LA CAVERNE DE BIENVENOU/FOOT MEDITERRANEEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
Trampoline 244cm – Woodsun (6-9 ans)
Voir le deal
79 €

KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

4 participants

Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Sam 19 Mai - 10:03

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU 455282P1280858


Dernière édition par bienvenou le Dim 20 Mai - 13:31, édité 1 fois
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  Tommy Allez l'O.M Dim 20 Mai - 13:26

Tu t'es trompé sur le nom du topic t'as oublié un H à "GHILAS" Wink
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Dim 20 Mai - 13:31

Tommy Allez l'O.M a écrit:Tu t'es trompé sur le nom du topic t'as oublié un H à "GHILAS" Wink

ben tu vois qu'on a besoin d'etre 3 ici regulierement

Wink

l'union fait la force
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  Tommy Allez l'O.M Dim 20 Mai - 13:31

Oui c'est sûr ! J'ai fini mes examens là ouf lol un peu de temps libre Smile
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Dim 20 Mai - 13:43

Tommy Allez l'O.M a écrit:Oui c'est sûr ! J'ai fini mes examens là ouf lol un peu de temps libre Smile

Cest bien vous etes prets

on va donc organiser
ce que l'on appele le contrat de genération
http://www.francoishollande38.fr/90-le-contrat-de-generation.htm
on embauche un ou deux jeunes ( toi et marc) formés par un senior ( moi )

Le contrat de génération
Le contrat de génération vise tout d’abord à inciter les entreprises à embaucher des jeunes arrivant sur le marché du travail. En effet, les entreprises françaises hésitent à recruter des débutants, et privilégient les recrutements de personnes ayant déjà une première expérience, ce qui rend difficile l’entrée des jeunes dans le monde du travail, surtout s’il ont une formation insuffisante, et cela encore plus dans le contexte de crise actuelle. En aidant financièrement les entreprises qui forment les jeunes en recourant à leurs salariés seniors, le contrat de génération oeuvre aussi au maintien de l’emploi des seniors.


Modalités


Le dispositif consisterait en la conclusion d’un contrat entre l’employeur et deux de ses salariés : un jeune, de moins de 30 ans et un senior, de plus de 55 ans. Par ce contrat l’entreprise s’engagerait à former le jeune salarié en recourant à l’expérience du salarié senior. Le salarié senior devrait consacrer une part de son temps de travail (le quart ou le tiers du temps) à former, entraîner et guider le jeune salarié. Le senior serait donc chargé d’apprendre son métier au jeune. Le dispositif serait réservé aux jeunes titulaires d’un diplôme dont le niveau restera à discuter avec les partenaires sociaux ; l’objectif de cette mesure est de favoriser l’emploi dans l’industrie, et d’éviter le déclassement des diplômes pour des jeunes qui, à l’issue de leur formation, ont des difficultés à trouver un travail.


Le contrat de génération serait conclu pour une durée de cinq ans, ou pour une période allant jusqu’au trentième anniversaire du junior, si cette durée s’avère plus courte. Les deux salariés élaboreraient tous les six mois un rapport commun retraçant les actions entreprises par le senior et actant les acquis du jeune. Ce rapport serait à la disposition de l’inspection du travail, qui pourrait ainsi contrôler la réalité de la formation dispensée. L’entreprise dresserait chaque année un bilan des contrats de génération en cours, bilan rendu public, car annexé à ses comptes sociaux déposés au greffe du tribunal de commerce. Afin d’inciter les entreprises à mettre en place ces contrats de génération, l’Etat verserait une aide financière pendant toute la durée du contrat. Le montant de cette aide pourrait être de 2.000 euros par mois.

Le coût annuel des exonérations de cotisations sociales s’élève à près de 30MMe, si on y inclut les exonérations de cotisations salariales des heures supplémentaires. Le financement de ce dispositif impliquerait donc de diminuer d’environ du tiers l’enveloppe globale des exonérations de cotisations sociales.Cette économie pourrait être réalisée :


• en mettant fin aux exonérations dont bénéficient les heures supplémentaires. Ces exonérations sont en effet contreproductives en période de chômage car elles créent une concurrence malsaine entre ceux qui ont un emploi, et qui veulent faire des heures supplémentaires, et ceux qui n’ont pas d’emplois, et veulent être embauchés. Cela permettrait de dégager 2 à 3 MM euros


• en réservant les exonérations de cotisations sociales patronales sur les bas salaires aux entreprises de moins de 50 salariés. Cela permettrait de dégager les 8 MM euros supplémentaires nécessaires. En effet, les entreprises de plus de 50 salariés consomment 38% des exonérations de cotisations sociales sur les bas salaires (coût total annuel de ces exonérations: 22,6 MM euros). Cette mesure rejoindrait les recommandations de la Cour des comptes, qui avait indiqué, en 2006 et 2007, que le secteur de la grande distribution était le principal bénéficiaire de ces exonérations, alors qu’il n’est pas exposé à la concurrence internationale, Ces exonérations créent donc un effet d’aubaine pour les grandes entreprises de ce secteur. La Cour proposait de limiter le bénéfice de ces exonérations aux entreprises de moins de 20 salariés, seuil qui apparaît cependant trop bas. De nombreuses PME exportatrices, exposées donc à la concurrence internationale, ont en effet un effectif supérieur à 20 salariés. Le seuil de 50 paraît plus adapté.


Différences avec le tutorat actuel


Le tutorat a été introduit par la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007. Cette loi permet à un ancien salarié d’une entreprise, parti à la retraite, de devenir le tuteur d’un ou de plusieurs salariés de l’entreprise. Cette possibilité est soumise à conditions :


• le salarié doit exercer l’activité de tutorat à titre exclusif.


• il doit impérativement avoir obtenu la liquidation de sa pension.


• enfin, la mission de tutorat doit être exercée dans le cadre d’un contrat à durée déterminée (CDD), et le cumul du montant de la pension et des revenus tirés de cette activité doit être inférieur à un certain plafond.


Les dépenses de l’entreprise liées à l’exercice du tutorat (rémunérations incluant le salaire du tuteur et les charges sociales afférentes ainsi que les frais de transport) dans le cadre du contrat de professionnalisation «jeunes» et «adultes» sont prises en charge par l’OPCA (organisme partenaire collecteur agréé de la formation professionnelle continue), dans la limite de 345 euros par bénéficiaire et par mois, pour une période maximale de six mois.

Le contrat de génération proposé se différencie donc nettement du tutorat :


• les seniors visés sont les salariés encore en activité. Le contrat de génération a pour objectif d’augmenter le taux d’emploi des seniors. Le tutorat vise les retraités et cherche
donc à faire revenir sur le marché du travail des personnes ayant déjà liquidé leur pension de retraite,


• le montant de l’aide au tutorat est limité à 345 euros par mois,


• la durée de l’aide est limitée à six mois,


• surtout le tutorat s’inscrit dans l’assouplissement du cumul emploi retraite, alors que le contrat de génération s’inscrit dans une philosophie complètement différente, puisqu’il vise prioritairement à inciter les entreprises à recruter des jeunes.



bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  Tommy Allez l'O.M Dim 20 Mai - 14:23

bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Oui c'est sûr ! J'ai fini mes examens là ouf lol un peu de temps libre Smile

Cest bien vous etes prets

on va donc organiser
ce que l'on appele le contrat de genération
http://www.francoishollande38.fr/90-le-contrat-de-generation.htm
on embauche un ou deux jeunes ( toi et marc) formés par un senior ( moi )

Le contrat de génération
Le contrat de génération vise tout d’abord à inciter les entreprises à embaucher des jeunes arrivant sur le marché du travail. En effet, les entreprises françaises hésitent à recruter des débutants, et privilégient les recrutements de personnes ayant déjà une première expérience, ce qui rend difficile l’entrée des jeunes dans le monde du travail, surtout s’il ont une formation insuffisante, et cela encore plus dans le contexte de crise actuelle. En aidant financièrement les entreprises qui forment les jeunes en recourant à leurs salariés seniors, le contrat de génération oeuvre aussi au maintien de l’emploi des seniors.


Modalités


Le dispositif consisterait en la conclusion d’un contrat entre l’employeur et deux de ses salariés : un jeune, de moins de 30 ans et un senior, de plus de 55 ans. Par ce contrat l’entreprise s’engagerait à former le jeune salarié en recourant à l’expérience du salarié senior. Le salarié senior devrait consacrer une part de son temps de travail (le quart ou le tiers du temps) à former, entraîner et guider le jeune salarié. Le senior serait donc chargé d’apprendre son métier au jeune. Le dispositif serait réservé aux jeunes titulaires d’un diplôme dont le niveau restera à discuter avec les partenaires sociaux ; l’objectif de cette mesure est de favoriser l’emploi dans l’industrie, et d’éviter le déclassement des diplômes pour des jeunes qui, à l’issue de leur formation, ont des difficultés à trouver un travail.


Le contrat de génération serait conclu pour une durée de cinq ans, ou pour une période allant jusqu’au trentième anniversaire du junior, si cette durée s’avère plus courte. Les deux salariés élaboreraient tous les six mois un rapport commun retraçant les actions entreprises par le senior et actant les acquis du jeune. Ce rapport serait à la disposition de l’inspection du travail, qui pourrait ainsi contrôler la réalité de la formation dispensée. L’entreprise dresserait chaque année un bilan des contrats de génération en cours, bilan rendu public, car annexé à ses comptes sociaux déposés au greffe du tribunal de commerce. Afin d’inciter les entreprises à mettre en place ces contrats de génération, l’Etat verserait une aide financière pendant toute la durée du contrat. Le montant de cette aide pourrait être de 2.000 euros par mois.

Le coût annuel des exonérations de cotisations sociales s’élève à près de 30MMe, si on y inclut les exonérations de cotisations salariales des heures supplémentaires. Le financement de ce dispositif impliquerait donc de diminuer d’environ du tiers l’enveloppe globale des exonérations de cotisations sociales.Cette économie pourrait être réalisée :


• en mettant fin aux exonérations dont bénéficient les heures supplémentaires. Ces exonérations sont en effet contreproductives en période de chômage car elles créent une concurrence malsaine entre ceux qui ont un emploi, et qui veulent faire des heures supplémentaires, et ceux qui n’ont pas d’emplois, et veulent être embauchés. Cela permettrait de dégager 2 à 3 MM euros


• en réservant les exonérations de cotisations sociales patronales sur les bas salaires aux entreprises de moins de 50 salariés. Cela permettrait de dégager les 8 MM euros supplémentaires nécessaires. En effet, les entreprises de plus de 50 salariés consomment 38% des exonérations de cotisations sociales sur les bas salaires (coût total annuel de ces exonérations: 22,6 MM euros). Cette mesure rejoindrait les recommandations de la Cour des comptes, qui avait indiqué, en 2006 et 2007, que le secteur de la grande distribution était le principal bénéficiaire de ces exonérations, alors qu’il n’est pas exposé à la concurrence internationale, Ces exonérations créent donc un effet d’aubaine pour les grandes entreprises de ce secteur. La Cour proposait de limiter le bénéfice de ces exonérations aux entreprises de moins de 20 salariés, seuil qui apparaît cependant trop bas. De nombreuses PME exportatrices, exposées donc à la concurrence internationale, ont en effet un effectif supérieur à 20 salariés. Le seuil de 50 paraît plus adapté.


Différences avec le tutorat actuel


Le tutorat a été introduit par la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007. Cette loi permet à un ancien salarié d’une entreprise, parti à la retraite, de devenir le tuteur d’un ou de plusieurs salariés de l’entreprise. Cette possibilité est soumise à conditions :


• le salarié doit exercer l’activité de tutorat à titre exclusif.


• il doit impérativement avoir obtenu la liquidation de sa pension.


• enfin, la mission de tutorat doit être exercée dans le cadre d’un contrat à durée déterminée (CDD), et le cumul du montant de la pension et des revenus tirés de cette activité doit être inférieur à un certain plafond.


Les dépenses de l’entreprise liées à l’exercice du tutorat (rémunérations incluant le salaire du tuteur et les charges sociales afférentes ainsi que les frais de transport) dans le cadre du contrat de professionnalisation «jeunes» et «adultes» sont prises en charge par l’OPCA (organisme partenaire collecteur agréé de la formation professionnelle continue), dans la limite de 345 euros par bénéficiaire et par mois, pour une période maximale de six mois.

Le contrat de génération proposé se différencie donc nettement du tutorat :


• les seniors visés sont les salariés encore en activité. Le contrat de génération a pour objectif d’augmenter le taux d’emploi des seniors. Le tutorat vise les retraités et cherche
donc à faire revenir sur le marché du travail des personnes ayant déjà liquidé leur pension de retraite,


• le montant de l’aide au tutorat est limité à 345 euros par mois,


• la durée de l’aide est limitée à six mois,


• surtout le tutorat s’inscrit dans l’assouplissement du cumul emploi retraite, alors que le contrat de génération s’inscrit dans une philosophie complètement différente, puisqu’il vise prioritairement à inciter les entreprises à recruter des jeunes.




C'est un peu ça en effet Laughing Laughing
Tommy Allez l'O.M
Tommy Allez l'O.M

Messages : 6179
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Dim 20 Mai - 14:35


c'est normal moi mainteant au bout de 14 h de forum intensif
j'me fatigue

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Party211

Tommy Allez l'O.M a écrit:
bienvenou a écrit:
Tommy Allez l'O.M a écrit:Oui c'est sûr ! J'ai fini mes examens là ouf lol un peu de temps libre Smile

Cest bien vous etes prets

on va donc organiser
ce que l'on appele le contrat de genération
http://www.francoishollande38.fr/90-le-contrat-de-generation.htm
on embauche un ou deux jeunes ( toi et marc) formés par un senior ( moi )

Le contrat de génération
Le contrat de génération vise tout d’abord à inciter les entreprises à embaucher des jeunes arrivant sur le marché du travail. En effet, les entreprises françaises hésitent à recruter des débutants, et privilégient les recrutements de personnes ayant déjà une première expérience, ce qui rend difficile l’entrée des jeunes dans le monde du travail, surtout s’il ont une formation insuffisante, et cela encore plus dans le contexte de crise actuelle. En aidant financièrement les entreprises qui forment les jeunes en recourant à leurs salariés seniors, le contrat de génération oeuvre aussi au maintien de l’emploi des seniors.


Modalités


Le dispositif consisterait en la conclusion d’un contrat entre l’employeur et deux de ses salariés : un jeune, de moins de 30 ans et un senior, de plus de 55 ans. Par ce contrat l’entreprise s’engagerait à former le jeune salarié en recourant à l’expérience du salarié senior. Le salarié senior devrait consacrer une part de son temps de travail (le quart ou le tiers du temps) à former, entraîner et guider le jeune salarié. Le senior serait donc chargé d’apprendre son métier au jeune. Le dispositif serait réservé aux jeunes titulaires d’un diplôme dont le niveau restera à discuter avec les partenaires sociaux ; l’objectif de cette mesure est de favoriser l’emploi dans l’industrie, et d’éviter le déclassement des diplômes pour des jeunes qui, à l’issue de leur formation, ont des difficultés à trouver un travail.


Le contrat de génération serait conclu pour une durée de cinq ans, ou pour une période allant jusqu’au trentième anniversaire du junior, si cette durée s’avère plus courte. Les deux salariés élaboreraient tous les six mois un rapport commun retraçant les actions entreprises par le senior et actant les acquis du jeune. Ce rapport serait à la disposition de l’inspection du travail, qui pourrait ainsi contrôler la réalité de la formation dispensée. L’entreprise dresserait chaque année un bilan des contrats de génération en cours, bilan rendu public, car annexé à ses comptes sociaux déposés au greffe du tribunal de commerce. Afin d’inciter les entreprises à mettre en place ces contrats de génération, l’Etat verserait une aide financière pendant toute la durée du contrat. Le montant de cette aide pourrait être de 2.000 euros par mois.

Le coût annuel des exonérations de cotisations sociales s’élève à près de 30MMe, si on y inclut les exonérations de cotisations salariales des heures supplémentaires. Le financement de ce dispositif impliquerait donc de diminuer d’environ du tiers l’enveloppe globale des exonérations de cotisations sociales.Cette économie pourrait être réalisée :


• en mettant fin aux exonérations dont bénéficient les heures supplémentaires. Ces exonérations sont en effet contreproductives en période de chômage car elles créent une concurrence malsaine entre ceux qui ont un emploi, et qui veulent faire des heures supplémentaires, et ceux qui n’ont pas d’emplois, et veulent être embauchés. Cela permettrait de dégager 2 à 3 MM euros


• en réservant les exonérations de cotisations sociales patronales sur les bas salaires aux entreprises de moins de 50 salariés. Cela permettrait de dégager les 8 MM euros supplémentaires nécessaires. En effet, les entreprises de plus de 50 salariés consomment 38% des exonérations de cotisations sociales sur les bas salaires (coût total annuel de ces exonérations: 22,6 MM euros). Cette mesure rejoindrait les recommandations de la Cour des comptes, qui avait indiqué, en 2006 et 2007, que le secteur de la grande distribution était le principal bénéficiaire de ces exonérations, alors qu’il n’est pas exposé à la concurrence internationale, Ces exonérations créent donc un effet d’aubaine pour les grandes entreprises de ce secteur. La Cour proposait de limiter le bénéfice de ces exonérations aux entreprises de moins de 20 salariés, seuil qui apparaît cependant trop bas. De nombreuses PME exportatrices, exposées donc à la concurrence internationale, ont en effet un effectif supérieur à 20 salariés. Le seuil de 50 paraît plus adapté.


Différences avec le tutorat actuel


Le tutorat a été introduit par la loi du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007. Cette loi permet à un ancien salarié d’une entreprise, parti à la retraite, de devenir le tuteur d’un ou de plusieurs salariés de l’entreprise. Cette possibilité est soumise à conditions :


• le salarié doit exercer l’activité de tutorat à titre exclusif.


• il doit impérativement avoir obtenu la liquidation de sa pension.


• enfin, la mission de tutorat doit être exercée dans le cadre d’un contrat à durée déterminée (CDD), et le cumul du montant de la pension et des revenus tirés de cette activité doit être inférieur à un certain plafond.


Les dépenses de l’entreprise liées à l’exercice du tutorat (rémunérations incluant le salaire du tuteur et les charges sociales afférentes ainsi que les frais de transport) dans le cadre du contrat de professionnalisation «jeunes» et «adultes» sont prises en charge par l’OPCA (organisme partenaire collecteur agréé de la formation professionnelle continue), dans la limite de 345 euros par bénéficiaire et par mois, pour une période maximale de six mois.

Le contrat de génération proposé se différencie donc nettement du tutorat :


• les seniors visés sont les salariés encore en activité. Le contrat de génération a pour objectif d’augmenter le taux d’emploi des seniors. Le tutorat vise les retraités et cherche
donc à faire revenir sur le marché du travail des personnes ayant déjà liquidé leur pension de retraite,


• le montant de l’aide au tutorat est limité à 345 euros par mois,


• la durée de l’aide est limitée à six mois,


• surtout le tutorat s’inscrit dans l’assouplissement du cumul emploi retraite, alors que le contrat de génération s’inscrit dans une philosophie complètement différente, puisqu’il vise prioritairement à inciter les entreprises à recruter des jeunes.




C'est un peu ça en effet Laughing Laughing
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Dim 20 Mai - 14:52

bon a plus
je reviens vers 17 h Very Happy
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Sam 7 Juil - 4:39

Ghilas à Reims jusqu'en 2014
Le 06/07/2012 | Mis à jour le 06/07/2012 23:32:00

Prêté la saison dernière par Hull City, Kamel Ghilas continue l'aventure avec Reims en Ligue 1. L'attaquant international algérien (trois buts en 19 capes), qui s'est libéré de sa dernière année de contrat, a signé deux ans avec le club champenois. Le joueur de 28 ans formé à Cannes est aussi passé par Vigo, Guimaraes et Arles-Avignon. Il a inscrit 14 buts en L2 l'an passé.


bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  aladin Dim 12 Aoû - 8:44

"Le bon moment pour jouer l’OM"
KAMEL GHILAS Le Marseillais de Reims veut fêter dignement le grand retour du club champenois en Ligue 1

"J’échangerai monmaillot avec
Raspentino. Ça fera plaisir aux petits
du quartier, où on le connaît bien."


Il a enfin trouvé de la stabilité en pays champenois. Né il y a 28ans à Marseille, l’enfant du Plan d’Aou a tardé à confirmer
les espoirs placés en lui après une formation réussie à l’ASCannes. Rapidement parti tenter l’aventure à l’étranger (Vitoria
Guimaraes, Celta Vigo, Hull City), Kamel Ghilas a retrouvé le sol provençal en 2010, à Arles-Avignon, où il était prêté par le club anglais. Mais c’est à Reims, où il était à nouveau prêté l’an dernier,
que l’international algérien a véritablement retrouvé ses sensations. Souvent décisif dans un rôle d’attaquant de
soutien, il fut l’un des grands artisans de l’accession du club. Transféré définitivement à Reims lemois dernier,
il sera l’un des dangers à surveiller ce soir, pour l’OM.Entretien

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU 906435ghilas

"Si on se contente d’être spectateur
dans ce genre de rencontre,
on va en prendre plein la poire!"


❚ Kamel, l’OM au stade Delaune pour fêter le retour
en L1, ça doit être particulier pour vous, Marseillais ?
Forcément, l’OM, c’est le club de la ville où je suis né
et où j’ai vécu pendant 18 ans, mais c’est aussi le club
de mon coeur. Mes parents, mes amis sont encore à
Marseille, et j’y reviens dès que je peux... Ici, à Reims,
c’est un peu un match de gala pour les supporters,
qui attendent depuis 33 ans de regoûter à l’élite. Mais
si ça reste une grande affiche, il ne faut pas oublier
qu’il n’y aura que trois points à la clé.
❚ Vous êtes tout de suite plongés dans le grand
bain...
C’est sûr, pour notre retour en L1, on n’entre pas par
la petite porte, on joue tout de suite un gros, le dimanche
soir à 21 heures... On aurait préféré commencer
plus doucement, même si quel que soit l’adversaire,
la finalité ne varie pas, il y a toujours trois points en
jeu. Mais ça aurait été mieux d’éviter l’un des trois
gros, Paris, Lyon et Marseille. On commence par
l’OM, au moins on va être tout de suite mis à
l’épreuve.Àmon sens, c’est pas plus mal de les prendre
maintenant. En début de championnat, ce genre
d’équipe n’est pas encore bien rodé, comme ça peut
être le cas vers la mi-octobre.
❚ L’OM vient de plus de jouer en Ligue Europe, contre
Eskisehirspor. Avez-vous suivi la rencontre ?
Oui, forcément. Il y a eu de bonnes choses, mais c’est
aussi une équipe qui n’est pas encore dans son
meilleur rythme. J’ai vu aussi que Gignac revenait
bien! On a pu tirer quelques enseignements intéressants.
Je me suis fait mon idée, même si je ne vais pas
la partager maintenant! L’entraîneur (Hubert Fournier,
ndlr) aussi en a une et c’est celle-là qui compte.
On va essayer de bien appliquer ses consignes pour
les embêter et prendre des points dès la première
journée...
❚ Quelles sont les clés pour Reims ?
Déjà, ne pas être spectateur dans ce genre, sinon on
va en prendre plein la poire! Il faut surtout qu’on joue
notre football, qu’on ne joue pas un jeu contre-nature.
Dans notre effectif, il n’y a pas de
grands gabarits, mais beaucoup
de joueurs vifs, techniques.
Nous sommes une équipe
joueuse, qui essaie de repartir
proprement de l’arrière. Ce
n’est qu’en appliquant ce que
nous savons faire qu’on pourra
leur poser des problèmes.
❚ Avez-vous un rôle particulier dans ce groupe assez
inexpérimenté?
C’est clair qu’on manque d’expérience. Il n’y a pas
beaucoup de mes coéquipiers qui ont déjà joué en Ligue1.
Cette saison sera celle de la découverte pour
tout le monde. Moi, j’essaie d’apporter ce que j’ai appris
au fil des championnats dans lesquels j’ai évolué.
Je me mets à la disposition du groupe, comme celui-
ci a su le faire quand je suis arrivé, l’an dernier. On
m’a tout de suite mis à l’aise, j’avais la confiance du
coach et de mes coéquipiers. Grâce à ça, j’ai rapidement
pu prendre mes marques et m’exprimer du
mieux possible sur le terrain.
❚ Vous n’avez pas gagné lors des matches amicaux.
Cela vous inquiète-t-il ?
Non, pas du tout. La préparation n’a pas été aussi
compliquée que les résultats le laissent penser. Il y a
eu deux mauvais résultats pour finir, contre l’UNFP
(1-4) et Nancy (1-3). Le dernier ne reflétait pas du tout
la physionomie de la rencontre, où on commet trois
erreurs que l’on paye cash. Et contre l’UNFP, c’était
un peu particulier. Le coach avait beaucoup fait tourner
l’équipe, et pour parler franchement, on peut dire
qu’il n’y avait pas trop d’envie de notre part... Les matches
amicaux ne veulent pas dire grand-chose. Rien
ne peut remplacer la compétition.
❚ Mesurez-vous ce que représente le Stade de Reims?
Quand je suis arrivé, j’ai
tout de suite découvert un
club qui devait être en Ligue 1.
C’est un club mythique, qui a
connu tant de grands joueurs. J’ai
d’ailleurs eu la chance de les côtoyer
l’an dernier... Mais il ne faut
pas s’enflammer car on est remonté
en L1. Le plus dur est à venir, mais on
a tout pour se maintenir et on donnera
notre maximum pour y arriver.
❚ Avec qui échangerez-vous
votre maillot ?
Pfff... Je ne sais pas, il n’y a pas vraiment
d’individualités qui m’impressionnent. Ah, si,
avec le petit Raspentino! Ça fera plaisir aux petits
de mon quartier, qui le connaissent bien.
On s’était connu lors de petits tournois, l’été,
et je l’avais recroisé l’an dernier, quand il
jouait à Nantes. J’étais un peu étonné de le
voir signer à l’OM car, quand même... c’est
l’OM! Mais, d’un autre côté, il a beaucoup
de qualités, et une grande marge
de progression. Dans deux ou trois saisons,
ce sera un titulaire.
❚ Ça vous donne des idées, pour,
un jour, venir à l’OM?
Quand j’étais plus jeune, j’en rêvais! Mais
aujourd’hui, j’ai 28 ans et je suis lucide. Je veux
simplement profiter de mes dernières belles années
pour m’épanouir sur le terrain. Je resterai quand même
toujours supporter de ce club.
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  aladin Sam 15 Sep - 8:36

LE FRERE DE KAMEL

Au Portugal, Nabil Ghilas
s’est fait une place au soleil
PARCOURS L’attaquant de 22 ans, natif du Plan d’Aou,
se révèleàMoreirense


KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU 1_bmp30
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  s-o-c-c Sam 15 Sep - 13:36

Ancien de CASSIS CARNOUX !!!

s-o-c-c

Messages : 1071
Date d'inscription : 23/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  aladin Sam 15 Sep - 14:00

s-o-c-c a écrit:Ancien de CASSIS CARNOUX !!!

et oui NATIONAL 2009 c'est ça
aladin
aladin

Messages : 115038
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 38
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  bienvenou Mer 24 Avr - 8:13

MERCATO● LeMarseillais
Nabil Ghilas pisté par West
Bromwich. L’attaquant natif des
quartiers Nord, auteur de
12buts enD1 portuguaise cette
saison avecMoreirense, pourrait
atterrir en Angleterre cet
été.West Bromwich a approché
son agent, RomeoMagalhaes.
bienvenou
bienvenou
Admin

Messages : 170618
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 109
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

KAMEL ET  NABIL GHILAS LES ENFANTS  MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU Empty Re: KAMEL ET NABIL GHILAS LES ENFANTS MARSEILLAIS DU PLAN D" AOU

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum