LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
Voir le deal
14.50 €

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

5 participants

Page 12 sur 16 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Lun 26 Mai - 19:33

Trop beaux ces maillots
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Lun 26 Mai - 20:40

Tommy Allez l'O.M a écrit:Trop beaux ces maillots
oui
je connais pas leurs proprio
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Lun 26 Mai - 21:03

bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Trop beaux ces maillots
oui
je connais pas leurs proprio

Didier et Léon étaient présent sur le plateau de La Provence aujourd'hui :

Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Mar 27 Mai - 4:18

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 467149GalliCamizuli

Interview Léon GALLI – Didier CAMIZULI pour La Provence. Le tandem revient sur la montée de Consolat en National :

L’accession a été obtenue face à Cannes lors de la victoire 3-0. Qu’est-ce que vous avez ressentie au moment où l’accession était dans la poche ? Quels sentiments vous avez eu ?
Léon : d’abord un grand ouf parce que la saison a été très difficile, de bien réaliser ce qui se passait et après de voir les joueurs, le public, exulter comme ils ont fait, ça vous donne du baume au cœur et on n’a qu’une envie, c’est d’aller se joindre à eux. On avait fait deux cars, un car de supporters qui sont montés avec nous,  et un deuxième car qui est arrivé plus tard avec nos moyens parce que les cars ça coute cher. Mais le car était bondé,  les jeunes avaient une bonne mentalité, ça a été pour moi un moment même historique pour moi, même s’il y a eu pas mal de bonnes choses avant.

Comment on arrive avec un petit club de quartier comme Consolat, qui est une petite cité des quartiers nord de Marseille, du 15e arrondissement, comment ce club est arrivé à ce qui représente le sommet du football ?
Didier : ce qui permet de réaliser des choses comme ça, c’est la passion d’un club, des dirigeants auxquels il faut tirer un grand coup de chapeau, et puis un groupe de qualité puisqu’on ne peut pas monter de divisions sans joueurs de qualité.

Ce sont des joueurs des quartiers nord ?
Didier : Oui, justement, ce qui est beau, c’est qu’on peut se dire qu’à Marseille, il y a un gros vivier de joueurs talentueux et on a fait une équipe avec des joueurs de Marseille, de Consolat.

On a parlé de faibles moyens, vous avez fait des entrainements sur le parking du stade La Martine ?
Didier : oui, ça nous est arrivé, mais c’est ce qui fait la beauté de notre sport, quand on affronte des équipes qui ont des moyens bien plus importants que nous, quand on y met la passion, le cœur et tous les ingrédients qui font qu’on travaille ensemble main dans la main, on en arrive là aujourd’hui.

Quel a été le moment clé de la saison ?
Léon : je veux juste revenir sur un truc : c’est beaucoup de joueurs des quartiers nord, mais ouvert à tout le monde, c’est un club qui participe aux quartiers nord, l’âme est née là-bas. Maintenant, sur le déroulement de la saison, on est parti bien, on a eu un moment euphorique avec des matchs en retard qu’on a mal négocié chez nous, parce qu’en les négociant bien, on aurait pu avoir 9 points d’avance à un moment donné. On les a mal négociés, on a senti quelque chose contre nous et après beaucoup de gens n’y croyaient plus. On était tous les deux, on a tout calculé. On avait fait un tableau de marche, on avait prévu pour les autres, tout s’est avéré exact dans nos prédictions.

Didier : on s’était fait un petit calcul, on s’était dit qu’il nous restait 7 matchs, il faut qu’on prenne 24 points, si on prend 24 points, Rodez, Grenoble se feront accrocher et on a fait passer ce message aux joueurs, toutes les semaines on rabâchait, et on avait fait un petit papier en leur disant voilà Grenoble va se faire accrocher là, Rodez va se faire accrocher là, nous on va gagner là. Et puis par miracle, c’est ce qui s’est passé, on est arrivé à deux matchs de la fin à ce que les joueurs disent "tout ce que vous nous avez dit ça s’est passé ".


Parlons un peu des joueurs, qui sont-ils ?
Léon : il y a de tout, il y a des chômeurs, des travailleurs, d’autres qui sont à la recherche d’emplois, y’en a qui sont étudiants, on a de tout, ce sont des garçons pour lesquels on est obligé d’aménager nos entrainements en fonction de leur disponibilité. On a essayé de s’entrainer le matin mais il manquait toujours deux, trois joueurs. On avait quatre entrainements par semaine et des fois 5, ça dépendait du rythme des matchs. Mais c’est surtout les déplacements parce qu’ils sont très pénibles lorsque vous allez par exemple à Tarbes ou à Mont de Marsan, quand vous avez 15h de car aller-retour, la récupération est importante parce qu’on y va dans des conditions qui sont les meilleures que puissent offrir le club, mais ce ne sont pas celles des autres.

L’année prochaine, ça va etre plus compliqué où les déplacements c’est sur toute la France...
Didier : oui, mais je pense que ce sera plus compliqué pour les déplacements, mais si on s’y prend à l’avance, avec le TGV en 3h on est à Paris, on a connu ça avec Cassis-Carnoux, où on mettait moins de temps pour aller à Paris que pour aller à Tarbes ou à Mont de Marsan.

Justement, Cassis-Carnoux, c’est le club que vous avez réussi à faire monter jusqu’en National, on va dire que vous êtes des habitués de ce genre d’opération, c’est quoi votre secret ? Vous êtes tous les deux un duo d’entraineur qui fonctionne!
Léon : Didier, c’est comme mon fils, je le connais depuis l’âge de 18 ans, où il était venu faire un match quand je jouais à Martigues pour inaugurer un stade à l’Estaque, après je l’ai pris comme joueurs, puis après je l’ai pris comme adjoint. On se connait sur le bout des doigts, il sait ce que je veux, et moi je sais ce qu’il veut. Alors, il y a l’ancienneté, il sait comment je travaille et après il apporte sa jeunesse, sa fougue et tout ce qu’il peut nous apporter.

Il y a le bon et le méchant…
Léon : le méchant c’est Didier, moi je suis le bon mais c’est jamais à l’encontre de l’un contre l’autre, il va engueuler quelqu’un, je vais dire qu’il a raison, voilà pourquoi il le fait, il y a un amalgame extraordinaire et puis attention, on est pas tous les jours d’accord. Mais jamais personne ne le verra.

Comment booster ces joueurs pour finir premier de CFA ?
Didier : la concurrence fait qu’il y a beaucoup de joueurs qui vont se booster eux-mêmes dans la mesure où s’ils veulent jouer, il va falloir être performant donc ils vont se booster. Il y a le discours, on est avant tout des pères de famille, on est humain avant tout, ils savent très bien que quand on leur tape dessus, c’est pour les faire progresser, pour l’équipe, pour avancer, pour qu’ils soient performants. Par le passé, ça fait quelques années qu’on entraîne ensemble, on a sorti pas mal de joueurs qui ont fini professionnels. Ce n’est pas en venant en jouant aux boules ou aux cartes que tu deviens professionnel. C’est en travaillant, c’est en y mettant de la rigueur, de la discipline et c’est ce qu’on a inculqué à Consolat depuis le début de la saison avec le directeur sportif, Tonio Rodriguez et Djamal Mohamed qui nous ont aidé dans notre tâche. C’est du travail au quotidien, c’est des répétitions, c’est des engueulades, c’est des brimades pour faire avancer le joueur. J’ai donc plus ce côté-là car Léon avec l’âge, il a plus de recul nécessaire pour calmer et pour dire les phrases qu’il faut. Moi je suis plus un garçon qui va rentrer dedans. Et puis après, il y a le talent des joueurs qui fait la différence car on a des joueurs de talents !

On va parler de la saison prochaine : qui allez-vous recruter, quels types de joueurs. Est-ce que vous serez toujours là ?
Léon : pour nous, ce n’est pas un souci, on sait nos qualités, si on a besoin de nous, on est peut être les seuls entraineurs qui signent un an, parce que y’en a qui signent trois ans, ils se disent, si je suis viré, je suis rémunéré, nous c’est un an, si on satisfait le club on resigne, si on ne satisfait pas, on s’en va. Pour en revenir à pourquoi on réussit, il y a aussi la franchise, lorsqu’on prend une décision, c’est toujours pour le bien du club et quand les joueurs savent que nous sommes honnêtes, qu’il n’y a pas de parti-pris, on ne fait pas jouer ce joueur parce qu’il est bien avec le président ou est-ce qu’on a eu un coup de fil… On fait jouer les joueurs les plus talentueux, ceux qui nous donnent le plus de satisfactions sur le terrain et les plus sérieux. Avec ça, tout de suite, le groupe se sent à l’aise, ils se disent on a des entraineurs honnêtes et ça c’est important.

L’année prochaine en National, évidemment le niveau monte, ce sont de grosses cylindrées avec un gros budget, vous avez déjà connu ça avec Cassis-Carnoux, tenir en National quand on est un petit club, ça se passe comment ?
Didier : tenir non, parce que quand on était avec Cassis, jusqu’au mois de mars, on avait joué la montée en Ligue 2. Justement, le problème du National, on rencontre des équipes qui sont professionnelles à tous les points de vues, au niveau des stades, des structures, des finances, des soins, tous les ingrédients qui caractérisent une équipe professionnelle. Ce qui va faire la force de Consolat en National, c’est de garder cette unité, se structurer au niveau de l’effectif, se structurer  au niveau des infrastructures, du fonctionnement et prendre des joueurs qui ont le talent pour jouer en National. Ce qui va faire la différence avec Cassis, c’est de garder toujours le même cap et de ne pas se disperser. Avec Cassis, on a eu les dirigeants qui se sont cru plus beaux qu’ils ne l’étaient, ils se sont un peu enflammés, ils nous ont mis des bâtons dans les roues, et les joueurs le sentent ça. Là aujourd’hui ce qu’il faut, c’est garder le même cap, ne pas se croire plus beau que ce qu’on est, garder cette humilité qu’on a depuis le début de la saison et puis surtout travailler main dans la main.

Pour terminer, si les marseillais veulent vous suivre, ils iront dans quel stade ? Au stade Vallier ? Au stade La Martine ?
Léon : c’est là que je vais faire un petit appel, on a la chance d’avoir une équipe en National à Marseille qui va ouvrir les portes à beaucoup de jeunes, qui va attirer des jeunes qui veulent évoluer à ce niveau ou qui ont la possibilité d’aller plus haut, ça sera pour eux une aire de lancement. Je fais un appel à la Ville de Marseille pour nous donner un terrain ou nous arranger un terrain comme La Martine parce qu’on peut faire un superbe stade, je lance un appel à des gens qui peuvent nous aider par des panneaux publicitaires, tout ce qui peut nous aider pour Marseille. C’est beau d’avoir une équipe comme ça, si on ne nous aide pas, j’ai du mal à croire qu’on ne nous aide pas

Est-ce qu’un partenariat avec l’OM serait aussi à l’étude ?
Didier : pourquoi pas ? Ca serait magnifique pour les Marseillais. Il y a des joueurs qui jouent en CFA2 et qui ont un talent pour jouer au-dessus peut-être pas en Ligue 1 maintenant, mais faire ses gammes en National. Les dirigeants marseillais auraient les joueurs à disposition, ils pourront venir les voir pour juger leur performance, pourquoi pas ? Dans tous les clubs ça se voit, dans toutes les régions ça se voit, pourquoi pas à Marseille ? Pourquoi Marseille c’est compliqué ?

Léon : je pense que pour ce club c’est mérité que la Ville de Marseille face quelque chose parce qu’il y a quand même 600 licenciés et c’est important ! Les jeunes sont sur les terrains, ils jouent au football, ils ne sont pas dans la rue parce qu’on parle toujours de la drogue dans les quartiers, mais là, il y a 600 jeunes. Et si une équipe monte, c’est la locomotive, ce n’est plus 600 licenciés qu’il va y avoir, c’est 1 000. Et ça va donner un goût à tout le monde de jouer au football alors je lance un grand appel, si les gens veulent nous aider, c’est avec grand plaisir qu’on les accueille.

Mots clés : Consolat en National, Galli Camizuli, Football, montée de Consolat en National
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Mar 27 Mai - 7:09

Tommy Allez l'O.M a écrit:CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 467149GalliCamizuli

Interview Léon GALLI – Didier CAMIZULI pour La Provence. Le tandem revient sur la montée de Consolat en National :

L’accession a été obtenue face à Cannes lors de la victoire 3-0. Qu’est-ce que vous avez ressentie au moment où l’accession était dans la poche ? Quels sentiments vous avez eu ?
Léon : d’abord un grand ouf parce que la saison a été très difficile, de bien réaliser ce qui se passait et après de voir les joueurs, le public, exulter comme ils ont fait, ça vous donne du baume au cœur et on n’a qu’une envie, c’est d’aller se joindre à eux. On avait fait deux cars, un car de supporters qui sont montés avec nous,  et un deuxième car qui est arrivé plus tard avec nos moyens parce que les cars ça coute cher. Mais le car était bondé,  les jeunes avaient une bonne mentalité, ça a été pour moi un moment même historique pour moi, même s’il y a eu pas mal de bonnes choses avant.

Comment on arrive avec un petit club de quartier comme Consolat, qui est une petite cité des quartiers nord de Marseille, du 15e arrondissement, comment ce club est arrivé à ce qui représente le sommet du football ?
Didier : ce qui permet de réaliser des choses comme ça, c’est la passion d’un club, des dirigeants auxquels il faut tirer un grand coup de chapeau, et puis un groupe de qualité puisqu’on ne peut pas monter de divisions sans joueurs de qualité.

Ce sont des joueurs des quartiers nord ?
Didier : Oui, justement, ce qui est beau, c’est qu’on peut se dire qu’à Marseille, il y a un gros vivier de joueurs talentueux et on a fait une équipe avec des joueurs de Marseille, de Consolat.

On a parlé de faibles moyens, vous avez fait des entrainements sur le parking du stade La Martine ?
Didier : oui, ça nous est arrivé, mais c’est ce qui fait la beauté de notre sport, quand on affronte des équipes qui ont des moyens bien plus importants que nous, quand on y met la passion, le cœur et tous les ingrédients qui font qu’on travaille ensemble main dans la main, on en arrive là aujourd’hui.

Quel a été le moment clé de la saison ?
Léon : je veux juste revenir sur un truc : c’est beaucoup de joueurs des quartiers nord, mais ouvert à tout le monde, c’est un club qui participe aux quartiers nord, l’âme est née là-bas. Maintenant, sur le déroulement de la saison, on est parti bien, on a eu un moment euphorique avec des matchs en retard qu’on a mal négocié chez nous, parce qu’en les négociant bien, on aurait pu avoir 9 points d’avance à un moment donné. On les a mal négociés, on a senti quelque chose contre nous et après beaucoup de gens n’y croyaient plus. On était tous les deux, on a tout calculé. On avait fait un tableau de marche, on avait prévu pour les autres, tout s’est avéré exact dans nos prédictions.

Didier : on s’était fait un petit calcul, on s’était dit qu’il nous restait 7 matchs, il faut qu’on prenne 24 points, si on prend 24 points, Rodez, Grenoble se feront accrocher et on a fait passer ce message aux joueurs, toutes les semaines on rabâchait, et on avait fait un petit papier en leur disant voilà Grenoble va se faire accrocher là, Rodez va se faire accrocher là, nous on va gagner là. Et puis par miracle, c’est ce qui s’est passé, on est arrivé à deux matchs de la fin à ce que les joueurs disent "tout ce que vous nous avez dit ça s’est passé ".


Parlons un peu des joueurs, qui sont-ils ?
Léon : il y a de tout, il y a des chômeurs, des travailleurs, d’autres qui sont à la recherche d’emplois, y’en a qui sont étudiants, on a de tout, ce sont des garçons pour lesquels on est obligé d’aménager nos entrainements en fonction de leur disponibilité. On a essayé de s’entrainer le matin mais il manquait toujours deux, trois joueurs. On avait quatre entrainements par semaine et des fois 5, ça dépendait du rythme des matchs. Mais c’est surtout les déplacements parce qu’ils sont très pénibles lorsque vous allez par exemple à Tarbes ou à Mont de Marsan, quand vous avez 15h de car aller-retour, la récupération est importante parce qu’on y va dans des conditions qui sont les meilleures que puissent offrir le club, mais ce ne sont pas celles des autres.

L’année prochaine, ça va etre plus compliqué où les déplacements c’est sur toute la France...
Didier : oui, mais je pense que ce sera plus compliqué pour les déplacements, mais si on s’y prend à l’avance, avec le TGV en 3h on est à Paris, on a connu ça avec Cassis-Carnoux, où on mettait moins de temps pour aller à Paris que pour aller à Tarbes ou à Mont de Marsan.

Justement, Cassis-Carnoux, c’est le club que vous avez réussi à faire monter jusqu’en National, on va dire que vous êtes des habitués de ce genre d’opération, c’est quoi votre secret ? Vous êtes tous les deux un duo d’entraineur qui fonctionne!
Léon : Didier, c’est comme mon fils, je le connais depuis l’âge de 18 ans, où il était venu faire un match quand je jouais à Martigues pour inaugurer un stade à l’Estaque, après je l’ai pris comme joueurs, puis après je l’ai pris comme adjoint. On se connait sur le bout des doigts, il sait ce que je veux, et moi je sais ce qu’il veut. Alors, il y a l’ancienneté, il sait comment je travaille et après il apporte sa jeunesse, sa fougue et tout ce qu’il peut nous apporter.

Il y a le bon et le méchant…
Léon : le méchant c’est Didier, moi je suis le bon mais c’est jamais à l’encontre de l’un contre l’autre, il va engueuler quelqu’un, je vais dire qu’il a raison, voilà pourquoi il le fait, il y a un amalgame extraordinaire et puis attention, on est pas tous les jours d’accord. Mais jamais personne ne le verra.

Comment booster ces joueurs pour finir premier de CFA ?
Didier : la concurrence fait qu’il y a beaucoup de joueurs qui vont se booster eux-mêmes dans la mesure où s’ils veulent jouer, il va falloir être performant donc ils vont se booster. Il y a le discours, on est avant tout des pères de famille, on est humain avant tout, ils savent très bien que quand on leur tape dessus, c’est pour les faire progresser, pour l’équipe, pour avancer, pour qu’ils soient performants. Par le passé, ça fait quelques années qu’on entraîne ensemble, on a sorti pas mal de joueurs qui ont fini professionnels. Ce n’est pas en venant en jouant aux boules ou aux cartes que tu deviens professionnel. C’est en travaillant, c’est en y mettant de la rigueur, de la discipline et c’est ce qu’on a inculqué à Consolat depuis le début de la saison avec le directeur sportif, Tonio Rodriguez et Djamal Mohamed qui nous ont aidé dans notre tâche. C’est du travail au quotidien, c’est des répétitions, c’est des engueulades, c’est des brimades pour faire avancer le joueur. J’ai donc plus ce côté-là car Léon avec l’âge, il a plus de recul nécessaire pour calmer et pour dire les phrases qu’il faut. Moi je suis plus un garçon qui va rentrer dedans. Et puis après, il y a le talent des joueurs qui fait la différence car on a des joueurs de talents !

On va parler de la saison prochaine : qui allez-vous recruter, quels types de joueurs. Est-ce que vous serez toujours là ?
Léon : pour nous, ce n’est pas un souci, on sait nos qualités, si on a besoin de nous, on est peut être les seuls entraineurs qui signent un an, parce que y’en a qui signent trois ans, ils se disent, si je suis viré, je suis rémunéré, nous c’est un an, si on satisfait le club on resigne, si on ne satisfait pas, on s’en va. Pour en revenir à pourquoi on réussit, il y a aussi la franchise, lorsqu’on prend une décision, c’est toujours pour le bien du club et quand les joueurs savent que nous sommes honnêtes, qu’il n’y a pas de parti-pris, on ne fait pas jouer ce joueur parce qu’il est bien avec le président ou est-ce qu’on a eu un coup de fil… On fait jouer les joueurs les plus talentueux, ceux qui nous donnent le plus de satisfactions sur le terrain et les plus sérieux. Avec ça, tout de suite, le groupe se sent à l’aise, ils se disent on a des entraineurs honnêtes et ça c’est important.

L’année prochaine en National, évidemment le niveau monte, ce sont de grosses cylindrées avec un gros budget, vous avez déjà connu ça avec Cassis-Carnoux, tenir en National quand on est un petit club, ça se passe comment ?
Didier : tenir non, parce que quand on était avec Cassis, jusqu’au mois de mars, on avait joué la montée en Ligue 2. Justement, le problème du National, on rencontre des équipes qui sont professionnelles à tous les points de vues, au niveau des stades, des structures, des finances, des soins, tous les ingrédients qui caractérisent une équipe professionnelle. Ce qui va faire la force de Consolat en National, c’est de garder cette unité, se structurer au niveau de l’effectif, se structurer  au niveau des infrastructures, du fonctionnement et prendre des joueurs qui ont le talent pour jouer en National. Ce qui va faire la différence avec Cassis, c’est de garder toujours le même cap et de ne pas se disperser. Avec Cassis, on a eu les dirigeants qui se sont cru plus beaux qu’ils ne l’étaient, ils se sont un peu enflammés, ils nous ont mis des bâtons dans les roues, et les joueurs le sentent ça. Là aujourd’hui ce qu’il faut, c’est garder le même cap, ne pas se croire plus beau que ce qu’on est, garder cette humilité qu’on a depuis le début de la saison et puis surtout travailler main dans la main.

Pour terminer, si les marseillais veulent vous suivre, ils iront dans quel stade ? Au stade Vallier ? Au stade La Martine ?
Léon : c’est là que je vais faire un petit appel, on a la chance d’avoir une équipe en National à Marseille qui va ouvrir les portes à beaucoup de jeunes, qui va attirer des jeunes qui veulent évoluer à ce niveau ou qui ont la possibilité d’aller plus haut, ça sera pour eux une aire de lancement. Je fais un appel à la Ville de Marseille pour nous donner un terrain ou nous arranger un terrain comme La Martine parce qu’on peut faire un superbe stade, je lance un appel à des gens qui peuvent nous aider par des panneaux publicitaires, tout ce qui peut nous aider pour Marseille. C’est beau d’avoir une équipe comme ça, si on ne nous aide pas, j’ai du mal à croire qu’on ne nous aide pas

Est-ce qu’un partenariat avec l’OM serait aussi à l’étude ?
Didier : pourquoi pas ? Ca serait magnifique pour les Marseillais. Il y a des joueurs qui jouent en CFA2 et qui ont un talent pour jouer au-dessus peut-être pas en Ligue 1 maintenant, mais faire ses gammes en National. Les dirigeants marseillais auraient les joueurs à disposition, ils pourront venir les voir pour juger leur performance, pourquoi pas ? Dans tous les clubs ça se voit, dans toutes les régions ça se voit, pourquoi pas à Marseille ? Pourquoi Marseille c’est compliqué ?

Léon : je pense que pour ce club c’est mérité que la Ville de Marseille face quelque chose parce qu’il y a quand même 600 licenciés et c’est important ! Les jeunes sont sur les terrains, ils jouent au football, ils ne sont pas dans la rue parce qu’on parle toujours de la drogue dans les quartiers, mais là, il y a 600 jeunes. Et si une équipe monte, c’est la locomotive, ce n’est plus 600 licenciés qu’il va y avoir, c’est 1 000. Et ça va donner un goût à tout le monde de jouer au football alors je lance un grand appel, si les gens veulent nous aider, c’est avec grand plaisir qu’on les accueille.

Mots clés : Consolat en National, Galli Camizuli, Football, montée de Consolat en National
SI ON JOUE AU STADE VELODROME LE VENDREDI SOIR CE SERAIT GEANT
JE CROISE LES DOIGTS D UNE AVENTURE DEMENTIELLE

J 'ATTENDS AVE EMOI LA DNCG DU 4  Very Happy  MARSEILLE ME RE VOILA
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Mar 27 Mai - 9:32

LA RÉTRO
Lamontéeencinqdates ❚ 7 septembre 2013: le déclic face à Rodez (3-1)
Après un début de saison en dents de scie dû à une équipe décimée, Consolat prend
facilement la mesure de Rodez à domicile. Un succès face au futur dauphin qui lance
une série de six matches sans défaite en championnat.
❚ 2 novembre 2013: la prise de conscience à Grenoble (1-1)
Héroïques en infériorité numérique, les partenaires de Laassami, buteur sur penalty,
prennent confiance en leurs capacités dans la superbe enceinte du stade des
Alpes.
❚ 23 février 2014: la descente aux enfersàMarignane (1-2)
La conclusion d’unmois de février catastrophique, avec deux matches nuls à domicile
et cette défaite, entâchée des suspensions longue durée de Deruda et Bouhafer.
Malgré un sursaut à Hyères (3-0), la série se poursuit ensuite avec trois défaites
face à Grenoble, Pau et Rodez. Fin mars, la montée semble loin.
❚ 26 avril 2014: le sursaut à Mont-de-Marsan (2-1)
Menés chez la lanterne rouge, les joueurs se rebiffent et l’emportent au finish grâce
à Arlaud et M’Changama. Consolat est encore en vie.
❚ Mois de mai 2014: un final en apothéose
Les victoires face à Monaco et à Tarbes conjuguées aux faux pas de Rodez et Grenoble
replacent Consolat dans la course. Il ne reste plus qu’à finir le travail, à domicile
face au Pontet puis sur la pelouse de Cannes. Quel finish
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Mar 27 Mai - 15:29

aladin a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 467149GalliCamizuli

Interview Léon GALLI – Didier CAMIZULI pour La Provence. Le tandem revient sur la montée de Consolat en National :

L’accession a été obtenue face à Cannes lors de la victoire 3-0. Qu’est-ce que vous avez ressentie au moment où l’accession était dans la poche ? Quels sentiments vous avez eu ?
Léon : d’abord un grand ouf parce que la saison a été très difficile, de bien réaliser ce qui se passait et après de voir les joueurs, le public, exulter comme ils ont fait, ça vous donne du baume au cœur et on n’a qu’une envie, c’est d’aller se joindre à eux. On avait fait deux cars, un car de supporters qui sont montés avec nous,  et un deuxième car qui est arrivé plus tard avec nos moyens parce que les cars ça coute cher. Mais le car était bondé,  les jeunes avaient une bonne mentalité, ça a été pour moi un moment même historique pour moi, même s’il y a eu pas mal de bonnes choses avant.

Comment on arrive avec un petit club de quartier comme Consolat, qui est une petite cité des quartiers nord de Marseille, du 15e arrondissement, comment ce club est arrivé à ce qui représente le sommet du football ?
Didier : ce qui permet de réaliser des choses comme ça, c’est la passion d’un club, des dirigeants auxquels il faut tirer un grand coup de chapeau, et puis un groupe de qualité puisqu’on ne peut pas monter de divisions sans joueurs de qualité.

Ce sont des joueurs des quartiers nord ?
Didier : Oui, justement, ce qui est beau, c’est qu’on peut se dire qu’à Marseille, il y a un gros vivier de joueurs talentueux et on a fait une équipe avec des joueurs de Marseille, de Consolat.

On a parlé de faibles moyens, vous avez fait des entrainements sur le parking du stade La Martine ?
Didier : oui, ça nous est arrivé, mais c’est ce qui fait la beauté de notre sport, quand on affronte des équipes qui ont des moyens bien plus importants que nous, quand on y met la passion, le cœur et tous les ingrédients qui font qu’on travaille ensemble main dans la main, on en arrive là aujourd’hui.

Quel a été le moment clé de la saison ?
Léon : je veux juste revenir sur un truc : c’est beaucoup de joueurs des quartiers nord, mais ouvert à tout le monde, c’est un club qui participe aux quartiers nord, l’âme est née là-bas. Maintenant, sur le déroulement de la saison, on est parti bien, on a eu un moment euphorique avec des matchs en retard qu’on a mal négocié chez nous, parce qu’en les négociant bien, on aurait pu avoir 9 points d’avance à un moment donné. On les a mal négociés, on a senti quelque chose contre nous et après beaucoup de gens n’y croyaient plus. On était tous les deux, on a tout calculé. On avait fait un tableau de marche, on avait prévu pour les autres, tout s’est avéré exact dans nos prédictions.

Didier : on s’était fait un petit calcul, on s’était dit qu’il nous restait 7 matchs, il faut qu’on prenne 24 points, si on prend 24 points, Rodez, Grenoble se feront accrocher et on a fait passer ce message aux joueurs, toutes les semaines on rabâchait, et on avait fait un petit papier en leur disant voilà Grenoble va se faire accrocher là, Rodez va se faire accrocher là, nous on va gagner là. Et puis par miracle, c’est ce qui s’est passé, on est arrivé à deux matchs de la fin à ce que les joueurs disent "tout ce que vous nous avez dit ça s’est passé ".


Parlons un peu des joueurs, qui sont-ils ?
Léon : il y a de tout, il y a des chômeurs, des travailleurs, d’autres qui sont à la recherche d’emplois, y’en a qui sont étudiants, on a de tout, ce sont des garçons pour lesquels on est obligé d’aménager nos entrainements en fonction de leur disponibilité. On a essayé de s’entrainer le matin mais il manquait toujours deux, trois joueurs. On avait quatre entrainements par semaine et des fois 5, ça dépendait du rythme des matchs. Mais c’est surtout les déplacements parce qu’ils sont très pénibles lorsque vous allez par exemple à Tarbes ou à Mont de Marsan, quand vous avez 15h de car aller-retour, la récupération est importante parce qu’on y va dans des conditions qui sont les meilleures que puissent offrir le club, mais ce ne sont pas celles des autres.

L’année prochaine, ça va etre plus compliqué où les déplacements c’est sur toute la France...
Didier : oui, mais je pense que ce sera plus compliqué pour les déplacements, mais si on s’y prend à l’avance, avec le TGV en 3h on est à Paris, on a connu ça avec Cassis-Carnoux, où on mettait moins de temps pour aller à Paris que pour aller à Tarbes ou à Mont de Marsan.

Justement, Cassis-Carnoux, c’est le club que vous avez réussi à faire monter jusqu’en National, on va dire que vous êtes des habitués de ce genre d’opération, c’est quoi votre secret ? Vous êtes tous les deux un duo d’entraineur qui fonctionne!
Léon : Didier, c’est comme mon fils, je le connais depuis l’âge de 18 ans, où il était venu faire un match quand je jouais à Martigues pour inaugurer un stade à l’Estaque, après je l’ai pris comme joueurs, puis après je l’ai pris comme adjoint. On se connait sur le bout des doigts, il sait ce que je veux, et moi je sais ce qu’il veut. Alors, il y a l’ancienneté, il sait comment je travaille et après il apporte sa jeunesse, sa fougue et tout ce qu’il peut nous apporter.

Il y a le bon et le méchant…
Léon : le méchant c’est Didier, moi je suis le bon mais c’est jamais à l’encontre de l’un contre l’autre, il va engueuler quelqu’un, je vais dire qu’il a raison, voilà pourquoi il le fait, il y a un amalgame extraordinaire et puis attention, on est pas tous les jours d’accord. Mais jamais personne ne le verra.

Comment booster ces joueurs pour finir premier de CFA ?
Didier : la concurrence fait qu’il y a beaucoup de joueurs qui vont se booster eux-mêmes dans la mesure où s’ils veulent jouer, il va falloir être performant donc ils vont se booster. Il y a le discours, on est avant tout des pères de famille, on est humain avant tout, ils savent très bien que quand on leur tape dessus, c’est pour les faire progresser, pour l’équipe, pour avancer, pour qu’ils soient performants. Par le passé, ça fait quelques années qu’on entraîne ensemble, on a sorti pas mal de joueurs qui ont fini professionnels. Ce n’est pas en venant en jouant aux boules ou aux cartes que tu deviens professionnel. C’est en travaillant, c’est en y mettant de la rigueur, de la discipline et c’est ce qu’on a inculqué à Consolat depuis le début de la saison avec le directeur sportif, Tonio Rodriguez et Djamal Mohamed qui nous ont aidé dans notre tâche. C’est du travail au quotidien, c’est des répétitions, c’est des engueulades, c’est des brimades pour faire avancer le joueur. J’ai donc plus ce côté-là car Léon avec l’âge, il a plus de recul nécessaire pour calmer et pour dire les phrases qu’il faut. Moi je suis plus un garçon qui va rentrer dedans. Et puis après, il y a le talent des joueurs qui fait la différence car on a des joueurs de talents !

On va parler de la saison prochaine : qui allez-vous recruter, quels types de joueurs. Est-ce que vous serez toujours là ?
Léon : pour nous, ce n’est pas un souci, on sait nos qualités, si on a besoin de nous, on est peut être les seuls entraineurs qui signent un an, parce que y’en a qui signent trois ans, ils se disent, si je suis viré, je suis rémunéré, nous c’est un an, si on satisfait le club on resigne, si on ne satisfait pas, on s’en va. Pour en revenir à pourquoi on réussit, il y a aussi la franchise, lorsqu’on prend une décision, c’est toujours pour le bien du club et quand les joueurs savent que nous sommes honnêtes, qu’il n’y a pas de parti-pris, on ne fait pas jouer ce joueur parce qu’il est bien avec le président ou est-ce qu’on a eu un coup de fil… On fait jouer les joueurs les plus talentueux, ceux qui nous donnent le plus de satisfactions sur le terrain et les plus sérieux. Avec ça, tout de suite, le groupe se sent à l’aise, ils se disent on a des entraineurs honnêtes et ça c’est important.

L’année prochaine en National, évidemment le niveau monte, ce sont de grosses cylindrées avec un gros budget, vous avez déjà connu ça avec Cassis-Carnoux, tenir en National quand on est un petit club, ça se passe comment ?
Didier : tenir non, parce que quand on était avec Cassis, jusqu’au mois de mars, on avait joué la montée en Ligue 2. Justement, le problème du National, on rencontre des équipes qui sont professionnelles à tous les points de vues, au niveau des stades, des structures, des finances, des soins, tous les ingrédients qui caractérisent une équipe professionnelle. Ce qui va faire la force de Consolat en National, c’est de garder cette unité, se structurer au niveau de l’effectif, se structurer  au niveau des infrastructures, du fonctionnement et prendre des joueurs qui ont le talent pour jouer en National. Ce qui va faire la différence avec Cassis, c’est de garder toujours le même cap et de ne pas se disperser. Avec Cassis, on a eu les dirigeants qui se sont cru plus beaux qu’ils ne l’étaient, ils se sont un peu enflammés, ils nous ont mis des bâtons dans les roues, et les joueurs le sentent ça. Là aujourd’hui ce qu’il faut, c’est garder le même cap, ne pas se croire plus beau que ce qu’on est, garder cette humilité qu’on a depuis le début de la saison et puis surtout travailler main dans la main.

Pour terminer, si les marseillais veulent vous suivre, ils iront dans quel stade ? Au stade Vallier ? Au stade La Martine ?
Léon : c’est là que je vais faire un petit appel, on a la chance d’avoir une équipe en National à Marseille qui va ouvrir les portes à beaucoup de jeunes, qui va attirer des jeunes qui veulent évoluer à ce niveau ou qui ont la possibilité d’aller plus haut, ça sera pour eux une aire de lancement. Je fais un appel à la Ville de Marseille pour nous donner un terrain ou nous arranger un terrain comme La Martine parce qu’on peut faire un superbe stade, je lance un appel à des gens qui peuvent nous aider par des panneaux publicitaires, tout ce qui peut nous aider pour Marseille. C’est beau d’avoir une équipe comme ça, si on ne nous aide pas, j’ai du mal à croire qu’on ne nous aide pas

Est-ce qu’un partenariat avec l’OM serait aussi à l’étude ?
Didier : pourquoi pas ? Ca serait magnifique pour les Marseillais. Il y a des joueurs qui jouent en CFA2 et qui ont un talent pour jouer au-dessus peut-être pas en Ligue 1 maintenant, mais faire ses gammes en National. Les dirigeants marseillais auraient les joueurs à disposition, ils pourront venir les voir pour juger leur performance, pourquoi pas ? Dans tous les clubs ça se voit, dans toutes les régions ça se voit, pourquoi pas à Marseille ? Pourquoi Marseille c’est compliqué ?

Léon : je pense que pour ce club c’est mérité que la Ville de Marseille face quelque chose parce qu’il y a quand même 600 licenciés et c’est important ! Les jeunes sont sur les terrains, ils jouent au football, ils ne sont pas dans la rue parce qu’on parle toujours de la drogue dans les quartiers, mais là, il y a 600 jeunes. Et si une équipe monte, c’est la locomotive, ce n’est plus 600 licenciés qu’il va y avoir, c’est 1 000. Et ça va donner un goût à tout le monde de jouer au football alors je lance un grand appel, si les gens veulent nous aider, c’est avec grand plaisir qu’on les accueille.

Mots clés : Consolat en National, Galli Camizuli, Football, montée de Consolat en National
SI ON JOUE AU STADE VELODROME LE VENDREDI SOIR CE SERAIT GEANT
JE CROISE LES DOIGTS D UNE AVENTURE DEMENTIELLE

J 'ATTENDS AVE EMOI LA DNCG DU 4  Very Happy  MARSEILLE ME RE VOILA

Marseille me revoilà.. tu vas venir habiter ici à nouveau ? Razz
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Mar 27 Mai - 15:58

je viens d'avoir leon au telephone

 il finit en disant
je vais dire a didier qu'elie arrive



 NON ENVIRON 8  A 10 JOURS PAR MOIS
j'aurais une ptite chambre pour poser ma valise
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Mar 27 Mai - 16:00

bienvenou a écrit:
je viens d'avoir leon au telephone

 il finit en disant
je vais dire a didier qu'elie arrive



 NON ENVIRON 8  A 10 JOURS PAR MOIS
j'aurais une ptite chambre pour poser ma valise


si tu connais quelqu'un qui aurait ca  Laughing
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Mar 27 Mai - 17:39

bienvenou a écrit:
bienvenou a écrit:
je viens d'avoir leon au telephone

 il finit en disant
je vais dire a didier qu'elie arrive



 NON ENVIRON 8  A 10 JOURS PAR MOIS
j'aurais une ptite chambre pour poser ma valise


si tu connais quelqu'un qui aurait ca  Laughing

Ah c'est énorme  Very Happy Very Happy  . Si j'ai une info je te dis Wink
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Mar 27 Mai - 20:12

Tommy Allez l'O.M a écrit:
bienvenou a écrit:
bienvenou a écrit:
je viens d'avoir leon au telephone

 il finit en disant
je vais dire a didier qu'elie arrive



 NON ENVIRON 8  A 10 JOURS PAR MOIS
j'aurais une ptite chambre pour poser ma valise


si tu connais quelqu'un qui aurait ca  Laughing

Ah c'est énorme  Very Happy Very Happy  . Si j'ai une info je te dis Wink


oui plutôt vers le nord de marseille
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Mar 10 Juin - 11:01

LE DOSSIER DE L’ENTRAÎNEUR
Unedécisionprise avant vendredi Qui sera le prochain entraîneur du GSConsolat ? Cinq jours après le
départ du tandem Galli-Camizuli à l’ES Pennoise, la question reste entière
du côté des quartiers Nord de Marseille. Depuis vendredi, les rumeurs
vont bon train. Et le téléphone de Jean-Luc Mingallon ne s’arrête
pas de sonner si l’on en croit les dires du président du club. "Je reçois 4
à 5 appels par jour, assure-t-il. Consolat en National, je pense que c’est
attrayant. Et beaucoup d’entraîneurs sont candidats", se réjouit-il.
Pour autant, Mingallon n’a toujours pas digéré le départ de Léon Galli
et Didier Camizuli. "Depuis plusieurs jours, j’entends un tas de choses
qui me contrarient… Ils (Galli et Camizuli, ndlr) disent qu’ils sont partis
pour le projet sportif, mais je ne peux pas croire que celui de l’ES Pennoise
en DH soit plus intéressant que celui de Consolat en National !,
s’exclame-t-il. Ils ont vite oublié que c’est grâce à Consolat qu’ils sont
revenus sur le devant de la scène… Nous (les dirigeants, ndlr), de notre
côté, nous n’avions rien prévu. Nous cherchons."
Si plusieurs noms ont circulé depuis vendredi, deux semblent sortir
du lot : l’ancien pro William Prunier et Nicolas Usai (ex-Istres). Si le cas
de Noël Sciortino a également été évoqué en interne, Yann Lachuer
(ex-joueur de l’AJ Auxerre notamment) a aussi été proposé à Consolat.
"Il y a des anciens pros, mais aussi des inconnus, reconnaît Mingallon.
On va rencontrer tout le monde, on ne fera rien par téléphone, mais je
pense qu’on prendra une décision d’ici à vendredi afin de préparer la
nouvelle saison rapidement." D’autant plus que Consolat est convoqué
devant la DNCG en début de semaine prochaine, à Paris. "Je suis
confiant, je ne vois pas pourquoi il y aurait un problème à ce niveau-là",
assure le président marseillais à ce sujet
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Mar 10 Juin - 11:05

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 6_bmp15
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Mer 11 Juin - 19:11

Sur la page wikipedia de Léon, où y'a ta photo de Léon, au niveau de la légende, y'a un petit chiffre qui indique le lien du forum Wink
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Mer 11 Juin - 20:55

Tommy Allez l'O.M a écrit:Sur la page wikipedia de Léon, où y'a ta photo de Léon, au niveau de la légende, y'a un petit chiffre qui indique le lien du forum Wink
oui j' ai vu

bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Mer 11 Juin - 21:17

bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Sur la page wikipedia de Léon, où y'a ta photo de Léon, au niveau de la légende, y'a un petit chiffre qui indique le lien du forum Wink
oui j' ai vu


On n'a pas le droit de mettre des liens comme ça dans l'article, de toute façon y'a le lien en bas de l'article vers le forum Smile
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Jeu 12 Juin - 6:40

Tommy Allez l'O.M a écrit:
bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Sur la page wikipedia de Léon, où y'a ta photo de Léon, au niveau de la légende, y'a un petit chiffre qui indique le lien du forum Wink
oui j' ai vu


On n'a pas le droit de mettre des liens comme ça dans l'article, de toute façon y'a le lien en bas de l'article vers le forum Smile

OK CA MARCHE
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Mer 18 Juin - 9:35

LA QUESTION
Etmaintenant, oùjouer ? C’est la question que tout le monde se pose depuis que le club
marseillais a validé sportivement son ticket pour le National. Maintenant
que la DNCG a validé cette montée, il va falloir y trouver
une réponse : où va jouer le GS Consolat ? Si la volonté du club est
clairement d’accueillir ses adversaires à La Martine, le dossier est
loin d’être bouclé.
En effet, l’enceinte historique du club des quartiers Nord doit
subir un sérieux lifting afin d’être aux normes du National. Ces
travaux d’aménagement (séparation du parking et de la tribune,
agrandissement des vestiaires, création d’un local infirmerie et antidopage,
clôture totale de l’aire de jeu…) ont été chiffrés à environ
170 000 euros par les services de la Ville deMarseille.
Mais au-delà de l’aspect économique, il y aurait également six
mois de travaux à prendre en compte. Durant ce laps de temps,
Consolat pourrait être amené à jouer ailleurs. Alors, où ? Le stade
Francis-Turcan, à Martigues, serait la tendance actuelle. Mais le
stade Vallier, en plein centre-ville de Marseille, est également aux
normes…
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Ven 4 Juil - 6:50

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 710
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Sam 5 Juil - 15:07

Si on récapitule les transferts pour le moment ça donne :

ARRIVEES
S. Abderrahmane FC Côte Bleue 25 Juin
S. Faiz FC Côte Bleue 25 Juin
M. Hilaire Tarbes 24 Juin
N. Fofana Luçon 24 Juin
W. Prunier (entr.) libre 15 Juin
J. Bru Uzès 14 Juin

DEPARTS
H. Ziyani libre 01 Juil
S. Fadel libre 01 Juil
A. Bouhafer libre 01 Juil
Y. Rahibe libre 01 Juil
E. Taguelmint libre 01 Juil
M. Ajroudi libre 01 Juil
K. Parrinello libre 01 Juil
A. Gignac libre 19 Juin
L. Galli (entr.) La Penne 04 Juin
D. Camizuli (entr.) La Penne 04 Juin
B. Bonelli Parme B 01 Juin
E. Sylva libre 01 Juin
F. André Bastia B 01 Juin
S. Laassami USM Alger 01 Jui
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Sam 5 Juil - 16:16

Tommy Allez l'O.M a écrit:Si on récapitule les transferts pour le moment ça donne :

ARRIVEES
S. Abderrahmane FC Côte Bleue 25 Juin
S. Faiz FC Côte Bleue 25 Juin
M. Hilaire Tarbes 24 Juin
N. Fofana Luçon 24 Juin
W. Prunier (entr.) libre 15 Juin
J. Bru Uzès 14 Juin

DEPARTS
H. Ziyani libre 01 Juil
S. Fadel libre 01 Juil
A. Bouhafer libre 01 Juil
Y. Rahibe libre 01 Juil
E. Taguelmint libre 01 Juil
M. Ajroudi libre 01 Juil
K. Parrinello libre 01 Juil
A. Gignac libre 19 Juin
L. Galli (entr.) La Penne 04 Juin
D. Camizuli (entr.) La Penne 04 Juin
B. Bonelli Parme B 01 Juin
E. Sylva libre 01 Juin
F. André Bastia B 01 Juin
S. Laassami USM Alger 01 Jui


oui il manque parait il encore 3 joueurs

le groupe fourni par le consolat officiel

Anthony ARLAUD
Mohamed M'CHANGAMA
Nicolas CRUS
David GIGLIOTTI
Salimou MRAMBOINI
Thomas DERUDA
Johann MAZADOU
Nicolas DUMORTIER
Amine DENNOUN
Jérémy NICODÈME
Khalid COMPAORÉ
Grégory SOFIKITIS
Marek AMIRI
Thomas WILWERT
Laurent TUDELA
Jean-Baptiste GUEYDON
Selamani FAIZ
Sofien ABDERRAHMANE
Max HILAIRE
Fofana NAMA
Jérémy BRU
Nadir CHELBAB
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  bienvenou Sam 5 Juil - 16:18

bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Si on récapitule les transferts pour le moment ça donne :

ARRIVEES
S. Abderrahmane FC Côte Bleue 25 Juin
S. Faiz FC Côte Bleue 25 Juin
M. Hilaire Tarbes 24 Juin
N. Fofana Luçon 24 Juin
W. Prunier (entr.) libre 15 Juin
J. Bru Uzès 14 Juin

DEPARTS
H. Ziyani libre 01 Juil
S. Fadel libre 01 Juil
A. Bouhafer libre 01 Juil
Y. Rahibe libre 01 Juil
E. Taguelmint libre 01 Juil
M. Ajroudi libre 01 Juil
K. Parrinello libre 01 Juil
A. Gignac libre 19 Juin
L. Galli (entr.) La Penne 04 Juin
D. Camizuli (entr.) La Penne 04 Juin
B. Bonelli Parme B 01 Juin
E. Sylva libre 01 Juin
F. André Bastia B 01 Juin
S. Laassami USM Alger 01 Jui


oui il manque parait il encore 3 joueurs

le groupe fourni par le consolat officiel

Anthony ARLAUD
Mohamed M'CHANGAMA
Nicolas CRUS
David GIGLIOTTI
Salimou MRAMBOINI
Thomas DERUDA
Johann MAZADOU
Nicolas DUMORTIER
Amine DENNOUN
Jérémy NICODÈME
Khalid COMPAORÉ
Grégory SOFIKITIS
Marek AMIRI
Thomas WILWERT
Laurent TUDELA
Jean-Baptiste GUEYDON
Selamani FAIZ
Sofien ABDERRAHMANE
Max HILAIRE
Fofana NAMA
Jérémy BRU
Nadir CHELBAB

nicodeme qui avait dit partir est toujours la  cheers 
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Sam 5 Juil - 17:03

bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Si on récapitule les transferts pour le moment ça donne :

ARRIVEES
S. Abderrahmane FC Côte Bleue 25 Juin
S. Faiz FC Côte Bleue 25 Juin
M. Hilaire Tarbes 24 Juin
N. Fofana Luçon 24 Juin
W. Prunier (entr.) libre 15 Juin
J. Bru Uzès 14 Juin

DEPARTS
H. Ziyani libre 01 Juil
S. Fadel libre 01 Juil
A. Bouhafer libre 01 Juil
Y. Rahibe libre 01 Juil
E. Taguelmint libre 01 Juil
M. Ajroudi libre 01 Juil
K. Parrinello libre 01 Juil
A. Gignac libre 19 Juin
L. Galli (entr.) La Penne 04 Juin
D. Camizuli (entr.) La Penne 04 Juin
B. Bonelli Parme B 01 Juin
E. Sylva libre 01 Juin
F. André Bastia B 01 Juin
S. Laassami USM Alger 01 Jui


oui il manque parait il encore 3 joueurs

le groupe fourni par le consolat officiel

Anthony ARLAUD
Mohamed M'CHANGAMA
Nicolas CRUS
David GIGLIOTTI
Salimou MRAMBOINI
Thomas DERUDA
Johann MAZADOU
Nicolas DUMORTIER
Amine DENNOUN
Jérémy NICODÈME
Khalid COMPAORÉ
Grégory SOFIKITIS
Marek AMIRI
Thomas WILWERT
Laurent TUDELA
Jean-Baptiste GUEYDON
Selamani FAIZ
Sofien ABDERRAHMANE
Max HILAIRE
Fofana NAMA
Jérémy BRU
Nadir CHELBAB

Exact, un joueur par ligne comme a dit l'entraineur, ça pourrait etre bien !
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  aladin Sam 5 Juil - 17:16

Tommy Allez l'O.M a écrit:
bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Si on récapitule les transferts pour le moment ça donne :

ARRIVEES
S. Abderrahmane FC Côte Bleue 25 Juin
S. Faiz FC Côte Bleue 25 Juin
M. Hilaire Tarbes 24 Juin
N. Fofana Luçon 24 Juin
W. Prunier (entr.) libre 15 Juin
J. Bru Uzès 14 Juin

DEPARTS
H. Ziyani libre 01 Juil
S. Fadel libre 01 Juil
A. Bouhafer libre 01 Juil
Y. Rahibe libre 01 Juil
E. Taguelmint libre 01 Juil
M. Ajroudi libre 01 Juil
K. Parrinello libre 01 Juil
A. Gignac libre 19 Juin
L. Galli (entr.) La Penne 04 Juin
D. Camizuli (entr.) La Penne 04 Juin
B. Bonelli Parme B 01 Juin
E. Sylva libre 01 Juin
F. André Bastia B 01 Juin
S. Laassami USM Alger 01 Jui


oui il manque parait il encore 3 joueurs

le groupe fourni par le consolat officiel

Anthony ARLAUD
Mohamed M'CHANGAMA
Nicolas CRUS
David GIGLIOTTI
Salimou MRAMBOINI
Thomas DERUDA
Johann MAZADOU
Nicolas DUMORTIER
Amine DENNOUN
Jérémy NICODÈME
Khalid COMPAORÉ
Grégory SOFIKITIS
Marek AMIRI
Thomas WILWERT
Laurent TUDELA
Jean-Baptiste GUEYDON
Selamani FAIZ
Sofien ABDERRAHMANE
Max HILAIRE
Fofana NAMA
Jérémy BRU
Nadir CHELBAB

Exact, un joueur par ligne comme a dit l'entraineur, ça pourrait etre bien !

OUI IMPEC
UN GROUPE QD MEME POUR JOUER LE MAINTIEN
VU LE BUDGET 800 000 pas de folies previsibles

GAVANON a disparu parti à endoume
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Tommy Allez l'O.M Sam 5 Juil - 17:23

aladin a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:
bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Si on récapitule les transferts pour le moment ça donne :

ARRIVEES
S. Abderrahmane FC Côte Bleue 25 Juin
S. Faiz FC Côte Bleue 25 Juin
M. Hilaire Tarbes 24 Juin
N. Fofana Luçon 24 Juin
W. Prunier (entr.) libre 15 Juin
J. Bru Uzès 14 Juin

DEPARTS
H. Ziyani libre 01 Juil
S. Fadel libre 01 Juil
A. Bouhafer libre 01 Juil
Y. Rahibe libre 01 Juil
E. Taguelmint libre 01 Juil
M. Ajroudi libre 01 Juil
K. Parrinello libre 01 Juil
A. Gignac libre 19 Juin
L. Galli (entr.) La Penne 04 Juin
D. Camizuli (entr.) La Penne 04 Juin
B. Bonelli Parme B 01 Juin
E. Sylva libre 01 Juin
F. André Bastia B 01 Juin
S. Laassami USM Alger 01 Jui


oui il manque parait il encore 3 joueurs

le groupe fourni par le consolat officiel

Anthony ARLAUD
Mohamed M'CHANGAMA
Nicolas CRUS
David GIGLIOTTI
Salimou MRAMBOINI
Thomas DERUDA
Johann MAZADOU
Nicolas DUMORTIER
Amine DENNOUN
Jérémy NICODÈME
Khalid COMPAORÉ
Grégory SOFIKITIS
Marek AMIRI
Thomas WILWERT
Laurent TUDELA
Jean-Baptiste GUEYDON
Selamani FAIZ
Sofien ABDERRAHMANE
Max HILAIRE
Fofana NAMA
Jérémy BRU
Nadir CHELBAB

Exact, un joueur par ligne comme a dit l'entraineur, ça pourrait etre bien !

OUI IMPEC
UN GROUPE QD MEME POUR JOUER LE MAINTIEN
VU LE BUDGET 800 000 pas de folies previsibles

GAVANON  a disparu parti à endoume

Oui Jérémy Nicodeme est tjrs là  cheers cheers  . Après les sous ça veut rien dire, regarde Luzenac ils sont montés sportivement avec presque les memes moyens que Consolat a actuellement ^^
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL - Page 12 Empty Re: CONSOLAT MARSEILLE // CLUB VILLE ET STADE NATIONAL

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 16 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum