SQUADRA AZZZZZURA ...ITALIA UN PARFUM DU SUD !!

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Re: SQUADRA AZZZZZURA ...ITALIA UN PARFUM DU SUD !!

Message  aladin le Jeu 26 Juin - 8:54

[size=36]L'Italie implose ![/size]

Publié le 26/06/2014 à 07:50

Dépression. Groupe D. éliminée par l'Uruguay, la Nazionale est au bord de la crise de nerfs.

Après leur élimination prématurée, les Italiens se déchirent./ Photo AFP

L'élimination prématurée de l'Italie a vite dégénéré en règlement de comptes. Après la démission de l'entraîneur, on a assisté à la querelle des anciens et des modernes avec Balotelli pour cible principale.
L'Espagne et l'Angleterre sont certes sorties par la petite porte du Mondial brésilien, mais le linge sale se lavera en famille. Avec l'Italie, l'élimination dès le premier tour tourne à la commedia dell'arte. Le coup de sifflet final et fatal d'Uruguay-Italie était à peine donné que déjà, Cesare Prandelli, entraîneur de la Nazionale depuis 2010 et encore sous contrat jusqu'en 2016, annonçait sa démission. «Quand un projet technique faillit, il faut prendre ses responsabilités.»
Gianluigi Buffon sort de sa réserve
Dans un bel élan d'unanimité, Giancarlo Abete, président de la fédé italienne a fait de même. Il ne manquait plus que les joueurs pour apporter quelques notes à ce concert désaccordé. Du haut de ses 142 sélections, Gianluigi Buffon, irréprochable face à l'Uruguay, a été le premier à prendre la parole pour reconnaître l'échec sans langue de bois. «On entend souvent dire que Buffon, Pirlo, De Rossi, Chiellini et Barzagli sont vieux. Mais ce sont eux qui tirent tout le monde. Sur le terrain, on voit qui est là et qui n'est pas là…»
Encouragé par le cri du cœur de son capitaine, Daniele De Rossi, absent face à l'Uruguay pour cause de blessure, a taclé lui aussi la nouvelle génération. «Nous les anciens incarnons le bon état d'esprit. Ceux qui ne sont pas capables de la même implication, de la même passion, doivent rester à la maison. Il faudra repartir avec de vrais hommes, pas des vignettes Panini qui ne servent à rien dans cette équipe…»
Plus que Marco Verratti, très convaincant face à la Celeste, Matteo Darmian ou Mattia De Sciglio, les autres jeunes de la Squadra, la vignette Panini n'est autre que Mario Balotelli. Buteur face à l'Angleterre lors du premier match, l'attaquant a ensuite sombré, oscillant entre hors jeu et occasions ratées, dont deux contre le Costa Rica.
Sur ce dossier, Cesare Prandelli a admis l'erreur de casting. «On ne peut jamais savoir quand il est nerveux, ou quand il est calme. J'ai choisi de le sortir à la mi-temps car j'avais peur que l'on termine à 10. Il rentrait dans notre projet de jeu, je l'ai choisi, mais force est de constater que ce projet n'était pas le bon.»
Le principal intéressé s'est vite senti visé, au point de répondre hier avec la maladresse qui le caractérise sur son compte Twitter. «Je suis Mario Balotelli, j'ai 23 ans et je n'ai pas choisi d'être Italien…»
Voilà qui devrait régler définitivement son cas auprès des supporters italiens et de ce qui reste des instances dirigeantes.
Sans vivre un tsunami comme celui des Français à Knysna, les Italiens donnent une image déplorable de leur football. Avant ce règlement de comptes, ils s'étaient déjà plaint de la chaleur, des 14 000 kilomètres de déplacement entre Manaus, Recife et Natal. Ne restait plus que l'arbitre. C'est chose faite depuis l'expulsion pourtant justifiée de Marchisio face à l'Uruguay. Et on n'est pas à l'abri de nouvelles saillies.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum