STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  internet34 le Lun 24 Fév - 10:01

7 des 10 stades qui
accueilleront les 51 matches
sont en rénovation
ou en construction
10 juillet 2016. Le Stade de France
(à moins que le Vélodrome ne
crée la surprise) accueille la finale
du 15e championnat d’Europe des nations.
Quarante-six ans après le premier
qui s’était achevé au Parc des
Princes, où, il y a déjà trente-deux ans,
la génération Platini avait enfin inscrit
le nom de la France au palmarès d’un
grand tournoi ; dix-huit ans après le
"et un, et deux, et trois zéro", sommet
du foot français à Saint-Denis. Michel
Platini en était le grand ordonnateur,
avec Jacques Lambert, encore à la
manoeuvre aujourd’hui, tandis que le
président Platini a pris de la hauteur et
de l’universalité.
Ce 10 juillet 2016 sera-t-il aussi un
soir de triomphe ? Sportivement, les
Bleus ont beaucoup de chemin à parcourir
et d’abord, une coupe du mondeàdisputer
cet été, préoccupation de
Didier Deschamps, présent hier au tirage
des éliminatoires."Une agréable parenthèse"
pour le sélectionneur qui livrera
jeudi sa première liste de sélectionnés,
pour le France-Pays-Bas amical
du 5 mars, prélude à la campagne
mondiale du mois de juin.
Sur le plan de l’organisation, en revanche,
on peut encore parier sur une
réussite française. Comme les JO
d’Albertville ou la coupe du monde
1998, populaires, festives et sportivement
intéressantes. Avec un bémolen
98: des stades ratés.
Nice, qui s’est lancée dans l’Euro
avec un peu d’avance, à travers
l’édification de son Allianz Riviera
(35 000 places), inaugurée l’été dernier,
qui verra les Bleus jouer en amical
le 1er juin face auParaguay,a donné
le coup d’envoi de la manifestation de
2016. C’est-à-dire demain.
Un autre nouveau stade a vu le jour
un an avant: celui deLille (Pierre-Mauroy,
50 000 places). Tandis que le Stade
de France (80 000) ne subira que quelques
aménagements.
Les sept autres des dix stades qui accueilleront
les 51 matches de l’Euro
sont en rénovation ou en construction:
leVélodrome(67 000 places, livrable
l’été prochain) et Geoffroy-Guichard
(42 000, en fin d’année). Puis, au
printemps 2015, ce sera le tour dunouveau
stade de Bordeaux (42 000, entre
Lac et Garonne), et en fin d’année, du
Stadiumde Toulouse (33 000), de Félix-
Bollaert, à Lens (35 000), du Parc
des Princes (45 000), tous rénovés. Et
enfin, début 2016, du Stade des Lumières
à Lyon (58 000).
Ce sera au comité de pilotage de
choisir les lieux dumatch d’ouverture,
des demi-finales et de la finale. Le tirage
au sort se tiendra au Palais des
congrès de Paris en décembre 2015.
C’est "le rendez-vous" selon le slogan
officiel. Et 23 nations viendront honorer
ce rendez-vous avec la France,
qualifiée d’office. 24 équipes, dont
16 se qualifieront pour les huitièmes
de finale (les 2 premiers de chacun des
six groupes et les 4 meilleurs troisièmes),
c’est le principal changement
d’un tournoi qui va perdre en homogénéité
et en haut niveau ce qu’il va gagner
en quantité de participants.
Conséquence remarquable pour le
pays organisateur : il ne manquera
aucun des pays à gros potentiel de supporters.
On a vu lors de ce tirage au
sort des éliminatoires que sauf énorme
surprise, tout lemonde sera là.
Pas Gibraltar, le nouveau venu qu’il
a fallu déplacer, pour qu’il ne joue pas
contre l’Espagne, de la même manière
que l’Arménie et l’Azerbaïdjan vont
s’éviter. Pour le reste, neuf groupes verront
les deux premiers se qualifier, en
compagnie du meilleur troisième et
les huit autres troisièmes disputeront
des barrages.
Les patrons de restos autour de
l’Acropolis de Nice, déjà heureux de
voir défiler des VIP depuis deux jours
("tu as Barthez? Et Schmeichel? Et
Zoff ?"), peuvent se frotter les mains :
cet Euro fera du bien à l’industrie du
tourisme.

internet34

Messages : 5458
Date d'inscription : 30/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Mar 11 Mar - 18:15


Voici les villes qui accueilleront l'Euro 2016 !

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Jeu 20 Mar - 22:13

Toulouse: Une aide pour la rénovation du Stadium

Figurant parmi les dix stades sélectionnés pour accueillir l'Euro 2016, le Stadium de Toulouse va faire peau neuve. Le conseil régional du Midi-Pyrénées a annoncé ce jeudi une première aide de 3 M€ destinée à la restructuration de l'enceinte du TFC. Ce financement devrait notamment permettre "de conduire des travaux d’importance sur les tribunes, l’éclairage, la sonorisation, l’aire de jeu et l’enceinte même du site", indique la Région.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mar 29 Avr - 11:45

Euro 2016 : le Stadium commence à prendre forme

 29/04/2014 à 10:48



La tribune est du Stadium sera terminée dans un mois. La pose des fixations des sièges a déjà commencé. /Photo DDM, Nathalie Saint-Affre




Le comité de pilotage de l'Euro 2016 de football a été installé hier à la préfecture. À deux ans du tournoi, la première partie du chantier s'achève malgré un mois de retard.
Petit à petit, le Stadium fait son nid. À deux ans du début de l'Euro 2016 de football, la première phase des travaux de rénovation de l'enceinte touche à sa fin. La couronne basse des gradins a été démolie puis reconstruite, et les tribunes est et nord-est seront achevées dans quelques jours. C'est une petite révolution dans le virage : la fosse, qui séparait le terrain a été supprimée, et les premiers rangs sont désormais situés au même niveau que la pelouse, comme dans les stades anglais.
L'installation des nouveaux sièges, plus larges et plus confortables avec leur dossier, a commencé avec la pose des fixations et des supports. Ce qui restait des vieux sièges coques violets, que les supporters s'étaient arrachés au mois de juillet dernier, a été évacué par l'entreprise de démolition.
Un mois de retard et un devis plus cher de 3,06 %
Cependant, des difficultés inattendues sont survenues sur le chantier, repoussant d'un mois la fin de la première phase : de l'amiante cachée, des réseaux non repérés sur les plans initiaux, des murs en partie non-fondés etc. «La phase 1 est prolongée d'un mois suite à des travaux imprévus et des demandes complémentaires mais cette prolongation n'a pas d'impact sur le fonctionnement car elle a lieu pendant la trêve estivale. Le délai global de livraison qui est fixé au mois d'octobre 2015 sera respecté» affirme l'adjointe au maire en charge des sports, Laurence Arribagé. Cependant, le comité d'organisation de l'Euro 2016 a demandé à la mairie de Toulouse que le chantier se termine en septembre 2015 au lieu d'octobre 2015.
Le coût du devis, initialement fixé à 41,5 millions d'euros TTC, devrait également augmenter. Selon la mairie de Toulouse, «à ce jour, il y a 3,06 % d'avenant au titre des imprévus et des demandes complémentaires sur le marché des travaux».
Le chantier comme l'organisation du tournoi seront désormais suivis par un comité de pilotage de l'Euro 2016. Son installation a eu lieu hier matin à la préfecture de Haute-Garonne avec les représentants des collectivités locales, des services de l'Etat, des opérateurs des transports en commun et de la Ligue de football de Midi-Pyrénées. Trois groupes de travail ont été constitués : sécurité, transports et économie/tourisme. Le comité de pilotage se réunira une fois par trimestre. Parmi les premières questions qu'il faudra trancher, l'une porte sur l'emplacement du village de l'Euro, qui regroupe chapiteau, buvettes et écrans à destination du grand public. Lors de la Coupe du Monde 1998 de football et la Coupe du Monde 2007 de rugby, il était situé sur la Prairie des Filtres. Or en juin 2016, il pourrait être délogé par le festival Rio Loco et prendre la direction de la place du Capitole. La mairie, qui a demandé une étude, tranchera.


Quatre matches à Toulouse
Le Stadium de Toulouse accueillera quatre matches du prochain Euro de football qui s'ouvrira le 10 juin 2016. Trois matches de poules et un huitième de finale se disputeront dans l'enceinte toulousaine. Le tirage au sort des groupes aura lieu en décembre 2015 mais on sait déjà qu'une nation tête de série jouera à Toulouse. Les matches auront lieu à 15 heures, 18 heures et 21 heures.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Jeu 1 Mai - 11:13



 
mercredi 30 avril 2014 - 16h59
Actualité
MARSEILLE ET NICE À L'HEURE DE L'EURO

Le calendrier des matches du Championnat d'Europe UEFA 2016 a été dévoilé par Michel Platini, président de l'Union Européenne. Dix matches seront programmés en Ligue de Méditerranée, dont un match de poule des Bleus et une demi-finale au stade Vélodrome.

A voir le tableau complet des matches « méditerranéens »…



MARSEILLE (67 000 places)

11 juin (21h00) : Match de poule
15 juin (21h00) : Match de poule : France-X
18 juin (18h00) : Match de poule
21 juin (18h00) : Match de poule
30 juin (21h00) : Quart de finale
7 juillet (21h00) : Demi-finale
 
NICE (35 000 places)
12 juin (18h00) : Match de poule
17 juin (21h00) : Match de poule
22 juin (21h00) : Match de poule
27 juin (21h00) : 8ème de finale
 
Rappelons que le stade de l'Allianz Riviera de Nice sera l'hôte du prochain France-Paraguay (dimanche 1er juin à 21h00), match de préparation à la Coupe du Monde 2014.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mer 28 Mai - 9:45

Foot: le Conseil d'Etat valide le permis de construire du Grand Stade de Lyon
27/05/2014 13:02
réagir(0) [url=javascript:window.print();][/url]  





Vue générale du site où doit être construit le "Grand Stade" de Lyon, prise le 12 novembre 2013 - AFP/Archives Philippe Merle
Le Conseil d'Etat a rejeté les pourvois en cassation d'opposants au Grand Stade de l'Olympique de Lyon, confirmant ainsi la validité du permis de construire et du Plan local d'urbanisme (PLU), a-t-on appris mardi de source judiciaire.

"Par décision en date du 21 mai 2014, le Conseil d'Etat, en refusant d'admettre les pourvois en cassation, a confirmé les arrêts rendus les 12 juillet 2013 par lesquels la Cour administrative d'appel de Lyon s'était prononcée pour la légalité du PLU et du permis de construire", précise la juridiction dans un communiqué.
Dans ces deux arrêts, la cour avait rejeté les requêtes de l'association Carton Rouge, regroupant des opposants au Grand Stade, défendus par Me Etienne Tête, par ailleurs élu EELV à la Région Rhône-Alpes.
Ils contestaient une délibération de la communauté urbaine de Lyon du 12 décembre 2011 approuvant une révision du PLU sur la commune de Décine, dans la banlieue lyonnaise, où doit être édifié le stade, ainsi que l'octroi du permis de contruire du Grand Stade à la Foncière du Montout, filiale immobilière de l'Olympique Lyonnais.
Les travaux de terrassement de ce "Stade des Lumières" de 58.000 places, qui doit accueillir des matches de l'Euro-2016 (10 juin-10 juillet), ont débuté le 22 octobre 2012 pour une livraison attendue fin 2015.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mar 3 Juin - 7:04

Euro 2016 : Aix veut être centre d'entraînement
Aix-en-Provence / Publié le Lundi 02/06/2014 à 17H37


Alors que le Mondial n’a même pas encore débuté au Brésil, les élus aixois, eux, ont le regard tourné vers l’Euro qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet 2016. Pas moins de 24 équipes se disputeront le trophée, et certains matchs se joueront sur la pelouse du Vélodrome, à Marseille.

Francis Taulan, adjoint aux sports d’Aix, ne pouvait pas manquer l’occasion : la ville d’Aix vient de se porter candidate pour accueillir l’une des équipes et devenir son "camp de base" ; "Le complexe sportif Georges-Carcassonne répondrait au cahier des charges transmis par l’UEFA et pourrait permettre l’accueil sur la période de location, du 23 mai au 11 juillet 2016", assure l’élu.

La ville d’Aix avait déjà accueilli, en 2006, l’équipe nationale de Nouvelle-Zélande pendant la coupe du monde de rugby.


avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Jeu 12 Juin - 8:47

OL: Les travaux du Grand Stade avancent...

cliquez pour agrandir

voir les photos






L'Olympique Lyonnais a attendu de longs mois avant de pouvoir amorcer le projet de sa nouvelle enceinte, et les travaux ont débuté en novembre dernier, avec la pose de la première pierre. Et depuis sept mois, le chantier a avancé...
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Jeu 12 Juin - 8:47

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Lun 16 Juin - 11:31

Lens: Le stade pose toujours problème...

cliquez pour agrandir

voir les photos






De retour en Ligue 1 à l'horizon 2014-2015, le Racing Club de Lens ne pourra pas évoluer dans son antre habituelle de Félix-Bollaert, la faute aux travaux de rénovation liés à l'organisation de l'Euro 2016. Or, alors que la reprise de l'entraînement approche, la Voix des Sports avance que les Sang et Or ne savent toujours pas dans quel stade ils disputeront leurs matches à domicile la saison prochaine. Le Losc refuse a priori l'accès à Pierre-Mauroy, les chocs face à l'OM, le PSG et l'OL devraient se tenir au Stade de France, et les autres rencontres pourraient être réparties entre le stade du Hainaut de Valenciennes et l'ancien fief des Dogues, le Stadium Lille Métropole.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Ven 8 Aoû - 13:26

LaFrancedufootball
enpleinemutation
LeMondial terminé, la Ligue1sera très impactée
par leprochain objectif national: l’organisationde l’Euro2016



_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Ven 8 Aoû - 13:27


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Mar 9 Sep - 8:49

Le Stadium s'offre une nouvelle pelouse provisoire pour 160 000 €

 09/09/2014 à 07:45



La vieille pelouse est d'abord déplaquée pour installer un nouveau gazon censé tenir jusqu'à l'été prochain, quand la pelouse hybride de l'Euro 2016 sera enfin livrée./Photo DDM, Nathalie Saint-Affre


C'est reparti pour un tour ! Comme nous l'annoncions la semaine dernière, l'opération d'urgence pour sauver une énième fois la pelouse du Stadium de Toulouse a débuté, hier, avec un timing serré. La société Arnaud Espaces Verts de Garidech, qui a été prestement désignée pour exécuter le marché, n'aura que deux semaines pour livrer un gazon irréprochable. Soit avant la venue de Caen, qui viendra affronter le TFC le 20 septembre.

La première phase des travaux consiste à enlever les rouleaux de l'ancienne pelouse, où plutôt de ce qu'il en reste. Il faudra ensuite attaquer le replaquage en mitonnant l'enracinement de la nouvelle herbe. Et en priant pour qu'elle tienne… Le tout pour une facture de 160 000 €. Vu l'état du terrain en ce début de saison et les critiques qui recommençaient à poindre côté joueurs et entraîneurs, il n'était de toute façon pas possible de faire autrement et d'attendre la rénovation totale prévue l'été prochain en perspective de l'Euro 2016 de football. Et pour une fois, le rugby qui n'a pas mis un crampon, cette année, dans le «petit Wembley» ne peut pas être mis en cause. Quoi qu'il en soit des polémiques sur le substrat pourri ou le mauvais entretien des services techniques, le feuilleton du Stadium n'a que trop duré, d'autant que le coût exorbitant des replaquages successifs, plus d'un demi-million d'euros en trois ans à la charge des contribuables, est à rapprocher de la modeste contribution annuelle du TFC, le club résident qui a la jouissance des lieux pour à peine 200 000 euros. L'ancienne municipalité voulait multiplier par cinq cette redevance, mais le dossier est pour l'heure au point mort. Reste à parier sur la technologie hybride qui sera utilisée pour la pelouse (que l'on espère définitive) installée l'été prochain. Cette fois, il en coûtera un million d'euros pour s'offrir le procédé AirFibr, un gazon 100 % naturel enraciné dans 15 cm de substrat synthétique à base de liège et solidifié par l'ajout de fibres synthétiques, qui jouent le même rôle d'ossature que dans le béton fibré. De nombreux stades l'ont déjà adopté. Les jardiniers n'auront, alors, plus d'excuses. Ni les joueurs du TFC.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Lun 15 Sep - 8:24

Euro 2016 : dialogue tendu entre Alain Juppé et Michel Platini
56 COMMENTAIRES
Publié le 15/09/2014 à 07h00 , modifié le 15/09/2014 à 07h18 par 
Denis Lherm



Le maire de Bordeaux estime que l'UEFA doit reverser aux villes hôtes de la compétition une partie des bénéfices engrangés par l''Euro 2016. L'ancien maître à jouer des Bleus ne veut rien entendre

Les maires des villes organisatrices de l'Euro 2016, dont Alain Juppé semble avoir pris le leadership, veulent un partage des bénéfices. Mais Platini et l'UEFA ne l'entendent pas de cette oreille© PHOTO 
AFP FRANCK FIFE








R
éunis au palais de l'Elysée jeudi dernier, à l'invitation du président François Hollande, pour parler de l'Euro 2016 de football qui se déroulera en France, [size=13]Alain Juppé, maire de Bordeaux, et Michel Platini, ont eu un échange tendu
.
[/size]
"Cela ne s'est pas très bien passé"
[size][size]
En cause, les 900 millions d'euros de bénéfices qui doivent tomber dans les caisses de l'UEFA après la compétition. Alain Juppé et les maires des autres villes hôtes ont demandé qu'une part de cette manne soit reversée aux communes qui ont beaucoup investi pour accueillir l'Euro. Platini s'est montré inflexible.
D'après le maire de Bordeaux, la discussion était "un peu tendue" et "cela ne s'est pas très bien passé". Les deux hommes doivent se revoir, cette fois-ci à Bordeaux, pour un comité de pilotage des villes hôtes, et il ne perd pas espoir de faire plier l'UEFA.
Pour mémoire, c'est dans la perspective de l'accueil par la France de l'Euro 2016 que la ville de Bordeaux à décidé, en 2008, la construction d'un nouveau stade. Une enceinte de 43000 places qui sera livrée en mai 2015, construite via un partenariat public privé signé avec Fayat-Vinci, qui en sera aussi l'exploitant jusqu'en 2042. Coût de l'édifice : 185 millions d'euros, avec 75 M€ de subventions et un loyer de 6,5 M€ versé chaque année par la municipalité.
[/size][/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mer 17 Sep - 13:35

Euro-2016: Juppé "convaincu" d'un accord entre l'UEFA et les villes-hôtes
16/09/2014 21:32
réagir(0) [url=javascript:window.print();] [/url]   





Le maire de Bordeaux Alain Juppé et le patron de l'UEFGA Michel Platini dans la cour de l'Elysée pour la réunion sur l'organisation de l'EURO-2016, le 11 septembre 2014 à Paris - AFP/Archives
Alain Juppé, maire de Bordeaux, qui doit accueillir cinq matches de l'Euro-2016, a nié mardi l'existence d'une "polémique" entre l'Union européenne de football (UEFA) et les villes-hôtes sur les retombées financières de l'évènement et a assuré que les deux parties finiront par s'entendre.

"Il n’existe pas de polémique entre l’UEFA et les villes-hôtes", déclare Alain Juppé dans un communiqué, se disant "convaincu" de "trouver un terrain d’entente".
Selon Sud Ouest, Alain Juppé aurait eu un "échange tendu" avec le président de l'UEFA, Michel Platini, sur la question des retombées financières de l'Euro-2016 pour les villes-hôtes qui revendiquent une part de la manne, en marge du déjeuner organisé à l'Elysée le 11 septembre par le président François Hollande avec le président de l'UEFA et les maires des villes-hôtes..
Le maire de Bordeaux confirme qu'il a bien eu un entretien le 11 septembre avec Michel Platini "dans le cadre des discussions engagées avec l’UEFA par le club des villes-hôtes de l’Euro-2016 pour évoquer +l’héritage+ de la compétition sur les sites d’accueil". Il reconnaît que les "points de vue n’ont pas été spontanément convergents", mais dit avoir "noté la volonté du président de l’UEFA de porter une oreille attentive à notre demande".
Les villes-hôtes, "qui assument une large partie des coûts des animations autour de l’évènement, considèrent que celui-ci devrait aussi avoir des retombées permettant de financer des équipements sportifs de proximité dans nos quartiers", souligne le maire de Bordeaux.
Le dialogue se poursuivra lors de la réunion de l'UEFA et des villes-hôtes au sein du Comité de pilotage de l’Euro-2016, le 23 octobre à Bordeaux, .
Pour être choisie comme ville-hôte, la ville de Bordeaux, dans le cadre d'un Partenariat-Public-Privé (PPP), s'est engagée dans la construction d'un nouveau stade d'un coût d'environ 185 millions d'euros, confié au tandem privé Fayat-Vinci, qui aura ensuite la charge de l'exploitation du stade, moyennant le paiement à Fayat-Vinci par la ville d'un loyer annuel de 6,5 millions d'euros jusqu'en 2042.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mer 17 Sep - 14:04

Juppé peut-il réclamer de l’argent à l’UEFA ?
0 commentaire
Publié le 16/09/2014 à 06h00 , modifié le 16/09/2014 à 10h12 par
patrick favier



Le 26 juin 2013, Alain Juppé et Michel Platini, heureux, dévoilent le logo de l’Euro 2016. © Photo
photo afp









  En mettant les 900 millions d'euros de bénéfices attendus par l'UEFA grâce à l'Euro 2016 face à l'investissement des villes hôtes pour la construction ou la rénovation de stades, Alain Juppé pouvait penser jouer sur du velours, le 11 septembre, à l'Elysée. Le maire de Bordeaux, président de l'association des villes hôtes, y avait clairement demandé à Michel Platini, président de l'UEFA, que chaque collectivité touche sa part du gâteau. Michel Platini a répondu non et la conversation a viré à l'aigre. Fin politique dans son costume de dirigeant, comme il fut fin stratège sous le maillot, Platini a l'épaisseur pour résister au maire de Bordeaux et n'a pas jugé utile de donner publiquement les...
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mar 14 Oct - 5:54

MARSEILLE ET LE STADE VÉLODROMME
"France-Suède ne sera pas une répétition générale"
❚ Que pensez-vous de la rénovation du stade
Vélodrome?
Je n’ai pas visité l’enceinte dans sa configuration
ultime. J’y suis allé en fin de saison dernière,
on devinait très facilement ce qu’elle allait
devenir. Vu ce qu’étaient le Vélodrome et son
site avec lequel il fallait composer, la ville a
tiré le meilleur parti. L’option de conserver le
site historique et emblématique a été prise de
façon réfléchie par M.Gaudin et le conseil municipal.
On connaissait les contraintes. Le résultat
a été optimisé.
❚ France-Suède du mois prochain est-il
une répétition générale pour Marseille ?
Il ne faut pas le voir comme ça. On sera à un an
et demi de l’événement, l’organisation sera mise
en place par la FFF, avec le soutien de l’OM
et de la ville. En plus, il ne s’agira que d’un
match amical et non d’une compétition avec
tout ce que ça peut impliquer en pression, notamment
sécuritaire, comme le contexte géopolitique.
Ce n’est donc pas une répétition générale.
❚ L’OM se plaint de la taille du nouveau Vélodrome
et ses 67000places, difficile à remplir...
Le cahier des charges de l’UEFA pour l’Euro imposait
une capacité minimale de 50000places
pour les stades susceptibles d’accueillir
une demi-finale. Il appartenait ensuite à chaque
ville de décider quelle capacité elle souhaitait
en fonction des besoins de son club, de sa
stratégie ou de ses propres desiderata. La ville
de Marseille a choisi 67000spectateurs. Je
n’ai aucun commentaire à faire. Ce n’est pas le
cahier des charges de l’Euro qui imposait cela.
❚ Des personnalités marseillaises militaient
pour que le match d’ouverture ou la
finale ait lieu au Vélodrome. Le Stade de
France a été retenu. Le Vel’, ça aurait fait tache?
On avait entendu parler de cette intention, essentiellement
par voie de presse. Elle ne
s’était jamais traduite par une demande en
bonne et due forme. On n’a jamais eu à instruire
ce dossier, ni à vérifier si le Vélodrome, ses
abords et Marseille permettaient de répondre
aux exigences d’une finale de la même façon
que le SDF et la région parisienne.
❚ Une finale de Ligue des champions, ce serait
possible ?
Je ne sais pas. Le cahier des charges pour la
finale de la C1 est différent de celui pour
l’Euro. Je ne le connais pas dans le détail. F.L
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Mar 14 Oct - 8:26

Stade de France : "Ils attendent une blessure pour s’en rendre compte ?"
0 COMMENTAIRE
Publié le 13/10/2014 à 06h00 , modifié le 13/10/2014 à 09h26 par 
F.L.



La pelouse du Stade de France est dans un triste état. Les joueurs de France - Portugal s'en sont plaint

La pelouse du Stade de France en piteux état.© PHOTO 
PHOTO AFP








S
i la grandeur d'une nation de football se mesure à la qualité de la pelouse du stade de sa sélection, alors la France est un tout petit pays de football. Français et Portugais ont eu le mérite de proposer un beau spectacle samedi soir sur un terrain indigne du haut niveau.
Bosselé, instable, mou : les joueurs n'avaient pas de mots assez durs pour fustiger le piètre état de ce qui est après tout l'un de leurs principaux instruments de travail. « C'est une catastrophe. Le terrain se dégradait au fil des minutes, on avait l'impression qu'il se dérobait sous nos pieds. On avait tous mal aux adducteurs à la fin du match. Ils attendent quoi, une grave blessure pour s'en rendre compte ? », s'énervait Mathieu Valbuena. « Ce serait vraiment bien de faire quelque chose, appuyait Blaise Matuidi. C'est dommage pour le spectacle et c'est dangereux pour les joueurs ».
La FFF impuissante
C'est d'autant plus étonnant qu'il a peu plu en septembre en région parisienne. Mais le concert de Beyoncé et Jay Z le 13 septembre dernier a suffi à abîmer ce qui ressemblera de loin à un tapis vert encore vendredi pour le Lens-PSG délocalisé à Saint-Denis.
De fait, la Fédération Française de Football liée par une convention avec le Consortium Vinci-Bouygues propriétaire du Stade de France ne peut que subir la multifonctionnalité de l'enceinte.
Et pas sûr que les Bleus gagnent au change lors de leur prochain match à Rennes, contre l'Albanie le 14 novembre : le stade de la Route de Lorient occupe la dernière place du championnat des pelouses de la Ligue 1…

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Mar 14 Oct - 8:35

Nouveau stade de Bordeaux : "S'il y a un problème, la collectivité sera en première ligne"
26 COMMENTAIRES
Publié le 13/10/2014 à 15h00 , modifié le 13/10/2014 à 17h01 par 
Pierre-Yves Crochet



Le sénateur UMP de l'Isère Michel Savin a déposé une proposition de loi dans le but de rénover les rapports entre les collectivités territoriales et le sport professionnel. 

Si la loi proposée par Michel Savin était passée avant la décision de construire un nouveau stade de Bordeaux, celui-ci aurait dû être financé différemment© PHOTO 
FABIEN COTTEREAU








L
e[size=13] nouveau stade de Bordeaux
 n'est pas encore terminé qu'il va déjà entrer au musée. Il pourrait bien être le dernier stade de l'Histoire financé dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP).
Le sénateur de l'Isère Michel Savin, membre de l'UMP, a déposé une proposition de loi pour réglementer les rapports entre les collectivités territoriales et les clubs sportifs professionnels.

Michel Savin espère que sa proposition de loi sera débattue très prochainement© PHOTO SO

En quoi y a t-il urgence à légiférer selon vous ?
À mes yeux, il y a une véritable nécessité. Je pars du constat que les collectivités n'ont et n'auront plus les moyens d'investir autant qu'elles l'ont fait par le passé dans de gros équipements sportifs.
 
[/size]
[size][size]
 
Le modèle du sport pro en France doit évoluer vers celui qu'on trouve ailleurs en Europe, notamment en Angleterre ou en Allemagne. Les clubs sont beaucoup moins dépendants des collectivités territoriales. L'essentiel de leurs ressources sont privées, grâce à des partenariats mais aussi à une utilisation efficace de leur stade.
[/size][/size]
"Est-ce que c'est à la collectivité d'assumer cet aléa sportif ? A mes yeux, la réponse est non".
[size][size]
 
Selon vous, les collectivités territoriales payent un trop lourd tribut au sport professionnel ?
Oui, l'exemple le plus marquant est celui du Mans, financé en PPP(la MMArena du Mans, flambant neuve, n'accueille plus de rencontres de haut niveau depuis la disparition du club de football, ndlr). Il y a aussi le stade des Alpes à Grenoble, qui a été financé par les collectivités à 100% et qui n'avait pas de club résident la saison dernière. Quand le club est monté en Ligue 1, il a fallu tout de suite construire un stade. Deux ans après, il n'y avait plus d'équipe. Les collectivités qui continuaient à rembourser l'emprunt ont dû, en plus, payer 1,9 million d'euros au gestionnaire du stade. Cela n'est plus tenable.
Dans le cadre d'un PPP, le risque est pourtant partagé, non ?
Dans un PPP, lorsqu'il y a une défaillance, c'est la collectivité qui se retrouve en première ligne à devoir compenser. Je suis favorable aux PPP pour financer des équipements tels que des hôpitaux ou des autoroutes. Un stade, c'est différent. Il est lié à l'aléa sportif. Est-ce que c'est à la collectivité d'assumer cet aléa sportif ? A mes yeux, la réponse est non.
A Bordeaux, un élu de l'opposition municipale, Mathieu Rouveyre (PS), a déposé un recours devant le Conseil d'Etat. Il pointe du doigt les conditions d'indemnisation des partenaires privés en cas de rupture anticipée du contrat. Ces conditions seraient trop défavorables à la collectivité. En somme, vous dites la même chose...
Oui (gêné). Sauf qu'aujourd'hui ce n'est pas interdit. On peut toujours regretter après. Quand tout fonctionne bien, un PPP peut être une opération jouable, permettant d'éviter aux collectivités de se retrouver avec des emprunts trop importants. Mais quand il y a un problème, le risque n'est pas suffisamment partagé.
Sauf que les investisseurs privés voudront toujours minimiser ce risque.
Tout le débat va être là.
Quels avantages un club a t-il à financer lui-même son stade ?
On a deux exemples concrets en France, le nouveau stade de Lyon et celui du Racing-Métro 92 rugby, qui vont être portés par des investissements privés. Les dirigeants du Racing m'ont dit que le rugby sera l'une des activités de l'équipement, mais pas la seule. Le stade génèrera des ressources supplémentaires. Il ne sera pas seulement destiné à accueillir un match tous les quinze jours.
En foot, Lyon fait ce qu'ont fait Arsenal ou le Bayern de Munich avant lui. Pendant quelques années, c'est difficile pour les clubs qui ont moins d'argent à mettre dans le recrutement de joueurs. Mais une fois l'emprunt remboursé, les clubs s'y retrouvent. Les dirigeants du Bayern attendent, à l'horizon 2020, une fois le stade remboursé, quelque 50 millions d'euros de ressources par an directement générés par le stade en billetterie, location de bureaux, concerts, événements, etc.
De toute façon, je le répète, il faut partir de ce préalable : les collectivités auront de moins en moins d'argent à mettre dans de tels équipements. 
Cette situation n'est pas simplement conjoncturelle, liée à la crise ?
Non, on le voit bien avec la réforme territoriale, on va dans un système de plus en plus compliqué pour les collectivités, avec toujours moins de ressources.
Le problème, c'est que les clubs de L1 et de L2 cumulent un déficit de 200 millions d'euros...
Parce qu'ils ne diversifient pas suffisamment leurs ressources ! Reprenons l'exemple du stade de Grenoble qui a coûté environ 100 millions d'euros. Quand je vois les sommes consacrées simplement pour acheter un joueur, je ne pense pas qu'il soit insurmontable pour un club d'emprunter 60 ou 70 millions sur dix ou quinze ans pour devenir propriétaire de son équipement. La collectivité aurait beaucoup moins d'argent à verser.
C'est donc aux clubs à se réinventer.
Bien sûr ! Il faut qu'ils arrêtent de toujours taper aux portes des collectivités quand ils ont un problème. Ce n'est plus possible, financièrement on ne peut plus. Le sport professionnel français doit se réorganiser d'une autre façon, sur le modèle de ce qui se fait dans d'autres pays. On a beaucoup de retard par rapport à ça.
Dans votre proposition de loi, vous évoquez aussi la fin des subventions aux clubs professionnels...
Uniquement pour les clubs qui touchent plus de 10 millions d'euros de droits TV.
Les clubs pourraient rétorquer qu'ils font la promotion de la ville, non ?
En contrepartie, je fais la proposition de financer des fondations pilotées par les clubs, comme ça se fait en Angleterre. L'argent des collectivités serait utilisé pour des actions d'intérêt général dans des écoles, des quartiers, des associations. On ciblerait où irait l'argent public, alors qu'aujourd'hui les subventions entrent dans le fonctionnement du club. Tout le monde a à y gagner, et les collectivités et les clubs, pour leur image.
Votre proposition de loi a-t-elle fait débat au sein de l'UMP ?
Je pense qu'elle fera débat quand elle sera inscrite  à l'ordre du jour. Je vais faire les démarches pour qu'elle le soit avant la fin de l'année. À ce moment-là, sûrement, elle fera débat.
[/size][/size]
"Je ne dis pas que ceux qui sont passés par un PPP pour créer de nouveaux stades ont eu tort. Je dis juste qu'à l'avenir, ils ne pourront plus le faire"
[size][size]
 
Le PPP est le moyen de financement retenu par Alain Juppé à Bordeaux. Vous allez lui montrer qu'il a eu tort ?
(silence) Je ne dis pas que ceux qui sont passés par un PPP pour créer de nouveaux stades ont eu tort. Je dis juste qu'à l'avenir, ils ne pourront plus le faire. Il y aura liberté pour les collectivités de revoir leur mode de financement, ou de rester en l'état. Ce sera du cas par cas. Mais il ne pourra plus y avoir de nouveaux PPP. 
Dans le cas de Bordeaux comme dans d'autres cas en France, je prévois un mécanisme qui va permettre aux collectivités engagées dans un PPP de pouvoir transférer, après négociation, la propriété du stade au club dans des conditions qui devront être précisées par le Conseil d'Etat. Mais en tout cas on ouvre la possibilité de modifier la donne, pour ceux qui le souhaitent.
Les clubs ont tout intérêt à s'approprier leur outil de travail, ils ont beaucoup à y gagner. Après, ça peut aussi être le cas d'un concessionnaire privé.
Pensez-vous que de nouveaux stades verront le jour si cette loi passe ?
Contrairement au PPP, c'est le club qui aura un projet et qui pourra solliciter une participation des collectivités pour le versement d'une subvention exceptionnelle, laquelle ne pourra excéder 50% du coût total. Ensuite, le club sera le seul propriétaire de son stade, c'est lui qui en aura la charge, la gestion, l'entretien, même s'il venait à subir des désagréments sportifs. La collectivité n'aura plus à verser quoique ce soit au club, elle n'aura plus non plus de frais de fonctionnement.
Mais si le club disparaît, les collectivités auront quand même financé 50% de l'équipement pour rien ?
Oui, mais aujourd'hui, c'est 100% ! Trop souvent les collectivités ont le couteau sous la gorge aujourd'hui, entre la pression du club, des partenaires, des supporters, de la presse. Selon les périodes, la pression peut faire prendre des décisions qui peuvent coûter cher.
[/size][/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Sam 18 Oct - 10:07

[size=33]Euro 2016. La Belgique a choisi Bordeaux comme camp de base[/size]
Belgique - 17 Octobre
écouter

  • Marc Wilmots, 45 ans, sélectionneur de la Belgique. | Photo : AFP




Les Diables Rouges ne sont pas encore qualifiés mais ont déjà arrêté leur choix de résidence en France.

C'est le quotidien belge La Dernière Heure qui a révélé l'information : au lendemain du résultat nul en Bosnie (1-1), dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2016, Marc Wilmots, sélectionneur des Diables Rouges, s'est rendu à Bordeaux pour visiter un endroit qu'il connaît bien, le château du Haillan.
L'ancien attaqaunt des Girondins de Bordeaux (2000-2001) avait déjà effectué la même démarche fin juillet. "Si nous nous qualifions, j'aimerais avoir un centre où je me sentirais comme chez moi, où je connais les gens. Je suis venu voir les pelouses, trouver un bon hôtel et un accord avec les Girondins est possible. Si les Belges doivent aller quelque part, ce sera, en premier choix, à Bordeaux", confie Wilmots.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Sam 18 Oct - 10:09





[size=33]Euro 2016. Un héritage de 100 000 places qui pose problème[/size]
France - 17 Octobre
écouter

  • Le stade Vélodrome rénové peut accueillir 67 000 spectateurs. | Photo : AFP




Avec les dix stades flambants neufs de l'Euro 2016, c'est un héritage encombrant de 100 000 places supplémentaires qui va retomber sur les clubs de Ligue 1.

Un défi que les dirigeants veulent relever, coachés par un spécialiste américain du « marketing de sièges »« La question est de savoir comment transformer ces places en valeur ajoutée ?, explique Bruno Belgodère, directeur marketing de l'UCPF. On ne rentabilisera les places, on n'augmentera le nombre de spectateurs qu'en proposant de nouveaux services, en accueillant mieux les gens. Car la concurrence est sévère sur le secteur des loisirs. »
Une fois posé ce postulat, les clubs sont souvent désarmés en terme de stratégie. Mais qu'à cela ne tienne: la Ligue (LFP) a loué pour eux les services du consultant Marshall Glickmann, ex-patron des Portland Trailblazers, plus connu durant sa période NBA pour les taux de remplissage faramineux du Moda Center de la capitale de l'Oregon que pour les résultats de son équipe de basket.

La victoire ? Accessoire !

Invité fin septembre à s'exprimer devant les présidents de club, rencontrés depuis un par un lors d'entretiens personnalisés, Glickmann veut révolutionner les mentalités: « Un siège est un actif, au même titre qu'un joueur », a martelé l'expert, très critique envers le credo français selon lequel la victoire est la meilleure des stratégies commerciales.« L'aspect sportif a finalement peu d'importance sur une certaine frange de marketing, reprend Bruno Belgodère. Si on fait des efforts, on garde un socle de spectateurs. Si le club ne flambe pas, la qualité des services peut gommer les aspérités. »
En clair, les programmes de fidélisation, la dématérialisation des billets, les offres d'entrées par pack, la modification des horaires, l'amélioration des accès aux stades, leurs offres de connectique et bien sûr les services de restauration de différentes gammes doivent permettre à la France de rattraper son retard abyssal: en Ligue 1, 13% des recettes des clubs sont réalisées les jours de match (billetterie et consommations) contre 25% en Premier League et 44% en Bundesliga !
L'équation ne semble pourtant pas si simple. D'abord en raison d'une grande différence entre la Ligue 1 et la NBA par exemple, où les clubs sont assurés de leur place et ne risquent pas une relégation sportive, quelles que soient leurs performances sur le parquet. « Il ne faut pas croire que les nouveaux stades vont suffire à faire venir les gens », estime Lionel Maltese, spécialiste en marketing sportif, professeur à la Kedge Business School. « Si le contenu ne suit pas, ce sera comme un joli magasin vide. Ce qui attire le public avant tout, c'est la performance sportive et le résultat. »

Méconnaissance des spectateurs

L'OM en est le meilleur exemple: le nouveau Vélodrome, « malgré des services un peu meilleurs, n'est pas comparable avec les nouveaux stades de référence », estime Maltese. Il bat pourtant tous les records en terme de taux de remplissage depuis le début de la saison grâce aux exploits des joueurs de Marcelo Bielsa. « Aux Etats-Unis, les spectateurs ont autre chose à faire que regarder le match. En France, ils viennent d'abord pour ça. »
En matière de culture et de structures sportives, la France est donc aux antipodes des Etats-Unis et c'est bien la limite de la mission de Marshall Glickmann, assisté du coup dans son audit de plusieurs experts français qui maîtrisent eux, par exemple, les subtilités et difficultés de la co-gestion des stades entre collectivités, clubs et constructeurs/exploitants. Tous rendront leurs conclusions début 2015 au Comité Stades de la LFP.
Seule unanimité, l'optimisation des nouveaux stades passe par une meilleure connaissance des spectateurs et de leurs attentes, le fameux Customer relationship management(CRM) cher aux spécialistes de marketing. Aujourd'hui, aucun club ne dispose d'une base de données performante, capable de le renseigner sur l'identité, la fréquentation, les goûts, les attentes de ses spectateurs en matière de services.
En Europe, ceux qui se sont lancés dans la collection de ces données ne désemplissent pas, à l'image d'Arsenal, capable de suivre ses fans à la trace. A condition toutefois d'assurer un minimum de spectacle.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Mer 22 Oct - 14:39

Euro 2016 Lambert : «Les risques, ils existent»




«On ne conçoit pas des stades pour prévenir des agissements de 50 abrutis», a déclaré mercredi sur RTL Jacques Lambert, le président du comité de pilotage de l'Euro 2016, quatre jours après l'envahissement du terrain du stade de Nice. «Un stade est fait pour accueillir de façon pacifique 30 000, 50 000, 80 000 personnes. S'il fallait construire ces stades, prévoir leur aménagement en se projetant sur ce que peuvent faire de façon irresponsable quelques dizaines d'individus, ça ne serait pas la peine de refaire des stades neufs. On peut garder nos vieux stades et puis on continue à vivre avec ces outils dépassés», a-t-il poursuivi.

«Un stade neuf est fait aujourd'hui pour que les gens y soient bien et pas pour qu'il soit parqué derrière des grillages ou derrière des barreaux, a-t-il développé. Ça fait un an maintenant que nous travaillons avec le ministère de l'Intérieur, avec chacun des préfets au plan départemental pour préparer le dispositif de sécurité. On n'est pas naïf. Les risques, ils existent. On est là pour les prévenir, on est là pour mettre en place des dispositifs qui permettront de faire face aux incidents possibles. Des incidents, il peut y en avoir. On est là pour essayer de les éviter et pour qu'ils soient maitrisés, contrôlés. Ça ne sert à rien d'avoir peur.»
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  bienvenou le Jeu 23 Oct - 8:21

Coup d’envoi fin mai
0 COMMENTAIRE
Publié le 23/10/2014 à 06h00 par 
Lire également page 10



Il n’ouvrira pas de façon anticipée. Les Girondins l’étrenneront contre Montpellier

Les pins prévus devant le parvis du stade ont été plantés la semaine dernière.© PHOTO 
PHOTO V. R.








vincent romain «On voudrait y jouer dès demain ! » a lancé Jean-Louis Triaud lors de la visite du chantier du grand stade, hier matin. Très enthousiaste à propos de ce nouvel écrin qu'il juge « magnifique », le président des Girondins ne cache pas son impatience de voir son équipe y évoluer. Au point d'envisager une anticipation sur le calendrier prévu. Voilà plusieurs mois déjà que l'inauguration de l'enceinte est fixée au week-end du 23 mai 2015, pour la réception de Montpellier, lors de la dernière journée de championnat de Ligue 1. Sauf que, chose rare dans des chantiers de cette envergure, l'agenda des travaux est parfaitement respecté. « Si c'est fini à...


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Ven 24 Oct - 6:59

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  aladin le Sam 25 Oct - 14:22

[size=36]Euro 2016 : deux millions en guise «d'héritage»[/size]

Article exclusif 
réservé aux abonnés
VOIR L’OFFRE DIGITAL


Votre crédit de bienvenue en cours : 16 articles

Publié le 25/10/2014 à 07:46Mis à jour le 25/10/2014 à 08:03

Euro-2016 - Football


Michel Platini, président de l'UEFA, est venu au Stadium, il y a un an. Il était déjà question de «l ' héritage» avec Pierre Cohen, l'ancien maire, qui a porté la candidature de Toulouse./Photo DDM, Michel Viala


Les dix maires des villes hôtes du championnat d'Europe de football ont obtenu gain de cause. Ils recevront une (petite) partie des recettes de l'Euro 2016.
En fin politique, Michel Platini avait renvoyé la question après les élections municipales et la Coupe du Monde de football. Tant qu'à parler gros sous, «il serait prématuré de prendre des décisions qui pourraient être remises en cause en cas de changement d'interlocuteurs dans telle ou telle ville», avait suggéré le président de l'UEFA, en janvier dernier, en réponse aux dix maires des villes hôtes françaises, qui lui avait demandé «une participation aux bénéfices» de l'Euro 2016. À Toulouse au moins, sa prudence était prémonitoire, puisque son interlocuteur de l'époque, Pierre Cohen, initiateur de la candidature de la Ville rose à la compétition, a passé son fauteuil de maire à Jean-Luc Moudenc. Mais le message est resté le même. Et la constance a payé. Dans sa grande magnanimité, l'UEFA a décidé d'octroyer un «héritage» de 20 millions d'euros, selon l'expression consacrée, aux dix villes organisatrices. Soit deux millions pour chacune. Une somme à rapprocher des 900 millions d'euros de bénéfices attendus par l'UEFA ou aux 50 millions que la réfection du Stadium va coûter aux contribuables toulousains. Toujours mieux que rien. «Cette initiative, dont je me réjouis, correspond à une demande que nous avions faite. Nous l'avions formulée encore, il y a peu, à l'occasion d'un déjeuner à l'Élysée réunissant le Président de la République, François Hollande et Michel Platini, s'est félicité, hier Jean-Luc Moudenc. Nous sommes très heureux d'avoir été entendus. Cette somme de deux millions va bénéficier au sport toulousain, dont le dynamisme et l'excellence sont une marque de fabrique de notre métropole». Reste que les maires concernés n'ont peut-être pas obtenu tout ce à quoi ils auraient pu prétendre. Michel Platini lui-même, en pleines négociations, avait en effet annoncé que l'UEFA avait provisionné une somme de 53 millions d'euros pour les «loyers» des dix stades. On est, aujourd'hui, loin de ce chiffre. Qu'importe, c'est le geste qui compte. «Ce sera la première fois en 2016, à l'occasion d'une grande compétition internationale Coupe du monde de rugby comprise, que les villes hôtes seront rétribuées», avait déjà plaidé Michel Platini. C'est pourtant la moindre des choses.


[size]

Repères

Le chiffre : 20

millions >Villes hôtes. C'est la (petite) cagnotte que les dix villes françaises accueillant l'Euro 2016 se partageront. Soit deux millions chacune a priori.
«ça va bénéficier au sport toulousain, dont le dynamisme et l'excellence sont une marque de fabrique de notre métropole»
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse
[/size]

[size]

Laurence Arribagé : «Ne boudons pas notre plaisir»..

L'adjointe aux Sports de la mairie de Toulouse s'est félicitée, hier, de l'annonce de l'UEFA. Interview
Combien la ville de Toulouse va -t-elle toucher ?
L'UEFA a annoncé une enveloppe de 20 millions pour les dix sites hôtes. Cette initiative, dont je me réjouis, correspond à une demande que nous avions faite. La Ville de Toulouse devrait toucher 2 millions.
Ne jugez vous pas ces 20 millions d'euros peu au regard des 900 millions de bénéfices annoncés pour l'UEFA ?
Dire cela, c'est comme se plaindre qu'une équipe ne gagne que par 1-0… alors qu'elle aurait pu perdre ! C'est la première fois que l'UEFA consent à un tel geste, et en soi c'est déjà remarquable. Si nous n'avions rien perçu, vous n'auriez même pas posé la question ! Ne boudons pas notre plaisir et utilisons cet argent à bon escient.
Justement, que ferez-vous de cet argent ?
Ici comme ailleurs, les sommes allouées serviront au financement d'équipements sportifs pour les clubs amateurs de football et à destination des populations les plus défavorisées.[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: STADES DE L"EURO 2016 EN FRANCE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum