIRE DE POIDS

Reste que Monaco, qui vient de subir une lourde défaite en Ligue 1 à Saint-Etienne (3-0) et a éliminé Lyon au tour précédent de la Coupe de France (2-1), sera un adversaire de poids face à des Girondins en quête de confiance à deux semaines du huitième de finale de Ligue des champions face à l'Olympiakos.

"Monaco va être un adversaire très difficile à manoeuvrer comme ça a été le cas lors du match aller en championnat (1-0)", souligne Fernando.

Pour le Brésilien, "la compétition la plus importante reste le championnat, puis la Ligue des champions" mais, rappelle-t-il, personne dans l'équipe n'a gagné la Coupe de France et les Girondins ont envie de "continuer dans cette compétition aussi".

Comme il le fait depuis la reprise, l'entraîneur Laurent Blanc va certainement faire tourner son effectif.

Fernando Menegazzo, qui se plaignait il y a quelques semaines de ne pas jouer assez, devrait être aligné en milieu défensif en remplacement d'Alou Diarra, victime d'une petite lésion aux ischio-jambiers gauches.

Lui, qui avait envisagé de quitter la Gironde au mercato d'hiver, a finalement prolongé son contrat la semaine dernière jusqu'en 2014.

"J'ai choisi de rester dans le club que j'aime, la ville que j'aime. A Bordeaux, il n'est pas rare que des joueurs restent longtemps. Si je vais au bout de mon contrat, ça fera neuf ans. C'est pas mal", conclut le Brésilien âgé de 29 ans.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Mer 10 Fév - 6:42

3 RESULTATS NORMAUX ET UNE SURPRISE ...DE TAILLE

mardi 9 février 2010
Boulogne (L1) 1-0 Guingamp (L2)
Beauvais (Nat) 1-4 Sochaux (L1)
Vesoul (CFA) 0-1 Paris-SG (L1)

Quevilly (CFA) 1-0 Rennes (L1)


Coupe - Quevilly - Brouard : «Enorme»

Régis Brouard (entraîneur de l'US Quevilly) : «Quand on gagne contre une équipe de Rennes qui venait de marquer huit buts en deux matches (4-0 contre Grenoble et 4-2 contre Bordeaux en Ligue 1, ndlr), on peut parler d'exploit de notre part. Je tire un grand coup de chapeau à mes joueurs pour avoir respecté les choses que nous avions mises en place. Nous avons gagné ce match intellectuellement... Les gars ont joué avec leur tête. Il ne suffisait pas de courir et de sauter. Nous avions passé beaucoup de temps à préparer cette rencontre et, quand ça marche comme ça, c'est énorme pour un club de CFA comme le nôtre qui vient de disputer trois matches en six jours. Physiquement, les gars sont parvenus à assumer... C'est énorme, vous ne pouvez même pas vous en rendre compte.»

Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes) : «L'élimination tombe sur nous... C'est vraiment très dur mais il faut rester dignes dans un tel moment et féliciter cette équipe de Quevilly. Nous n'avons pas su assez créer de jeu pour déstabiliser cet adversaire qui nous attendait. Nous avons été bien pendant les vingt premières minutes et nous avons eu une belle occasion par Tettey. Après, nous encaissons un but sur une action anodine. En deuxième période, nous avons eu d'autres intentions mais il y avait toujours un pied ou une tête pour s'opposer à nous.»

Nicolas Douchez (gardien de but de Rennes) : «Quand on sort par la petite porte, on est forcément déçu. Ce soir, on n'a pas montré un bon Rennes. Nous étions dans un mauvais jour, il ne faut pas s'en cacher. Il n'y a pas eu d'erreurs d'arbitrages et Quevilly a fait ce qu'il fallait pour mériter sa qualification. Contre une équipe de CFA, nous n'avions pas le droit de nous rater mais c'est pourtant le cas.»
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Jeu 11 Fév - 10:21

mercredi 10 février 2010
Auxerre (L1) 4-0 Plabennec (Nat)
Bordeaux (L1) 0-2 Monaco (L1)


Saint-Etienne (L1) 2-0 Vannes OC (L2)
Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) : « L'essentiel est de se qualifier. Nous savions que ce serait difficile. Nous nous apercevons qu'il n'y a pas de match facile et on le voit par les résultats enregistrés sur ce tour de Coupe. Nous étions un peu moins bien que l'adversaire qui avait deux jours supplémentaires de récupération par rapport à nous. Ils avaient joué vendredi et nous dimanche. Nous avons su trouver les qualités mentales pour nous surpasser et aller chercher cette qualification. Ils nous ont bien cernés en première période mais par la suite, nous avons été plus présents sur les duels et les deuxièmes ballons. Nous nous sommes alors donné des possibilités et nous avons beaucoup insisté sur les déplacements de nos attaquants et ensuite, cela nous a souri. Nous sommes en quarts. Cela faisait longtemps pour le club. Nous avons eu un tirage favorable en jouant contre Villefranche et Vannes. Maintenant, il nous manque deux matches pour aller au Stade de France et cela devient intéressant mais l'objectif principal demeure le maintien en Ligue 1. »



IL EN RESTE UN
QUI SE JOUERA SUREMENT CE JOUR
mercredi 17 février 2010
20h00 Lens (L1) Reporté Brest (L2)



MAINTENANT IL N"Y A PLUS DE GRANDS FAVORIS No
AVEC LES CHUTES DE BORDEAUX ET DE L"OM
ILS SONT 6 A AVOIR LES SUFFRAGES POUR LA GAGNER cheers

Paris-SG Auxerre Saint-Etienne Monaco Lens et Sochaux

les 3 derniers restants en lice Boulogne (L1) Quevilly (CFA) Brest (L2)
seront là bien evidemment pour déjouer tous nos PRONOS Very Happy
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  aladin Jeu 11 Fév - 12:07

ADIOS GIRONDINS PHOCEENS ....

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Imgp9924
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  bienvenou Dim 14 Fév - 16:15

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE 201002110928_w350


CdF. Le TFC sort par la petite porte
Brest jouera les huitièmes de finale,
après avoir éliminé sans la moindre souffrance quelques fantômes téfécistes errant au Stadium.


«Merci Toulouse ! Merci Toulouse ! », chantent les Indians, venus courageusement braver le froid pour soutenir leur équipe.

Mais il aurait fallu un palan, ou une grue, et aussi quelques échafaudages supplémentaires, pour que le TFC se hisse à la hauteur de l'événement, qu'il ait l'esprit à la coupe, qu'il cesse enfin de musarder sur cette pauvre pelouse en se demandant pourquoi il était là…

Que doit-on retenir de cette piteuse élimination, où pas un n'a rattrapé l'autre ? Que Kazim n'est pas un avant-centre, ce qu'il s'est évertué à démontrer soixante minutes durant, jusqu'à ce que Dupuis vienne enfin effectuer un travail de fixation dans l'axe.

Alain Casanova n'aurait sans doute pas eu beaucoup d'occasions de tester l'Anglo-turc en lieu et place de Gignac, et il fallait sans doute tenter le coup. C'est fait, c'est concluant, et même édifiant.

Sinon, le roulement qui caractérise le TFC depuis la prise de fonction de « Casa » s'est, cette fois encore, retourné contre les Violets, en manque de justesse technique, de rythme, de cohérence, sans même parler de l'envie, de la conviction obligatoire dans un match de coupe.

C'est beaucoup et c'était pitoyable, même devant une équipe de Brest bien en place, ne prenant pas de risque, attendant sagement son heure.

Le futur promu en Ligue 1 s'est offert la qualification sur une frappe chanceuse de Poyet à un quart d'heure de la fin de la punition. Le Brestois voulait centrer pour Socrier, mais il a piégé un Valverde cloué au premier poteau avec un ballon difficile, finissant lucarne opposée. Coup de chance peut-être, mais certainement pas dans l'envie.

Si l'on veut être très réaliste, et très lucide, on est bien obligé de noter que Pontdemé, le gardien remplaçant du Stade Brestois, n'a pas eu un arrêt à effectuer (il s'est même fait plaisir, pour la photo, à un moment), quand bien même son équerre lui a donné un coup de mains sur un centre-tir de Regattin promu ailier gauche (52).

Casanova, qui avait recomposé son onze de départ, redessiné ses ailes et changé son intérieur, peut au moins tirer des leçons d'un échec aussi cuisant.

Et puisque le calendrier le lui permet désormais, il va avoir le temps de travailler, de plancher sur l'étendue de son chantier, avec des joueurs qui ont envie de jouer, envie de se faire plaisir, de faire honneur à leur maillot, à leurs supporters, et ça ne concerne pas forcément les deux ou trois jeunes incorporés, qui ont fait ce qu'ils ont pu, et ce fut malheureusement peu.

Voilà donc les Téfécistes revenus à leur cher ordinaire, ce championnat où, curieusement, ils n'ont pas encore perdu en 2010. Mais il est évident qu'en refaisant le même match, c'est le genre de stat' qui va se casser la figure, dès dimanche après-midi à Lorient…

Le public aura même sorti les «olé» pour accompagner les dernières passes bretonnes. C'est dire…

Patrick Boudreault

Toulouse 0 Brest 2
Stadium. MT 0-0. 5078 spectateurs. Arbitrage de M. Piccirillo, assisté de MM. Harchay et Benech.
Temps additionnel : 4' (0+4).
Pour Brest : Poyet (74), Socrier sur penalty (86).
TFC : Valverde - Congré, Nounkeu, Fofana, Tabanou - Berson - Braaten puis Dupuis (61), Didot (cap) puis Sissoko (76), Machado, Regattin puis Ebondo (82) - Kazim.
Entr. : Alain Casanova.
SB29 : Pontdemé - Coulibaly, Laurenti, N'Tamé, Fabien - Bigné (cap), Ferradj - Legall puis Poyet (64), Leroy puis Lesoimier au repos, Autret puis Bouard (83) - Socrier.
Entr. : Alex Dupont.
Avertissements : Ferradj (67, charge irrégulière sur Didot), Kantari (77, contestation sur le bord du terrain).

Humiliés puis chambrés
VALVERDE (5/20) : le but - car il n'y a plus de match au second - est pour lui. Placé au premier poteau, il juge mal la trajectoire du centre de Poyet (0-1, 74e). Plus, sur le seul simili arrêt qu'il aura à faire (en première sur un déboulé côté gauche et une frappe angle fermé du même pied signée Leroy, 20e), l'ancien Boulonnais s'y reprendra aussi à deux fois…

CONGRé (7/20) : il a démarré à droite, terminé à gauche. Lui qui évolue cette saison dans l'axe. Pas d'erreur notable, pas d'apport non plus.

NOUNKEU (6/20) : il n'avait plus joué en Une depuis le 20 décembre, à Auxerre. Ça s'est vu. Il a perdu son duel aérien avec Socrier, il s'en sort miraculeusement sans carton lorsqu'il fauche Lesoimier dans la surface (0-2, 86e).

FOFANA (6/20) : il a perdu sa place dans l'axe central depuis le triste match face à Nancy (0-0, 20 janvier). Lui aussi n'a pas marqué des points, hier.

TABANOU (6/20) : c'est lui qui se laisse fixer par Poyet sur l'ouverture du score (0-1, 74e). Latéral, ce n'est pas sa tasse de thé. Sinon, en première, auteur d'une belle mine qui manque de peu la toile d'araignée (16e).

BERSON (6/20) : pas à la hauteur de ses deux précédentes sorties. En témoigne sa transversale dans les pieds de Socrier (21e) qui aurait pu être lourde de conséquences.

BRAATEN (6/20) : sa tête au ras du piquet sur corner de Machado aurait pu donner un autre match (10e). à part ça… Remplacé par DUPUIS (61e), qui ne put rien faire.

DIDOT (6/20) : distilla quelques bons balllons durant les dix premières minutes avant de disparaître de la circulation. Remplacé par SISSOKO (76e), pour qui ce n'était pas un cadeau.

MACHADO (9/20, notre photo) : assurément le moins mauvais de tous. Il tenta : reprises exter droit en cloche au-dessus (8e) et coup du pied gauche détournée en corner (10e), coup franc des 25m qui caresse la barre (28e).

REGATTIN (7/20) : brouillon. Se (dé)battit avec l'énergie du désespoir. Centre-tir sur l'équerre alors que les carottes n'étaient pas encore cuites (52e). Remplacé par EBONDO (82e), qui perd la balle sur le second but (0-2, 86e).

KAZIM (6/20) : soirée à oublier.



Patrick Desprez

les buts
74e : sur l'aile droite, Poyet crochète Tabanou et veut centrer fort pour Socrier. Sa frappe surprend Valverde et se loge lucarne opposée (0-1).

86e : Ebondo perd le ballon, Lesoimier se fait rattraper par Nounkeu qui le crochète dans la surface. Le penalty est réussi par Socrier (0-2).


--------------------------------------------------------------------------------

Ils ont dit
Alain CASANOVA (entraîneur TFC) : « On récolte ce qu'on sème, comme on dit. Et ce soir (hier, ndlr), on l'a bien cherché ! à partir du moment où on est trop suffisants, où on ne fait pas les efforts à la récupération, on ne peut légitimement pas poser de problèmes à son adversaire. Même face à une équipe de L2 qui, plus est, était bien organisée et qui par la suite a gagné en confiance. Non, vraiment, on a eu beaucoup trop d'insuffisances. Après, on pourra toujours dire que le scénario a souri à Brest, qu'ils ont eu de la réussite… Nous, on n'y était pas mentalement ; on n'aura jamais su mettre l'intensité et le rythme qu'il fallait. On a pourtant fait un bon début, on s'est montrés supérieurs mais au lieu d'enfoncer le clou on a imprimé à la partie un rythme de match amical, de vétérans dont le seul souci était de ne pas perdre le ballon, de jouer dans les pieds. L'animation dans les couloirs a été, de loin, insuffisante. Il faut maintenant se laver la tête pour, dès demain matin (ce matin) repartir. Je ne cherche aucune excuse aux joueurs dont certains auraient dû me montrer des choses aujourd'hui et ils ne l'ont pas fait… Lorsqu'on galvaude le foot, il ne vous fait pas de cadeaux en retour. »

Alex DUPONT (entraîneur Stade Brestois, notre photo) : « Ma mère est contente (sic). Oui, on réalise un super-coup ce soir. Un exploit, même. Cependant on n'était pas venus ici, à Toulouse, dans l'antre d'une belle équipe de L1, résignés et en victimes. J'ai fait tourner car avec Châteauroux qui nous attend samedi cela nous fera trois matches en une semaine. Et je suis fier du comportement des garçons : ils ont montré déjà beaucoup d'envie, du sérieux et de la discipline surtout. J'avais lu dans la presse de chez nous qu'on présentait une équipe de ''coiffeurs'', je crois que le résultat est pas mal, non ? Après, c'est sûr que j'attendais d'être à 0-0 après une heure de jeu pour faire du coaching. ça a été payant, tant mieux ! »

étienne DIDOT (capitaine toulousain) : « On n'a pas fait ce qu'il fallait, c'est tout. On n'a pas joué un match de coupe, dans la hargne notamment. On n'aura jamais su appuyer. C'est une claque, il faudra s'en remettre vite. »

Romain POYET (premier buteur brestois) : « Quand je passe devant le banc, j'entends le coach me dire de faire des passements de jambes. Mais moi, je ne sais pas ! Après, je centre et ça rentre…
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  bienvenou Mar 16 Fév - 17:16

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Medium10



Pour la réception du Stade Brestois,
deamin mercredi (20h00), pour le compté des huitièmes de finale Coupe de France,
Jean-Guy Wallemme a reconduit le groupe lensois, défait à Lyon (0-1, 24e j. de L1), samedi dernier
. Pour rappel, l'entraîneur lensois est toujours privé des services
de Dejan Milovanovic (dos) et Alaeddine Yahia (suspension et cuisse droite).

Le groupe lensois :
Kasraoui, Runje -
Aurier, Bedimo, Chelle, Ramos, Rémy, Sartre
- Demont, Hermach, Kovacevic, Roudet, Sow -
Akalé, Boukari, Eduardo, Jemaa, Maoulida, Monnet-Paquet.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE Empty Re: HUITIEMES DE FINALE DE LA COUPE DE FRANCE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum