PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Lun 14 Juin - 15:11

LES MEILLEURS CE SONT LES GAGNANTS Very Happy
LES AUTRES ALIMENTENT LES CHRONIQUES ET LES LIVRES D 'HISTOIRE
voilà un pot arc en ciel pour te peindre un peu plus



L'ARC-EN-CIEL DE L'ESPERANCE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  JUDAS le Lun 14 Juin - 15:41

encore un bon match de merde No Depuis le début de la coupe coupe , j'ai pas en regarder 120 mns de ces matchs en bois Laughing

JUDAS

Messages : 7602
Date d'inscription : 03/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Lun 14 Juin - 17:00

JUDAS a écrit:encore un bon match de merde No Depuis le début de la coupe coupe , j'ai pas en regarder 120 mns de ces matchs en bois Laughing
et là une mitemps de cameroun :japon c'est identique
le seul souçi c'est defendre dans ces 1ers matchs
ça va s'ouvrir a partir de jeudi 27 avec l'obligation de la qualification Wink
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Lun 14 Juin - 17:08



Le "Big Four" fait profil bas
Lundi 14 juin 2010
Le quatuor offensif néerlandais, auto-proclamé "Big Four" par Robin van Persie, a connu des retards à l'allumage lundi face au Danemark en premier match du groupe E d'un Mondial-2010 que les Pays-Bas ont débuté profil... bas sur un succès peu enthousiasmant (2-0).


Même en l'absence d'Arjen Robben, rétabli de sa déchirure à la cuisse gauche mais laissé sur le banc car en manque de rythme, les Néerlandais conservaient, a priori, une force de frappe impressionnante sur la pelouse du Soccer City de Johannesburg.

A priori seulement ! Car face aux Scandinaves, les stars Rafael van der Vaart (Real Madrid), Wesley Sneijder (Inter Milan) et Dirk Kuyt (Liverpool), en soutien de la "pointe" Robin van Persie (Arsenal), n'ont dû leur salut qu'à un but de raccroc -- un but contre son camp de Simon Poulsen (46e)-- venu miraculeusement débloquer la partie en leur faveur.

Que de déchets dans le jeu offensif des Oranje qui avaient pourtant enfilé quatre buts par match en moyenne lors de leur campagne de préparation si spectaculaire face au Mexique (2-1), au Ghana (4-1) et à la Hongrie (6-1).

Elia plus tranchant
Le plus décevant des Néerlandais fut sans conteste Robin van Persie. Même s'il fut à l'origine du premier but, l'attaquant d'Arsenal a multiplié les mauvais choix et les actions trop personnelles. Longuement blessé cette saison, de décembre à avril à la suite d'une déchirure ligamentaire à une cheville, le Gunner est apparu à mille lieues de sa meilleure forme.

Remplaçant Arjen Robben sur le flanc gauche, Rafael van der Vaart a lui fait la démonstration qu'il est tout sauf un ailier. Il n'a pas la vitesse de l'attaquant du Bayern Munich.

Van der Vaart a d'ailleurs été remplacé (67e) par Eljero Elia qui s'est lui montré bien plus tranchant et à l'origine du deuxième but inscrit par Dirk Kuyt (85).

A droite, ce dernier a bien travaillé (comme d'habitude) mais sans génie (comme d'habitude) et a eu le mérite de se trouver au bon endroit pour inscrire le second but en fin de match (comme souvent). A l'image de sa saison à Liverpool.

Coincé au milieu d'un double rideau défensif, Wesley Sneijder n'a pas eu son rayonnement habituel. Sous les yeux de Zinedine Zidane et Michel Platini, qui en connaissent un rayon en matière d'animation du jeu, le petit meneur de l'Inter Milan n'a brillé qu'à la 82e minute sur une frappe qui a heurté la barre transversale danoise. Un peu léger comme statistique...

Et même si ce fut meilleur dans les dernières minutes, alors que les Danois laissaient logiquement des espaces, les "Oranje" devront peaufiner leur schéma offensif pour entretenir leur rêve de gagner la Coupe du monde.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Mar 15 Juin - 6:57

Les Pays-Bas ne forcent pas

PAYS-BAS 2 - DANEMARK 0

Soccer City de Johannesburg. Mi-temps : 0-0. Arbitre : Stéphane Lannoy (Fra).
Spectateurs: 83 465. Buts: S. Poulsen (46 csc), Kuyt (85).
Avertissements - Pays-Bas: De Jong (44), Van Persie (49). Pays-Bas: Kjaer (64).
Pays-Bas: Stekelenburg - Van der Wiel, Heitinga, Mathijsen, Van Bronckhorst - Van Bommel
(cap), De Jong (De Zeeuw, 88) - Kuyt, Sneijder, Van der Vaart (Elia, 67) - Van Persie
(Afellay, 77). Sélectionneur : Bert Van Marwijk.
Danemark: Sorensen - L. Jacobsen, Agger, Kjaer, S. Poulsen - Jorgensen (cap), C. Poulsen,
Enevoldsen (Gronkjaer, 56) - Kahlenberg (Eriksen, 73), Rommedahl - Bendtner (Beckmann,
62). Sélectionneur : Morten Olsen.


Les Néerlandais ont signé une
victoire en trompe l’oeil pour
leur entrée en lice dans la compétition.
Un succès mérité, mais
qui suscite de nombreuses interrogations
sur le réel potentiel
des Oranjes, plus chanceux que
talentueux sur cette rencontre.
Un coup du sort a fait basculer le
match en faveur des coéquipiers
de Van Bronckhorst, qui fêtait sa
100e sélection. Sur un centre anodin
de Van Persie, transparent
jusqu’alors, Simon Poulsen manquait
son dégagement de la tête.
Le ballon heurtait le dos d’Agger
et finissait sa course dans les filets
du pauvre Sörensen, impuissant
sur ce coup de billard (46).
Kuyt aggravait la marque à cinq
minutes de la fin du temps réglementaire.
Mais les Pays-Bas, qui
présentent l’un des potentiels offensifs
les plus séduisants de cette
Coupe du monde 2010, ont
joué avec le frein àmain
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Sam 19 Juin - 18:37


Les Pays-Bas tout près




La joie de Wesley Sneijder, buteur contre le Japon samedi après-midi.
Courts vainqueurs (1-0, but de Sneijder) du Japon, les Pays-Bas ont neuf doigts de pied en 8es. Afellay a manqué le K.-O. en fin de match.

Ils y sont, ou presque. Les Pays-Bas, victorieux (1-0) de leur deuxième match de poule contre le Japon, samedi à Durban, sont très bien partis pour se qualifier pour les 8es de finale. Ce n'est pas une certitude absolue puisqu'une équipe à six points peut ne pas passer le 1er tour. La mésaventure est déjà arrivée dans l'histoire de la Coupe du monde. En 1994, par exemple, à l'Argentine et à la Belgique. Les Pays-Bas pourraient toutefois être vite rassurés sur leur participation à la suite des festivités. Si le Cameroun ne bat pas le Danemark (coup d'envoi à 20h30), l'affaire serait entendue. Quant à la première place du groupe, les Oranje n'y sont pas encore. Faute d'avoir soigné leur différence de buts dans une partie dont le Japon leur a longtemps disputé le gain et qui fut rarement emballante. Sneijder a fait la différence sur une frappe toute en puissance, tandis qu'Affelay a manqué en fin de partie deux grosses occasions de corser l'addition.

Egalement vainqueur de son premier match (1-0 contre le Cameroun), le Japon a su contenir les attaquants néerlandais pendant près d'une heure. Kuyt s'est créé la première demi-occasion sur une bicyclette plus spectaculaire que dangereuse (7e), et il a fallu attendre le temps additionnel de la première période pour voir Van der Vaart inquiéter Kawashima (45e+1). Par Honda (33e), Tanaka (35e) et Matsui (38e), les Japonais ont eu une bonne séquence mais sans que ces situations menacent réellement l'arrière-garde batave. Tout s'est joué peu après la reprise, sur un ballon revenu au petit bonheur dans les pieds de Sneijder dont la violente frappe a surpris le portier nippon, peut-être gêné lui aussi par la trajectoire de Jubilani, le ballon roublard (54e).

Deux tentatives d'Okubo, le meilleur japonais au stade Moses Mabhida (55e et 56e), et une ultime occasion d'Okazaki au-dessus (90e), n'ont pas changé le cours du match. Pas plus que les Pays-Bas n'ont su faire mieux, en dépit d'une double occasion d'Affelay, entré à la place du buteur mais maladroit dans le money time (82e et 88e). La perf des Néerlandais, même un peu décevante dans le jeu, les confirme dans leur habit de favoris. C'est bien simple, cette équipe ne sait que gagner, en qualifs, en amical et au Mondial. Qui l'arrêtera ?
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Dim 20 Juin - 7:02

Premier qualifié, premier éliminé
Samedi 19 juin 2010
- Au terme de cette neuvième journée de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, on y voit déjà très clair dans le Groupe E. Victorieuse 1:0 du Japon, l'équipe des Pays-Bas est devenue la première sélection qualifiée pour les huitièmes de finale. Battu 2:1 par le Danemark, le Cameroun est quant à lui le premier éliminé de la compétition. Quant au Ghana, son résultat nul avec l'Australie le place en tête du Groupe D.

Les Oranjes de Bert van Marwijk n'ont pas eu la tâche facile contre le Japon, mais ils ont quand même porté leur série d'invincibilité à 21 matches - amicaux et rencontres qualificatives compris. Au-delà de cette belle statistique, leur victoire face aux Blue Samouraïs les a surtout assurés d'être présents en huitième de finale. Sur ce match, Wesley Sneijder a fait la différence en assénant une foudroyante frappe du droit qui s'est avérée trop puissante pour les mains du gardien japonais Eiji Kawashima. S'ils veulent se qualifier, les Nippons devront prendre au moins un point contre les Danois lors de la troisième et dernière journée.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Dim 20 Juin - 9:55

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Jeu 24 Juin - 9:31

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Ven 25 Juin - 6:57

Bert van Maarwijk (sélectionneur des Pays-Bas) : «Ce soir, je ne suis pas satisfait à 100%. On gagne mais notre deuxième mi-temps a été mauvaise. Dans les deux premiers matches, on avait plus contrôlé les choses. On a seulement réagi à 1-1. (...) Je suis content des 20 minutes de Robben. J'espère qu'il pourra jouer plus en huitièmes de finale contre la Slovaquie. Mais je ne sais pas s'il sera titulaire.»


Robin van Persie (attaquant des Pays-Bas): «Jouer la Slovaquie en huitièmes de finale plutôt que l'Italie, c'est vraiment une bonne nouvelle. C'est un bon tirage (sic)... Cela dit, il ne faut certainement pas sous-estimer les Slovaques. Ils ont battu les Italiens 3-2, cela signifie quelque chose. Il faut forcément être une bonne équipe pour battre l'Italie. Cela m'a fait du bien de marquer. Lors des deux premiers matches (Danemark et Japon), je n'avais pas été bon. Là, j'étais à mon niveau. Je suis content».


John Heitinga (défenseur des Pays-Bas): «On voulait gagner ce match, c'est fait. Au niveau de l'intensité, c'était bon mais notre jeu peut être bien meilleur. Avec les qualités de nos joueurs, il était possible de faire bien mieux. Ce soir, je suis surtout heureux pour Arjen (Robben). Il a travaillé tellement dur pour revenir à temps. Et un Robben en forme, c'est un quot;plusquot; indéniable.»

Arjen Robben (attaquant des Pays-Bas): «Je suis très ému car j'ai tellement travaillé... Ce but (dont il est à l'origine, ndlr), c'est tellement important pour moi. Le résultat de dizaines d'heures de souffrance pour me rétablir. C'est dur, mentalement, de se blesser quelques jours avant le début d'une Coupe du monde. Maintenant, j'espère que la poisse va me laisser tranquille pour un moment. Bien sûr, je ne suis pas encore à 100% mais il reste quatre jours avant le prochain match et je sais que je vais m'améliorer. Je suis heureux ce soir
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Ven 25 Juin - 9:51


Mondial: les Pays-Bas premiers de la classe jeudi 24 juin 2010 à 23H45
Les Néerlandais Robin van Persie (à gauche) et Rafael van der Vaart. Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, les Pays-Bas ont assuré leur première place du groupe E de la Coupe du monde en battant le Cameroun 2-1. Ils devancent le Japon et affronteront en huitièmes de finale la Slovaquie, bourreau de l'Italie et deuxième du groupe F, lundi à Durban.

LE CAP, Afrique du Sud - Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, les Pays-Bas ont assuré leur première place du groupe E de la Coupe du monde en battant le Cameroun 2-1.

Ils devancent le Japon, vainqueur du Danemark (2-0), et affronteront en huitièmes de finale la Slovaquie, bourreau de l'Italie et deuxième du groupe F, lundi à Durban.

Le Japon sera opposé au Paraguay mardi à Pretoria.

Le match a été plaisant malgré un enjeu limité entre des Néerlandais assurés de disputer la phase à élimination directe et des Camerounais déjà éliminés après deux défaites initiales contre le Japon (0-1) et le Danemark (0-2).

Les Pays-Bas ont pris l'avantage à la 36e minute sur un but de Robin Van Persie à l'issue d'une belle combinaison à trois entre Dirk Kuyt, Rafael Van der Vaart et le premier nommé, venu glisser le ballon entre les jambes de Hamidou Souleymanou.

Dans la première demi-heure, les hommes de Bert Van Marwijk ont maîtrisé une équipe camerounaise volontaire mais encore brouillonne.

Bien en place, ils ont produit le même type de match que lors des succès contre le Danemark (2-0) ou le Japon (1-0): sans génie, malgré quelques éclairs, mais solides et opportunistes.

ROBBEN, RETOUR DÉJÀ GAGNANT

Une nouvelle fois aligné dans le onze de départ en l'absence d'Arjen Robben, toujours prudent quant à son état physique, Rafael Van der Vaart allume une première mèche, à côté (5e).

Aurélien Chedjou réplique dans la même minute d'une frappe puissante captée par Maarten Stekelenburg.

Les occasions ne sont pas nombreuses malgré les intentions des Lions, une nouvelle fois domptés dans ce tournoi. Van Persie se crée la meilleure opportunité à la 19e lorsque, servi dans la profondeur, il contrôle de la poitrine à l'entrée de la surface mais frappe sur Souleymanou.

Une frappe de Wesley Sneijder et un coup franc sans danger de Van der Vaart plus tard, l'attaquant d'Arsenal ouvre donc le score pour les Pays-Bas, alors en route vers leur troisième succès.

La deuxième mi-temps repart de la même façon: Van Persie est lancé dans l'axe sur un long ballon mais une fois dans la surface, il frappe encore sur le portier camerounais.

S'ouvre alors une bonne période pour les Lions indomptables, avec une occasion de Jean II Makoun qui bute sur Stekelenburg dans la surface. Le Lyonnais s'illustre à nouveau en obtenant un bon coup franc à 23 mètres sur une faute de Khalid Boulahrouz.

La frappe est contrée du bras par Van der Vaart qui offre aux Camerounais un penalty transformé en force par Eto'o (65e).

Après ce sursaut, le reste du match est à l'avantage des Néerlandais qui vivent un petit événement avec l'entrée en jeu d'Arjen Robben, le dynamiteur annoncé des défenses.

Le Munichois ne fait pas attendre ses supporters très longtemps. Quelques minutes après son arrivée sur la pelouse, il est lancé côté droit, contrôle le ballon dos au but et après avoir contourné Rigobert Song, entré pour un baroud d'honneur à 33 ans, expédie une frappe enroulée du gauche sur le poteau.

Mais Klaas-Jan Huntelaar a bien suivi et scelle la victoire de Néerlandais qui n'ont pas totalement plus Van Marwijk.

"Aujourd'hui, je ne suis pas satisfait à 100%. Je le suis parce que nous avons gagné mais la seconde période a été très moyenne. Dans les deux matches précédents, nous avons davantage contrôlé le match", a-t-il dit.

Après leur deuxième but, les Pays-Bas feront encore passer des frayeurs dans le dos des hommes de Paul Le Guen, pour qui le Mondial s'achève sur un zéro pointé.

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Ven 25 Juin - 11:33

Les Pays-Bas assurent
Dans l’autre rencontre, les
Pays-Bas, déjà qualifiés, ont terminé
le boulot face à des Camerounais
déjà condamnés.
Les Néerlandais affronteront
quant à eux les Slovaques au
prochain tou

CAMEROUN 1
PAYS-BAS 2
Green Point Stadium, au Cap.
Mi-temps: 0-1.
Arbitre : M. Pablo Pozo (Chili).
Spectateurs: 27 967.
Buts - Cameroun: Eto’o (65 sp)
Pays-Bas : Van Persie (36), Huntelaar
(82).
Avertissements - Cameroun : Mbia (81)
Pays-Bas : Kuyt (17), Van Bronckhorts
(69).
Cameroun : Hamidou - Assou-Ekotto,
Nkoulou (Song 74), Mbia, Geremi -
Bong (Aboubakar 56), N’Guemo, Chedjou,
Makoun - Choupo Moting (Idrissou 72),
Eto’o.
Entraîneur : Paul Le Guen.
Pays-Bas : Stekelenburg - Mathijsen,
Heitinga - Van Bronckhorst, De jong,
Van Bommel, Boulahrouz - Van der
Vaart (Roben, Sneijder, Kuyt (Elia 66) -
Van Persie (Huntelaar 59).
Entraîneur : Bert van Marwjik
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Lun 28 Juin - 12:07




avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Mar 29 Juin - 10:52

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Ven 2 Juil - 7:44

Les quarts de finale de la Coupe du monde commenceronti avec un alléchant Brésil - Pays-Bas, à 16h00.

Pour cette rencontre, le sélectionneur des Oranje, Bert Van Marwijk, pourra compter sur Arjen Robben, qui disputera sa deuxième rencontre de suite comme titulaire. Par contre, l'incertitude plane toujours sur la présence au coup d'envoi de Rafael van der Vaart, bléssé au mollet gauche.

Dirk Kuyt pourrait donc encore débuter. Côté brésilien, Felipe Melo devrait tenir sa place au milieu du terrain et Dani Alves, malgré une prestation moyenne face au Chili, devrait être titulaire comme milieu droit.

Les équipes probables
Pays-Bas: Stekelenburg - Van der Wiel, Heitinga, Mathijsen, van Bronckhorst (cap) - van Bommel, De Jong - Robben, Sneijder, Kuyt (ou van der Vaart) - van Persie

Brésil: Julio Cesar - Maicon, Lucio, Juan, Bastos - Dani Alves, Gilberto Silva, Felipe Melo - Kaka - Robinho, Luis Fabiano
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Ven 2 Juil - 8:29

H MOINS 7
BRAZILIEN ILS VONT PRESSER TRES FORT Very Happy LES ORANGES
Pays-Bas et Brésil, l'enjeu avant le jeu
vendredi 02 juillet 2010 à 07H25


Le sélectionneur des Pays-Bas Bert van Marwijk. La marche presque irrésistible des Oranje depuis le début de la Coupe du monde va se heurter à un mur quasi infranchissable vendredi en quart de finale face à un Brésil qui n'a jamais paru aussi proche d'un sixième sacre mondial.



PORT ELIZABETH - La marche presque irrésistible des Pays-Bas depuis le début de la Coupe du monde va se heurter à un mur quasi infranchissable vendredi en quart de finale face à un Brésil qui n'a jamais paru aussi proche d'un sixième sacre mondial.

Vainqueurs de leurs quatre premiers matches, les Néerlandais ne cachent pas non plus leur ambition de remporter le trophée pour la première fois de leur histoire.

Mais le sélectionneur Bert van Marwijk, qui a écarté toutes les critiques sur le jeu peu spectaculaire des Oranje depuis le début du Mondial au nom de "l'efficacité", est confronté à un dilemme tactique face au Brésil, qui a puni implacablement les équipes qui ont osé lui tenir tête.

"On joue pour gagner", pas pour faire le spectacle, répète Van Marwijk, qui dispose en Arjen Robben, Robin van Persie, Dirk Kuyt ou Wesley Sneijder d'un des potentiels offensifs les plus impressionnants du tournoi.

Faut-il pour autant opter pour un onze ambitieux face à la Seleçao?

C'est ce que le Chili a tenté en huitième de finale, en alignant trois attaquants. La sanction a été cinglante (3-0) face à une équipe réputée pour l'imperméabilité de son bloc défensif, pris en défaut à une seule reprise par la Corée du Nord, et la rapidité de ses contre-attaques.

"Une passe ratée peut être mortelle et, en particulier avec le Brésil, un ballon perdu au milieu du terrain, c'est presque du suicide", résume l'ancien défenseur néerlandais Frank de Boer, désormais assistant de Van Marwijk.

L'option "coffre fort" adoptée par le Portugal lors du dernier match de poule (0-0) peut paraître plus rassurante mais le Brésil, auquel un nul suffisait ce jour-là pour assurer sa première place, jouait sans ses deux créateurs, Kaka et Robinho.

Les Bataves n'ont en outre a priori pas les mêmes qualités défensives que les joueurs de Carlos Queiroz.

BABEL PROMET DU SPECTACLE

Le sélectionneur Dunga, capitaine de la Seleçao lors des victoires face aux Pays-Bas en quart de finale en 1994 (3-2) et en demi-finale en 1998 (1-1, 4-2 aux tirs au but), se garde pourtant de tout triomphalisme.

"Les Pays-Bas ont une équipe très habile techniquement qui pratique un jeu ressemblant au football sud-américain, avec d'excellents joueurs. Il va falloir jouer vite", a souligné l'ancien milieu défensif.

Dunga, qui s'inquiétait du "manque de rythme" de Kaka et de l'attaquant Luis Fabiano après le match contre le Chili, a des soucis plus sérieux au milieu de terrain. Elano, buteur lors des deux premiers matches, est forfait sur blessure, Ramires est suspendu et Felipe Melo et Julio Baptista restent incertains, même s'ils se sont entraînés normalement mercredi.

S'ils ne sont pas jugés aptes, Josué, qui évolue au VfL Wolfsburg, pourrait disputer son premier match en Coupe du monde au côté du Barcelonais Dani Alvès.

Pas de soucis physique en revanche du côté de Van Marwijk, dont l'ailier Arjen Robben, titularisé pour la première fois face à Slovaquie en huitième de finale après sa blessure à la cuisse avant le Mondial, s'est tout de suite montré décisif en ouvrant le score.

L'optimisme est donc de rigueur côté néerlandais. A tel point que Ryan Babel a promis "du spectacle" face au Brésil.

"Il est toujours difficile de jouer contre des équipes qui refusent de jouer au football, qui vous attendent", a déclaré Babel en allusion aux quatre victoires laborieuses des Pays-Bas face au Danemark (2-0), au Japon (1-0), au Cameroun (2-1) et à la Slovaquie (2-1).

"Nous jouons notre meilleur football contre des équipes qui veulent aussi jouer au football et, vendredi, le Brésil n'attendra pas donc nous pourrons peut-être mieux jouer", a poursuivi l'attaquant de Liverpool.

Van Marwijk se réjouit lui que son équipe n'ait pas à porter le costume de favori, une première depuis le début de la Coupe du monde.

"Nous serons peut-être les outsiders pour la première fois en Afrique du Sud. Nous sommes confiants mais les Brésiliens dégagent aussi de la confiance. Ils sont presque invincibles", souligne le sélectionneur néerlandais.

"Mais nous sommes ici pour une raison, pour remporter le trophée. Nous devons y croire", conclut-il.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Sam 3 Juil - 7:26



Van Marwijk est très fier de ses troupes


Bert van Marwijk est un homme heureux : il vient de mener les Pays-Bas à leur première demi-finale de Coupe du monde depuis 1998.
Vainqueur du Brésil en quarts de finale vendredi (2-1), Bert van Marwijk était un entraîneur heureux après la rencontre. Malgré une entame de match compliquée, ses joueurs ont accompli une grande performance pour éliminer l'un des principaux favoris du Mondial. «On n'a pas très bien commencé. Notre organisation était très bonne, sauf près de notre but, a noté van Marwijk en conférence de presse. On savait comment le Brésil jouait, mais contre eux, c'est difficile. Ils bougent beaucoup, ils vont sur les ailes. On a fait preuve de courage et on a cru en nous. Ces joueurs sont intelligents. Si on avait dû perdre, ça aurait été à cause des quinze premières minutes. Ensuite, quand on a marqué, on est devenu meilleur. L'adversaire a plus tenté de nous provoquer que l'inverse, mais on a fait preuve de discipline. Mais si les Brésiliens avaient égalisé à 2-2, j'aurais été anéanti.»

Mais ce qui réjouit le plus le sélectionneur néerlandais, c'est d'avoir répondu à sa manière au scepticisme ayant entouré son arrivée en août 2008 : «Quand j'ai été nommé par la fédération, j'ai dit aux joueurs : quot;On a une mission, on doit gagnerquot;. On s'est un peu moqué de moi. Mais qui rigole aujourd'hui ? On a montré qu'on savait aussi jouer au football. C'est le message que j'ai essayé de transmettre il y a deux ans : on doit se concentrer sur les matches et ne pas être arrogant. On est venus concentrés et on doit le rester. C'est facile à dire, moins à faire. Mais cette équipe l'a bien compris. On n'a perdu qu'un match depuis que je suis arrivé. On a posé les bonnes fondations.» Les Oranje mettent maintenant le cap sur une première finale de Coupe du monde depuis 1978, avec une confiance à toute épreuve. «On veut aller en finale, et tout le monde sait maintenant qu'on peut le faire», lâche d'ailleurs van Marwijk
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Sam 3 Juil - 8:28

L"AFRIQUE DU SUD C UN PEU LEUR PAYS Very Happy
afrikander
individu de race blanche, d'origine néerlandaise, citoyen de l'Afrique du Sud.

ce serait un drole de pied de nez à mandela qu'ils soient champions du monde

Pays-Bas - Brésil : 2-1

Wesley Sneijder (milieu des Pays-Bas,): «Avant de commencer ce match, celui-ci promettait d'être excitant. Il l'a été. Finalement, on a gagné, on est très content bien sûr. Cette distinction d'homme du match, c'est sympa mais la performance est collective. Notre première période a été très difficile, on était mené et Stekelenburg a fait un superbe arrêt sur Kaka.



A la pause, on s'est dit qu'on devait s'améliorer et mettre davantage la pression sur la défense du Brésil. Il fallait continuer à croire en nous et on y a toujours cru. C'est un sentiment fantastique d'avoir éliminé l'une des plus grandes, des meilleures équipes. On marque toujours. On a fait du bon boulot. Bien sûr, on a éliminé le Brésil mais avant tout, on est en demi-finale. Il faut prendre un moment pour fêter ça et à partir de demain, on se concentrera sur la demi-finale. C'est ma première tête. C'est une impression sympa mais je pense que ça ne se reproduira pas de si tôt».

Nigel de Jong (milieu de terrain des Pays-Bas) : «Je serai suspendu pour la demi-finale (mardi). Mais je serai là pour la finale ! Car mes équipiers, les remplaçants aussi, vont tout faire pour m'offrir cette finale. A moi et à Greg (Van der Wiel) qui sera aussi suspendu. Le carton jaune que je reçois n'est pas mérité. Franchement, je ne commets aucune faute. Mais les Brésiliens ont bien joué le coup avec l'arbitre. Je ne peux qu'accepter la sanction. Il n'y a rien d'autre à faire».

Dirk Kuyt (attaquant des Pays-Bas) : «Cette équipe en a encore sous la pédale. Je sais que nous pouvons encore faire mieux, aller plus loin (qu'en demi-finale). Il existe une solidarité exceptionnelle entre tous les joueurs. C'est la grande force de cette équipe, bien au-delà du talent qu'elle recèle. Nous n'avons pas très bien entamé la rencontre. Puis, nous avons eu une réaction. (A propos de Wesley Sneijder) Et nous avons dans nos rangs un mec très spécial: le plus petit joueur sur le terrain qui marque le but décisif de la tête».

Robin van Persie (attaquant des Pays-Bas) : «Je suis très heureux. C'est le succès d'un collectif. Nous avons très mal débuté la rencontre mais nous avons toujours continué à croire en un résultat positif. Après notre deuxième but, nous avons senti que les Brésiliens étaient morts, qu'ils n'y croyaient plus. Nous avons même eu les occasions pour mener 3-1 ou 4-1. Maintenant, nous allons fêter ça. Mais pas trop: dès demain, nous n'aurons qu'une chose en tête: devenir champions du monde».

André Ooijer (défenseur des Pays-Bas qui a remplacé à la dernière minute Joris Matijsen blessé): «Je n'étais pas nerveux. Je n'ai plus 18 ans, j'en ai presque 36. Pour le moment, je suis sans club (le PSV n'a pas prolongé son contrat, ndlr). Cela m'a affecté, mais maintenant, je suis à mille lieues de ces préoccupations. Je suis le papy de ce groupe. Je sens beaucoup de maturité chez mes jeunes équipiers. Je suis absolument convaincu que cette équipe peut devenir championne du monde».

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Lun 5 Juil - 8:00



Mathijsen a repris

Victime de douleurs à un genou à l'échauffement avant le quart de finale contre le Brésil (2-1), Joris Mathijsen, qui avait déclaré forfait, a repris l'entraînement, dimanche. Le défenseur central d'Hambourg a participé tout à fait normalement à la séance collective, précise la fédération néerlandaise

. Robin van Persie, qui souffre lui d'une légère blessure à un coude, s'est contenté d'un entraînement individuel. La fédération avait déjà annoncé samedi que les deux joueurs étaient aptes pour affronter l'Uruguay dans la première demi-finale du Mondial, mardi au Cap (20h30
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  bienvenou le Lun 5 Juil - 9:50

URUGUAY - PAYS-BAS. Diego Lugano incertain. La Celeste, déjà privée de Luis
Suarez suspendu et de Nicolas Lodeiro blessé (fracture du pied droit), va-t-elle
être contrainte de se passer d’un autre de ses tauliers, demain soir ? Hier, le
doute planait toujours sur la présence de Diego Lugano. Touché au genou contre
le Ghana, le défenseur et capitaine de l’Uruguay reste très incertain. "Quatre jours
d'un match à l'autre, c'est un délai très court et ce sera très compliqué..."
aexpliqué Lugano.
Abreu se compare à Zidane. Auteur d’une Panenka décisive lors de la séance de
tirs au but entre l’Uruguay et le Ghana, l’attaquant de la Celeste, spécialiste de ce
genre de geste, a qualifié son geste de "magique", autant que celui réussi par
Zinedine Zidane en finale de la Coupe du monde, en 2006 contre l’Italie.
"Je ressens de la fierté et du plaisir, a lancé Sebastian Abreu. Puisqu'on est encore
dans la danse, autant continuer à danser
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Mar 6 Juil - 6:38


Van Marwijk : « Ne pas tomber dans l'euphorie »
Le sélectionneur des Pays-Bas, Bert van Marwijk, a demandé à ses joueurs de rester plus que jamais concentrés, la veille de leur demi-finale contre l'Uruguay au Cap.

Les Néerlandais n'ont cessé d'impressionner depuis le début du Mondial, mais pour Van Marwijk, le plus dur reste à faire.

« Nous avons beaucoup observé l'Uruguay, » a-t-il dit . « Je connais plusieurs joueurs de cette équipe. Ça va être un match extrêmement compliqué. C'est pourquoi je répète à mes joueurs de ne pas tomber dans l'euphorie.

« Je le répète sans arrêt à mes joueurs : l'Uruguay n'est pas là par hasard et nous, nous ne sommes pas arrivés au bout. »


avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Mar 6 Juil - 11:45



avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Mer 7 Juil - 6:55


LOGIQUE AU VU DU MATCH ET DU TOURNOI ..

LES ORANGES SERONT ILS CAPABLES DE SOULEVER LE TROPHEE UNE 1ERE FOIS

Trente-deux ans après leur dernière qualification pour une finale de Coupe du monde, les Pays-Bas ont récidivé ce mardi en disposant difficilement de l'Uruguay (3-2) en demi-finales. Les Oranje affronteront donc l'Allemagne ou l'Espagne, le 11 juillet.

L'attente d'une nouvelle finale de Coupe du monde durait depuis 1978 sur les ports d'Amsterdam et de Rotterdam. Une véritable éternité pour une nation où se succèdent des générations aussi dorées que prometteuses depuis les années Cruyff. Vainqueurs de l'Uruguay au terme d'une rencontre longtemps indécise (3-2), les Pays-Bas ont fait preuve d'une grande force de caractère pour infliger à la Celeste sa première défaite dans ce Mondial. Si les Néerlandais ont éliminé la Slovaquie (2-1) dans la douleur en huitièmes, et ont fait céder le Brésil (2-1) au mental en quarts, c'est grâce à l'alliage de ces deux valeurs que les partenaires de Van Bommel sont parvenus à faire sauter le verrou uruguayen au Green Point Stadium du Cap.

Une troisième finale après 1974 et 1978

Bien qu'affaibli défensivement par la blessure de Fucile (genou droit) et la suspension de Lugano, l'Uruguay a tout de même posé de sérieux problèmes à des Bataves tenus en échec jusqu'à la 70e minute, et un but libérateur de Wesley Sneijder. Potentiel futur Ballon d'Or 2010 après une saison stratosphérique couronnée d'un triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions avec l'Inter Milan, le milieu de terrain néerlandais a ainsi confirmé lors de cette demi-finale qu'il était bien l'homme par qui tout peut basculer. Rapidement menée au score sur une frappe venue d'ailleurs de Giovanni Van Bronckhorst (18e), auteur à coup sûr de la plus belle réalisation de ce Mondial, la Celeste ne s'est pas laissée abattre, à l'image de son goleador Diego Forlan, qui a ramené les deux équipes à égalité d'un tir surpuissant juste avant la pause (41e).

Archi-favoris de cette première demi-finale, les Pays-Bas n'ont donc pas laissé passer leur chance de rejoindre leurs glorieux aînés dans la légende. Arjen Robben (73e) s'est même chargé d'aggraver la marue quatre minutes à peine après le but de Sneijder, pour placer les champions d'Europe 1988 à l'abri d'un retour des Sud-Américains. La réalisation (trop) tardive de Maxi Pereira (90e+2) n'a rien changé, malgré l'intense pression uruguayenne dans les dernières secondes de la rencontre. Comme en 1974 et 1978, les Pays-Bas se hissent de nouveau en finale de la Coupe du monde. Avec enfin la première victoire de leur histoire à la clé ?

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Mer 7 Juil - 7:08



Mondial: les Pays-Bas à une marche du bonheur céleste
mardi 06 juillet 2010 à 23H15
Arjen Robben, auteur du troisième but des Pays-Bas face à l'Uruguay. Les Pays-Bas se sont qualifiés pour la finale de la Coupe du monde de football en battant l'Uruguay 3-2 au Green Point Stadium du Cap.
- Portés par leurs brillantes individualités, les Pays-Bas se sont qualifiés pour la troisième finale de Coupe du monde de leur histoire en battant l'Uruguay 3-2 au Green Point Stadium du Cap.

Battus en finale par l'Allemagne de l'Ouest en 1974 et l'Argentine en 1978, les Oranje auront l'occasion de remporter leur premier sacre mondial, dimanche à Johannesburg, face au vainqueur de l'autre demi-finale opposant l'Espagne à l'Allemagne, mercredi à Durban (20h30).

Cette victoire néerlandaise signifie qu'une équipe européenne soulèvera la Coupe du monde pour la première fois de l'histoire en dehors du Vieux Continent.

Les Néerlandais se sont imposés grâce à des buts de leur capitaine Giovanni van Bronckhorst, auteur d'une frappe incroyable de 35 mètres, de leur meneur de jeu Wesley Sneijder, qui rejoint David Villa en tête du classement des buteur avec cinq réalisations, et de leur feu follet Arjen Robben.

Diego Forlan, autre grande star de ce Mondial, avait égalisé pour l'Uruguay en fin de première période et Maximiliano Pereira a réduit le score dans les arrêts de jeu.

"Première finale depuis '74 et '78, j'y ai pensé en seconde période. C'est tellement particulier, notre petit pays peut être fier", a dit le sélectionneur néerlandais Bert van Marwijk.

Son homologue uruguayen Oscar Tabarez s'est dit "très fier" de ses joueurs. "Nos adversaires ont été meilleurs lorsqu'il s'est agi de marquer des buts. Nous sommes allés très loin, personne ne s'y attendait, cela atténue la tristesse de la défaite", a réagi "El Maestro" en conférence de presse.

LE MISSILE DE VAN BRONCKHORST

La Celeste, dont la dernière apparition en demi-finale d'un Mondial remonte à 1970, se jette dans la partie sans complexes mais ne se montre pas assez précise dans les 20 derniers mètres, Forlan et Edinson Cavani étant souvent signalés hors-jeu.

Ce sont les Néerlandais qui se créent la première occasion franche. Sur un centre de Robben côté droit, Dirk Kuyt profite du dégagement hasardeux du gardien uruguayen Fernando Muslera mais sa volée du droit passe au-dessus (4e).

La lumière vient finalement de Van Bronckhorst à la 18e minute. De 30 mètres sur la gauche, le capitaine des Oranje adresse un missile qui vient se loger dans la lucarne opposée de Muslera, trop court.

Forts de cet avantage, les Néerlandais contrôlent la partie en profitant de la densité physique et technique de leur milieu de terrain, où Mark van Bommel fait bonne garde et où les "stars" Sneijder, Kuyt et Robben ne rechignent pas à défendre.

Privée de son "héros" Luis Suarez, expulsé en quart contre le Ghana pour une main salvatrice sur sa ligne de but, la Celeste peine à trouver de la profondeur dans son jeu.

La première frappe cadrée des Uruguayens n'intervient qu'à la 36e minute mais le tir lointain d'Alvaro Pereira n'est pas suffisamment puissant pour inquiéter Maarten Stekelenburg.

LES ORANJE TUENT LE MATCH EN TROIS MINUTES

Impeccable face au Brésil, le géant batave commet une erreur cinq minutes plus tard sur une frappe lointaine et flottante de Forlan, qui trouve le chemin des filets pour inscrire son quatrième but de la compétition et remettre les deux équipes à égalité avant la pause (41e).

A la mi-temps, Van Marwijk décide de donner un visage plus offensif à son équipe en remplaçant Demy de Zeeuw par Rafael van der Vaart mais les Uruguayens, mis en confiance par leur égalisation, maintiennent leur domination.

Sur un ballon en profondeur anodin, Stekelenburg s'aventure loin de son but et se fait subtiliser le ballon par Cavani. L'attaquant transmet à Alvaro Pereira dont la frappe instantanée du gauche est repoussée devant sa ligne par Van Bronckhorst.

Les Pays-Bas remettent le pied sur le ballon mais leur 4-2-3-1 se heurte sans cesse au solide bloc défensif uruguayen, intraitable dans les couloirs de Robben et Kuyt.

A la 67e minute, l'inévitable Forlan se met encore en évidence sur un coup franc bien détourné par Stekelenburg.

La rencontre s'anime à nouveau et, sur un excellent travail de Van Persie, la frappe de Van der Vaart est repoussée par Muslera dans les pieds de Robben, qui tire au-dessus (68e).

En trois minutes, les Néerlandais vont alors tuer la rencontre. Sneijder est d'abord à la conclusion d'un mouvement collectif: sa frappe à l'entrée de la surface est déviée par un défenseur uruguayen et trompe le portier de la Celeste (70e).

Celui-ci ne peut rien non plus trois minutes plus tard sur une tête parfaite de Robben à la réception d'un centre de Kuyt.

Dans les dernières minutes, les Uruguayens poussent et s'exposent aux contres fulgurants des Néerlandais qui ratent à plusieurs reprises la balle du 4-1.

Ils auraient pu s'en mordre les doigts car Maximiliano Pereira réduit le score d'une frappe du gauche enroulée dans les arrêts de jeu. La Celeste se jette à l'abordage dans les dernières secondes, en vain.

"Après le deuxième et le troisième (buts), nous aurions dû en inscrire un quatrième. Cela nous aurait évité cette fin de match. Mais c'est la Coupe du monde. Peu importe la manière, seul le résultat compte", résume Van Marwijk, décidé à entrer dans la légende du football néerlandais
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  aladin le Mer 7 Juil - 9:33

L" EUROPE VA ETRE CHAMPIONNE DU MONDE



avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: PAYS BAS ...L"AUTRE PAYS DU FROMAGE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum