DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 6:44

Le 09/07/2014 à 00:55:00 | Mis à jour le 09/07/2014 à 02:00:36
FOOT
[size=40]COUPE DU MONDEALLKroos : «C'était incroyable»

Le meneur de jeu de la sélection allemande, Toni Kroos, a fait part de grande joie après la démonstration face au Brésil (7-1), en demi-finale de Coupe du monde.

56partagesTweeterPartagerPartager

36
a+a-imprimerRSS
[/size]

Toni Kroos (milieu de terrain de l'Allemagne) : «C'était un match vraiment impressionnant. Dès les premières minutes, on avait le sentiment que quelque chose était possible. On sentait les Brésiliens contrariés parce qu'on concrétisait toutes nos occasions. C'était incroyable. C'est évident que, pour nous, c''est une performance merveilleuse. C'est sans doute mon meilleur match international. Normalement, la différence entre les deux équipes n'est pas aussi élevée et, bien sûr, que pour les Brésiliens, la pression était plus forte. Mais on les a pressés pendant tout le match, on ne leur a jamais laissé l'occasion de revenir dans la partie. Mais le Brésil a de grands joueurs qui reviendront au sommet. Maintenant, au-delà de ce match, j'avais dit, au début de la compétition, qu'on était là pour être champions du monde. On est content mais il reste encore un match à gagner. Je suis convaincu que nous allons réaliser une grande finale.»

D.D.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 6:46

[size=40]Löw : «Pas d'euphorie»
Joachim Löw, le sélectionneur allemand, a assuré après la nette victoire en demies face au Brésil (7-1) que son groupe était déjà passé à autre chose : la finale de dimanche.

213partagesTweeterPartagerPartager

46
a+a-imprimerRSS

Joachim Löw peut être fier de ses joueurs. (Reuters)

[/size]

«Joachim Löw, c'était une performance magnifique de votre équipe. Quel sentiment vous anime ce soir ?
C'est une très grande émotion. Je pense que nous avons été capables de faire face à l'immense passion qui animait les Brésiliens. Le résultat n'était évidemment pas attendu dans ces proportions. Après 2-0, on a réalisé qu'ils étaient perdus, sur le point de craquer. Et on en a profité. On savait aussi, en préparant ce match, que lorsque ses adversaires jouaient vite, le Brésil avait des problèmes.
 
Quel est votre sentiment par rapport à la finale qui vous attend ?
On a un bon feeling. Ce sera face à un adversaire qui sera différent de ce soir et qui aura d'autres qualités, quel qu'il soit. Mais on doit rester modestes, bien préparer ce rendez-vous pour répondre présent.
 
Avez-vous souvenir d'une tel score en Coupe du monde ?
Non, je n'ai pas souvenir d'un tel résultat en coupe du monde. Mais je comprends ce que les Brésiliens, en tant qu'organisateurs, vivent. On a perdu en 2006 contre l'Italie au même stade de la compétition et on sait ce que Scolari ressent, ce que le peuple brésilien ressent. Nous aussi, on a perdu cette opportunité de se qualifier pour une finale à la maison. Je comprends que pour le Brésil, ce soit très difficile à digérer, très douloureux.




[size=18]A lire aussi
 
Foot - CM - ALL Kroos : «C'était incroyable»


 
Foot - CM Brésil-Allemagne: Nos 5 tweets préférés



 
Foot - CM L'Allemagne sans pitié pour le Brésil



Kroos élu meilleur joueur du match: qu'en pensez-vous ?
Kroos a été un joueur qui a toujours beaucoup donné pour l'équipe. Il est vraiment talentueux et il travaille énormément. Aujourd'hui, il est dans la meilleure de sa forme de sa carrière et si notre milieu de terrain domine autant, Tony y est pour beaucoup.
 
Quel adversaire préférez-vous affronter dimanche ?
L'Argentine et les Pays-Bas réalisent tous les deux une très belle coupe du monde. L'Argentine a une grosse défense et Messi et Higuain forment une magnifique attaque. Les Pays-Bas jouent très bien aussi avec un Robben en grande forme. Attendons de voir ce que ça va donner.

L'absence de Thiago Silva a-t-elle été décisive, ce soir ?
On sait que c'est un défenseur fantastique et c'est difficile de mesure la place qu'il a laissée. Il a été remplacé par Dante qui évolue en Bundesliga, un très bon joueur. Mais c'est dur de cibler la défense parce qu'à 2-0, on a senti le Brésil, dans son intégralité, très fébrile. Pas seulement sa défense.




Que pensez-vous de la performance de Khedira, qui revient en grande forme ?
Il a signé une grande performance. Il avait été blessé pendant six mois et n'avait pu jouer plusieurs matches. Mais ce soir, sa présence physique dans les duels, sa façon de jouer toujours vers l'avant, a pesé. Pour les défenseurs adverses, son jeu est difficile à appréhender.
 
Dans quel état d'esprit sont vos joueurs après ce résultat ?
Tout le monde est heureux, satisfait. A la mi-temps, on pouvait imaginer que la victoire était acquise mais on a su rester concentré parce qu'on se doutait que le Brésil allait réagir. On est resté sérieux, on a continué de contrôler le match.
 
Qu'allez vous faire pendant les deux prochains jours ?
Ce sera important de bien récupérer, de régénérer les corps. Mais le plus important est de rester calme. Je pense que ce ne sera pas compliqué parce qu'il n'y avait pas d'euphorie dans le vestiaire. Tous les joueurs veulent gagner la finale."

[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 6:47

[size=40]5-0 pour l'Allemagne en 29 minutes...[/size]

[size=24]45partagesTweeterPartagerPartager

540
a+a-imprimerRSS[/size]


C'est incroyable ce qu'il se passe à Belo Horizonte. Lors de la première demi-finale du Mondial, le Brésil est mené de cinq buts après seulement 29 minutes de jeu ! Les buts allemands ont été inscrits par Müller (11e), Klose (23e) avant un doublé de Kroos (24e et 26e) et un cinquième but signé Khedira (29e).

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 6:47

OptaJean @OptaJean
Suivre

5 - Le Brésil a encaissé 5 buts en Coupe du Monde pour la 2e fois de son histoire; la première était en 1938 contre la Pologne. Cauchemar.
10:32 PM - 8 Juil 2014

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 6:52

[size=40]Klose dépasse Ronaldo avec 16 buts en Coupe du monde ![/size]

[size=24]275partagesTweeterPartagerPartager

159
a+a-imprimerRSS[/size]


En inscrivant le deuxième but allemand face au Brésil, ce mardi à Belo Horizonte, Miroslav Klose a signé sa seizième réalisation en Coupe du monde, soit une de plus que Ronaldo ! L'attaquant allemand de 36 ans en avait inscrit cinq en 2002, cinq en 2006, quatre en 2010 et désormais deux en 2014. Il est également devenu le seul joueur à disputer quatre demi-finales de Coupe du monde dans sa carrière.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 7:26

Mondial-2014 - 7-1: l'Allemagne inflige une déroute historique au Brésil / LES VIDEOS DES BUTS
Le 08 juillet à 16h53 | Mis à jour il y a 7 heures




  • (Photo par AFP )


  • (Photo par AFP )


  • (Photo par AFP )


  • (Photo par AFP )


  • (Photo par AFP )


  • (Photo par AFP )
  • <:figure>

    <:figcaption>(Photo par AFP )

[url=javascript:void(0);][/url][url=javascript:void(0);][/url][url=javascript:void(0);][/url]3 / 6
[url=javascript:void(0);][/url]



  • 1 / 6 (AFP )


  • 2 / 6 (AFP )


  • 3 / 6 (AFP )


  • 4 / 6 (AFP )


  • 5 / 6 (AFP )


  • 6 / 6 (AFP )

[url=javascript:void(0);][/url][url=javascript:void(0);][/url]

L'Allemagne s'est qualifiée pour sa huitième finale du Mondial en infligeant au Brésil la pire déroute de son histoire, 7 à 1, mardi à Belo Horizonte.

Les Allemands ont marqué par Muller (11), Klose (23), Kroos (25, 26), Khedira (29) et Schurrle (69, 79) avant qu'Oscar ne réduise le score à la dernière minute (90). Ils affronteront dimanche au Maracana le vainqueur de l'autre demi-finale à jouer mercredi entre l'Argentine et les Pays-Bas.





Pour suivre le direct sur mobile c'est ici.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 7:37

[size=33]Mondial 2014. Le Brésil sombre face à une Allemagne étincelante (7-1)[/size]
Brésil - 08 Juillet - 0
écouter

  • Impressionnants, les Allemands ont étrillé le Brésil en demi-finale | Photo : EPA/MAxPPP




Dans un match surréaliste, qui a vu les Allemands mener 5-0 à la pause, les hommes de Joachim Löw se sont qualifiés pour la finale. Pour le Brésil, la déception est immense.
Il y avait 1950 et le fameux Maracanazo. Il y aura désormais le 8 juillet 2014 dans l'esprit des Brésiliens. Balayés par l'Allemagne (7-1), les hommes de Luis Felipe Scolari n'ont pas su faire face aux absences conjuguées de Neymar et Thiago Silva. Surtout, ils se seront montrés très fébriles, notamment en défense, offrant sur un plateau cette demi-finale à une équipe allemande impressionnante qui n'en demandait pas tant.
Klose bat le record, Müller s'en rapproche
Comme face à la France, l'Allemagne n'a pas attendu très longtemps avant d'ouvrir le score. Müller, oublié au second poteau sur un corner, ouvrait le score dès la 11ème. Son 5ème but dans ce mondial, et son 10ème en 11 matchs de Coupe du Monde. De quoi mettre l'Allemagne sur de bons rails, qui corsera rapidement l'addition avec Klose à la 23' (son 16ème but en Coupe du Monde, record absolu), puis Kroos deux fois (24' et 26') et enfin par Khedira à la 29'. Dépassés, les Brésiliens auront été trop fébriles et surtout dominés par l'impressionnant milieu de terrain allemand, mené par le trio Kroos-Khedira-Schweinsteiger, tous trois impliqués sur la quasi-totalité des buts allemands.
Côté Brésilien, la pression aura été trop dure à gérer. Malgré l'absence de deux éléments clés, les lacunes aperçues depuis le début du Mondial seront apparues criantes dans cette demi-finale, surtout face à un adversaire de cette envergure. Devant un public brésilien hébété, la Seleçao n'aura jamais su réagir, et s'offre ce qui pourrait être sa plus grande humiliation de son histoire.
Le show Neuer
Vexés de cette humiliation, les Brésiliens semblaient décidés à sauver le peu d'honneur encore en jeu dans ce match. Mais ni Oscar (51'), ni Marcelo (52') et pas même Paulinho à bout portant (53') ne parviendront à battre l'impressionnant portier allemand, impérial à chaque fois. Malgré quelques occasions brésiliennes, les Allemands ont maitrîsé cette seconde période de bout en bout, se montrant même dangereux (frappe de Müller à la 61ème claquée par Julio Cesar) sur les (nombreuses) erreurs défensives adverses. Entré en jeu à la place de Klose, André Schürrle s'offrait même le luxe de marquer son but, reprenant d'un plat du pied parfait un centre en retrait de Lahm à la 69', beaucoup plus dangereux depuis qu'il a été replacé à son poste de prédilection dans le couloir droit.
Jamais rassasiés, les Allemands se seront montrés impitoyables jusqu'au bout. Schürrle, bien servi par un énorme Thomas Müller, alourdi encore un peu plus le score à la 79' d'une superbe frappe qui vient heurter la barre avant de rentrer dans le but d'un Julio Cesar dépité, abandonné par sa défense. Et ce n'est pas le but anecdotique d'Oscar, à la 90ème, qui changera les choses : attendue par tout un peuple, la victoire brésilienne dans ce Mondial n'aura pas lieu.
Appliqués, réalistes et bien organisés, les Allemands ont su se rendre cette demi-finale facile, et s'évitent ainsi de pénibles prolongations. Surtout, avec un jour de repos supplémentaire, ils arrivent frais et en confiance pour ce rendez-vous au Maracanã.
La fiche technique :
BRÉSIL - ALLEMAGNE : 1-7 (0-5)
Arbitre : M.Rodríguez (Mexique)
BUTS : Brésil : Oscar (90') Allemagne : Müller (11'), Klose (23'), Kroos (24', 26'), Khedira (29'), Schürrle (69', 79')
BRÉSIL : Julio Cesar - Maicon, David Luiz, Dante, Marcelo - Luiz Gustavo, Fernandinho (Paulinho 46') - Hulk (Ramires 46'), Oscar, Bernard - Fred (Willian 70'). Sél : Luis Felipe Scolari
ALLEMAGNE : Neuer, Lahm, Boateng, Hummels (Mertesacker 46'), Höwedes; Khedira (Draxler 77'), Schweinsteiger, Kroos, Müller, Özil, Klose (Schürrle 58'). Sél : Joachim Löw

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 7:43

[size=30]Mondial-2014 - Brésil: naufrage et désolation[/size]
09/07/2014 07:37
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]  





[url=javascript:void(0)]suivante[/url][url=javascript:void(0)]précédente[/url]
Les joueurs de l'Allemagne fêtent leur qualification pour la finale du mondial après avoir étrillé le Brésil 7-1, le 8 juillet 2014 au stade Mineirao de Belo Horizonte - AFP
Le Brésil a quitté "son" Mondial sur une déroute historique par son ampleur (7-1) en demi-finale face à l'Allemagne mardi à Belo Horizonte, plongeant ses supporteurs et le pays dans la désolation.

Des pleurs qui emportent le maquillage, des regards hébétés... L'avalanche de buts qui s'est abattue sur la Seleçao en milieu de première période --quatre en six minutes-- a déclenché la consternation dans le stade de Belo Horizonte, comme dans les zones réservées aux supporteurs, notamment à Rio, sur la plage de Copacabana, ou à travers ce pays de 200 millions d'habitants, grand comme 14 fois la France.
L'ampleur de la déroute a alarmé jusqu'à la présidente Dilma Rousseff. "Comme tous les Brésiliens, je suis très, très triste de la défaite. Je suis immensément désolée pour nous tous, pour les supporteurs, pour les joueurs", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.
Le capitaine de la Seleçao David Luiz a lui demandé "pardon à tout le monde, à tout le peuple brésilien" juste après le match. "Je voulais voir le peuple du Brésil sourire. Tout le monde sait que c'est important pour moi de voir le Brésil heureux grâce au foot", a-t-il déclaré, les yeux rougis.
Cette déroute, qui restera dans l'histoire comme le "Mineirazo", du nom du stade de Belo Horizonte, efface le "Maracanazo", lorsque la Seleçao de 1950 avait laissé filer le titre --déjà à domicile-- face à l'Uruguay... Depuis, le Brésil est devenu le pays le plus titré sur la planète football et rêvait d'effacer définitivement cette tache en raflant un sixième titre dimanche au Maracana. Raté.
Les Brésiliens ont notamment été trahis par une défense totalement dépassée en l'absence du capitaine Thiago Silva, suspendu. Les Allemands ont récité tranquillement leur partition pour enfiler les buts. L'ouverture du score, par Müller (11e), a donné le signal. Ensuite, Klose, Kroos (deux fois) et Khedira, se sont précipités pour inscrire quatre buts en six minutes, entre les 23e et 29e minutes.
Et il faudra rejouer samedi...
Ce succès historique permet à la Nationalmannschaft, trois fois championne du monde (1954, 1974 et 1990), d'accéder pour la huitième fois de son histoire en finale. Dimanche au Maracana, l'Allemagne y affrontera le vainqueur de l'autre demi-finale, Argentine - Pays-Bas, disputée mercredi à Sao Paulo.
Le Brésil, lui, se contentera de la "petite" finale, le match pour la troisième place, samedi à Brasilia, face au perdant de l'autre demi-finale.
En quatre jours, sur quels ressorts pourra agir le sélectionneur Luiz Felipe Scolari pour remobiliser ses joueurs ? Sans doute tentera-t-il de faire vibrer la fibre nationale.
Face aux Allemands, il avait appuyé sur la touche "seuls contre tous". La Fédération brésilienne de football (CBF) avait demandé à la Fifa d'ouvrir une procédure disciplinaire contre le Colombien Juan Zuniga, auteur du coup de genou qui vaut à l'attaquant vedette Neymar une quarantaine de jours d'arrêt.
Mais la commission de discipline de l'instance mondiale avait rejeté cette requête, tout comme elle a fermé la porte au nez de la CBF qui demandait aussi l'annulation de la suspension de Thiago Silva.
La grave blessure de Neymar, forfait jusqu'à la fin du Mondial en raison d'une fracture d'une vertèbre récoltée face à la Colombie en quart de finale, avait également poussé Scolari à jouer sur cette corde sensible avant la déroute face aux Allemands.
Neymar sur la casquette
Les Brésiliens sont arrivés au stade coiffés de casquettes portant l'inscription "Forza Neymar". Le capitaine David Luiz et le gardien Julio Cesar, émus, ont même exhibé le maillot de l'absent pendant les hymnes... L'esprit du génial Neymar a flotté sur l'estadio Mineirao, jusqu'à l'avalanche cauchemardesque de la première période.
A la sortie de la demi-heure de jeu, le Brésil était mené 5 à 0... Et il restait une heure de match à tuer. Les Brésiliens sont arrivés tant bien que mal jusqu'à la mi-temps sans encaisser de but supplémentaire.
Mission accomplie jusqu'à la mi-temps... Pour préparer la finale, le sélectionneur allemand Joachim Löw a sorti son "vieux" buteur Miroslav Klose (36 ans), qui avait profité du récital pour inscrire son 16e but en phase finale de Coupe du monde, pour devenir le meilleur réalisateur de tous les temps sous les yeux du... Brésilien "O Fenomeno" Ronaldo, ancien détenteur du record.
Son remplaçant ? Il s'appelle Andre Schürrle et joue à Chelsea. Et dans ce jour où tout réussit, il marqua les buts numéro 6 et 7 de la Mannschaft, qui inflige au Brésil la plus lourde défaite de son histoire, toutes compétitions confondues, depuis le premier match de la Seleçao en 1914. La précédente déroute (6-0) remontait à 1920... Cette défaite est également la plus lourde concédée par une équipe en demi-finale de Coupe du monde. C'est dire l'ampleur de la déroute... Et peu importe le but d'Oscar dans les derniers instants. Il ne sauva même pas l'honneur.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 7:45

[size=30]L'Allemagne mortifie le Brésil[/size]
09/07/2014 05:35
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]





Totalement dépassé, le Brésil de David Luiz a offert un boulevard aux Allemands qui se hissent en finale. - (AFP)
Brésil - Allemagne : 1-7 Le Brésil, mené 5-0 après vingt-six minutes de jeu, a été éliminé de manière historique de “ son ” Mondial par l’Allemagne.


Un avant-goût de finale
La finale de 1978 toujours en tête
[size]
La Mannschaft disputera sa huitième finale, dimanche à Rio, un nouveau record. Elle connaîtra ce soir son adversaire à l'issue de l'autre demi-finale entre l'Argentine et les Pays-Bas à Sao Paulo. Quelle déroute ! L'Allemagne a infligé au Brésil la pire défaite de son histoire, à égalité avec le 6-0 de 1920 face à l'Uruguay. Et le plus gros écart jamais creusé en demi-finale d'un Mondial, effaçant un record vieux de 60 ans (RFA-Autriche, 6-1 au Mondial 1954)… Le Brésil, privé de sa star Neymar, forfait, et de son capitaine Thiago Silva, suspendu, s'est fait surprendre très tôt avant d'encaisser quatre buts en six minutes.
Schürrle (69e, 79e) a réussi un doublé après la pause avant qu'Oscar (90e) ne réduise le score. Miroslav Klose, à 36 ans, s'est emparé seul du record de buts en Coupes du monde (16), devant le Brésilien Ronaldo, son bourreau en finale du Mondial 2002, quand le Brésil avait remporté le dernier de ses cinq titres.
 Le Brésil en enfer
L'Allemagne a mis à terre une équipe du Brésil qui restait sur 42 matchs sans défaite sur ses terres et n'est plus qu'à une victoire de son quatrième titre mondial, après 1954, 1974 et 1990. Comme face aux Français en quart de finale (1-0), les Allemands ont très rapidement trouvé la faille. Thomas Müller (11e) a repris seul au second poteau, du plat du pied, un corner de Toni Kroos, pour son 5e but en 6 matchs.
Klose s'y est repris à deux fois pour battre Julio Cesar et inscrire son 71e but en équipe nationale (23e). Toni Kroos y est allé de son doublé (24e, 26e), d'une frappe puissante avant de conclure un double une-deux initié avec Sami Khedira. Trois minutes plus tard, Khedira (29e) a marqué du plat du pied. Andre Schürrle, entré à l'heure de jeu, a plongé la Seleçao en enfer avec un doublé (69e, 79e), sur une lourde frappe sous la transversale, tandis qu'Oscar a trompé - enfin - Manuel Neuer en toute fin de partie (90e).
le match
Mi-temps : 0-5.
Spectateurs : 58.000 environ.
Arbitre : M. Rodriguez (Mex).
Buts : pour le Brésil, Oscar (90e) ; pour l'Allemagne, Müller (11e), Klose (23e), Kroos (24e et 26e), Khedira (29e), Schürrle (69e et 79e).
Avertissement : au Brésil, Dante (68e).
Brésil : Julio Cesar - Maicon, Dante, David Luiz (cap), Marcelo - Luiz Gustavo, Fernandinho (Paulinho 46e) - Hulk (Ramires 46e), Oscar, Bernard - Fred (Willian 69e).
Allemagne : Neuer - Lahm (cap.), Boateng, Hummels (Mertesacker 46e), Höwedes - Khedira (Draxler 77e), Schweinsteiger - Müller, Kroos, Özil - Klose (Schürrle 58e).
la phrase
« Malheureusement, Neymar est forfait pour une action qui est à mon avis un peu lâche. »
Le capitaine brésilien Thiago Silva a à nouveau commenté le coup dans le dos de Juan Pablo Zuniga sur Neymar. « Des gens disent que c'est une action normale, mais moi qui suis défenseur, et en théorie je m'y connais un peu, je pense que ce genre d'action n'existe pas. On ne peut pas mettre le genou dans le dos d'un joueur et récupérer le ballon devant. Ce n'est pas une situation normale de jeu », a déclaré le défenseur, suspendu pour la demi-finale, hier, face à l'Allemagne.
le chiffre
4
C'est le nombre d'années de prison que risque le responsable présumé d'un réseau de revente illégale de billets pour le Mondial. Incarcéré lundi, le Britannique Ray Whelan, directeur de l'entreprise Match Hospitality, prestataire de la Fifa, a été remis en liberté hier par la justice brésilienne. Selon le commissaire Fabio Barucke, en charge de l'enquête, la justice a octroyé la liberté provisoire. Le commissaire a précisé qu'une nouvelle date serait fixée pour l'interrogatoire. M. Whelan sera poursuivi pour « avoir facilité la distribution de billets pour la revente illégale » et pour « association de malfaiteurs », selon l'inspecteur. Match Hospitality a pour sa part indiqué qu'elle gardait toute sa confiance en Ray Whelan, qui nie les faits.
en bref
La présidente du Brésil remettra le trophée
La présidente Dilma Rousseff a annoncé qu'elle remettrait le trophée de la Coupe du monde dimanche, au stade Maracana de Rio. Lors du coup d'envoi le 12 juin, Mme Rousseff avait été huée et insultée par des milliers de supporteurs alors que le pays faisait encore l'objet de critiques pour les retards dans les travaux et les coûts élevés de la compétition.[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 7:48

[size=30]Mondial: Klose bat Ronaldo dans son premier jardin pour le Record de buts[/size]
09/07/2014 00:06
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]  

Tweet



[url=javascript:void(0)]suivante[/url][url=javascript:void(0)]précédente[/url]
L'attaquant Miroslav Klose célèbre le 2e but de l'Allemagne contre le Brésil en demi-finale, son 16e en Coupe du Monde, le 8 juillet 2014 au stade Mineirao - AFP
L'attaquant allemand Miroslav Klose détient désormais seul le record de buts en Coupes du monde (16), établi mardi à Belo Horizonte, là où tout a commencé pour Ronaldo, et de surcroît contre le Brésil au Mondial organisé chez lui.

L'histoire du ballon rond produit parfois de ces clins d'oeil malicieux: c'est donc arrivé en demi-finale de la compétition ce 8 juillet 2014 au Mineirao, le stade de Cruzeiro, le premier club professionnel du "Fenômeno" désormais déchu de son record.
A 36 ans et du haut de ses 136 sélections, Klose dispute sa quatrième Coupe du monde (5 buts en 2002, 5 en 2006, 4 en 2010).
A la 23e minute, seul dans la surface, il s'y est repris à deux fois pour battre Julio Cesar et inscrire son 71e but en équipe nationale, pour le 2-0 face au Brésil.
Dans ce tournoi brésilien, Klose avait inscrit son 15e but et ainsi égalé Ronaldo en égalisant contre le Ghana (2-2), deux minutes seulement après son entrée en jeu; un but de pur renard chapardant le ballon au second poteau. "Quinze pions en vingt matches de Coupes du monde, c'est pas si mal", s'était-il félicité.
Mais sorti des poules, le gourmand renard visait déjà l'alléchant record en solitaire. "Ca me titille déjà, avouait-il. Je veux être le N°1, c'est un grand objectif".
Changement de ton avant la demi-finale: "Ce n'est pas le plus important", a-t-il dit pour donner la priorité à la qualification pour la finale.
En 8e de finale face à l'Algérie (2-1 a.p.), il était resté sur le banc. En quart, titularisé contre la France (1-0), il avait joué 68 minutes sans peser. La demie fut la bonne.
Thomas Müller bientôt ?
Son 15e but, il l'avait célébré par son traditionnel salto avant, un saut vraiment périlleux vu la réception techniquement imparfaite... "En fait je ne voulais plus le faire à mon âge. Peu importe si je ne l'ai pas très bien réussi. Mais on a vu que je manquais de pratique", a-t-il commenté dans un large sourire.
"Je suis formidablement heureux pour lui, avait déclaré son sélectionneur, Joachim Löw. Il est maintenant en haut avec Ronaldo. Il a marqué en seulement deux minutes. Il fait une carrière sensationnelle".
Beau joueur, Ronaldo avait félicité son semblable: "Bienvenue au club #Klose, j'imagine ta joie !!!! Quelle belle Coupe du monde !!!"
Avant de relativiser la portée de l'événement pour Klose, dans l'hebdomadaire allemand Sport Bild: "Même s'il porte le record au-delà, je ne crois pas qu'il restera pour l'éternité". Le membre du Comité d'organisation local de la Coupe du monde (COL) s'était même dit "persuadé" que Thomas Müller allait bientôt "être le seul meilleur buteur en Coupes du monde".
Il est vrai que c'est le "faux 9" qui avait été sacré meilleur artilleur du Mondial-2010 (5 réalisations). Et le lointain successeur de Gerd Müller (3e meilleur buteur historique avec 14 buts) n'a que 24 ans...
Gerd Müller déjà
En attendant, c'est son aîné "Miro" qui trône seul en tête du classement. Un sacré défi pour lui, au bout d'une saison compliquée, avec 7 buts seulement dans le Championnat d'Italie pour la Lazio. Peu avant le Brésil, il a soigné pendant trois mois une cuisse.
Contre l'Arménie dans le dernier match de préparation (6-1), il avait inscrit son 69e but depuis 2001 et ainsi battu le record de buts en équipe d'Allemagne détenu par Gerd Müller. Un déclic pour celui qui était resté muet depuis septembre 2013.
En bon vieux pro, "Miro" connaît son corps, surtout depuis le passage de Jürgen Klinsmann à la tête de la Nationalmannschaft (2004-2006). "J'ai énormément progressé dans la course grâce à l'entraînement de Jürgen Klinsmann, a dit le buteur. J'ai pu ainsi mieux récupérer et améliorer ma forme physique pour les nouvelles tâches d'un attaquant, dans les phases offensives comme défensives".
Klose plus prolifique que Ronaldo, donc. Meilleur? Le Brésilien avait inscrit 15 buts en quatre participations, mais couronnées de deux titres (1994 sans jouer, 2002 en finissant meilleur buteur), outre une finale perdue en 1998.
Et "Miro", finaliste en 2002, échangerait-il son record individuel pour tout l'or du Mondial ?

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 7:59

[size=36]Allemagne: Benzema félicite Klose[/size]

voir la photo






Grand fan de Ronaldo depuis son enfance, Karim Benzema a malgré tout tenu à féliciter Miroslav Klose, auteur ce mardi soir de son 16e but en Coupe du monde durant la demi-finale entre l'Allemagne et le Brésil (7-1). L'international allemand devance ainsi désormais l'ancienne star de la Seleçao, dont le compteur était resté bloqué à 15 unités.
Karim Benzema         @Benzema
Suivre

Congratulations to Miroslav Klose who took the goal record from @ClaroRonaldo the best of ever ;-) #CM2014
12:13 AM - 9 Juil 2014

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 8:00

[size=36]Allemagne-Kroos: ''Les Brésiliens étaient déboussolés''[/size]

voir la photo






Élu homme du match lors de la victoire retentissante de l'Allemagne contre le Brésil (7-1), mardi à Belo Horizonte, Toni Kroos a estimé que son équipe avait réalisé un "match fantastique" en demi-finales. "C'était incroyable, depuis la première minute, on a senti que c'était possible, on a réalisé que les Brésiliens étaient déboussolés. On a réussi à prendre l'avantage puis on a marqué un but après l'autre, et après quelques minutes on menait 5-0", a lancé le milieu de la Mannschaft après la rencontre. Le joueur du Bayern, impliqué sur les quatre premiers buts de l'Allemagne, reste "conscient qu'il reste un match qu'on veut vraiment gagner": "Personne n'est champion du monde en demi-finale. Cela veut dire qu'il nous reste un dernier match très difficile à disputer, on devra encore réaliser une top performance pour ne pas perdre, je pense qu'on va y arriver, c'est notre objectif."

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Mer 9 Juil - 8:38

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Mer 9 Juil - 8:42

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Mer 9 Juil - 9:22

Tremblement de terre au Brésil : la Seleçao humiliée par l'Allemagne

Publié le 09/07/2014 à 07:36

Demi-finales. Hier. Après l'onde de choc provoquée par la blessure de Neymar, la Seleçao atomisée par l'Allemagne : quel séisme !

David Luiz et Ramires qui se regardent, Julio César à genoux, Schürrle qui vient de porter la marque à 0-6 sous les yeux de Müller : même expression de désolation chez des Brésiliens a-né-an-tis. / Photos AFP


L e môme est un ado. Il ne doit pas avoir plus de 14 ans. Derrière des lunettes carré, ses sanglots redoublent d'intensité alors que le score n'est «que» de 0-3. L'image aura fait le tour du monde, la leçon reçue par le pays organisateur celui de la planète à la vitesse d'une traînée de poudre. Dont on sait le départ de feu, mais dont on ne peut deviner les dommages collatéraux à l'arrivée…

Les mâchoires allemandes.
-La Seleçao s'attendait à entrer dans les annales. Elle l'a fait. Mais aucunement de la façon dont c'est arrivé. Inimaginable, impensable ; incroyable oui, mais vrai. à une marche de la finale, de son Graal sur ses terres, le Brésil a été balayé, broyé, cassé, concassé, ridiculisé, humilié – les qualificatifs manquent – par l'ouragan germanique. Alors que le peuple auriverde rêvait tout haut depuis le 12 juin, au moins, d'une 6e étoile sur sa tunique jaune et vert, il aura pris de plein fouet un cinglant revers qui fera date : 7 à 0. Pour ceux qui étaient partis sur la planète Mars, non, ne vous pincez pas, vous ne rêvez pas. Vous êtes au contraire en plein cauchemar !
Une raclée, deux records.
- L'histoire, pardon l'Histoire, retiendra deux records : un jouissif pour le vieux lion Miroslav Klose (36 ans), qui en inscrivant la deuxième réalisation de la Nationalmannschaft, a dépassé les 15 buts (16) en phases finales de Ronaldo – un Brésilien, ses clins d'œil du destin…
Un «maléfique», on dira, pour la troupe vite sans âme de Scolari qui est devenue à 0-6 puis 1-7 l'équipe s'inclinant par le plus gros écart en demi-finales. Les statisticiens peuvent se friser les moustaches (allemandes, il coule de source) comme nous nous sommes triturés les méninges et claqués l'index sur les souris d'ordinateur : les précédents scores-fleuves à «+5» remontaient à 1930 (toute première édition et par deux fois : Argentine – États-Unis et Uruguay-Yougoslavie 6-1) et 1954 (Allemagne déjà – Autriche 6-1).
Quatre buts en six minutes.
-Revenons au match, enfin à ce qui y aura ressemblé pendant le premier quart d'heure et une entrée en matière pourtant décidée des coéquipiers de David Luiz promu capitaine. Chassez le naturel… Un premier corner, un oubli de marquage indigne à ce niveau du futur Parisien sur Thomas Müller et l'Allemagne mène déjà 1 à 0 (0-1, 11e). Un coup de pied arrêté, ça ne vous rappelle rien ? Le temps d'engager, ou quasiment, allez on exagère un chouïa, et le triangle Müller-Kroos-Klose fait exploser pour la seconde fois la défense centrale auriverde (0-2, 23e). C'est fini. Avec 5-0 à la mi-temps (au bout d'une demi-heure, au vrai) et – surtout – 4 buts en 6 minutes, la cause fut entendue tôt. Très tôt. Trop tôt. On n'aurait même pas dû jouer la deuxième mi-temps ; on rigole, quoique…
Deuil national.
- Les Brésiliens, chambrés par leur public qui, dans l'ensemble, se montra digne (chapeau), réduisirent bien la marque. Mais, à la rigueur, avec cette petite unité au compteur, qui frise le risible, c'est plus humiliant encore.
Les Jaune et Vert ne méritaient pas ça. Pour le suspense, primo. Pour la beauté du sport en général et la glorieuse incertitude du foot en particulier, ensuite. Pour ce XI brésilien, aussi, enfin, qui aura du mal à s'en remettre. On ne voit pas, d'ailleurs, comment Luiz Felipe Scolari pourra continuer de séjourner au pays…
BRÉSIL 1 ALLEMAGNE 7
MT : 0-5.
à BELO HORIZONTE (Estádio Mineirão) ; 58.141 spectateurs.
Arbitrage de Marco Rodríguez (MEX) / temps additionnel : 3‘(1+2).
Pour l'Allemagne : Müller (11),
Klose (23), Kroos (24, 26), Khedira (29), Schürrle (69, 79).
Pour le Brésil : Oscar (90).
Brésil : Julio César – Maïcon, David Luiz (cap.), Dante, Marcelo – Fernandinho (Paulinho, mt), Luiz Gustavo – Bernard, Oscar, Hulk (Ramires, mt) – Fred (Willian, 69)./
Sélectionneur : Luiz Felipe SCOLARI.
Avertissement : Dante (68, antijeu
caractérisé sur Müller).
Allemagne : Neuer – Lahm (cap.),
J. Boateng, Hummels (Mertesacker, mt), Höwedes – Schweinsteiger, Khedira (Draxler, 76) – Th. Müller, Kroos, özil – Klose (Schürrle, 58)./
Sélectionneur : Joachim LöW.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 12:12

Coupe du monde : pourquoi le Brésil a-t-il perdu (et aussi violemment) face à l'Allemagne
Le pays est sous le choc après la lourde défaite de la Seleçao (7-1) en demi-finale du Mondial. Francetv info revient sur les raisons de cette déroute.
David Luiz et Luiz Gustavo sont abattus après la lourde défaite (7-1) du Brésil face à l'Allemagne, le 8 juillet 2014 au stade du Belo Horizonte.  (DAVID GRAY / REUTERS)
Par Carole Bélingard, Boris Jullien
Mis à jour le 09/07/2014 | 11:06 , publié le 09/07/2014 | 09:11





  • [url=javascript:void(0);][/url]


Balayée. La Seleçao a été éliminée de "sa" Coupe du monde, et de quelle manière, contre l'Allemagne, mardi 8 juillet, à Belo Horizonte. Le score ? Sept but à un. Une "honte nationale", pour la presse brésilienne"Honnêtement, c'est difficile à expliquer. On ne peut pas expliquer l'inexplicable", a résumé le gardien brésilien, Julio César, après la rencontre. Francetv info avance quelques pistes.
Parce que l'attaque n'est pas la meilleure défense
Sur le premier but, à la 11e minute, Marcelo, l'arrière gauche brésilien, perd le ballon en attaque. Le joueur du Real Madrid adore dribbler, se projeter. Manifestement, il aime moins défendre. L'Allemagne récupère la balle, donc, et contre-attaque. Marcelo revient bien, mais il est forcé de concéder un corner. C'est sur ce coup de pied arrêté que Thomas Müller, lâché de son marquage par David Luiz, inscrit le premier but d'une longue série.
David Luiz est un autre défenseur de la Seleçao qui aime jouer vers l'avant. Cette saison, avec Chelsea, José Mourinho le faisait jouer milieu défensif. Un rôle dans lequel il excellait. Avec le Brésil, la nouvelle recrue du PSG a été replacée en défense centrale au côté de... Thiago Silva, un autre Parisien. Si Silva était suspendu hier soir, remplacé par le catastrophique Dante (pas très bon déjà lors de la défaite 4-0 du Bayern Munchi contre le Real Madrid), reste que cette future charnière 100% brésilienne du club de la capitale n'a pas donné totale satisfaction, c'est loin de le dire...
Parce qu'il a complètement craqué sous la pression
"Après le premier but, nous avons eu un trou noir, personne ne s'y attendait", commente le portier des Auriverdes, cité par l'Equipe. Douze minutes plus tard, l'Allemgne en profite et enfonce le clou. Klose frappe, Julio César repousse la balle dans ses pieds, et l'attaquant crucifie le gardien brésilien sur sa seconde chance. Avec 16 réalisations, il dépasse Ronaldo au classement et devient le meilleur buteur de l'histoire du Mondial. Le Brésil est déjà définitivement K.O.
Les joueurs ne bougent plus, font tête basse. La Seleçao encaisse alors 3 nouveaux buts en 6 minutes. Explication de Joachim Löw, le sélectionneur allemand : "A 2-0, ils étaient sens dessus dessous, ils ont perdu leur organisation, et on s'en est froidement servi. On s'est servi de l'immense pression qui pesait sur l'équipe hôte."
"Ce que je voulais le plus dans cette compétition était de donner une joie à mon peuple [i]en remportant le titre. Tous les cœurs souffrent aujourd’hui"[/i], s'est excusé David Luiz, capitaine d'un soir, après cette élimination. Preuve que cette victoire au Mondial, à domicile, attendue par 200 millions de Brésiliens, a peut-être trop pesé sur les épaules des joueurs.
Cause ou conséquence de cette pression, l'équipe a affiché une surprenante fragilité émotionnelle. Plusieurs joueurs ont en effet fondu en larmes après la victoire aux tirs aux buts face au Chili. Un psy a même été appelé à la rescousse. 20 Minutes pointe également la responsabilité des dirigeants : "Le staff n’a pas aidé les joueurs en leur montrant avant la rencontre des vidéos d’enfants ayant survécu à d'énormes coulées de boue dans Rio en 2011."
Parce que sans Neymar, la Seleçao n'avait pas le niveau
L'espace de 5 minutes, le Brésil a bien cru pouvoir l'emporter. La Seleçao, privée de Neymar, son meilleur joueur, est bien entrée dans le match, proposant quelques enchaînements et obtenant la première un corner. Une domination de courte durée. L'Allemagne a réajusté son bloc, a commencé à presser les Brésiliens, avant de dérouler son football.
Depuis le début de la Coupe du monde, le prodige du Barça portait son équipe. Avec quatre buts inscrits et une passe décisive délivrée en cinq matchs disputés, Neymar était le joueur le plus dangereux de l'équipe. Totalement libre dans le système de Felipe Scolari, il était celui qui tirait le plus au but et se créait le plus grand nombre d'occasions. Et ce alors qu'il n'évoluait même pas en pointe, le poste censé être le plus prolifique en terme de buts.
A la place, Scolari a choisi d'aligner Fred, l'ancien joueur de l'Olympique lyonnais, en avant-centre. Courrier International rappelle aussi que "Fred récolte la cuillère de bois du plus mauvais joueur de l'équipe brésilienne". L'attaquant, copieusement sifflé par le public mardi soir, affiche effectivement des lacunes techniques terribles et une efficacité proche du néant (un but inscrit durant le tournoi). De quoi faire rougir de honte ses illustres prédécesseurs tels que Ronaldo, Romario ou Bebeto.
Outre l'attaquant moustachu, "cette équipe manquait de qualité pure", analyse 20 Minutes, avec "un gardien qui joue aux Etats-Unis (Julio Cesar), un latéral droit quasiment retraité (Maïcon) et un milieu de terrain assez peu coté (Luiz Gustavo)." Pour le Brésilien Jaïrzinho, champion du monde en 1970, "cette équipe est fragile et sans doute la plus faible de toute notre histoire", juge-t-il dans les colonnes du Parisien
Parce que la Mannschaft a réussi le match parfait
Si les Brésiliens n'ont pas été à la hauteur, c'est aussi que les Allemands ont réalisé une incroyable performance, comme le souligne l'ancien international tricolore Bixente Lizarazu.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 12:12

Bixente Lizarazu         @BixeLizarazu Suivre
Le malaise de la défaite humiliante du Brésil ne doit pas faire oublier la match exceptionnel réalisé par l'Allemagne. Colossal !
1:03 AM - 9 Juil 2014
228 Retweets 157 favorites

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  bienvenou le Mer 9 Juil - 12:12

A l'image du septième but allemand, signé Schürrle, la Mannschaft a réussi tout ce qu'elle a tenté. L'attaquant de Chelsea contrôle en sautant un long ballon et enchaîne sur un tir puissant, qui finit sous la transversale de Julio César, sans que celui-ci ne puisse rien faire. Irrésistible.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Jeu 10 Juil - 6:37

[size=30]Le milieu allemand impose sa loi[/size]
10/07/2014 05:32
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]





Toni Kroos, auteur d'un doublé et d'une passe décisive face au Brésil, distribue parfaitement le jeu allemand. - (AFP)

Toni Kroos, Sami Khedira et Bastian Schweinsteiger ont éparpillé par petits bouts façon puzzle leurs homologues brésiliens du milieu mardi en demi-finale (7-1) pour propulser l'Allemagne en finale du Mondial 2014. « Notre milieu de terrain a toujours été très dominateur dans cette Coupe du monde », a relevé Joachim Löw.
Kroos, le cerveau. Placé en meneur axial, le Bavarois de 24 ans a encore livré un maître-match en offrant entre autres une quatrième passe décisive et en contribuant directement au but du 2-0 d'une superbe passe pour Müller qui trouvait ensuite Klose. C'est surtout lui qui a plongé la Seleçao dans le « black-out » des six minutes fatales avec un doublé en deux minutes. « Cela fait déjà deux ans, depuis l'Euro, qu'il donne l'impulsion en sélection, a souligné Löw. Il apporte beaucoup par sa technique, il se rend toujours disponible, il a une main à la place du pied, et il est en très bonne forme. »
> Khedira, le dynamiteur. Dans le trio, le joueur du Real Madrid (27 ans) est là pour intimider l'adversaire, imposer sa force physique dans les duels et ainsi éviter à l'Allemagne que l'adversaire n'empiète sur son territoire. Dans le binôme qu'il forme avec Schweinsteiger, Khedira est aussi chargé d'assurer la fameuse projection vers l'avant qui permet d'apporter le surnombre et des solutions offensives. « Sami monte en puissance, a noté Löw. Sa présence physique, sa dynamique, sa force dans les duels ont été importantes. »
> Schweinsteiger, le nettoyeur. C'est le plus connu des trois, le plus expérimenté du haut de ses 107 sélections (23 buts), et le seul du trio qui fasse partie des cinq Allemands à avoir participé aux deux Coupes du monde précédentes (2006 et 2010). Alors que Khedira privilégie la verticalité, le Bavarois de 29 ans fait l'homme de main en écumant la largeur, toujours là pour venir en aide à un latéral, pour protéger la défense centrale, bref, pour nettoyer les sales situations. Le vice-capitaine est aussi celui qui fait remonter le bloc et le maintient compact et solidaire.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Jeu 10 Juil - 6:38

[size=30]ondial: une troisième finale Argentine - Allemagne[/size]
10/07/2014 01:58
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]  

Tweet



[url=javascript:void(0)]suivante[/url][url=javascript:void(0)]précédente[/url]
Les Argentins exultent à l'issue de la séance de tirs au but victorieuse contre les Pays-Bas, le 9 juillet 2014 à Sao Paulo - AFP Fabrice Coffrini
L'affiche de la finale du Mondial-2014 est connue: comme en 1986 et 1990, l'Argentine, victorieuse des Pays-Bas (0-0, 4 t.a.b. à 2), affrontera dimanche au Maracana de Rio, l'Allemagne, qui a infligé une déroute historique au Brésil, déclenchant une vague de colère dans le pays-hôte.

Le match pour la troisième place opposera le Brésil aux Néerlandais, samedi à Brasilia.
Et voilà Lionel Messi, quadruple Ballon d'Or, à portée de la consécration suprême ! Proche de rejoindre l’idole absolue de tous les Argentins, Diego Maradona, qui avait offert à l'Albiceleste son deuxième titre en 1986 au Mexique, déjà face à l'Allemagne (3-2). Quatre ans plus tard, en 1990 en Italie, ce sont les Allemands qui s'étaient imposés (1-0).
Pour Messi, l’Allemagne est une bête noire. La Mannschaft, bien avant la correction infligée mardi soir au Brésil (7-1), était déjà le cauchemar de Messi...
Flashback. En 2006 à Berlin, "Leo", qui venait d'avoir 19 ans, assiste, effondré, depuis le banc des remplaçants de l'Albiceleste, à la séance de tirs au but fatale à sa sélection en quarts de finale face à l'Allemagne, pays organisateur (1-1 a.p.; 4 t.a.b à 2).
Quatre ans plus tard, à la Coupe du monde en Afrique du Sud, c'est un Messi devenu pièce centrale de l'équipe, à 23 ans, couvé par le coach de l'époque, Maradona, qui retrouve l'Allemagne, à nouveau en quart de finale. L'humiliation est plus grande encore au Cap. La Mannschaft dévore la formation argentine (4-0). Et c'est un Messi en pleurs, inconsolable, qui quitte la pelouse.
Cette fois "La Pulga" a enfin franchi le seuil des demi-finales, après un match sans relief face aux Pays-Bas, conclu par une séance de tirs au but dont le héros fut Sergio Romero.
Remplaçant en club (Monaco) où il n'a disputé que six matches durant la saison (3 en championnat et 3 en coupes nationales), le gardien argentin a détourné deux tirs néerlandais (Vlaar, Sneijder).
Euphorie en Allemagne
Les Néerlandais, qui avaient éliminé le Costa Rica en quart de finale déjà en passant par les tirs au but, ont cette fois été incapables d'abattre leur carte maîtresse. Le sélectionneur Louis van Gaal, qui avait appelé le gardien-remplaçant Krul face aux Costariciens, l'a cette fois laissé sur le banc. Il avait effectué ses trois changements lors des 120 minutes de jeu, sans doute pour soulager certains organismes, déjà éprouvés par une prolongation quatre jours plus tôt.
Le futur adversaire des Argentins, l'Allemagne, trois fois championne du monde (1954, 1974, 1990), baigne dans l'euphorie et rêve de mettre un terme à 18 ans sans succès dans une compétition majeure, depuis l'Euro-96.
Avec 32,57 millions de téléspectateurs en moyenne, la demi-finale Allemagne-Brésil a battu des records d'audience à la télévision allemande. Et les 25 millions de tweets générés lors du 48e Super Bowl (football américain) le 2 février ont été balayés par les 35,6 millions de messages émis pendant la correction infligée à la Seleçao, soit un nouveau record sur le réseau social, tous sports confondus.
L'allégresse a gagné la presse. "7:1 pas de mots !", titrait ainsi en Une le quotidien populaire Bild, avec une photo de Kroos (double buteur mardi) porté à bout de bras par Khedira. Et le journal de consacrer quasiment une page par but, photo à l'appui, pour faire encore durer ce rêve allemand.
Colère au Brésil
L'euphorie allemande tranche avec la colère qui recouvre le Brésil après la déroute historique.
Principale cible des critiques, le sélectionneur Luiz Felipe Scolari a défendu son bilan, soulignant que la Seleçao avait atteint pour la première fois les demi-finales depuis 2002, l'année où --déjà-- il était à la tête de l'équipe qu'il avait menée au titre mondial, face à l'Allemagne (2-0).
"Felipao" a indiqué qu'il prendrait une décision sur son avenir samedi, après le match pour la troisième place face face aux Pays-Bas à Brasilia.
"Nous avons encore du travail, a-t-il expliqué. Nous avons un engagement avec la CBF (fédération brésilienne) jusqu'à la fin de la Coupe du monde. Et maintenant, la fin de la Coupe du monde, c'est le match de samedi, pour la troisième place. C'est après ce match seulement qu'on va parler avec la direction de la CBF".
Héros en 2002, Scolari est désormais traité comme un paria. "Va en enfer toi-même Felipao!", a ainsi titré le quotidien populaire de Rio, O Dia, à l'adresse du sélectionneur, qui avait lancé avant Brésil-Allemagne qu'il ferait les choses "à sa façon" en invitant ceux à qui cela ne plaisait pas à "aller en enfer".
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Jeu 10 Juil - 6:48

Toni Kroos réalise une Coupe du monde exceptionnelle. Annoncé avec insistance du côté du Real Madrid, le milieu de terrain allemand du Bayern Munich a martyrisé le Brésil, mardi soir, lors de la victoire historique de la Nationalmannschaft (7-1), en demi-finale du Mondial. Si le match a fait tomber plusieurs records pour les Brésiliens, qui n'avaient jamais connu une telle déroute, un chiffre est passé inaperçu alors qu'il résume à lui seul ce match qui restera à jamais graver dans l'histoire du football: 69. C'est le nombre de secondes qui sépare les deux buts inscrits par le joueur de 24 ans (24e et 26e), ce qui fait de lui le joueur qui a inscrit le doublé le plus rapide de l'histoire de la Coupe du monde.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Jeu 10 Juil - 7:27

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Lun 14 Juil - 7:28

l'Allemagne quatre étoiles
Le 13 juillet à 23h59 | Mis à jour il y a 7 heures

L'Allemagne est devenue championne du monde de football pour la quatrième fois en battant l'Argentine 1 à 0 après prolongation en finale dimanche à Rio. Le but a été inscrit par Götze à la 113e minute. Les Allemands avaient déjà été titrés en 1954, 1974 et 1990
Le cours du match s'est joué au-delà des 90 minutes car les deux équipes étaient à égalité (0-0) à l'issue du temps réglementaire. Epilogue serré et tendu d'un Mondial plein de joie et de couleurs, le match s'est joué sur "un coup de dés"... Un débordement de Schürrle côté gauche, une ouverture dans la surface de réparation pour Götze, entré en jeu à la 88e minute. Contrôle de la poitrine et reprise du pied gauche, après 113 minutes de jeu. A sept minutes du terme de la prolongation, Götze, l'une des déceptions du Mondial côté allemand tenait sa revanche, offrant le titre à son pays.  Ce but est le 171e inscrit en 64 matches disputés au Brésil depuis le 12 juin, ce qui égale le record établi en 1998. Jusque-là, les deux équipes s'étaient créé un nombre équivalent d'occasions, même si les Argentins Higuain (20e) et son remplaçant Palacio (97e), s'étaient retrouvés seuls face au gardien allemand Neuer... Mais aucun des deux n'est parvenu à cadrer sa tentative.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  aladin le Lun 14 Juil - 7:31

Football : l'Allemagne championne du monde !
5 COMMENTAIRES
Publié le 13/07/2014 à 21h51 , modifié le 14/07/2014 à 00h34 par 
P.-Y.C.


Vainqueurs de l'Argentine 1-0 grâce à un but de Götze marqué à sept minutes de la fin des prolongations, la Nationalmannschaft ajoute une quatrième étoile à son maillot

Dimanche 13 juillet 2014 à 21:00



Allemagne

Argentine

[size=58]1-0[/size]
Mi-temps0 - 0


Arbitre : Nicola Rizzoli
[size]
Stade : Maracanã (Rio de Janeiro, Brésil)
[/size]
74738 spectateurs [ltr](100%)[/ltr]
[size][size]
ACTIONS


Buts
[/size][/size]
[size][size]
Cartons
[/size][/size]
[size][size]
Remplacements
[/size][/size]
[size][size]
COMPOSITIONS D'ÉQUIPES

4-2-3-14-4-2
[/size][/size]

  • TITULAIRES

  • REMPLAÇANTS


[size][size]

[/size][/size]

  • 1
    Neuer

  • 4
    Höwedes


  • 5
    Hummels

  • 7
    Schweinsteiger


  • 8
    Özil


  • 11
    Klose


  • 13
    Müller

  • 16
    Lahm

  • 18
    Kroos

  • 20
    Boateng

  • 23
    Kramer





  • 1
    Sergio

  • 2
    Garay

  • 4
    Zabaleta

  • 6
    Biglia

  • 8
    Pérez


  • 9
    Higuain


  • 10
    Messi

  • 14
    Mascherano


  • 15
    Demichelis

  • 16
    Rojo

  • 22
    Lavezzi





  • 2
    Grosskreutz

  • 3
    Ginter

  • 10
    Podolski

  • 12
    Zieler

  • 14
    Draxler

  • 15
    Durm

  • 22
    Weidenfeller

  • 9
    Schürrle


  • 17
    Mertesacker


  • 19
    Götze






  • 3
    Campagnaro

  • 7
    Di Maria

  • 11
    Maxi Rodriguez

  • 12
    Orión

  • 13
    Fernández

  • 17
    Fernández

  • 19
    Álvarez

  • 21
    Andújar

  • 23
    Basanta

  • 5
    Gago


  • 18
    Palacio


  • 20
    Kun Aguero




[size][size]






Coupe du Monde


[/size]








E
t de quatre ! L'Allemagne rejoint l'Italie à la deuxième place des équipes les plus titrées en Coupe du monde après sa victoire sur l'Argentine dimanche soir. Mais qu'il a fallu être patient pour en arriver là !
Après un match très disputé, la Nationalmannschaft a dû attendre la fin des prolongations pour inscrire le seul but du match. Et c'est Mario Götze, le prodige du Bayern de Munich si décevant jusque là, qui a délivré les siens pour signer la première victoire finale d'une équipe européenne sur le sol sud-américain.
Messi meilleur joueur de la Coupe du monde, Neuer meilleur gardien
Alors que Manuel Neuer a logiquement remporté le Gant d'Or du meilleur gardien du Mondial, c'est Lionel Messi qui a été élu Ballon d'Or de la compétition. On attendait le Colombien James Rodriguez ou le Néerlandais Arjen Robben et c'est la star argentine que la Fifa a décidé d'honorer. Un choix curieux.
D'ailleurs, les Allemands se sont très vite rendu compte que rien ne leur serait aussi facile que face au Brésil. Les accélérations de Lavezzi et Messi laissent leurs défenseurs les pieds dans le ciment et, en attaque, la circulation de balle se fait nettement moins fluide.

Miroslav Klose taclé par Javier Mascherano, l'image d'un match très engagé© PHOTO AFP FRANCOIS XAVIER MARIT

La première véritable occasion du match est d'ailleurs pour l'Albiceleste, sur une passe en retrait très hasardeuse de la tête de Kroos, que Higuain trouve le moyen de mettre hors-cadre (21e). L'attaquant de Naples règle la mire dix minutes plus tard, après un bon centre de Lavezzi. Mais l'arbitre assistant a levé son drapeau pour signaler un hors-jeu. Le but est logiquement refusé (30e). De quoi pousser un gros "ouf" de soulagement dans les rangs germaniques.
L'entrée en jeu de Schürrle, consécutif au KO de Kramer, victime d'un choc avec Demichelis, va rééquilibrer les débats. En permettant à Özil de se replacer dans l'axe, le joker de Joachim Löw dynamise le dernier quart d'heure. Cette fois, c'est bien l'Allemagne qui prend les choses en mains. Deux frappes de Schürrle et Kroos sonnent la révolte. Et juste avant la pause, sur un corner de Müller, Höwedes libre de tout marquage place sa tête sur la barre transversale (45e+1). Une frayeur partout, balle au centre.
Dès la reprise, Messi bénéficie d'une belle passe en profondeur pour faire passer un nouveau frisson dans le Maracana. Mais Neuer ferme bien son angle et "La Pulga" croise trop sa frappe (47e).
L'Argentine reprend alors ce qu'elle sait faire de mieux : imposer un faux rythme et tout mettre en oeuvre pour que son adversaire déjoue. La Mannschaft tombe dans le panneau. En contre-attaque, Higuain est heurté par Neuer qui boxe le ballon en percutant l'attaquant sud-américain avec son genou. L'arbitre ne siffle pas la faute pourtant évidente (57e).
Le match est tendu, physique, rarement spectaculaire. Les prolongations sont inévitables.
Schürrle frappe à bout portant sur Romero, Agüero s'essaie en contre avant d'être repris par Boateng... Ça commence fort. Puis c'est Palacio qui manque son contrôle seul face au but mais trouve le moyen de tenter le lob. Le ballon file à côté des buts (97e). Les débats restent hyper tendus. Au cours de la deuxième période, Schweinsteiger doit sortir quelques instants pour se faire recoudre la pommette.
La détermination allemande va payer. Schürrle progresse sur le côté gauche. A l'approche de la surface, l'attaquant de Chelsea centre vers Götze au premier poteau, qui contrôle de la poitrine et reprend le ballon d'une frappe croisée du gauche. Cette fois, Romero est battu (113e). L'Allemagne s'installe au sommet du football mondial.

Mario Götze a marqué le seul but du match au cours de la deuxième mi-temps des prolongations© PHOTO AFP JUAN MABROMATA


Mario Götze félicité par ses partenaires© PHOTO AFP JUAN MABROMATA
[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEUTSCHLAND ..NOUS GAGNONS TJS A LA FIN

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum