CENTRE DE FORMATION

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Dim 25 Avr - 8:51

J "IRAIS FAIRE UN TOUR LA SAISON PROCHAINE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Jeu 13 Mai - 10:07

Une vraie politique de formation"
Revenu à la tête du centre, Henri Stambouli estime que l’OM a désormais la volonté de prendre un virage


C’est un grand retour. Henri Stambouli, arrivé
comme doublure de Joseph-Antoine
Bell en 1986, devenu entraîneur du centre
de formation deux ans plus tard, puis adjoint de
Raymond Goethals et de Marc Bourrier, entraîneur
en chef lui-même ensuite, est redevenu le
patron du centre de formation depuis le 1er mai.






Ce globe-trotter des terrains arrive dans un
contexte qu’il trouve changé pour mener une politique
volontariste où la formation devrait enfin
se développer.
❚ Comment s'est fait ce retour à l'OM ?
José Anigo m'a contacté il y a quelques mois, tout
simplement ; il m'a présenté le projet et ça a été
assez rapide. Revenir à Marseille après avoir un
peu fait le tour du monde, c'était sympa, mais ce
qui m'a convaincu, c'est vraiment le projet global.
J'ai rencontré Jean-Claude Dassier qui m'a
dépeint un tableau où l'OM s'appuie sur un centre
de formation productif. J'ai connu un OM de
stars où les jeunes comptaient pour pain et beurre,
alors là, c'est intéressant...
❚ Vous êtes quand même à l'origine de l'éclosion
de Boghossian. Plus tard, on a vu des joueurs comme
Echouafni, Flamini, Carrasso, Nasri s'imposer...
Oui, mais pour des raisons économiques, des
budgets revus à la baisse. Ou des cas exceptionnels.
Ce n'est pas la valeur des joueurs qui était
en cause, mais la volonté. Il faut cette volonté politique
du club. Car maintenant, il est possible de
sortir de grands joueurs à l’OM. S'il y a une vraie
volonté, on peut réaliser des choses motivantes.
❚ Avez-vous discuté aussi avec la section amateur
ou avec Didier Deschamps ?
Didier était trop pris par la fin du championnat,
on s’est croisés. Après, il sera important de discuter.
J'ai vu Robert Nazaretian, Jacky Pol que j'ai
retrouvés avec plaisir. Pour l'heure, j'ai pris la
température. Il y a un beau chantier. Les plans
du nouveau centre sont très séduisants.
❚ Avant ces contacts, revenir à la formation
était-il l’un de vos désirs ?
Pas du tout. J'étais dans mon projet d'entraîneur-
manager à Istres. J'avais eu des sollicitations
pour la formation, dans d'autres clubs,
mais je n'avais pas donné suite. L'OM, c'est évidemment
différent.
❚ Quelles sont les grandes lignes de ce projet ?
Il y a une partie qui concerne Marseille. C'est en
soi un tel vivier que notre section amateur doit
nous servir de premier réservoir en préformation,
de manière à ne pas déraciner les enfants,
en ayant par exemple des clubs partenaires,
avant de se décider vraiment vers 15-16 ans. Il y a
aussi une partie d'ouverture vers l'extérieur ;
nous devons concurrencer les grands clubs formateurs,
en France ou à l'étranger. En voyageant,
je me suis rendu compte qu'en Afrique,
l'OM avait une aura extraordinaire ; il faut s'en
servir.
❚ Avoir un directeur sportif qui a dirigé le centre,
ça aide ?
C'est évident. José (Anigo) a une connaissance
parfaite du centre et surtout du potentiel. Car ça
fait mal de voir tous ces jeunes Provençaux éclore
ailleurs. Tu ne peux pas tous les prendre, il y
en aura toujours qui iront dans d'autres clubs.
Mais il faut essayer d'attirer et de conserver les
meilleurs.
❚ Vous serez donc responsable du centre mais
pas entraîneur de la réserve...
J'en ai discuté avec Georges Prost qui est à Lyon ;
si tu t'occupes de la réserve, tu ne peux pas superviser
les autres équipes. Or, pour avoir un vrai suivi,
il faut tout voir.
❚ Les objectifs ne sont pas les mêmes non plus. Le
responsable du centre doit voir à long terme, l'entraîneur
de la réserve doit obtenir des résultats à court
terme. En l'occurrence, il faut retrouver le CFA...
C'est un objectif urgent. La difficulté du métier,
c'est que l'entraîneur de la réserve a des résultats
à obtenir, mais ça doit rester un formateur. Les
deux choses sont liées. Car pour bien former les
jeunes, il faut qu'ils évoluent dans un championnat
intéressant. Et il faut aussi parfois gérer les
pros qui redescendent...
❚ Compte tenu de votre passé récent,
peut-on imaginer un partenariat avec Istres ?
Avec Istres ou avec d'autres. L'idée est de favoriser
l'éclosion des joueurs et elle passe par leur
prêt. Un Nasri jouait déjà à 18, 19 ans, mais
d'autres garçons ont besoin d'une transition,
d'une maturation, comme celle du petit André
Ayew à Arles-Avignon cette saison. Le FC Barcelone
possède une réserve qui joue en deuxième division.
Je pense aussi à SeydouKeita, qui était au
centre de formation chez nous, que l'on a prêté à
Lorient, et qui s'est imposé à Lens, puis à Séville
et actuellement au Barça. C'est la preuve que
nous sommes capables de trouver des talents, de
les former. Le problème est de les intégrer. Un
club filiale, un partenaire, c'est vital, qu’il évolue
en National ou en Ligue 2. L'OM ne peut pas se
permettre de tester un jeune joueur, il faut qu'il
soit efficace tout de suite. Alain Boghossian, pour
en revenir à lui, avait progressé à Istres




"Nous sommes capables de trouver
des talents, de les former.
Le problème est de les intégrer."



En fonction depuis le 1er mai, Henri Stambouli a pour mission de faire progresser le centre
de formation olympien. Il succède à Roland Gransart à ce poste.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Ven 14 Mai - 8:12

Stambouli : "Notre repère, c'est le Barça"
le jeudi 13 mai 2010 à 15H54

En poste depuis le 1er mai, le nouveau patron de la formation olympienne revient sur son choix de répondre favorablement à l'appel des dirigeants de l'OM, mais également sur la politique qu'il compte mettre en place.
Henri Stambouli succède à Roland Gransart à la tête du centre de formation de l'OM.
- En quoi votre carrière d'entraîneur vous a-t-elle enrichi au moment de reprendre la direction du centre de formation de l'OM ?
- Henri Stambouli : J'ai entraîné Sedan, les sélections de la Guinée, du Mali, du Togo, ce qui était fantastique. Je me suis occupé du Raja Casablanca, des FAR Rabat, avec qui j'ai disputé une finale de Ligue des champions d'Afrique, le Club Africain en Tunisie, Sion ; j'ai bossé dans les Émirats. On pourrait penser que mon nouveau job est un pas en arrière, une manière de me caser, d'être tranquille, mais ce n'est pas du tout mon optique. J'entends faire profiter de mon expérience à tous ces gamins. J'ai connu les trois championnats, le National, la Ligue 2, la Ligue 1, la Ligue des champions. Je pense que c'est important au moment de se prononcer sur l'avenir d'un gamin, se projeter, voir à quel niveau il peut réussir.

- Retrouve-t-on toujours la même réticence des parents quant à l'OM, club formateur ?
- H.S. : Oui, le constat est évident. Il y a pas mal de gamins marseillais à Monaco ou à Montpellier, qui est un centre de formation que je connais bien puisque mon fils y est pensionnaire (Benjamin qui est passé pro il y a quelques semaines, ndlr). Mais il n'y avait pas cette politique de formation affichée à l'OM. On se rend compte qu'il faut préparer l'avenir à travers la formation et dans les mois qui viennent, c'est ce signe fort qui part du sommet du club qui peut se révéler déterminant. Les structures sont là, elles vont encore s'améliorer.

- La crainte des parents, c'est l'intégration : leur fils a-t-il une chance de jouer un jour à l'OM ?
- H.S. : Mais la seule réussite d'un centre est-elle de former des titulaires à l'OM ? Des garçons comme Gavanon, Grégori ou Elana sont professionnels aussi ; ailleurs, mais ils font le métier pour lequel ils ont été formés à l'OM... Il ne faut pas négliger ce travail-là. Mais quand tu es à la lutte avec un autre club pour un joueur très, très fort, il ne choisit pas l'OM. L'OM a pourtant toujours produit des joueurs de L1 ou L2. Mais ce secteur n'a jamais été mis en valeur. Auxerre a longtemps été cité en exemple. Aujourd'hui, Rennes est passé devant, Le Havre aussi. Nous, nous n'avons jamais eu cette image, malgré les Minots, malgré les Jambay, Marquet, Libbra.

- Imaginer ce que peut donner, adulte, un gamin de 14 ans, ça paraît être la partie la plus délicate du boulot de formateur...
- H.S. : Aujourd'hui, la moyenne a baissé, on doit le déterminer vers 12, 13 ans. C'est une grosse problématique du football car on déracine des gosses encore jeunes et ça devient compliqué. Tout le monde y réfléchit.

- Le Bayern est en finale de la Ligue des champions avec Lahm, Müller, qui sont des produits maison comme l'étaient Beckham, Scholes, Giggs, Neville à Manchester ; Xavi, Iniesta, Puyol, Messi au Barça...
- H.S. : Aujourd'hui, notre repère, ce n'est plus Auxerre, mais ce doit être le Barça, avec une identitité de jeu, de caractère et des résultats. Nous devons réfléchir à cette optique. Lyon, le Barça, le Bayern, Arsenal ont investi sur des jeunes, chose qui n'a jamais été faite à Marseille. Arsène Wenger investit parfois des sommes importantes sur des jeunes de 16, 17 ans, mais ce sont les meilleurs de leur génération. Il y a un vrai virage à prendre.

- Un OM champion, stable dans ses structures et présent régulièrement en Ligue des champions, ça peut aider à développer une telle politique ?
- H.S. : C'est le cas des grands clubs que je viens de citer. S'il y a quatre ou cinq titulaires issus du centre, c'est que le Barça, par exemple, est stabilisé au haut niveau et a pu développer ses structures à côté. Pour prendre Lyon, le club a pu vendre aussi ses jeunes joueurs et gagner de l'argent. Ce qui me plaît aujourd'hui à l'OM, c'est que l'ambition est en adéquation avec les moyens mis en place. On peut avoir un discours présidentiel un peu rêveur, mais ce n'est pas le cas.

- Sur un plan pratique, vous n'êtes pas encore marseillais ?
- H.S. : Nous vivons encore à Uzès, mais je vais vite emménager à Marseille et avant la fin de la saison, j'entends voir à peu près toutes les équipes, me faire une idée des effectifs. Il faut anticiper, ce qui est capital dans mon rôle.

- Cette saison, on n’a guère vu de pros jouer avec la réserve...
- H.S. : En CFA2, dans certains quartiers, c'est compliqué pour les pros. Mais c'est aussi une question à discuter avec Didier. L'entraîneur des pros est le premier "utilisateur" des joueurs, des pros comme des jeunes qu'il veut faire monter. Il faut préparer les joueurs dans le système, la philosophie de l'équipe première. La finalité, le côté passionnant de ce métier, c'est de voir des gamins postuler au plus haut niveau
Mon plus beau souvenir de formateur est d'avoir vu Alain Boghossian gagner la coupe du monde ; un gamin que je suis allé chercher dans les Alpes, qui jouait neuf et demi, et qui a fait une carrière remarquable. Ce sont des joies très fortes, aussi intenses qu'un résultat immédiat.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Lun 24 Mai - 9:33

FOOTBALL
L’OM misera sur ses jeunes... en DH
Cap régional pour les jeunes
FORMATION À peine sacré champion de France, le club marseillais voit sa réserve descendre en Division d’Honneur

Samedi, 20h10, les joueurs
de la réserve olympienne
sortent les uns après les
autres du vestiaire. Les yeux
rougis, les visages marqués
autant par la bagarre générale
(face à Furiani) qui a éclaté
dans le temps additionnel, que
par la sentence irrévocable :
l’aventure en CFA2 c’est fini,
place à la Division d’Honneur...
Il faut remonter à la saison
1970-71 pour trouver la trace de
l’équipe bis de l’OM à un si bas
niveau. Et encore, à l’époque, la
DH ne représente pas comme
aujourd’hui le sixième échelon
du football français.
Loin de ruminer ce passé que
d’aucuns songeaient voir un
jour resurgir, José Anigo, Henri
Stambouli et Franck Passi se
projettent déjà vers l’avenir, en
observant avec amertume et
agacement la bande de minots
rejoindre le bus en direction du
centre Robert Louis-Dreyfus.
Le directeur sportif de l’OM,
qui dirigeait la réserve sacrée
championne de France de CFA
en 2002 (mon dieu que c’est
loin !), le nouveau patron du
centre de formation arrivé en
provenance d’Istres (Ligue 2) et
l’entraîneur promu début mai
(il officiait jusqu’ici à la cellule
de recrutement) prévoient de
se rencontrer dans la semaine
pour mettre sur pied le chantier
qui les attend. "C’est trop tôt
pour parler de la suite, avance
d’emblée Stambouli. Déjà, il
faut digérer tout ça et tirer tous
les enseignements."
Courtois, l’ex-gardien de
l’OM refuse de commenter les
erreurs qui ont conduit à cette
relégation. Reste que l’éviction
de Michel Flos, en charge de
l’équipe, à quatre journées de
la fin, résonne ici comme un
profond sentiment de désaveu
au même titre d’ailleurs que
la mise en retrait de Roland
Gransart, aux commandes du
centre de formation depuis
cinq ans.
Samedi, celui qui intégrera
dans les prochaines semaines
la cellule de recrutement du
club était sur le banc; du coup,
c’est derrière les grillages que
Stambouli (licencié à Istres) et
Passi (sans licence technique)
ont managé les jeunes. Avec, à
leurs côtés, Robert Nazaretian,
vice-président de l’association
OM et responsable du centre,
très remonté.
"C’est peut-être un mal pour
un bien, notait ce dernier, afin
de trouver une lueur d’espoir
dans le ciel soudainement très
sombre du stade Roger-Lebert.
On va tourner la page, montrer
à tout le monde qu’il n’y a rien
d’acquis. On va faire de tous ces
jeunes des guerriers. Ce qui me
touche c’est de voir un groupe
d’éducateurs très proches. José,
Henri, Franck, Roland, Bernard
(ndlr : Grégori, l’entraîneur des
gardiens) et moi avons fait bloc
dès la fin du match."
Une solidarité bienvenue
dans le staff, même si l’avenir
passe en priorité par une prise
de conscience des joueurs. Car
l’année prochaine, en Division
d’Honneur, pour tous ces jeunes,
novices ou aguerris, ça ne
sera pas de la tarte. Passi, lui,
est en tout cas prêt à relever le
défi. "Si le club me fait confiance,
moi je continuerai. J’ai pris
l’équipe en péril, pour faire un
coup, avoue-t-il, évidemment
déçu. En CFA2 ou en DH, le travail
de formation est identique.
Ce sera une bonne expérience
pour nos jeunes."
En coulisses donc l’opération
accession se dessine sans la
moindre rature. Reste que sur
le terrain, l’OM va devoir vite
convaincre certains de ses plus
jeunes et talentueux éléments
des "bienfaits" d’une effarante
relégation, qui les place
aujourd’hui sur le même pied
d’égalité que le néo promu en
L1, Arles-Avignon...
Pas de quoi donc, rouler des
mécaniques, surtout pour un
OM qui a déplacé près de
80 000 personnes sur l e
Vieux-Port il y a huit jours pour
célébrer son titre de champion
et sa coupe de la Ligue ! Cette
descente est vécue comme un
sale coup autant en direction
de la formation que de l’image
du club.
José Anigo tempère, avant de
donner la marche à suivre, une
fois le bilan dressé. "C’est la
conséquence d’une saison mal
commencée et qui finit mal. On
savait qu’on avait une équipe
jeune et qu’on allait souffrir
mais bon..., regrette le directeur
sportif de l’OM. Avec peut-être
deux trois nouveaux, c’est cette
même équipe qui repartira en
DH et devra supporter l’héritage
de la descente en faisant tout
pour que le club remonte, il y a
quand même du bon potentiel.
Même si à 17-18 ans, on ne peut
pas mettre tout le poids de cet
échec sur le dos de ces jeunes."
Tour à tour père fouettard et
mère protectrice, Anigo fait le
grand écart, afin de concerner
tout le monde, réfutant l’idée
- expérimentée il y a quelques
saisons - de faire appel à des
joueurs habitués au plus haut
échelon régional.
"On essaiera de monter avec
nos gamins, ça va les aguerrir,
certifie-t-il. Et puis, il n’y a pas
une différence abyssale entre le
niveau DH et celui de CFA2.
Peut-être que des jeunes comme
D’Ulivo et Dennoun, que nous
avons prêtés et qui nous ont fait
défaut, nous aideront dans nos
objectifs."
Car il y a peu de chance que
le salut vienne des joueurs
pros, de retour de blessure ou
en manque de temps de jeu.
"On aménagera sans doute
pour eux à La Commanderie
des matches amicaux", conclut
Anigo. Loin du rythme de la L1,
loin, aussi, de l’engagement de
la DH...
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Jeu 10 Juin - 10:38

LE CENTRE DE
FORMATION CLASSÉ 22e
Avec notamment l’arrivée
d’Henri Stambouli, l’OM a décidé
de se pencher très sérieusement
sur le secteur de la formation.
Il est temps. Après la descente
de la réserve olympienne
en DH, c’est le centre de formation
qui chute à la 22e place
du classement établi par la Direction
Technique Nationale !
Celui-ci est défini selon les critères
suivants :
- le nombre de contrats professionnels
signés par les joueurs
formés au club ;
- le nombre de matches joués
en équipe première par les
joueurs formés au club ;
- le nombre de matches joués
en sélection nationale par les
joueurs formés au club ;
- le nombre de diplômes scolaires
obtenus par les joueurs formés
au club ;
- le statut des éducateurs.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Jeu 17 Juin - 8:34

La formation n’est plus taboue
LIGUE 1 Le directeur du centre Henri Stambouli expose les grands axes de travail qui doivent rendre l’OM compétitif





Reléguée en Division d’Honneur, la réserve jouera des matches amicaux à La Commanderie en semaine :
l’occasion pour les jeunes de progresser et les pros (ici Rool) de garder le rythme


On commence par où ?"
Au moment d’évoquer la
nouvelle politique du
centre de formation de l’OM,
dont il a pris la direction il y a
déjà quelques semaines, Henri
Stambouli s’esclaffe devant
l’immense chantier à venir. En
trois points, l’ancien gardien de
but, qui a longtemps exercé en
Afrique comme entraîneur ou
sélectionneur (Guinée, Mali,
Tunisie, Maroc et Togo) définit
les grands axes de travail.
Élaborées avec José Anigo et
présentées dans les prochains
jours à Jean-Claude Dassier et
Antoine Veyrat, ces pistes sont
censées conduire l’OM à se
(re)positionner sur l’échiquier
national, voire mondial. Un
challenge de taille qui n’effraie
pas Stambouli, plus motivé que
jamais à fédérer les énergies.
◗ "COMPENSER LA DH PAR
DES MATCHES AMICAUX
DE HAUT NIVEAU"
"Tous les quinze jours (mardi
ou mercredi), on va organiser à
La Commanderie des matches
amicaux pour la réserve contre
des équipes régionales de
CFA2, CFA, National, Ligue 2
ou même Arles-Avignon. Le but
est de compenser l’absence de
haut niveau. Les jeunes doivent
se confronter à des joueurs de
niveaux supérieurs ; et puis,
avec Didier Deschamps, on a
aussi parlé d’intégrer des pros
qui reviennent de blessure ou
jouent peu. Car il ne s’agit pas
de les faire rentrer en Division
d’Honneur qui, elle, amènera
de l’adversité à nos jeunes. Car
l’objectif n’est évidemment pas
de négliger la DH, car on doit remonter
! Nous jouerons des
matches au couteau tous les
week-ends, ce qui changera du
confort - c’est parfois le cas -
des centres de formation.
"Ces rencontres amicales
vont également permettre de
donner de la visibilité à nos
joueurs : ceux qui ne passeront
pas pros à l’OM pourront être
suivis par des clubs du coin.
"La réserve n’est que la partie
immergée de l’iceberg, celle
que les gens voient ; mais dans
les catégories inférieures, l’OM
a fait du très bon travail. Mais il
a manqué une liaison complète,
alors il faut peaufiner la chaîne
de bas en haut. L’objectif est
de réussir sur trois à cinq ans.
On doit bien finir la maturation
de la génération des champions
de France des 16 ans."
◗ "RECRUTER DES JEUNES
DE LA RÉGION MAIS AUSSI
À PARIS, EN AFRIQUE…"
"Le bassin méditerranéen,
notre principal axe de travail,
doit être renforcé ; Monaco,
Montpellier et même Auxerre
ne doivent plus chercher leurs
jeunes joueurs chez nous. Le
système de détection ne va pas
changer dans la région ; mais
certains de nos recruteurs vont
avoir des missions dans le reste
de la France. À Paris et à Lyon,
par exemple, on va renforcer
nos réseaux en faisant appel à
des professionnels sur place.
"Jusqu’à présent, l’OM s’est
toujours refusé à s’engager
d’un point de vue financier. On
ne peut pas miser très tôt et très
cher sur des jeunes ; le Real, lui,
peut mettre 300 ou 400 000 ¤
sur un gamin de 14 ans malgré
un risque très élevé d’échec! Le
continent africain doit être un
de nos partenaires à l’avenir,
plus que l’Amérique du Sud,
qui demande trop d’argent.
"La cellule de recrutement,
qui travaillait surtout sur les
pros, devrait maintenant suivre
les joueurs post-formés qui
sont internationaux dans leur
pays, mais pas encore connus."
◗ "DONNER UNE IDENTITÉ
DE JEU AUX JOUEURS
FORMÉS À MARSEILLE"
"À La Commanderie, avec le
futur bâtiment que j’espère
prêt pour la rentrée, on réunira
le scolaire, l’hébergement et le
sportif. C’est un vrai plus, que
l’on doit à nos prédécesseurs.
On va travailler avec la section
amateur (300-400 licenciés) en
donnant une unité technique à
toutes les équipes. L’OM doit
définir une idéologie sur le plan
du jeu. Il y avait la touche Kader
Firoud à Nîmes; on parlait du
jeu à la nantaise…
Le joueur formé à Marseille
doit avoir une "patte" OM.
Chez nous, on le sait, le mental
est déterminant ; lorsqu’il va
arrive en pro, il ne doit pas
trembler face à l’enjeu ou parce
qu’il y a 70 000 supporters…
"Mais attention, il faut de la
patience et ne pas proposer
trop vite de jeunes joueurs à
l’équipe pro, même si on a très
envie de valider notre travail de
formation."

LES NOUVEAUX ENTRAÎNEURS .................
- Division Honneur (14e sur 16 de CFA 2,
relégué) : Franck Passi
- U19 Nationaux (9e sur 14) :
Jean-Jacques Benoît
- U17 Nationaux (4e sur 14) : Éric Thiery
- U15 DH (1er sur 14) : Thierry Rodriguez
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Mer 23 Juin - 12:45

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Dim 10 Oct - 8:40


"L’envie d’intégrer les jeunes"
OMPour Henri Stambouli, le directeur du centre de formation, la clé de la réussite est la proximité





Henri Stambouli se veut plus proche des clubs régionaux ; il envisage même de créer des partenariats
avec certains, afin de faciliter la progression des jeunes Olympiens issus du centre

Il est arrivé en fin de saison
dernière. Entre un doublé
coupe-championnat chez les
pros et une rétrogradation en Division
d’Honneur pour l’équipe
réserve.


"André Ayew est
le plus bel exemple.
Il est parti deux fois.
Maintenant, il est mûr

Depuis, Henri Stambouli
a progressivement (re)pris ses
marques dans la maison olympienne
- il a été joueur entre
1986 et 1989 puis a alterné entre
le centre de formation et le poste
d’entraîneur de 1989 à 1997. Il a
accepté de dévoiler pour La Provence
des Sports les grands objectifs
du centre de formation de
l’OM.
◗ UN NOUVEAU CENTRE
D’HÉBERGEMENT
Adieu La Bastide, et bonjour le
Centre d’entraînement Robert
Louis-Dreyfus ! Les jeunes espoirs
olympiens devraient prochainement
déménager pour
prendre leurs quartiers au-dessus
des terrains d’entraînement
du centre RLD. À partir du courant
du mois de novembre - si les
travaux ne prennent pas plus de
retard - ils devraient donc dormir,
manger et s’entraîner au même
endroit. "On évitera ainsi de
nombreuses failles, estime Henri
Stambouli. Les joueurs auront
moins d’excuses pour rater les
cours ou un entraînement. Ce sera
plus facile à gérer car on les
aura sous lamain."
Toutefois, les dirigeants marseillais
devront veiller à éviter
qu’une certaine routine s’installe
au fil des semaines et des
mois. "Pour cela, nous mettrons
en place des entraînements omnisports
(judo, basket, handball...)
à l’extérieur du centre",
poursuit le directeur.
◗ UN RELATIONNEL
RENFORCÉ DANS LA RÉGION
C’est l’un des plus importants
griefs faits au centre de formation
de l’Olympique de Marseille.
Les clubs régionaux - surtout
ceux de la ville - reprochent
à l’OM un total manque de relations
et de proximité, notamment
pour le recrutement.
Résultat, ces derniers partent
à travers la France et réussissent
à percer dans les structures voisines
(Montpellier, Monaco...).
"Oui, mais il y a également beaucoup
de ’déchets’ et de ceux-là, on
n’en parle pas, regrette Stambouli.
Concernant l’OM, on a toujours
eu la volonté de ne pas perdre
la jeunesse régionale, mais la
volonté des parents est parfois différente
car ils sont pressés. Ils se
disent que leur enfant a plus de
chances ailleurs... Aujourd’hui,
ce qui a changé, c’est qu’il y a une
réelle envie d’intégrer les jeunes
au groupe professionnel. Mais il
faut du temps pour prouver cela
par des faits."
Du temps, justement, les dirigeants
olympiens veulent en laisser
un peu plus aux jeunes afin
de les laisser s’épanouir le plus
longtemps possible dans leur
cocon familial. "Nous allons reculer
aumaximum l’âge pour les incorporer
au centre. Nous avons
déjà reçu certains dirigeants de
clubs et allons poursuivre dans ce
sens. L’objectif est que les jeunes
progressent dans leurs équipes le
plus longtemps possible, avec
leur famille et leurs amis pour éviter
de les déraciner trop tôt, assure
le patron de la formation à
l’OM. Ensuite, la porte sera bien
évidemment ouverte si un joueur
a les qualités pour intégrer le centre."
◗ UN PARTENARIAT
AVEC UN CLUB "FILIALE"
Sur ce point, Henri Stambouli
est catégorique. La progression
des joueurs du centre de formation
de l’OM passe par un partenariat
avec un club "filiale",
afin que les jeunes puissent s’y
aguerrir sous forme de prêt.
"André Ayew est le plus bel
exemple. Il est parti loin une première
fois à Lorient alors qu'il
était encore jeune, rappelle-t-il. Il
est ensuite reparti sur Arles-Avignon,
plus près de ses racines, et
maintenant, il est mûr". Une expérience
qui devrait être renouvelée
dans les années à venir.
"On travaille sur un partenariat.
Il faut trouver un moment pour
se poser et y réfléchir sérieusement,
mais l’idée est lancée avec
le FC Istres, confie l’ancien entraîneur
... istréen. J’y ai forcément
gardé de bonnes relations, mais
on peut avoir plusieurs partenaires,
comme Ajaccio, Arles-Avignon,
mais aussi des clubs plus
éloignés géographiquement pour
permettre à certains joueurs de
s’émanciper, loin du cocon familial."
Ce passage par un club "filiale"
serait alors la dernière étape
de la formation. "Il faut éviter l’intégration
trop rapide des joueurs
car ils ne sont pas prêts pour le
monde pro. L’étape intermédiaire,
c’est un club partenaire",
conclut Stambouli.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Lun 25 Oct - 9:59

U19 PRÉEXCELLENCE
GROUPEA
Match en retard - hier
Saint-Martin - SABA Salon .....................2-2
PTS J G N P BP BC G
1. Gémenos 12 3 3 0 0 14 0 14
2. ES Pennoise 10 3 2 1 0 11 4 7
3. Le Rove 10 4 2 0 2 15 10 5
4. St-Victoret 9 4 1 2 1 6 12 -6
5. Venelles 8 2 2 0 0 2 0 2
6. AS Gignac 7 3 1 1 1 4 3 1
7.OM 7 3 1 1 1 7 8 -1
8.ESVitrolles 6 2 1 1 0 6 2 4
9. SABA Salon 6 2 1 1 0 5 2 3
10. Kuhlmann 6 3 0 3 0 5 5 0
11.Saint-Martin 6 3 1 1 1 6 7 -1
12. Meyreuil 6 3 1 0 2 3 4 -1
13. Bouc-Bel-Air 6 3 1 0 2 4 6 -2
14. Luynes 6 3 1 0 2 3 6 -3
15. SO Caillols 5 2 1 0 1 4 2 2
16. Vivaux 5 3 1 0 2 4 13 -9
17. Uspeg 4 1 1 0 0 4 2 2
18. Cabriès-Calas 3 2 0 1 1 5 6 -1
19. Puyricard 3 3 0 0 3 2 13 -11
20.US 1er Canton 2 2 0 0 2 1 6 -5
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Ven 29 Oct - 11:54

Le rêve des minots d’Eygalières


Ils ont eu bien de la chance les
minots d’Eygalières... Les participants
aux stages de foot, parrainés
par Cédric Mouret, ancien
Olympien et ancien international
espoirs, ont eu le privilège
de visiter le centre RLD. Ainsi, ils
ont eu la possibilité de suivre
l’entraînement d’hier dans son
intégralité, avant de rencontrer
quelques joueurs et d’enrichir
leur collection d’autographes,
notamment avec un Lucho Gonzalez
très dispo pour ces enfants,
âgés de 6 à 13 ans, sous la
conduite de David Pellegrin, l’entraîneur
de l’équipe première
d’Eygalières, qui dirige ces stages.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Sam 6 Nov - 12:48

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Sam 13 Nov - 8:57

Une année au centre de formation de l’OM

Les Minots de l’OM", documentaire passionnant, sera diffusé sur France 3
aujourd’hui (15h25). Suite le 20 novembre avant la sortie en DVD.



Le DVD de l’émission de cet après-midi sur
France 3 en vente à partir du 8 décembre

Si vous devez aller faire des courses aujourd’hui, débrouillez-vous pour
être de retour à 15h25; ou programmez votre magnétoscope, votre disque
dur, enfin bref, ne ratez pas le documentaire, co-produit par Comic
Strip Productions qui passe cet après-midi sur France 3 Méditerranée;
sinon, faites vous offrir le DVD qui va être bientôt en vente.
La face lumineuse du foot est bien connue; le championnat de CFA2, le
dur apprentissage des stagiaires de l’OM beaucoup moins. En 4 fois 26minutes,
Anthony Fayada réussit à rendre une copie plaisante, à travers un
scénario qui s’écrit au fil des images, prend une tournure inattendue et
donne le sentiment que c’était trop court.
Les témoignages d’Éric Di Meco, Cédric Carrasso ou Didier Deschamps
sont très intéressants, tandis que José Anigo, ancien pensionnaire,
puis patron de ce centre, est un peu le fil rouge de ce doc’ qui commence
d’ailleurs par des images des Minots de 1981, avec Roland Gransart
(très présent aussi), puis ceux de 2006 au Parc des Princes.
Les gros plans sur Alexander Ndoumbou, Senah Mango, mais surtout
la montée en puissance de Jordan Ayew sont des moments forts. Pour
certains de ces jeunes gens, dont le rêve est soumis aux performances,
mais aussi aux blessures, le foot et l’OM ne seront peut-être plus qu’un
souvenir dans quatre ou cinq ans. Et d’autres seront peut-être des stars.
Et ce documentaire, un vraiment document. À voir également, le débat
qui suivra la première diffusion aujourd’hui et qui se tient à l’Alcazar
LES 3 QUESTIONS à Thierry Aflalou , le producteur
"L’OM nous a ouvert les portes


1Pourquoi un documentaire sur le
centre de formation, à travers l'équipe
de CFA2 et quel a été l’accueil de
l'OM ?
J'avais envie de montrer ce que voulait
dire aujourd'hui "former des
joueurs d'élite". En quoi consiste cette
formation, au quotidien et sur la durée
(nous avons tourné de juin 2009 à août
2010), surtout à Marseille. Quel est l’enjeu
pour un club comme l'OM de former
de jeunes joueurs pros quand on sait
que le Barça ou Arsenal misent tout là
dessus ? Et à ce niveau, l'OM (en grande
partie grâce à José Anigo) a plus que
joué le jeu et nous a vraiment ouvert les
portes.
2Vous espériez accompagner leur remontée,
en fait, vous vivez leur descente.
Le projet aurait-il pu capoter ?
On voulait suivre la remontée en CFA,
mais d'un point de vue dramaturgique
(et non sportif bien sûr), nous avons eu
mieux. L'équipe 1 qui gagne deux titres,
que tout le monde attendait depuis 17 ans.
Et la réserve rétrogradée en DH, avec certains
de nos personnages qui ont navigué entre
les deux équipes durant la saison et ont
donc été à la fois champions de France et
relégués en DH, comme Jordan Ayew ou
Ndoumbou. Pour un feuilleton documentaire
comme le nôtre ce fut une aubaine.
3Les documentaires "régionaux" ou
sportifs, ça marche ?
Pour moi, ce n'est absolument pas un
"docu" régional, il sort d'ailleurs en DVD
partout en France à partir du 8 décembre
et sera diffusé sur Planete No Limit au printemps.
C'est un film qui parle du club sans
doute le plus populaire de France, à travers
son centre de formation et son équipe
réserve. L'OM compte plus d'un million de
"sympathisants" en France, je pense que
ça dépasse le cadre régional ! Comme
d'ailleurs nous avions pu le faire auparavant
avec des films consacrés à Rome,
Glasgow ou à la rivalité Barça - Madrid
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Ven 19 Nov - 9:54

QUID DE L’APRÈS CENTRE DE FORMATION
Entre espoir et résignation



Olivier Cano a quitté le centre de l’OM
pour rejoindre Gardanne



La relégation de l’équipe réserve de
l’OM en Division d’Honneur a fait des dégâts.
Et pas seulement au niveau de l’image
du club. Après une saison très difficile,
certains joueurs n’ont pas été conservés
par les dirigeants du club. Cela a notamment
été le cas de Sébastien Fischetti (lire
ci-dessus), d’Emmanuel Schianchi, d’Olivier
Cano, de Nicolas Crus, de Raphaël Lopes
ou encore de Bradley Diallo et Sébastien
Bregand.
Cinq mois plus tard, tous n’ont pas
connu la même trajectoire. Schianchi, Cano
et Crus ont respectivement signé à Martigues,
Gardanne et Marignane, trois clubs
de la région, et ont ainsi décidé de poursuivre
leur progression. "Les dirigeants de
l’OM ne comptaient plus sur moi et il a fallu
aller voir ailleurs pour rebondir, raconte
Manu Schianchi. Après plusieurs essais,
il parvient finalement à convaincre les dirigeants
martégaux. "Psychologiquement,
j’étais déçu, surtout que j’avais touché du
doigt l’effectif professionnel en partant en
stage (en janvier dernier, à Peralada,
ndlr). Mais aujourd’hui, ça se passe bien à
Martigues et je vais tout faire pour m’imposer
en CFA. Après, on verra… Je ne me prends
pas la tête".
Autre exilé du centre de formation de
l’OM, Olivier Cano aurait pu rester une année
supplémentaire au sein du club olympien.
Mais il en a décidé autrement. "Gardanne me
voulait, j’en ai discuté avec le coach, Franck
Passi, qui m’a dit que les deux propositions
se valaient, détaille le milieu de terrain gardennais.
Et j’ai donc décidé de partir".
Un choix qui semble plutôt lui réussir puisque
Gardanne est actuellement premier de
CFA2 et qu’il a disputé huit matches en tant
que titulaires. "L’ambiance est différente, estime-
t-il. Ici, il y a des joueurs qui travaillent
en dehors du football. À l’OM, on est coupé
de la réalité".
Reste que si Cano, Crus, Schianchi ou Bregand,
qui a récemment signé auCannet-Rocheville
en DH, ont eu l’opportunité de rapidement
rebondir, tous ne peuvent pas en dire
autant. Ainsi, Bradley Diallo, malgré quelques
contacts à l’étranger et quelques essais,
ou Raphaël Lopes n’ont toujours pas
trouvé de club. L’après centre de formation
demeure rempli d’incertitude. Entre espoir
pour les uns et résignation pour les autres
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Ven 26 Nov - 12:43

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Lun 29 Nov - 12:23

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Mer 22 Déc - 10:49

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Mar 28 Déc - 17:47

NÉCRO● Joël Coste dans la
peine. L’ancien médecin de l’équipe professionnelle et actuel
docteur du centre de formation
de l’OM, Joël Coste, a
eu la douleur de perdre sa maman,
Rosette Pozzo Diborgo
épouse Coste, décédée à l’âge
de 86 ans, hier, àMarseille. Les obsèques se dérouleront vendredi
à 14h30, en l’église Saint-Antoine-de-Padoue,
dans le VIIe arrondissement. nous lui présentons nos plus
sincères condoléances à JoëlCoste et à sa famille
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Lun 10 Jan - 21:07

Brice Bonelli a été retenu en stage de détection pour léquipe de France U17, du 18 au 20 janvier, à Clairefontaine. Âgé de 16 ans, l'attaquant du centre de formation olympien devra donc convaincre Patrick Gonfalone
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Lun 24 Jan - 12:53

dossier centre de formation 2 pages
page 1




avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Lun 24 Jan - 12:54

page 2


avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Mar 25 Jan - 8:32


nouveau centre de formation de l'OM
Il a fallu treize mois de travaux pour un budget de 4 millions d'euros
pour que ce nouveau centre de formation voie le jour.









Ce nouveau centre, qui sera inauguré vendredi, n'aurait jamais vu le jour sans la volonté et l'apport de Robert Louis-Dreyfus.


avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Ven 28 Jan - 13:37

Boghossian est arrivé au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus
Publié le vendredi 28 janvier 2011 à 11H22


Alain Boghossian, tout comme Margarita Louis-Dreyfus, est arrivé au centre d'entraînement des Olympiens ce matin. L'adjoint de Laurent Blanc en équipe de France va participer à l'inauguration, qui va avoir lieu à 14 heures, du nouveau bâtiment du centre de formation. L'ancien champion du monde a joué la saison 1993-1994 à l'OM en compagnie de Didier Deschamps notamment. Il a été formé à l'OM entre 1989 et 1992.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Sam 29 Jan - 9:11

Le centre de formation de l'OM inauguré en grandes pompes
Publiée par laprovence
le 28/01/2011 à 18:08:05


Le centre de formation de l'OM a été inauguré en grandes pompes ce vendredi. Tout l'état-major olympien (Dassier, Deschamps, Anigo, Veyrat), Margarita Louis-Dreyfus, propriétaire du club, Vincent Labrune, président du conseil de surveillance, Jean-Pierre Foucault, président de l'association OM, et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, ont coupé le ruban du nouveau bâtiment dédié aux jeunes pousses. Retour en images avec la famille olympienne...


VIDEO Arrow ICI http://www.laprovence.com/video/Le%2Bcentre%2Bde%2Bformation%2Bde%2Bl%2527OM%2Binaugur%25C3%25A9%2Ben%2Bgrandes%2Bpompes/iLyROoafzrkB/laprovence/om
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  bienvenou le Sam 29 Jan - 9:11

bienvenou a écrit:Le centre de formation de l'OM inauguré en grandes pompes
Publiée par laprovence
le 28/01/2011 à 18:08:05


Le centre de formation de l'OM a été inauguré en grandes pompes ce vendredi. Tout l'état-major olympien (Dassier, Deschamps, Anigo, Veyrat), Margarita Louis-Dreyfus, propriétaire du club, Vincent Labrune, président du conseil de surveillance, Jean-Pierre Foucault, président de l'association OM, et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, ont coupé le ruban du nouveau bâtiment dédié aux jeunes pousses. Retour en images avec la famille olympienne...


VIDEO Arrow ICI http://www.laprovence.com/video/Le%2Bcentre%2Bde%2Bformation%2Bde%2Bl%2527OM%2Binaugur%25C3%25A9%2Ben%2Bgrandes%2Bpompes/iLyROoafzrkB/laprovence/om
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  aladin le Sam 29 Jan - 10:30

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: CENTRE DE FORMATION

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum