LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Page 5 sur 38 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 21 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Mer 11 Aoû - 9:20


GRIPPE A
Pour l’OMS, la pandémie, c’est fini

La grippe A a fait 312 victimes
en France. Un chiffre établi par
le rapport du Sénat sur la gestion
de la crise, remis le 5août

Un an et quatre mois après
les premiers cas de grippe A,
l’Organisation mondiale de la
santé a déclaré terminée, hier,
la pandémie due au virus
H1/N1. "Nous entrons maintenant
dans une période post-pandémie",
a expliqué Margaret
Chan, directrice de l’organisation
internationale. Le bilan des
morts confirmées dues au
H1/N1 s'élève dans le monde à
18 450, dont de nombreuses
femmes enceintes et des personnes
jeunes. Un chiffre élevé,
mais bien en deçà des prévisions
des experts de l’OMS, il y a
un an et d’ailleurs loin du nombre
annuel de victimes de la
grippe saisonnière (environ
500000).
La décision de ramener la pandémie
au rang de "post-pandémie"
a été prise sur recommandation
d'experts indépendants
de la grippe. L'OMS a été vivement
critiquée pour sa gestion
de la première pandémie du siècle
qui s'est révélée moins grave
que prévu dans la plupart des
pays. L’organisation a d’ailleurs
rejeté avec force les allégations
selon lesquelles elle aurait agi
sous l'influence des laboratoires
pharmaceutiques lorsqu’elle
a déclaré l'état de pandémie
avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Mer 22 Sep - 13:20

QUEL CHOIX ATTRAPER LA GRIPPE
OU ABSORBER POUR LES CARDIAQUES DES MEDICAMENTS DANGEREUX
MERCI MADAME BACHELOT
...




avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mer 29 Sep - 8:31

bienvenou a écrit:


OUI CA C EST PAS IMPORTANT ALORS ON TAXE LES PLUS DEMUNIS SUR LEUR SANTE


Sécu: nouvelle vague
d’économies
En 2011, patients et médecins seront mis à contribution


ON DIT MERCI A QUI Question
MERCI ROSY CACHALOT


Conséquence de ces
mesures, les mutuelles
vont augmenter de 8 à
10%. MUTUALITÉ FRANÇAISE


Parmi les mesures d’économies, le taux de remboursement de
certains des médicaments va passer de 35 à 30%.



Bonne nouvelle. Le "trou"
de la Sécu ne sera pas aussi
important que prévu :
au lieu des 28,6 milliards
d’euros redoutés pour 2011, il
sera "seulement" de 21,4 milliards,
toutes branches confondues
(maladie, vieillesse, accidents
du travail, famille).Un différentiel
de 7,2 milliards qui sera
obtenu grâce à une nouvelle
vague de mesures, annoncées
hier par le ministre du Budget,
François Baroin. Car il y a, encore
et toujours, urgence. Cette
année, la Sécu a enregistré un
déficit record de 23,1 milliards
d’euros.
◗ ASSURANCE MALADIE
Sur les 7,2 milliards d’euros
d’économies à réaliser, 2,5 Md¤
concernent la branche maladie,
la plus lourdement déficitaire
(-11 Md¤). Pour y parvenir, la
prise en charge des patients va
être revue à la baisse.
Médicaments
Le taux de remboursement de
certains des médicaments va
passer de 35 à 30%. Sont concernés
les médicaments à étiquette
bleue destinés au traitement
d’affections peu graves et dont
le Service médical rendu n’a été
reconnu comme ni majeur ni
important. Parmi eux, le Spasfon
(antispasmodique) ou le
Smecta (pansement gastrique).
Plus de 150 médicaments de
cette catégorie avaient déjà été
"rétrogradés" dans une autre catégorie,
spécialement créée : les
"vignettes orange" qui regroupe
les produits remboursés à
hauteur de 15%. Par ailleurs, le
prix de certains médicaments
sera également baissé.
Consultations
Certains professionnels de santé,
dont les radiologues et les
biologistes, pourraient voir le
prix de leur consultation baisser.
En revanche, le patient se
rendant chez un médecin sera
remboursé au même niveau
(70%du coût de la consultation
contre 69,5 % envisagé un
temps) mais les prescriptions
des médecins de ville seront
plus encadrées.
Hôpital
À l'hôpital, après la hausse du
forfait journalier l'an dernier,
c'est le ticket modérateur sur
les actes médicaux (qui reste à
la charge des patients) qui va
évoluer. Actuellement, les patients
paient 20% de leur poche
sur les actes jusqu'à 91 euros.
Une participation forfaitaire de
18 euros est ensuite appliquée
au-delà. Ce seuil va passer de
91 à 120¤.
◗ RETRAITES
Pour récupérer 2 milliards, le
gouvernement prévoit d’augmenter
les cotisations sociales
sur les stock-options et les retraites
chapeaux et de modifier
le calcul des allégements généraux
des charges patronales.
◗ ACCIDENT DU TRAVAIL
Les cotisations patronales pour
la branche "accidents du travail
et maladies professionnelle"
vont augmenter de 0,1%.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Ven 8 Oct - 8:32

Very Happy LA SECU A GENOUX ...ON VA VERS UNE SANTE A L"AMERICAINE No
Sécu: les mutuelles tirent
la sonnette d’alarme
La Mutualité française Paca dénonce une "politique de sauve-qui-peut"


Alors que le dossier des retraites
est loin d’être clos,
les mutuelles montent au
créneau et dénoncent le projet de
loi de financement de la Sécurité
sociale (PLFSS) 2011. "Comme
chaque année à la même époque,
nous sommes confrontés au projet
de financement de la Sécurité
sociale, rappelle Jean-Paul
Benoit, le nouveau président de
l’Union régionale Paca de la Mutualité
française. Depuis 10 ans,
les comptes de l’Assurance maladie,
dont le déficit devrait avoisiner
les 10milliards pour 2010, ne
cessent de se dégrader."
Et d’ajouter : "Les mesures annoncées
dans le PLFSS 2011
auront des incidences immédiates
sur les tarifs des complémentaires
santé dont les hausses de cotisations
devraient être comprises
entre 7 et 8%. Le risque d’accroître
la démutualisation et le renoncement
aux soins des populations
en grande précarité sanitaire
et sociale est plus que jamais
d’actualité."
"Les propositions du gouvernement
ne sont pas satisfaisantes,
poursuit ce spécialiste, car elles
font peser cette dette sur le système
de solidarité nationale. Le
nouveau déremboursement de
médicaments - vignettes bleues -
de 35 à 30% va pénaliser une fois
de plus les familles. Autre mesure
qui va toucher le porte-monnaie
des ménages, la hausse du forfait
sur les actes médicaux qui va passer
de 18 à 24 ¤.Vous savez, 10millions
de personnes n’ont pas les
moyens de financer une complémentaire.
4,5 millions bénéficient
de la CMU (couverture maladie
universelle) et 500 000
d’une prise en charge partielle.
5 millions n’ont accès à aucune
complémentaire."
Ce que propose aujourd’hui le
gouvernement est "une politique
à c o u r t t e r m e , d e s a u -
ve-qui-peut", déplore Jean-Paul
Benoit. Le déficit 2011 sera le même
que celui de 2010. Il y a un
vrai ras-le-bol qui monte. Les dirigeants
des mutuelles ne savent
plus comment faire. Nous avons
décidé d’un plan d’action. Nous
allons commencer par rencontrer
les députés avant le débat parlementaire.
Au printemps, nous organiserons
des réunions publiques
dans chaque région pour
présenter nos propositions de financement."
La Mutualité française entend
mettre ce sujet au coeurde la campagne
présidentielle de 2012.
"Non, le déficit de l’Assurance maladie
n’est pas une fatalité, tempête
le président de l’Union régionale
de la Mutualité française. Non,
il n’est pas dû uniquement à l’allongement
de la durée de vie.
Mais si on ne s’attaque pas au financement,
il n’y aura pas de solution.
Parmi les propositions,
l’élargissement de l’assiette des cotisations
patronales basée sur la
valeur ajoutée et non plus uniquement
sur lamasse salariale."


"En 2011, les tarifs
des complémentaires
santé devraient
augmenter de 7 à 8 %."

"Or, aujourd’hui, les exonérations
de charges salariales représentent
67milliards d’euros. Il y a
autre chose à faire. Parallèlement,
nous demandons une véritable
maîtrise des dépenses de
santé, que tous les acteurs jouent
le jeu."
avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Sam 9 Oct - 7:31

Histoire [modifier]

Mark Zuckerberg, co-créateur du site Facebook dans sa chambre à Harvard, aux États-Unis.Mark Zuckerberg a fondé « The Facebook », initialement à l'adresse thefacebook.com, le 4 février 2004[12]. L'inscription a d'abord été limitée aux étudiants de l'université Harvard et dès le premier mois, plus de la moitié de la population undergraduate de l'université Harvard était inscrite sur le service[13]. Eduardo Saverin (aspect commercial), Dustin Moskovitz (programmeur), Andrew McCollum (graphiste), et Chris Hughes ont rejoint Zuckerberg pour l'aider à promouvoir le site. En mars 2004, Facebook s'est élargi aux universités Stanford, Columbia et Yale[14]. Cette expansion a continué avec l'ouverture de Facebook à l'Ivy League et aux écoles de la région de Boston et, progressivement, à la plupart des universités au Canada et aux États-Unis[15]. En juin 2004, Facebook a déplacé sa base à Palo Alto, en Californie[14].

La société a enlevé la particule The de son nom après l'achat du nom de domaine facebook.com en 2005 pour 200 000 dollars[16]. Facebook a lancé une version pour les écoles secondaires en septembre 2005 qui, pour Zuckerberg, était la prochaine étape logique[17]. À cette époque, pour rejoindre le réseau d'une école secondaire, il fallait une invitation[18]. Facebook a ensuite élargi ses membres aux employés de plusieurs sociétés, dont Microsoft et Apple Inc.[19]. Facebook a enfin été ouvert le 26 septembre 2006 à toutes les tranches d'âge à partir de 13 ans avec une adresse électronique valide[20],[21]. En octobre 2008, Facebook a annoncé que le site allait établir son siège international à Dublin, en Irlande[22].

En 2009, Facebook a amélioré son système de micro-blogging. D'après Le Monde, cette nouveauté vise à ne pas se laisser prendre des parts de marché par son concurrent Twitter, qui bénéficie d'une bonne couverture médiatique[23]

Le 21 janvier 2010, un livre non-officiel est publié, retraçant l'histoire de la naissance de Facebook, depuis l'université de Harvard en 2003 jusqu'au courant de l'année 2009[24]. Le film The Social Network (ou Le réseau social au Québec), retraçant la création de « The Facebook » à Harvard, sortira le 1er octobre 2010 dans les salles nord-américaines[25] et le 13 octobre 2010 dans les salles françaises[26].

Le 8 août 2010, Facebook achète 18 brevets à Friendster contre 40 millions de dollars[27].


Le 23 septembre 2010, Facebook a été coupé pendant plusieurs heures et le réseau social a été touché au niveau mondial. Le site des développeurs de Facebook [29] évoque un problème de latence avec les interfaces de programmation (API).

Usages [modifier]
Facebook propose à ses utilisateurs des fonctionnalités optionnelles appelées « applications », représentées par de petites boîtes superposées sur plusieurs colonnes qui apparaissent à l’affichage de la page de profil de l'utilisateur. Ces applications modifient la page de l'utilisateur et lui permettent de présenter ou échanger des informations aux personnes qui visiteraient sa page. L'utilisateur trouvera par exemple :

Une liste de ses amis ;
Une liste des amis qu'il a en commun avec d’autres amis ;
Une liste des réseaux auxquels l'utilisateur et ses amis appartiennent ;
Une liste des groupes auxquels l'utilisateur appartient ;
Une boîte pour accéder aux photos associées au compte de l'utilisateur ;
Un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant l'utilisateur ou ses amis, sur Facebook ;
Un « mur » (wall, en anglais) permettant aux amis de l'utilisateur de laisser de petits messages auxquels l'utilisateur peut répondre.
Par ailleurs une fonction « chat », disponible depuis avril 2008, permet de signaler à ses amis sa présence en ligne et, si nécessaire, de pouvoir discuter dans un « salon » privé (l'application ne permettant pas, pour le moment, de réunir plus de deux personnes dans un même salon). Depuis février 2010, le chat de Facebook est basé sur le protocole XMPP, afin de permettre aux utilisateurs de s’y connecter avec le client de messagerie instantanée de leur choix[30]. Bien que basé sur un protocole ouvert, le chat reste réservé aux membres de Facebook[31].

Le choix des applications à afficher est laissé à l'utilisateur, qui peut en ajouter après avoir consulté le catalogue, ou bien en supprimer, changer leur agencement sur la page, ou en cacher certaines au public. Les applications permettent aussi aux membres de Facebook de jouer gratuitement à des jeux. Il y a plusieurs types d'applications:

Jeu de simulation (par exemple « FarmVille », « Island Paradise »);
Jeu Flash (par exemple « Paf le chien »)
Le fait que Facebook soit ouvert aux applications tierces depuis mai 2007[32] a contribué au succès du site. De nombreux concepteurs, débutants ou experts, n'hésitent pas à proposer leurs applications, qu'elles se destinent au web ou à une utilisation locale. Selon Facebook, il existait au 30 novembre 2007 plus de 8 000 applications, officielles ou non officielles. Des outils et des cadres de développements (armature, interface de programmation, exemples de code…) sont proposés aux développeurs afin que ces derniers puissent formater leurs conceptions aux normes de Facebook. Le FBML par exemple, qui constitue le langage de mise en page standard sur Facebook, est un cousin du HTML compréhensible pour le développeur, mais parfois plus ou moins contraignant.

Le 23 juillet 2008, Facebook a présenté les dernières avancées de la plateforme Facebook au cours de sa conférence annuelle f8 des développeurs, appelant ses développeurs, dont le nombre dépasse 400 000, à connecter leurs sites Web à Facebook via Facebook Connect[33].

Controverses [modifier]
Récolte et vente d'informations personnelles à des entreprises privées [modifier]
Depuis sa création, Facebook fait l'objet d'une controverse concernant le respect de la vie privée des utilisateurs. Le logiciel utilise en effet les informations personnelles des utilisateurs afin d'introduire des publicités adaptées à leur profil[34] et vend les informations livrées par les utilisateurs à des entreprises privées, comme c'est indiqué dans sa charte concernant la vie privée[35]. Cette charte indique par ailleurs que Facebook peut aller récolter des informations sur les membres à partir de sources extérieures comme les journaux, les blogs et d'autres sources sur Internet[36].

Les informations sur les utilisateurs sont également collectées par Facebook pour améliorer ses bases de données et permettre à ses clients de mieux cibler les publicités, en connaissant les comportements de consommation des utilisateurs de Facebook. Les sites tiers peuvent, grâce à Facebook Social Ads, utiliser les informations amassées par Facebook pour envoyer des publicités ciblées en fonction des différentes caractéristiques des profils[37]. Ceux-ci pouvant par exemple contenir des données sur : le niveau d'études, les opinions politiques, la religion, les emplois occupés [38].


Conséquences de la divulgation de la vie privée [modifier]
Les informations sur la vie privée publiées sur Facebook peuvent être lues et utilisées par des personnes à qui elles n'étaient pas initialement destinées.

Certaines entreprises utilisent Facebook pour collecter des informations sur leurs employés tandis que des recruteurs s'en servent pour leur sélection de candidats : « Les recruteurs appuyaient parfois un refus d'embauche sur des détails privés ainsi collectés »[45]. Par ailleurs, certains parents se servent de Facebook pour surveiller la vie de leurs enfants[45].

Les Renseignements généraux puis Direction centrale du renseignement intérieur peuvent aussi collecter des informations et compléter leurs fichiers types EDVIGE. C'est une forme de fichage volontaire, ce qui lui a donné le surnom d'« Edvige Volontaire »[46]. Des logiciels d'analyse de réseaux sociaux permettent d'effectuer ce genre d'opérations (voir l'article en anglais sur le sujet).

Mouvements et instruments pour lutter contre l'invasion de la vie privée [modifier]
De nombreuses ONG de défense des droits de l'homme et de la vie privée des personnes, comme l'Electronic Frontier Foundation ou Privacy International, s'inquiètent de cette nouvelle manière de récolter des informations sur les internautes et de les utiliser. Elles la considèrent comme d'autant plus pernicieuse qu'elle se met en œuvre avec la parfaite collaboration des utilisateurs de Facebook, qui n'ont pas nécessairement conscience des dangers d'une telle concentration d'informations entre les mains d'une entreprise privée, de leur vente à

Reut Zukerman [modifier]


Reut Zukerman convaincra 200 soldats ou réservistes israéliens de devenir ses « amis », afin de les faire parler. Le site israélien affirme qu’ « ils auraient rapporté à leur copine Facebook des noms de soldats, du jargon, des codes secrets et des descriptions détaillées des bases militaires ». Les services secrets israéliens utiliseraient également Facebook et Twitter pour recruter des informateurs palestiniens dans la bande de Gaza[59].
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Sam 9 Oct - 7:32

Histoire [modifier]

Mark Zuckerberg, co-créateur du site Facebook dans sa chambre à Harvard, aux États-Unis.Mark Zuckerberg a fondé « The Facebook », initialement à l'adresse thefacebook.com, le 4 février 2004[12]. L'inscription a d'abord été limitée aux étudiants de l'université Harvard et dès le premier mois, plus de la moitié de la population undergraduate de l'université Harvard était inscrite sur le service[13]. Eduardo Saverin (aspect commercial), Dustin Moskovitz (programmeur), Andrew McCollum (graphiste), et Chris Hughes ont rejoint Zuckerberg pour l'aider à promouvoir le site. En mars 2004, Facebook s'est élargi aux universités Stanford, Columbia et Yale[14]. Cette expansion a continué avec l'ouverture de Facebook à l'Ivy League et aux écoles de la région de Boston et, progressivement, à la plupart des universités au Canada et aux États-Unis[15]. En juin 2004, Facebook a déplacé sa base à Palo Alto, en Californie[14].

La société a enlevé la particule The de son nom après l'achat du nom de domaine facebook.com en 2005 pour 200 000 dollars[16]. Facebook a lancé une version pour les écoles secondaires en septembre 2005 qui, pour Zuckerberg, était la prochaine étape logique[17]. À cette époque, pour rejoindre le réseau d'une école secondaire, il fallait une invitation[18]. Facebook a ensuite élargi ses membres aux employés de plusieurs sociétés, dont Microsoft et Apple Inc.[19]. Facebook a enfin été ouvert le 26 septembre 2006 à toutes les tranches d'âge à partir de 13 ans avec une adresse électronique valide[20],[21]. En octobre 2008, Facebook a annoncé que le site allait établir son siège international à Dublin, en Irlande[22].

En 2009, Facebook a amélioré son système de micro-blogging. D'après Le Monde, cette nouveauté vise à ne pas se laisser prendre des parts de marché par son concurrent Twitter, qui bénéficie d'une bonne couverture médiatique[23]

Le 21 janvier 2010, un livre non-officiel est publié, retraçant l'histoire de la naissance de Facebook, depuis l'université de Harvard en 2003 jusqu'au courant de l'année 2009[24]. Le film The Social Network (ou Le réseau social au Québec), retraçant la création de « The Facebook » à Harvard, sortira le 1er octobre 2010 dans les salles nord-américaines[25] et le 13 octobre 2010 dans les salles françaises[26].

Le 8 août 2010, Facebook achète 18 brevets à Friendster contre 40 millions de dollars[27].


Le 23 septembre 2010, Facebook a été coupé pendant plusieurs heures et le réseau social a été touché au niveau mondial. Le site des développeurs de Facebook [29] évoque un problème de latence avec les interfaces de programmation (API).

Usages [modifier]
Facebook propose à ses utilisateurs des fonctionnalités optionnelles appelées « applications », représentées par de petites boîtes superposées sur plusieurs colonnes qui apparaissent à l’affichage de la page de profil de l'utilisateur. Ces applications modifient la page de l'utilisateur et lui permettent de présenter ou échanger des informations aux personnes qui visiteraient sa page. L'utilisateur trouvera par exemple :

Une liste de ses amis ;
Une liste des amis qu'il a en commun avec d’autres amis ;
Une liste des réseaux auxquels l'utilisateur et ses amis appartiennent ;
Une liste des groupes auxquels l'utilisateur appartient ;
Une boîte pour accéder aux photos associées au compte de l'utilisateur ;
Un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant l'utilisateur ou ses amis, sur Facebook ;
Un « mur » (wall, en anglais) permettant aux amis de l'utilisateur de laisser de petits messages auxquels l'utilisateur peut répondre.
Par ailleurs une fonction « chat », disponible depuis avril 2008, permet de signaler à ses amis sa présence en ligne et, si nécessaire, de pouvoir discuter dans un « salon » privé (l'application ne permettant pas, pour le moment, de réunir plus de deux personnes dans un même salon). Depuis février 2010, le chat de Facebook est basé sur le protocole XMPP, afin de permettre aux utilisateurs de s’y connecter avec le client de messagerie instantanée de leur choix[30]. Bien que basé sur un protocole ouvert, le chat reste réservé aux membres de Facebook[31].

Le choix des applications à afficher est laissé à l'utilisateur, qui peut en ajouter après avoir consulté le catalogue, ou bien en supprimer, changer leur agencement sur la page, ou en cacher certaines au public. Les applications permettent aussi aux membres de Facebook de jouer gratuitement à des jeux. Il y a plusieurs types d'applications:

Jeu de simulation (par exemple « FarmVille », « Island Paradise »);
Jeu Flash (par exemple « Paf le chien »)
Le fait que Facebook soit ouvert aux applications tierces depuis mai 2007[32] a contribué au succès du site. De nombreux concepteurs, débutants ou experts, n'hésitent pas à proposer leurs applications, qu'elles se destinent au web ou à une utilisation locale. Selon Facebook, il existait au 30 novembre 2007 plus de 8 000 applications, officielles ou non officielles. Des outils et des cadres de développements (armature, interface de programmation, exemples de code…) sont proposés aux développeurs afin que ces derniers puissent formater leurs conceptions aux normes de Facebook. Le FBML par exemple, qui constitue le langage de mise en page standard sur Facebook, est un cousin du HTML compréhensible pour le développeur, mais parfois plus ou moins contraignant.

Le 23 juillet 2008, Facebook a présenté les dernières avancées de la plateforme Facebook au cours de sa conférence annuelle f8 des développeurs, appelant ses développeurs, dont le nombre dépasse 400 000, à connecter leurs sites Web à Facebook via Facebook Connect[33].

Controverses [modifier]
Récolte et vente d'informations personnelles à des entreprises privées [modifier]
Depuis sa création, Facebook fait l'objet d'une controverse concernant le respect de la vie privée des utilisateurs. Le logiciel utilise en effet les informations personnelles des utilisateurs afin d'introduire des publicités adaptées à leur profil[34] et vend les informations livrées par les utilisateurs à des entreprises privées, comme c'est indiqué dans sa charte concernant la vie privée[35]. Cette charte indique par ailleurs que Facebook peut aller récolter des informations sur les membres à partir de sources extérieures comme les journaux, les blogs et d'autres sources sur Internet[36].

Les informations sur les utilisateurs sont également collectées par Facebook pour améliorer ses bases de données et permettre à ses clients de mieux cibler les publicités, en connaissant les comportements de consommation des utilisateurs de Facebook. Les sites tiers peuvent, grâce à Facebook Social Ads, utiliser les informations amassées par Facebook pour envoyer des publicités ciblées en fonction des différentes caractéristiques des profils[37]. Ceux-ci pouvant par exemple contenir des données sur : le niveau d'études, les opinions politiques, la religion, les emplois occupés [38].


Conséquences de la divulgation de la vie privée [modifier]
Les informations sur la vie privée publiées sur Facebook peuvent être lues et utilisées par des personnes à qui elles n'étaient pas initialement destinées.

Certaines entreprises utilisent Facebook pour collecter des informations sur leurs employés tandis que des recruteurs s'en servent pour leur sélection de candidats : « Les recruteurs appuyaient parfois un refus d'embauche sur des détails privés ainsi collectés »[45]. Par ailleurs, certains parents se servent de Facebook pour surveiller la vie de leurs enfants[45].

Les Renseignements généraux puis Direction centrale du renseignement intérieur peuvent aussi collecter des informations et compléter leurs fichiers types EDVIGE. C'est une forme de fichage volontaire, ce qui lui a donné le surnom d'« Edvige Volontaire »[46]. Des logiciels d'analyse de réseaux sociaux permettent d'effectuer ce genre d'opérations (voir l'article en anglais sur le sujet).

Mouvements et instruments pour lutter contre l'invasion de la vie privée [modifier]
De nombreuses ONG de défense des droits de l'homme et de la vie privée des personnes, comme l'Electronic Frontier Foundation ou Privacy International, s'inquiètent de cette nouvelle manière de récolter des informations sur les internautes et de les utiliser. Elles la considèrent comme d'autant plus pernicieuse qu'elle se met en œuvre avec la parfaite collaboration des utilisateurs de Facebook, qui n'ont pas nécessairement conscience des dangers d'une telle concentration d'informations entre les mains d'une entreprise privée, de leur vente à

Reut Zukerman [modifier]


Reut Zukerman convaincra 200 soldats ou réservistes israéliens de devenir ses « amis », afin de les faire parler. Le site israélien affirme qu’ « ils auraient rapporté à leur copine Facebook des noms de soldats, du jargon, des codes secrets et des descriptions détaillées des bases militaires ». Les services secrets israéliens utiliseraient également Facebook et Twitter pour recruter des informateurs palestiniens dans la bande de Gaza[59].

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Sam 9 Oct - 7:33

au dessus sous le couvert d'internet communitaire
c'est une menace de pandémie grippale du cerveau Very Happy rabbit
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Ven 15 Oct - 11:18

r● Vaccination des Pèlerins de
la Mecque. Hôpital Nord: centre
de santé des voyageurs, jusqu’au
22 octobre, lundi au vendredi,
8h30-11h, sans rendez-
vous. Vaccin nécessaire
pour l’obtention du visa pour
l’Arabie Saoudite dans le cadre
du Hajj. Il doit être réalisé 10
jours au moins avant le départ.
Si la vaccination a été effectuée
depuis moins de 3 ans, il
n’est pas nécessaire de la refaire.
Attention, seul le vaccin
contenant les quatre souches
A, C, Y et W135 est valable
dans ce contexte.
Le vaccin disponible en pharmacie
de ville ne contient actuellement
que les souches A
et C et n’est donc pas adapté.
Il convient d’apporter la carte
vitale et son carnet de vaccination.
Le vaccin est facturé
39,27¤ non remboursable par
la Sécu. Si le patient n’a pas de
carte vitale, il devra payer
54,67¤. Hôpital de Lavéran de
Marseille organise cinq séances
de vaccination contre la
méningite (A, C, Y, W135) au
profit des pèlerins de laMecque.
Ils pourront s’y vacciner
sans rendez-vous, 8h30-15h, le
jeudi jusqu’au 28 octobre. Venir
avec sa carte vitale et son
carnet de vaccination.
La vaccination contre les quatre
souches A, C, Y et W135 est
obligatoire pour le pèlerinage
et nécessaire pour l’obtention
du visa pour l’Arabie Saoudite
dans le cadre du pèlerinage.
Elle doit avoir été effectuée depuis
moins de 3 ans et plus de
10 jours avant le départ. Le vaccin
administré à l’hôpital Lavéran
est le Mencevax(R) (28 ¤
non remboursable par la Sécu).
Les pèlerins peuvent se faire
vacciner par le Mencevax(R)
dans les centres de vaccinations
internationales de l’hôpital
Nord (15e) et de la ville de
Marseille (5e) ou par leMenvéo(
R) (à partir de 11 ans) disponible
en pharmacie sur prescription,
permettant de se faire
vacciner par un généraliste
ou une infirmière.Centre de
vaccinations internationales
Hôpital d’instruction des Armées
Lavéran (hôpital public
ouvert à tous, militaires et civils)
bd Lavéran (13e).
➔ Informations : 04 91 61 73 56
www.hia-laveran.fr
avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mar 26 Oct - 7:49

Smile HIER A MARSEILLE J AI VU DES POUBELLES PARTOUT

L HYGIENE EST AU TAPIS
L AIR IRRESPIRRABLE
ET LES LIEUX DE RESTAURATION ONT UNE VUE SUR DES TAS DE 2 METRES D IMMONDICES
UNE VRAIE HORREUR
affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
Les centres de transfert des ordures ménagères ont été débloqués
Publié le mardi 26 octobre 2010 à 07H05


A Marseille, les centres de transfert des ordures ménagères des Aygalades et de la Capelette ont été débloqués après l'arrivée des CRS. Le déblocage, qui s'est déroulé apparemment sans incident, s'est passé vers 6 heures ce matin. Les deux sites étaient occupés par des militants de l'intersyndicale.

Pour rappel, le syndicat Force ouvrière (FO), majoritaire chez les agents de nettoiement de la Communauté urbaine de Marseille, a voté dès hier, lundi, la suspension du mouvement de grève de la collecte des ordures dans la ville.

Roger Aymard (FSU-SDU) assure que l'intersyndicale se réunira ce matin pour décider de la suite à donner au mouvement. "La lutte n'est pas terminée et on est très déterminée sans pour autant être des jusqu'au-boutiste", a-t-il expliqué.


avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mer 17 Nov - 10:53

No SCANDALE MEDICAL

Mediator: le contrôle des
médicaments mis en cause
Quelles leçons tirer après ce désastre sanitaire qui aurait fait 500 morts?

Le Mediator, mis en service en 1976, fut retiré du marché en
novembre 2009




Il a été le premier à donner l’alerte. Dès 1999, le docteur
Marseillais George Chiche a clairement averti les
autorités sanitaires des dangers du Mediator. Mais en
vain. "Quelques années plus tôt, j’avais été troublé
par une publication américaine qui évoquait une épidémie
d’hypertensions artérielles autour du lac Léman
après la prise d’un médicament du même principe
actif que le Mediator", raconte le cardiologue.
"Puis, en 1999, j’ai eu un patient qui a fait un infarctus.
Mais avec des lésions de la valve aortique. Ce qui
est anormal. Il prenait du Mediator. J’ai alors fait le
rapprochement et j’ai envoyé un dossier très documenté
sur ce cas au centre anti-poison qui a transmis
à l’Agence française de sécurité sanitaire..." Conséquence?
"On m’a renvoyé un courrier de félicitations.
Et puis plus rien..." Pas du genre langue de bois, le
spécialiste pointe "la puissance des laboratoires qui
font un lobbying intense pour que leurs produits, même
dangereux, restent sur le marché". Pour preuve,
avance-t-il, "quelques moins après, j’ai reçu la visite
d’un représentant commercial de ce labo qui m’a fait
des remontrances..." Aujourd’hui que l’affaire éclate
au grand jour, si l’homme regrette "des morts inutiles",
il se dit heureux de pouvoir se "regarder dans
une glace". Et accuse : "L’Agence française de sécurité
sanitaire n’a pas rempli sa mission. Les vraies questions
sont ’pourquoi ?’ et ’au profit de qui ?

"La déclaration
spontanée, un système
intéressant mais
insuffisant." DR CASTOT
Àpeine entré en fonction et
déjà une crise sanitaire à
gérer. "Un drame" , c’est
ainsi que Xavier Bertrand, nouveau
ministre de la Santé, a commenté
l’enquête de la Caisse nationale
maladie (Cnam) rendue
publique par l’Agence française
de sécurité sanitaire des produits
de santé (Afssaps), qui évalue
à 500 le nombre de patients,
ayant pris du Mediator, décédés.
Tandis que les patients
ayant suivi pendant plus de trois
mois ce traitement au cours des
quatre dernières années de sa
commercialisation sont invités
à consulter leur médecin, les interrogations
semultiplient.
A-t-on trop attendu entre la
mise sur le marché de ce médicament,
en 1976, et son retrait en
novembre 2009 ? "En France,
c’est à Marseille, en 1999, que le
premier cas a été signalé. Nous
avons aussitôt transmis le dossier
à l’Afssaps, comme cela se
fait systématiquement en pareil
cas", indique le Dr Marie-Josephe
Jean-Pastor, qui dirige le
centre régional de pharmacovigilance.
"Nous n’avons pas eu
d’autre signalement et aucun décès
survenu dans la région en
lien avec l’usage de ce médicament
ne nous a été déclaré". Au
cours des années qui ont suivi,
"huit notifications seulement
nous sont parvenues alors que
des milliers de boîtes ont été vendues",
précise le Dr Anne Castot,
chef du service de l’évaluation
du risque à l’Afssaps. "Le premier
cas réellement caractéristique
nous a été signalé fin 2005
puis en 2008 et 2009." Entre-
temps, un médecin de l’hôpital
de Brest, le Dr Irène Frachon,
contactait elle aussi l’Afssaps,
ayant eu l’idée de vérifier via les
dossiers informatisés de ses patients
le lien qu’elle suspectait
entre vulvopathie et absorption
du Mediator.
"Il y a de réelles difficultés à suivre
les effets du médicament
après sa mise sur le marché", explique
de son côté Olivier Blin,
professeur de pharmacologie au
CHU de La Timone, à Marseille.
"Car les effets graves peuvent être
rares, retardés ou encore liés à
d’autres pathologies." Mais, rassurant,
il ajoute : "Avec la mise
en place des plans de gestion des
risques pour les nouveaux médicaments,
ce qui s’est passé pour
le Mediator ne devrait plus se produire."
Le dispositif est européen.
Depuis 2005, les nouveaux médicaments
mis sur le marché et
suspectés de pouvoir provoquer
des effets secondaires sont étroitement
surveillés. Des cohortes
de patients sont constituées et le
moindre effet indésirable est enregistré.
"Cela nous a permis de
remettre sur le marché, en octobre
2009, le Thalidomide, avec
des conditions de prescription
drastiques mais en suivant tous
les patients", explique le Dr Castot.
Provoquant de graves malformations
chez le foetus, il s’avère
très efficace dans le traitement
du myélome. Dans l’immédiat,
quelle leçon tirer de ce que
certains appellent déjà "le scandale
sanitaire" du Mediator ?
"Nous sommes dans une époque
où il faut disposer de l’ensemble
des données du risque très vite.
La déclaration spontanée reste
un système d’alerte intéressant
mais insuffisant qu’il faut conforter.
Pour cela, il faut réfléchir à
des outils. Pour le Mediator,
nous avons pu utiliser les bases
de données de la Cnam, mais
c’est exceptionnel", souligne le
Dr Castot.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Jeu 18 Nov - 7:40




Polémique entre Nora Berra et le député PS Gérard Bapt, qui demande sa démission
Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la Santé, a dû répondre peu après son arrivée au gouvernement à des accusations du député socialiste Gérard Bapt, qui la soupçonne de conflit d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique et demande sa démission

AFP
Lundi, au lendemain de sa nomination, le député de Haute-Garonne - ainsi que l'association Act Up Paris - s'interrogeaient sur ses liens avec les laboratoires, pour lesquels elle a travaillé pendant dix ans jusqu'à sa nomination en 2009 au gouvernement.

Mme Berra a travaillé successivement pour Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb et Sanofi Pasteur MSD Europe.

Interrogée sur le sujet par France 5, elle avait estimé que c'était "un atout" d'avoir travaillé pour des laboratoires parce que cela lui permettait de connaître "les problématiques auxquelles ils sont confrontés". Et "l'intérêt général prime", disait-elle.

Mercredi, Gérard Bapt est revenu à la charge après des déclarations de la ministre sur i-Télé à propos du Mediator, un médicament anti-diabète du laboratoire Servier qui, selon les estimations des autorités sanitaires, a fait au moins 500 morts en 33 ans.

La ministre avait déclaré : "Il faudra voir la relation d'imputabilité entre le médicament et ses effets. Donc il y a un gros travail de compilation de données, de connaissance et d'expertise à faire sur ce dossier".

Mme Berra "conforte les communiqués de dénégation du laboratoire Servier", a estimé le député, qui s'est dit "scandalisé". Pour lui, le Premier ministre François Fillon "devrait constater qu'il n'a pas nommé Madame Berra au bon poste et lui demander de démissionner, sous peine que le gouvernement ne soit à nouveau empêtré dans un conflit d'intérêt interminable".

Nora Berra a réagi avec une certaine véhémence dans une lettre ouverte à Gérard Bapt, où elle s'étonne de ses "insinuations malveillantes" et de la "polémique politicienne stérile" engagée.

"Je m'étonne de la violence de (vos) propos (...) lorsque vous appelez à ma démission au prétexte que je connais bien le secteur dont je m'occupe, dit-elle. Je ne pense pas qu'un brevet d'incompétence sur les sujets dont on a la charge soit la meilleure garantie pour répondre aux attentes des Français, qui plus est sur un sujet d'une telle importance".

Estimant que "l'heure n'est pas à la polémique politicienne stérile", elle souhaite à l'avenir pouvoir travailler avec Gérard Bapt "de manière constructive et non sur la base d'insinuations malveillantes" et espère qu'il aura à coeur "d'aller au-delà des postures partisanes".

Mme Berra s'adresse à lui en disant "Monsieur le Député et cher confrère". Médecin, elle a été attachée pendant près de 20 ans au service d'immunologie clinique de l'hôpital Edouard Herriot à Lyon, tandis que Gérard Bapt est cardiologue.
avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Jeu 18 Nov - 9:49

SANTÉ
Une "super bactérie"
se propage en Europe Suspect


La "super bactérie" NDM-1, venue
d'Inde et découverte pour la
première fois en Grande-Bretagne
en août dernier, a été détectée
dans douze autres pays. Une
information qu’a rapporté hier
un scientifique du Centre européen
de prévention et de contrôle
des maladies (CEPCM).
Dans une interview téléphonique,
Dominique Monnet fait
part de ses profondes inquiétudes
concernant l'émergence du
NDM-1 ou "New Delhi metallo-
lactamase 1" et d'autres bactéries
résistant aux antibiotiques
les plus puissants, comme les
carbapenems. "Je sais que certaines
personnes qualifient de super-
bactérie le NDM-1mais pour
moi, le NDM-1 et les bactéries de
ce type sont plus que des super-
bactéries. Il s'agit de super super-
bactéries", souligne-t-il, de
Stockholm, où est basé le
CEPCM.
"Pendant longtemps, les médecins
hospitaliers, notamment
ceux évoluant dans des unités de
soins intensifs, utilisaient les carbapenems
comme dernière carte
du traitement antibiotioque. Désormais,
pour les médecins
confrontés à des patients infectés
par une bactérie résistant aux carbapenems,
les options pour le
traitement sont réduites, explique
le scientifique. Selon les données
que nous avons récoltées, les
premiers cas remontent à 2008 et
il y a une augmentation du nombre
de cas entre 2008 et 2010."
avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Lun 22 Nov - 17:58

La précarité est aussi rurale"
JACQUES ANSQUER président de la Banque alimentaire dont la collecte débute ce vendredi dans le département

❚ La collecte de denrées alimentaires
qui va se dérouler vendredi
et samedi est votre plus grande
opération annuelle. Tout est
prêt ?
On travaille sur l’événement depuis
le mois de juin. Il demande
chaque année de gros moyens
humains et logistiques. En
2009, environ 180000 ménages
ont répondu à l’appel. 154 magasins
du département étaient
concernés. L’opération nécessite
4 000 bénévoles supplémentaires
pour tout ce qui se passe
dans les grandes surfaces, 50 camions
et fourgons, 20 000 cartons
et 700 volontaires, dont
beaucoup de jeunes, dans nos
entrepôts pour effectuer le tri et
le rangement des produits recueillis.
❚ Vous avez lancé un appel au
bénévolat. Avez-vous fait le
plein ?
Tous ceux qui veulent encore venir
nous rejoindre sont les bienvenus.
Il faut savoir que nous récupérons
400 tonnes de produits
secs en 48 heures et qu’ensuite,
nous avons une semaine
de tri et de rangement. Pour cette
deuxième phase aussi, nous
avons besoin d’aide.
❚ Le fruit de la collecte vous
permet-il d’alimenter vos 174 associations
partenaires tout le reste
de l’année ?
La collecte représente un quart
de notre approvisionnement
mais durant ces deux jours,
nous récupérons des produits à
haute valeur ajoutée que nous
distribuons tout le reste de l’année:
nous demandons aux gens
d’acheter pour nous de l’huile,
des conserves, des produits
d’hygiène, des pots de bébé, qui
nous sont énormément réclamés,
des friandises pour les enfants,
bref des produits qui coûtent
cher. La précarité change
de visage, c’est malheureux
mais elle se spécialise : il y a la
précarité de rue avec les SDF
mais aussi des jeunes femmes
célibataires avec enfants, des retraités
avec des pensions faméliques,
des chômeurs en fin de
droit, des familles nombreuses.
On doit savoir s’adapter et être
très réactif. Qu’y a-t-il de commun,
par exemple, entre une association
comme le Samu social
qui a besoin de boîtes de conserve
à ouverture manuelle, de tablettes
de chocolat, de café, de
thé et de soupes solubles pour
l’hiver et puis une association
comme Maavar, qui sert 400 à
450 repas par jour et qui, elle,
nous demande de la viande, des
laitages et autres produits frais.
À nous de nous organiser pour
pouvoir satisfaire ces deux faces
de la précarité. On gère un problème
sociétal, et y répondre est
devenu beaucoup plus complexe.
❚ En dehors de la collecte, d’où
provient le reste de votre approvisionnement?
Pour moitié, ce sont des denrées
fournies par l’Union européenne
(lait, conserves, plats
préparés, etc.). Le reste est le
fruit de ce qu’on appelle les ramasses.
Tous les jours, les camions
vont s’approvisionner en
produits secs et en produits
frais dans les grandes surfaces
et les coopératives agricoles.
Nous n’arrivons pas comme des
mendiants mais comme des partenaires,
des conventions sont
passées. C’est comme ça qu’on
arrive à avoir le volume suffisant,
la traçabilité et le bon goût
avec des produits consommables
dans les trois ou quatre
jours et non plus le jour même,
comme il y a quelques années
en arrière. Ce n’est pas parce
qu’on est pauvre qu’on doit
manger des choses horribles !
❚ La Banque alimentaire a entrepris
une étude sur la pauvreté
dans les Bouches-du-Rhône. Quelles
sont les conclusions ?
On a voulu analyser les besoins
et les réponses apportées par la
Banque alimentaire. J’ai posé
une question à mon conseil
d’administration quand je suis
devenu présidenten mars 2009:
comment se fait-il que dans un
bassin comme Lyon comparable
à celui de Marseille (chacun
deux millions d’habitants et
une grande métropole), et où le
niveau de richesse est trois fois
plus important que dans les
Bouches-du-Rhône, 5 000 tonnes
de denrées étaient distribuées
en 2008 contre 1500 seulement
dans notre département.
Et ce, alors que dans le département,
20% des personnes
vivent en dessous du seuil de
pauvreté, 30% à Marseille et
plus de 50% dans quatre arrondissements,
le 1er, le 14e, le 15e
et le 16e. L’étude a permis de
montrer que la Banque alimentaire
n’était absolument pas présente
dans les quartiers Nord de
Marseille.
❚ Ça paraît aberrant alors que
c’est là que se manifestent les
plus gros besoins…
On n’y est pas pour des raisons
historiques… Vraisemblablement,
nos prédécesseurs ont
laissé tomber ce coin-là et n’ont
pas regardé suffisamment ce
qui se passait autour de nous.
De même, nous ne sommes pas
présents dans tout le nord du département,
au-dessus de Salon
alors que nous savons, grâce à
notre étude, qu’il y a des zones
de précarité rurale épouvantable.
❚ Quand et comment allez-
vous pallier cette absence?
On est en train de sérieusement
y remédier. Pour les quartiers
Nord, nous sommes en discussion
avec les pouvoirs publics
de manière à structurer la demande
des associations. Il faut
que les populations qui sont
dans le besoin viennent à nous
par l’intermédiaire du tissu associatif
et que ce dernier s’organise
et accepte toutes les obligations
de traçabilité que nous
leur imposons. Nous sommes là
pour les aider, nous sommes
prêts à ouvrir des centres de distribution
de nourriture mais
nous n’avons pas à faire le travail
à leur place
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mer 24 Nov - 11:27

Very Happy LEVEZ VOUS MESSIEURS
CACHALOT VOUS DIT AU REVOIR ..........

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Jeu 2 Déc - 10:57


"La grippe s'installe discrètement"en France métropolitaine,
a prévenu hier le réseau des Grog (groupes régionaux d'observationde la grippe) dans son
bulletin hebdomadaire, invitant les personnes à risque à ne "plus attendre pour se faire vacciner".
SANTÉ Arrow Une réforme contreles "déserts médicaux
CACHALOT AYANT DESERTE LE MINISTERE DE LA SANTE
NICO L HOMME A TOUT FAIRE QUI LE REPREND
Very Happy HUEREUSEMENT QU ON L A CET OMNIPOTENT PRESIDENT

Nicolas Sarkozy a annoncé
hier une réforme de lamédecine
de proximité en 2011 pour remédier
au "désert médical" constaté
dans certaines zones de France,
avec une première série de mesures
cette année.
Lors d’une table ronde à Orbec,
une bourgade normande, le
président de la République a expliqué
que "les premières décisions
seront prises avant la fin de
l’année.


On n’aura pas tout fait
avant la fin de l’année, mais je
souhaite qu’on ait pris toutes les
décisions concernant la médecine
de proximité en 2011." "Vous
n’aurez pas longtemps à attendre
avant de voir la détermination
réelle du gouvernement en
la matière", a-t-il ajouté à l’adresse
des médecins libéraux, un
des publics qu’il cajole particulièrement,
avec les agriculteurs,
à 17 mois de l’élection présidentielle
de 2012.
Le chef de l’État a précisé que
cette réforme serait précédée
d’une courte période de concertation
et que le ministre du Travail
et de la Santé, Xavier Bertrand,
devrait s’appuyer sur le
rapport que lui a remis la semaine
dernière l’ancien ministre Elisabeth
Hubert. Ce médecin y
fait une série de propositions
pour enrayer la désertification
médicale. Elle propose notamment
d’encourager les regroupements
de professionnels au sein
de "maisons de santé" et de moduler
les honoraires en fonction
de l’acte - une proposition que
Nicolas Sarkozy s’est dit prêt à
expérimenter.
La rémunération des professionnels
de santé pourrait comprendre
trois étages. Au paiement
à l’acte pourrait s’ajouter
un volet forfaitaire pour rémunérer
des activités ou des contraintes
spécifiques. Un 3e "étage" rémunérerait
la réalisation d’objectifs
de santé publique.
Pour Nicolas Sarkozy, les médecins
acceptant de s’installer
dans des régions sous-médicalisées
devraient recevoir une compensation
au titre de cette "mission
de service public". "Nous
avons décidé de financer les études
d’un certain nombre d’étudiants
en médecine. En échange
de ce financement, ces étudiants
devenus médecins s’installeront
pendant quelques années dans
une région où il y a une sous-densité
médicale", a-t-il expliqué

avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mar 14 Déc - 19:37

> Sujet : Témoignage d'infirmière
>
> Le témoignage d'une infirmière:
> > > >
> > > > 'Je suis assez catastrophée en ce moment, car dans aucun média, aucune presse, même dans les discours de nos chers politiques, personne ne parle de ce qui se passe du côté de l'hôpital public... Et pourtant, moi qui le vis de l'intérieur, je vous garantis qu'il y a de quoi sauter au plafond (peut-être autant que les fautes d'orthographe dans ce mail, je m'en excuse...!).
> > > > Tout ce qui va suivre est un peu compliqué, peut-être, mais nécessaire pour vous expliquer ce qui se passe sur le terrain.
> > > >
> > > > Je suis infirmière dans un service de Médecine adulte (Médecine interne et thérapeutique, pavillon 5, hôpital Bellevue à St-Etienne) avec une capacité d'accueil de 21 patients, dont 95% est muté directement des urgences. Autrement dit, la plupart ne sont pas encore très stabilisés sur le plan médical et ont donc besoin d'une surveillance étroite et efficace de la part des infirmiers et aide-soignants. Les femmes de ménage (ASH) ont elles aussi un rôle important, car au détour d'un couloir ou pendant qu'elles nettoient une chambre, elles peuvent être les premiers signaux d'alarme d'un patient en détresse. Sans parler de leur travail primordial pour assurer l'hygiène des services, rôle majeur dans la lutte des infections nosocomiales.
> > > >
> > > > Nos équipes s'organisent ainsi : (les équipes de jour et de nuit sont indépendantes, je ne travaille que le jour matin-soir)
> > > > 2 infirmières + 2 aide-soignantes + 1 ASH le matin
> > > > 2 infirmières + 2 aide-soignantes + 1 ASH le soir
> > > > 1 infirmière + 1 aide-soignante la nuit
> > > >
> > > > Ceci est ce qu'on appelle le service minimum, autrement dit, c'est le minimum réglementaire pour assurer la sécurité des patients. Or il faut savoir que nous n'avons jamais de personnel en plus et que la tendance actuelle est de nous faire tourner en sous-effectif de manière presque systématique les soirs et les week-end, soit un seul infirmier pour 21 patients.
> > > >
> > > > Depuis 2 mois, une de mes collègues infirmières a démissionné et n'est pas remplacée, une autre est en arrêt de travail qui risque d'être prolongé et n'est pas non plus remplacée. Nous ne sommes donc plus que 6 infirmiers au lieu de 8 à assurer un roulement sur 4 semaines, jours de semaine, week-end et fériés compris. Alors nous effectuons 1 puis 2 puis 3 week-end supplémentaires (nous en travaillons déjà 2 sur 4 habituellement) et ainsi de suite pour que le service tourne, avec des jours de repos qui sautent et des alternances de rythme incessantes. Si bien qu' il devient impossible de prévoir quoi que ce soit en dehors de la vie au CHU, sous peine de devoir annuler au dernier moment pour cause : boulot!
> > > >
> > > > Samedi dernier, une autre collègue s'est arrêtée et, étant la seule infirmière du soir, il n'y avait donc personne pour prendre la relève du matin... C'est un infirmier des urgences qui a été détaché de son service pour venir dans le nôtre, qui a assuré les soins de nos 21 patients, alors qu'il ne les connaissait pas, et qui a dû faire face en plus à une situation d'urgence vitale de l'un d'eux...
> > > >
> > > > Une des ASH est arrêtée depuis 1 an en étant remplacée de manière très ponctuelle, obligeant les 3 ASH restantes du service à se partager un roulement sur 4 semaines, jours de semaine, week-end et fériés compris. Leur tâche est de nettoyer à elles seules, tous les jours, la totalité des 16 chambres du service de fond en comble (vitres, mobilier, murs, WC), les bureaux médicaux, les pièces de vie (office, douche, WC, couloirs), la salle de soins...
> > > >
> > > > Il faut savoir que le CHU de St-Etienne est en pleine réorganisation, puisqu'un gros complexe est en fin de construction à l'hôpital Nord, promettant parait-il des technologies de pointe, des locaux modernes et surtout des soins efficaces et de qualité...
> > > >
> > > > Alors expliquez-moi comment être à la hauteur de ces exigences quand le personnel est déjà largement en sous-effectif? L'hôpital refuse d'embaucher, car déficit budgétaire, mais préfère faire appel à l'intérim, qui coûte plus cher que des contractuels...
> > > >
> > > > Hier, j'étais normalement en 'repos' et j'ai passé une bonne partie de ma journée à démarcher la Médecine du Travail, les syndicats et à parler avec notre chef de service, pour essayer de trouver des solutions pour que notre direction nous entende...
> > > >
> > > > Nous sommes par chance soutenus par notre chef de service, qui connaît la valeur de notre travail et sait que nous ne protestons pas pour rien. Il nous connaît suffisamment pour lui même remuer ciel et terre pour qu'on s'occupe du sort des soignants à l'hôpital. Il nous soutient par ce que lui-même est très inquiet de la situation et voit notre gouvernement asphyxier le service public hospitalier, or lui a choisi de travailler au CHU par foi en ce service public et dans le respect du serment d' Hippocrate.
> > > >
> > > > Je dors très mal et pour être honnête je pense au boulot constamment. J'ai peur que le stress me fasse oublier un soin, que la pression m' empêche de prendre le temps avec un patient déprimé, que la fatigue me fasse faire un mauvais calcul de dose, administrer un produit au mauvais patient... J'ai peur que ce métier que j'aime me transforme en assassin, involontaireme nt, par ce qu'on aura laissé la situation se dégrader. Parce que nous sommes tous responsables : je suis l'infirmière d'aujourd'hui mais nous sommes tous les patients de demain. VOUS pouvez être au bout de ma seringue, ou votre mari, votre enfant, votre proche.
> > > > Je vis l'insécurité dans mon travail, alors que je le maîtrise pourtant. Mais je suis humaine avant tout.
> > > > Vous serez ceux qui pâtirez du manque de soignants dans les services : je n'aurai pas pu prendre le temps de vous donner des nouvelles du patient que vous aimez, je n'aurai pas pu gérer 2 situations d'urgence à la fois... Faut-il attendre qu'il y ait des morts pour réagir et prendre conscience de ce qui se passe dans les hôpitaux???
> > > >
> > > > Aujourd'hui, j'ai besoin de vous. Merci de bien vouloir transférer ce mail de manière la plus large possible, pour informer le plus de monde possible. Si vous connaissez des personnes du monde hospitalier, journalistique, politique ou autre, n'hésitez pas à les solliciter.
> > > > Il faut se mobiliser en masse pour être plus efficace, moi toute seule, je n'intéresse personne.'
> > > >
> > > > Merci pour votre attention!

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mer 15 Déc - 10:32

SANTÉ● Une mission parlementaire sur le Mediator. Le groupe socialiste
de l'Assemblée nationale a obtenu, hier, la création d'une
mission d'information parlementaire sur le médicament Mediator.
Intitulée "le Mediator et ses conséquences en matière de pharmacovigilance",
cette mission sera mise en place le 13 janvier. Le médicament
est accusé d'avoir provoqué 500 décès depuis 1976
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Dim 19 Déc - 13:28

No ARGENT ET SANTE FONT PAS BON MENAGE..
LA PREUVE ENCORE

avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Lun 20 Déc - 19:01

avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  aladin le Mar 21 Déc - 9:27

SANTÉ
Mediator: l’affaire
qui fait peur au PS

Presque 20 ans après la révélation
de l’affaire du sang contaminé,
la classe politique française
se prépare-t-elle à un scandale
de la même ampleur avec l’affaire,
chaque jour plus dérangeante,
du Mediator, cet antidiabétique
retiré du marché français en
2009 mais interdit dès 2003 par
les autorités espagnoles ?
Les responsables politiques
socialistes, chargés de la Santé
en France en 1998, disent avoir
tout ignoré de l'alerte lancée à
l'époque par l'Agence française
du médicament sur la dangerosité
du Mediator. Un médicament
qui serait responsable, en France,
de la mort de 2000 personnes
depuis sa commercialisation
en 1976.
À dix-huit mois de la prochaine
échéance présidentielle, les
membres de la majorité en ont
donc profité pour tirer à boulets
rouges sur un PS qui se cherche
toujours une stratégie claire en
vue de 2012. Le ministre de la
Santé, Xavier Bertrand, a ainsi
exigé dans les colonnes du Figaro
que toute la transparence
soit faite dans le rapport commandé
à l'Inspection générale
des affaires sociales (Igas) qui
doit être rendu le 15 janvier. "Les
premiers éléments dont je dispose
montrent qu’il y a de fortes présomptions
de défaillances graves
dans le fonctionnement du système
du médicament", explique-
t-il.
Tout aussi offensive, son prédécesseur
à la Santé, l’UMP Roselyne
Bachelot, a elle assuré
avoir agi dans les temps pour retirer
le médicament du marché
une fois sa dangerosité constatée
et n'avoir eu connaissance
d'un premier cas qu’en 2008.
"On ne peut pas préjuger de ce
qui s'est passé avant", faisait-on
valoir alors dans l'entourage de
la ministre, renvoyant implicitement
la balle aux responsables
de 1998.
Ceux-là s’appellent Martin
Hirsch - alors directeur de cabinet
du secrétaire d'État à la Santé
Bernard Kouchner- et Martine
Aubry, ministre de la Santé
de l’époque. Et possible candidate
du Parti socialiste en 2012
avatar
aladin

Messages : 115407
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 31
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Ven 24 Déc - 10:26

ELLE A DEJA DEBARQUE EN NORMANDIE No

La grippe arrive
et va frapper fort

ALORS QUE LA VACCINATION EST EN NETTE BAISSE

Grippe: le virus arrive alors
que la vaccination recule
Avec une couverture vaccinale en recul de 15%, l’épidémie s’annonce sévère

Il n’est pas trop tard pour se faire vacciner, nous a expliqué le
virologue marseillais Didier Raoult


On savait que la vaccination
contre la grippe
H1N1 o r c h e s t r é e
l’automne dernier par Roselyne
Bachelot avait été un fiasco sanitaire
et financier retentissant.
On est en train de découvrir
que les effets de cet échec se
font encore sentir cet hiver...
La psychose créée l’an dernier
autour de la grippe A a refroidi
l’enthousiasme des Français
pour la vaccination contre
la grippe saisonnière. D’après
l’assurance-maladie, "seulement
5,5 millions de personnes
se sont fait vacciner depuis le
lancement de la campagne à
l’automne, soit un recul de 15%
par rapport aux années précédentes."
Le problème, c’est que les virus
grippaux, eux, sont bien au
rendez-vous. "Les spécialistes
s’inquiètent de leur offensive en
Europe du Nord, avec des formes
graves", explique le Pr Didier
Raoult, directeur du laboratoire
de virologie de La Timone,
à Marseille. En Grande-Bretagne,
où la couverture vaccinale
est pourtant la plus forte d’Europe,
302 personnes étaient hospitalisées
en soins intensifs la semaine
dernière, atteintes par
des formes graves de la grippe A
ou de la grippe saisonnière.
Aussi, les services sanitaires
européens demandent-ils aux
États membres d’encourager la
vaccination de leur population.
"En France, où la couverture
vaccinale a chuté, l’épidémie
qui s’annonce pourrait être redoutable",
prévient le Pr Raoult.
Le virologue s’inquiète surtout
du faible taux de vaccination
dans les établissements de
santé : 10 à 20% du personnel
cette année contre 40% les années
précédentes : "Cela entraîne
un risque de transmission nosocomiale
du virus, des soignants
malades pouvant contaminer
des patients déjà affaiblis."
À Marseille, un malade cancéreux
aurait déjà succombé à
une grippe contractée à l’hôpital.
Didier Raoult rappelle qu’il
n’est pas trop tard pour se faire
vacciner, d’autant que les pics
épidémiques se produisent habituellement
entre fin décembre
et début mars.
Le vaccin trivalent 2010 protège
à la fois contre la grippe saisonnière
et contre la grippe A.
Jusqu’au 31 janvier, certains
groupes à risques bénéficient
de la gratuité (plus de 65 ans,
diabétiques, affections de longue
durée). La vaccination est
également recommandée à l’entourage
familial des nourrissons
de moins de six mois.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Dim 26 Déc - 10:36

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mar 28 Déc - 11:55

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Mer 29 Déc - 17:19


Vers une épidémie de grippe saisonnièremercredi 29 décembre 2010 à 15H00

L'épidémie de grippe arrive sur l'HexagoneSentinelles

(Relaxnews) - Avec 280 cas pour 100.000 habitants, l'incidence des cas de syndromes grippaux a dépassé le seuil épidémique fixé à 174 cas pour 100.000 habitants au cours de la semaine du 20 au 26 décembre. Selon le dernier bulletin du réseau Sentinelles, publié mercredi 29 décembre, 176.000 nouveaux cas de grippe saisonnière ont été observés par rapport à la semaine précédente. "Le niveau d'activité des syndromes grippaux devrait continuer d'augmenter la semaine prochaine et confirmer ainsi l'arrivée de l'épidémie", signalent les médecins Sentinelles.



Douze régions françaises sont particulièrement touchées par cette épidémie de grippe saisonnière. Il s'agit du Nord-Pas-de-Calais avec 405 cas pour 100.000 habitants, du Centre (399 cas), de l'Ile-de-France (382 cas), de la Bretagne (370 cas), de la Basse-Normandie (266 cas), de la Franche-Comté (262 cas), de la Haute-Normandie (261 cas), du Limousin (250 cas), du Poitou-Charentes (216 cas), de la région Rhône-Alpes (203 cas), de l'Aquitaine (196 cas) et de la Picardie (194 cas).

Les médecins Sentinelles annoncent une activité modérée de gastro-entérite au cours de la semaine du 20 au 26 décembre derniers. Néanmoins, l'incidence des cas de diarrhées aiguës (208 cas pour 100.000 habitants) demeure en-dessous du seuil épidémique établi à 282 cas pour 100.000 habitants.

Selon le réseau Sentinelles, "le niveau d'activité des diarrhées aiguës devrait rester sous le seuil épidémique la semaine prochaine".

Les activités de varicelle et de crises d'asthme, autres maladies surveillées par les médecins Sentinelles, ont respectivement été modérée et faible au cours de cette même semaine.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  bienvenou le Jeu 30 Déc - 9:20

SANTÉ
L’épidémie de grippe
est arrivée en France

La grippe est là. La maladie
de l’hiver, "dopée" par les températures
les plus rigoureuses
depuis 40 ans vient de franchir le
seuil épidémique (280 nouveaux
cas pour 100 000 habitants)
en Île-de-France, en Basse
et Haute-Normandie et dans
le Nord. Dans le reste du pays,
l'activité grippale s'intensifie
partout et le pic de l'épidémie
est attendu en janvier après le
retour en classe des élèves.
Bien que l’épidémie soit là, il
n'est pas trop tard pour se faire
vacciner. Mais mieux vaut se dépêcher:
le vaccin peut prendre
plusieurs jours avant de faire effet.
À ce jour, seules 5,5 millions
de personnes ont été vaccinées
sur les 12,5 millions de personnes
à risques (65 ans et plus, malades
chroniques, professionnels
de santé).
Cette année, trois virus circulent
principalement : le H1N1,
le H3N2 et le B.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 102
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PAGE MEDICALE DE DOC BIENVENOU

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 38 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 21 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum