LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Page 23 sur 24 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Mar 4 Nov - 19:20

Le 04/11/2014 à 14:31:00 | Mis à jour le 04/11/2014 à 14:32:01
FOOT
[size=40]LIGUE 1PSGBlanc : «Une pensée pour Makelele»


[/size]
55partages
[size]TweeterPartagerPartager

15
a+a-imprimerRSS
[/size]

Au lendemain du limogeage par Bastia de Claude Makelele, son ancien partenaire en équipe de France, Laurent Blanc, a souhaité lui apporter son soutien. L'entraîneur du PSG a «profité» de la conférence de presse avant le match de Ligue des champions face à l'APOEL Nicosie, mercredi (20h45), pour lui adresser un message. «Je lui fais un petit coucou, j'ai une pensée pour lui», a déclaré le technicien, ce mardi. Interrogé ensuite sur la possibilité de voir son ancien adjoint retrouver son ancien poste dans le staff du club de la capitale, Blanc a assuré «ne pas pouvoir répondre à la question». «Laissez-le d'abord digérer l'épisode qu'il est en train de vivre, a-t-il expliqué. Cela ne doit pas être si facile que ça. J'espère que j'aurai l'occasion de le voir et de discuter avec lui prochainement.»
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Jeu 6 Nov - 15:36

-OM : pour Blanc, Marseille est avantagée
OM en direct - Région en direct
Jeudi 06/11/2014 à 11H00 Marseille





<a target="_blank" href="https://adclick.g.doubleclick.net/pcs/click?xai=AKAOjsvaEFzFQbCnOj0bv48KYdNS-mctyNTOIxcyEdQTE5KN790jvr6mh7cFTZ9XC8FBp3dRvRFgZJCYJctWm3ydNQMGX0fz_P_YTCkojAgQqTaN-9Y_BKy1RZb0DR8rhKLpeZ0ZfKArzO1Vf24&sig=Cg0ArKJSzFIYCUwatSw7EAE&adurl=http://memorix.sdv.fr/5c/laprovence/sports/om/L20/737947428/Position1/Web66/ADEME_W66_ARTICLE_271014/300x250_ademe_051114.html/576757365356484233726b4142784b65%3Fhttp://www.ademe.fr/fondschaleur"> <img border="0" alt="" src="//s0.2mdn.net/2967404/6-300x250.gif" width="300" height="250" /> </a>
<A HREF="http://memorix.sdv.fr/5c/laprovence/sports/om/L20/737947428/Position1/Web66/ADEME_W66_ARTICLE_271014/300x250_ademe_051114.html/576757365356484233726b4142784b65?https://ad.doubleclick.net/jump/N3021.152260.WEB66/B8350621.112824509;sz=300x250;ord=737947428?">< IMG SRC="https://ad.doubleclick.net/ad/N3021.152260.WEB66/B8350621.112824509;sz=300x250;click0=http://memorix.sdv.fr/5c/laprovence/sports/om/L20/737947428/Position1/Web66/ADEME_W66_ARTICLE_271014/300x250_ademe_051114.html/576757365356484233726b4142784b65?;ord=737947428?" BORDER=0 WIDTH=300 HEIGHT=250 ALT="Advertisement"></A>


Mercredi soir, après la victoire et la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions du PSG, Laurent Blanc est revenu sur le fait que l'OM avait un avantage de taille dans le clasico puisque les Olympiens ne jouent pas de coupe d'Europe cette saison :
"La préparation idéale pour préparer un clasico est-ce de jouer un mercredi soir ? Je n’en sais rien. On fait avec. Je pense de gagner, c’est beaucoup mieux que de faire un nul ou de perdre. Il faudra bien récupérer et bien se préparer. L’OM va venir avec des ambitions mais nous aussi on sera très ambitieux sur ce match-là. Depuis le début de la saison, on a dit qu’on a perdu des points et c’est la vérité."

"Je pense que d’avoir disputé la Ligue des Champions ne nous a pas permis de prendre autant de points que l’on méritait. L’OM n’a pas ce problème-là puisqu’ils n’ont qu’à penser au championnat. C’est quand même un avantage pour Marseille de ne préparer que le championnat en termes de récupération et de blessés, puisque plus vous jouez de matches, plus vous avez des chances d’avoir des joueurs blessés."

Le PSG a désormais les yeux rivés vers un nouvel objectif de taille, venir à bout d'un Marseille, emmené par un André-Pierre Gignac leader du classement des buteurs de Ligue 1 et dirigé par un Marcelo Bielsa, qui a révolutionné le jeu collectif de l'OM.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Sam 8 Nov - 7:36

BLANC REMET LES PENDULESÀL’HEURE
Régulièrement critiqué et placé sur un siège éjectable,
l’entraîneur du Paris Saint-Germain revient sur son rôle et
son influence au sein du club qu’il dirige, aujourd’hui, dans un
entretien à L’Équipe Magazine. "Certains pensent que
l’entraîneur du PSG ne sert à rien… Il convient d’être très clair
avec tout le monde. Cette saison, j’ai eu mon mot à dire sur les
deux joueurs (David Luiz et Serge Aurier, ndlr) que nous
avons voulu recruter."
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Sam 8 Nov - 11:27

[size=36]PSG-Blanc: "Bielsa ? Pas mon contraire"[/size]

voir la photo






A 24 heures du Clasico face à l'Olympique de Marseille, match au sommet de la 13e journée de Ligue 1, Laurent Blanc se confie ce samedi dans les colonnes de L'Equipe Magazine. L'entraîneur parisien assure, en dépit des différences tactiques qui les opposent, que Marcelo Bielsa, l'homme fort du club marseillais, n'est pas son opposé. "Mais pourquoi mon contraire ? On n'est pas différent puisqu'on fait le même métier ! Dans sa recherche d'efficacité, chaque entraîneur choisit sa forme d'expression, explique l'ancien stoppeur. "Certains d'entre eux obtiennent des résultats diaboliques avec d'autres méthodes que les miennes, poursuit-il. Où est la vérité ? En tout cas, la dramatisation de ce PSG-OM, même à travers la personnalité des entraîneurs, je la laisse à d'autres. Ils vont très bien s'en charger."

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Dim 9 Nov - 13:38

[size=30]Paris SG-Marseille: "pas un match capital", pour Laurent Blanc[/size]
08/11/2014 20:43
 réagir(0)  





L'entraîneur Laurent Blanc, lors du match opposant le PSG à l'APOEL Nicosie en Ligue des champions, le 5 novembre 2014 au Parc des Princes stadium à Paris - AFP/Archives
L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a estimé samedi que le choc de la 13e journée face à Marseille dimanche était "important" mais "pas capital", même s'il a reconnu qu'avec ce sommet entre le premier et le deuxième de L1, il y avait "tout pour mettre beaucoup de passion".

Q: Est-ce que ce match est déjà décisif ?
R: "Pour moi ce n'est pas un match capital. C'est un match important. Même avec sept points de retard, tu peux revenir en trois matches. C'est plus important pour Paris que pour Marseille, je le reconnais. Mais ça n'est pas un match capital. Il y en aura d'autres."
Q: Les Marseillais ont dit vouloir prendre des points au Parc des Princes...
R: "Ce ne sont pas les premiers. Ils ont sans doute plus de potentiel que d'autres. J'espère qu'ils feront du jeu. J'attends de voir demain. On a eu des adversaires qui avaient certaines envies et après..."
Q: Est-ce que la préparation de ce type de match est particulière ?
R: "Ce genre de match de très haut niveau augmente la motivation de tout le monde. La préparation a été bonne. Mais Marseille a eu toute la semaine. Nous, jusqu'à mercredi soir on avait Nicosie en tête. Ce n'est qu'à partir de jeudi matin qu'on est passé à Marseille."
Q: Que pensez-vous de Marcelo Bielsa et de sa tactique ?
R: "Il a son système, il l'anime très bien. Il a préparé les joueurs pour ça. C'est un bon entraîneur. Il avait fait la même chose à Bilbao, où il a eu des résultats avec une équipe très plaisante à suivre. Il est un peu atypique mais il n'y a rien de très nouveau. Avec ce système il faut être très fort physiquement, faire une très bonne préparation. Ca demande beaucoup d’énergie. Ils n'ont pas de coupe d'Europe et ils peuvent bien travailler pour le championnat. Mais c'est surtout efficace puisqu'ils sont premiers avec quatre points d'avance."
Q: Vous connaissez bien l'OM et le PSG. Quelles différences voyez-vous entre ces deux clubs ?
R: "Il y a la situation géographique. C'est la capitale contre la province. Il y a un engouement exceptionnel pour le foot à Marseille. A Paris il y a de l'engouement aussi mais il y a beaucoup d'autres choses. L'OM a dominé le foot français pendant longtemps, et on espère que Paris va le faire aussi. Marseille revient bien après une saison très difficile. Il y a de l'excitation, c'est le premier contre le deuxième. Il y tout pour mettre beaucoup de passion dans ce match. Espérons qu'il y aura un bon match."
Q: Paris est invaincu mais reste critiqué. Ca vous agace ?
R: "Paris est un des plus grands clubs en France, un des meilleurs en Europe. Mieux vaut taper sur le PSG, ça fait plus de bruit. On sait qu'on a eu des difficultés en début de saison. Mais on est en train de bien revenir dans le coup, on est dans une bonne dynamique physique et mentale."

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Sam 22 Nov - 10:46

Blanc : «Être leader, c'est symbolique»
Par Arnaud Demmerlé, 22-11-2014



Laurent Blanc pleinement satisfait de la victoire de son Paris SG à Metz - Panoramic
Malgré le scénario rocambolesque, Laurent Blanc n’a pas vraiment tremblé. L’entraîneur parisien retient l’état d’esprit affiché par ses hommes, vainqueurs à Metz (2-3), vendredi, et désormais leaders du championnat.

Laurent, le scénario du match n'a pas été anodin. Comment avez-vous réagi au moment de l’égalisation messine ?
Laurent Blanc : Je suis resté serein et confiant. J’étais persuadé que l’on allait remporter ce match 3-2. Je l’ai même dit à Jean-Louis (Gasset, son adjoint).


Comment expliquez-vous le double visage de votre équipe ?
On a réalisé une très bonne première mi-temps que l’on a maîtrisée face à une équipe de Metz qui nous craignait beaucoup et qui a complètement déjoué. Ce qui a facilité notre jeu. Pourtant, elle était invaincue à domicile et en avait fait souffrir plus d’un à Saint-Symphorien. A 0-2 à la mi-temps, on peut pensait que l’on a fait le plus dur et que le match est plié. Mais l’impensable se produit avec ce premier penalty imaginaire sifflé à notre encontre dès le retour des vestiaires. Entre ce penalty et sans doute le discours à la pause d’Albert (Cartier), Metz s'est totalement relancé et est rentré dans son match. On a connu une mi-temps compliquée, la seconde. Paris avait les moyens de l’emporter plus facilement, de se mettre à l’abri bien avant ce troisième but. Je retiens que les joueurs se sont donné les moyens d’aller chercher ces trois points.


Quel est le gros point positif de cette rencontre ?
C’est l’état d’esprit affiché par les joueurs. Ils sont en progrès dans ce domaine. Il faut encore plus de détermination et de concentration pour moins se compliquer nos matches. Après, on ne peut pas gommer toutes les imperfections du début de saison en un clin d’œil, mais l’essentiel était de reprendre par une victoire après la trêve internationale. Certains ont encore besoin de temps de jeu pour être mieux physiquement et concrétiser leurs actions, notamment «Ibra». Il était important pour lui de jouer 90 minutes dans la perspective de cette fin d’année chargée. 


Pourquoi Thiago Motta est-il sorti au repos aux dépens de Blaise Matuidi ?
Il a un problème au mollet. C’est également le cas de Yohan (Cabaye), remplacé en première mi-temps par Clément (Chantôme). C’est le lot des équipes qui comptent beaucoup d’internationaux dans leur effectif. C’est également souvent le cas dans une saison post-Coupe du Monde. J’espère que l’on pourra compter sur eux rapidement car on a encore 8 matches à disputer en 27 jours. On aura une réflexion sur la gestion des troupes pendant ce marathon.


Avec cette victoire, vous prenez les rênes, au moins provisoirement, de la Ligue 1. Est-ce anecdotique pour vous ?
Non, c’est quand même symbolique. Le FC Metz avait pris beaucoup de points à domicile jusqu’ici et on repart avec la victoire en souffrant pendant 45 minutes. Nous devons être plus réguliers de la première à la dernière minute, mais nous avons été davantage concernés que sur certains matches. On est premier, mais attendons les autres résultats et essayons déjà d'être satisfaits. Maintenant, on peut basculer sur notre match de Ligue des champions mardi prochain contre l'Ajax Amsterdam, une compétition très importante pour nous.


Propos recueillis par Arnaud Demmerlé, notre correspondant à Metz
RABIOT HEUREUX D'AVOIR REJOUÉ
«Cela faisait quatre mois que je n’avais pas joué en Ligue 1. Je suis content de ce retour. Il fallait que je saisisse ma chance. Je ne me suis pas mis la pression. Je n’ai pas trop pensé, j’avais juste envie de jouer. En première période, nous avons bien joué, nous avons respecté les consignes du coach. Cela a été plus difficile en deuxième période. L’équipe progresse, mais il reste du travail à effectuer.»

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Mer 26 Nov - 11:25

Blanc : «Pas dans notre meilleure période mais on gagne»
Par Romain Schneider, 26-11-2014



Le Paris SG n'a pas forcément bien joué, mais a gagné contre l'Ajax en Ligue des champions - Panoramic
Vainqueur dans la douleur de l’Ajax (3-1), le PSG a conservé la tête de son groupe avant son déplacement à Barcelone. De quoi réjouir Laurent Blanc, toutefois conscient des limites actuelles de son équipe.

Quel est votre sentiment après ce succès dans la douleur ?
Laurent Blanc : On a été plus efficace et plus dangereux, c'est donc une victoire assez logique. Je pense toutefois qu'on est tombé sur une équipe qui a développé un meilleur football que nous. Elle n’a pourtant pas été très dangereuse. C'est la deuxième fois qu'on n'a pas les statistiques avec nous au Parc des Princes. Ils ont eu plus que nous la possession du ballon. C’est regrettable. Cela ne veut pas dire qu'on va changer notre philosophie de jeu mais c'est bien aussi de savoir gagner comme ça.


Frank de Boer, le coach de l’Ajax, a affirmé que si Paris jouait comme cela face à Barcelone ce serait très difficile pour votre équipe...
(irrité) Que Frank se contente d’analyser le jeu de son équipe et ce sera déjà très bien.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Sam 29 Nov - 7:15

LAURENT BLANC: "C’EST DÉMESURÉ"L’entraîneur du PSG, Laurent Blanc, a réagi hier à la sanction
d’un mois de prison ferme infligée à Brandao pour son coup de
tête sur le milieu parisien Thiago Motta. "Je trouve cela sincèrement
démesuré", a ainsi répondu l’ancien défenseur central de
l’équipe de France. Avant de jeter la pierre aux journalistes
quant aux proportions prises par ce dossier : "Qui a relaté
l’affaire ? Il y a eu un effet d’annonce important, mais je ne pense
pas qu’il va faire réellement un mois de prison. Il va faire sûrement
des choses, pour la société."
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Sam 29 Nov - 10:58





[size=33]Affaire Brandao. Laurent Blanc : "La condamnation est démesurée"[/size]
Paris - 28 Novembre
écouter

  • Brandao a écopé d'un mois de prison ferme. | Photo : Reuters.




L'entraîneur du PSG, Laurent Blanc, trouve que la sanction à l'encontre de Brandao est disproportionnée.

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a estimé vendredi que la condamnation à un mois de prison de l'attaquant de Bastia Brandao pour son coup de tête à Thiago Motta était "démesurée".
"Je trouve ça démesuré. Est-ce qu'il va le faire? Je n'en sais rien, il ne va pas faire réellement un mois de prison mais quelque chose pour la société", s'est contenté de commenter Blanc lors d'une conférence de presse.
Brandao a été condamné jeudi à un mois de prison ferme ainsi qu'à 20 000 euros d'amende pour le coup de tête porté au joueur du PSG Thiago Motta, le 16 août dans les couloirs menant aux vestiaires.
Le président du tribunal correctionnel de Paris a néanmoins laissé entendre que le joueur de 34 ans pourrait bénéficier d'un aménagement de peine et ne pas séjourner en prison. Le parquet avait requis huit mois de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende à l'encontre de Brandao.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Sam 6 Déc - 11:36





Recevez gratuitement notre newsletter
Chaque jour l'essentiel de l'actualité est dans votre boite mail

Je m'inscris !
[size=33]Ligue 1. Paris : la forme, c'est le fond de l'affaire[/size]
Paris - 05 Décembre
écouter

  • Laurent Blanc. | Photo : AFP




Le physique, voilà pour Laurent Blanc la source des tracas au PSG, moins dominateur en championnat que l'an passé, alors que les matches s'enchaînent.

L'infirmerie se vide mais...

La douleur au talon de Zlatan Ibrahimovic n'a pas totalement disparu, mais elle « se résorbe », selon Blanc, et le Suédois est « à disposition du groupe ». Mis à part Jean-Christophe Bahebeck, touché aux adducteurs, l'infirmerie parisienne s'est pratiquement vidée. C'est une première, dans une saison où la Coupe du monde a fait du mal dans les organismes parisiens, entre coups de pompe ou blessures (Thiago Silva, Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi, entre autres).
« Avoir à disposition pratiquement la totalité de l'effectif, c'est une très bonne chose, car on avait six, sept ou huit blessés parfois », a commenté Blanc, avant de nuancer: « le seul problème, c'est que beaucoup de joueurs ont besoin de compétition, et ne sont pas au top ».

Impossible de jouer comme l'OM

Thiago Motta a expliqué récemment que le PSG était plus compact la saison dernière et pointé l'exemple de Marseille, leader, où l'attaquant de pointe, André-Pierre Gignac, est le premier défenseur.
« Marseille c'est la référence absolue, au niveau des joueurs, de l'entraîneur... », a commencé à commenter Blanc en conférence de presse, mi-agacé. Puis il a poursuivi: « mais Motta a raison faire une analyse comme ça, je pense que l'année dernière, individuellement, les joueurs étaient meilleurs, physiquement notamment. Pour ce qui se fait à Marseille, il faut avoir une qualité, le physique, qui nous manque un peu, mais on va le récupérer ». Et de promettre: « le meilleur est à venir ».

Le physique pèse aussi sur le moral

Pour Blanc, par rapport à la saison passée, « les joueurs se connaissent, le groupe est vivant ». Mais... « la saison dernière, la manière renforçait l'état d'esprit, cette saison, on gagne difficilement, l'état d'esprit est moins bien », décortique-t-il d'abord.
« Cette année est plus difficile, mais avec tous les problèmes (d'infirmerie) qu'on a eus, on n'est pas décroché », se réjouit-il. Le PSG est toujours à un point derrière le leader Marseille en L1, et à un point devant le Barça en poule de Ligue des champions.
Un satisfecit qui n'exclut pas des petites remises en cause, des joueurs - « si, individuellement, on arrive à augmenter le niveau de jeu... » - voire du coach: « Peut-être que l'entraîneur peut réfléchir à changer de système, ce qui ne veut pas dire que je vais tout changer, attention, hein ».

Coeur du jeu, symbole des tracas

La saison dernière, le milieu de terrain, le coeur du jeu, était l'atout numéro un des Parisiens. Cette saison, comme Blaise Matuidi, ce secteur rayonne moins. Pour ce joueur, Blanc met en avant une intervention chirurgicale à une main il y a une vingtaine de jours. « Il y a eu une anesthésie, ce n'est pas rien, il est un peu moins bien au niveau physique, mais l'enchaînement des matches, c'est bon pour lui. C'est un des joueurs du PSG qui court le plus, il fait entre 11 et 13 km par match », se rassure-t-il.
Si le « Marathon man » des Bleus a besoin de matches, Thiago Motta a lui « besoin de souffler ». Quant à Marco Verratti, remis d'une pubalgie, il a « besoin de jouer », sachant qu'il ne peut pas « jouer 90 minutes ».Et pour compliquer le tout, il y a les autres postes à bien manager. Comme Lavezzi: « +Pocho+ ne gère pas, ne calcule pas, et à un moment il n'y a plus d'essence ». Cavani a inscrit 12 buts en 21 matches mais « il aurait pu faire mieux et il en marquera plus », tranche Blanc. Pour le « Matador » et pour les autres, les « choses étaient assez faciles la saison passée » conclut leur entraîneur. Avec Marcelo Bielsa et l'OM, c'est moins évident cette fois.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Sam 6 Déc - 11:40

a phrase
« Certains joueurs ne sont pas au top parce qu'ils ont besoin de compétition, mais il faut aussi aligner des joueurs qui peuvent jouer 90 minutes. »
Si Laurent Blanc, l'entraîneur du Paris SG, peut compter sur la quasi-intégralité de son effectif pour la réception de Nantes aujourd'hui, il doit surtout gérer les temps des uns et des autres dans l'optique du déplacement important à Barcelone en Ligue des champions mercredi. « Dans l'effectif actuel, il y a des joueurs qui n'ont pas 90 minutes dans les jambes, c'est problématique. Quand tu sais que tu ne peux faire que trois changements, ça fait réfléchir
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Lun 8 Déc - 13:13

[size=36]Blanc : «On joue avec le feu»[/size]

Publié le 08/12/2014 à 03:47, Mis à jour le 08/12/2014 à 07:55

Ligue 1 - Ligue 1. 17e journée. Après le succès sur Nantes et avant le déplacement au Barça en C1


Pour l'instant, tout sourit au coach parisien Laurent Blanc / Photo AFP

L'entraîneur du PSG Laurent Blanc est conscient des interrogations sur le jeu de son équipe malgré la victoire face aux Nantais (2-1), samedi, et estime qu'il faudra «être plus déterminés à Barcelone», mercredi soir en Ligue des champions.
«Comment jugez-vous la prestation parisienne avant le match au Camp Nou ?
Je vais analyser le match de ce soir sans parler du match de mercredi. Je m'aperçois qu'on a des difficultés à débuter les matches. On avait une entame assez désastreuse à Lille (mercredi, ndlr), là ça a été le cas. Nantes nous a posé des problèmes dans tous les secteurs de jeu et a marqué logiquement un but. Cela a eu le don de réveiller notre équipe. C'est une équipe à réaction. On laisse inexplicablement des espaces à l'adversaire. L'essentiel est de gagner mais il faudra être beaucoup plus agressifs pour défendre à Barcelone. J'ai géré ce match en pensant au match prochain, on gagne mais on joue parfois avec le feu.
Pensez-vous être capable de rééditer votre performance du match aller contre le Barça (victoire 3-2 au Parc des Princes) ?
Les matches que l'on vient de faire depuis le Barça ne sont pas des matches-références. Mais si je me souviens bien, avant le match contre Barcelone, on était dans la même situation et on avait sorti un match énorme. Donc je pense qu'on peut renouveler cela. On sait qu'on a des choses à améliorer. Dans certains domaines, on a une marge de progression importante, surtout par rapport à la saison dernière. On est obligé d'être patient parce que les joueurs sont capables de faire beaucoup mieux, surtout dans la récupération ; et il faudra être efficaces dans ce domaine mercredi.
Qu'avez-vous pensé du match des
«anciens blessés» ?
Le petit Verratti est quelqu'un qui t'amène de la sérénité quand il a le ballon. Il est important d'avoir des joueurs comme ça, cependant l'important c'est qu'il n'ait plus de craintes et ça a été le cas. Il n'a pas ressenti de douleurs spéciales. C'est une très-très bonne nouvelle. «Ibra» a besoin de compétition mais après, techniquement, c'est le talent à l'état pur. Il te fait gagner le match.
Être la seule équipe invaincue en Europe, ça a du sens à vos yeux ?
Cela ne te donne aucun droit, pas de points en plus, pas une qualification pour une éventuelle compétition. Cela veut juste dire que tu fais une saison pas trop mal. Cela donne de la force mentale mais les joueurs sont conscients qu'il y a des interrogations sur le jeu cette année.»
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Mer 10 Déc - 10:06

[size=32]Laurent Blanc : «Bien défendre»[/size]9/12 18h29 - Foot, LdC
Le défenseur du PSG David Luiz s'est montré pragmatique en conférence de presse, la veille du rendez-vous contre Barcelone. «Paris n’aura peut être pas beaucoup de possession. Parfois on a la possession de balle, parfois non. Le plus important au football c'est de gagner. C’est le match le plus important depuis que je suis là. Nous voulons finir premier. Le PSG peut remporter la Ligue des champions dès cette saison. C’est pour ça que je suis venu». L'entraîneur parisien Laurent Blanc s'attend à beaucoup défendre : «On sait très bien à quoi s’attendre face au Barça. On essayera de bien défendre quand on aura pas le ballon. On fera comme les autres. Ils auront la possession de balle. Mais dans les 35% et 45% du temps où on l’aura, il faudra l’exploiter et être efficace. On va essayer de contrôler le danger numéro un Messi. Peut-être qu’on jouera un peu plus bas qu’à notre habitude. Comme ça a été le cas, contre notre gré, lors de la fin du match contre Barcelone à l’aller. Toutes les équipes qui jouent contre le Barça qui ont l’ambition de jouer, finissent par reculer. Le terrain est très large. Il faut bien défendre. Ils auront des occasions. Comme il y a très peu de joueurs qui défendent dans cette équipe, il faudra bien utiliser le ballon».
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Ven 12 Déc - 11:18

PSG: Laurent Blanc fragilisécliquez pour agrandir

voir la photo Le coach du PSG est en danger après la défaite du PSG à Barcelone, en Ligue des Champions mercredi. Il est "encore en première ligne" reconnaît Le Parisien alors que L'Équipe évoque "un préavis" pour un coach dans le brouillard. La défaite en Catalogne est le second match décisif perdu par le PSG sous les ordres du Gardois, après l'élimination à Chelsea au printemps dernier. Et les Qataris commencent à s'interroger sur l'avenir de laurent Balnc dans la capitale. Les entourages de Diego Simeone et Carlo Ancelotti, tous deux à Madrid, ont été sondés (les quotidiens français n'ont pas employés le conditionnel). Heureusement, Guingamp est géant ! Le club armoricain est la seule formation française qualifiée pour les 16e de finale de la Ligue Europa. Lille et St-Etienne ont été piteusement éliminés. "On promettait l'enfer européen à Guingamp, c'est aujourd'hui le paradis" pour L'Equipe


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Ven 12 Déc - 13:18

[size=40]L'avenir de Blanc déjà scellé ?
A priori, Laurent Blanc n'est pas menacé à court terme. Mais après la défaite du PSG à Barcelone, mercredi en C1, ses dirigeants se poseraient de plus en plus de questions sur sa capacité à atteindre les objectifs fixés. Au point de le sacrifier en fin de saison ?

60partagesTweeterPartagerPartager

304
a+a-imprimerRSS

Le coaching de Laurent Blanc a fait débat à Barcelone. (L'Equipe)

[/size]

«J'espère que ce sera la dernière défaite de la saison», a glissé Nasser al-Khelaïfi, mercredi soir à sa sortie du Camp Nou, où le PSG venait de subir face au Barça (1-3), son premier revers depuis plus de sept mois toutes compétitions confondues. Une petite phrase qui en dit long sur la déception et la frustration ressenties par le président parisien. Ce qu'il n'a pas dit en revanche, mais ce que notre journal explique ce vendredi, c'est dans quelle mesure ce revers pourrait avoir de l'importance dans l'avenir de Laurent Blanc à Paris.

Si en interne, et certains joueurs notamment (Thiago Motta, Verratti, Pastore), on s'interroge sur la capacité de l'entraîneur à sublimer son équipe, en haut-lieu, la question ne se pose plus. À Doha, des proches de l'émir du Qatar, proriétaire du club, tenteraient de convaincre le cheickh Tamim ben Hamad al-Thani de s'en séparer.




Simeone et... Ancelotti sondés ?


D'après Le Parisien, la direction parisienne envisagerait toutes les options en vue de la saison prochaine, y compris celle de mettre fin au contrat de Blanc, qui court jusqu'en 2016. Avant la défaite à Barcelone, Al-Khelaïfi aurait déjà sondé l'entourage de plusieurs techniciens, à commencer par celui de l'Argentin Diego Simeone, actuellement en poste à l'Atletico Madrid. Plus étonnant, le patron du PSG se serait même renseigné sur les projets de Carlo Ancelotti, parti de Paris en 2013, pas forcément en très bons termes avec ses dirigeants, et aujourd'hui coach du Real Madrid (sous contrat jusqu'en 2016).

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Mar 16 Déc - 7:51

[size=35]Football : à cinq jours du match face au MHSC, Paris pique sa petite crise[/size]
ANALYSE  il y a 13 heures  0 [size=14]MIDI LIBRE[/size]
 Laurent Blanc mesure la difficulté d’être entraîneur dans un grand club ! Résistera-t-il ?
AFP


TWITTER 

[size=20][size=62]Deux défaites d'affilée face au Barça (3-1) puis à Guingamp (1-0), dimanche, ont mis Laurent Blanc sur la sellette alors que le Paris SG se rend à Ajaccio, mercredi, en 8es de finale de la Coupe de la Ligue avant de recevoir Montpellier samedi prochain (17 h), pour la 18e journée de Ligue 1.[/size]

C'est l'hiver pour le PSG. Invaincu jusqu'au 10 décembre, le club parisien vient d'enchaîner deux défaites en quatre jours, à Barcelone et Guingamp : l'ambiance s'est singulièrement alourdie, et, de Laurent Blanc aux cadres défaillants, beaucoup sont face à leurs responsabilités.  Vous avez dit pression ? "C'est le métier qui veut ça, encore plus au Paris SG parce que c'est un grand club et que ça va faire beaucoup, beaucoup, beaucoup de buzz notre défaite", reconnaissait Blanc après le revers de...
[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Mar 16 Déc - 17:37

lanc est-il déjà dans l’ascenseur pour l’échafaud ?
Par Cyrille Haddouche, 15-12-2014



Laurent Blanc sait son avenir au Paris SG conditionné aux résultats - Panoramic
Après avoir essuyé sa deuxième défaite de la semaine, dimanche, à Guingamp (1-0), l’entraîneur du PSG est condamné à remobiliser un groupe donnant des signes inquiétants de lassitude.

Paris n’a jamais été une fête. Ainsi la crise hivernale a, saison après saison, quasiment toujours troublé le développement du PSG. Une marque de fabrique dont Qatar Sport Investments, le propriétaire du club parisien depuis 2011, n’a pas pu se débarrasser en dépit des immenses ressources fournies par le gaz naturel. Paris reste un club inflammable, susceptible de s’embrasser à la moindre étincelle. Surtout si ses dirigeants jouent eux-mêmes les pyromanes à la première contrariété. Au sortir d’une semaine à deux défaites -la première en Ligue des champions à Barcelone (3-1), la secondeen championnat à Guingamp (1-0)-, l’atmosphère parisienne semble déjà saturée en combustible. Et son entraîneur Laurent Blanc semble assis sur un baril de poudre.

Blanc a-t-il  encore du crédit ?
Après une première saison sur le banc parisien saluée par la qualité de jeu qu’il y avait mis en place, Laurent Blanc n’a pas réussi à traduire concrètement sur le terrain sa philosophie de possession du ballon. Depuis le début de saison, Paris tâtonne et n’emballe pas malgré des résultats pour le moins honorables. Le PSG totalise certes 6 points de moins que la saison dernière après 17 journées de championnat mais ses chances de remporter le titre pour la troisième fois consécutive n’ont en rien diminuées. Paris s’est certes classé deuxième de sa poule en Ligues des champions mais pour la première fois de l’ère QSI il avait rivalisé avec un adversaire de la trempe de Barcelone.








Objectivement les résultats du PSG n’ont donc rien d’infamant. Alors pourquoi son entraîneur semble-t-il plus que jamais sous pression ? Le nœud du problème remonte à avril dernier quand Laurent Blanc n’avait pas su gérer le match retour de quart de finale de Ligue des champions sur la pelouse de Chelsea. L’élimination parisienne face aux Blues avait accrédité la thèse dans l’esprit de certains cadres parisiens que Blanc n’avait pas les épaules pour les conduire à la victoire en Ligue des champions. Son coaching défaillant à Barcelone, notamment avec la sortie de Verratti à l’heure de jeu, a mis en lumière ses difficultés à prendre les bonnes décisions dans le «money time».

Blanc a-t-il encore la main sur son groupe ?
Dès sa prise de fonction à l’été 2013, Laurent Blanc, qui n’était pas le premier choix de QSI, a dû composer avec les vedettes de son vestiaire, considérées comme plus importantes que lui par la direction du club. En clair, le Cévenol n’est libre de ses choix au PSG que dans une certaine limite. Comment en effet expliquer son entêtement à titulariser Edinson Cavani sur le côté gauche sinon pour laisser l’axe à Ibrahimovic tout en valorisant l’attaquant uruguayen acheté 64 M€ ? Pas question pour lui de ne pas aligner les têtes de gondoles du projet qatarien dès lors qu’ils sont physiquement disponibles. Un cahier des charges dont il était plus facile de s’accommoder quand Thiago Silva et Thiago Motta étaient à la hauteur de leur réputation. Les problèmes de management s’amoncellent en revanche dès lors que les intouchables d’hier donnent d’inquiétants signes de lassitude, voire de faiblesse, depuis plusieurs semaines.


Le capitaine parisien Thiago Silva a eu beau jeu de dire après le revers à Guingamp que Laurent Blanc devait muscler son discours -«Parfois, il faut hausser le ton la semaine, c’est ce qu’a fait le coach, mais ça n’a rien changé. On n’a aucun problème avec lui, c’est une bonne personne. Il est gentil avec nous, peut-être trop... »- mais quelle serait sa réaction si l’entraîneur parisien le mettait sur le banc au profit de son jeune coéquipier Marquinhos ? Tout le problème pour Blanc réside dans sa capacité à faire les choix qui s’imposent. «S'il y avait eu une équipe du PSG, on aurait pu faire un résultat contre Guingamp», a-t-il déclaré dans un aveu d’impuissance à Canal + après la déconvenue du Roudourou. Puis fataliste de décrire sa condition de premier fusible : «Un entraîneur est toujours en danger quand il perd. On vient d'enchaîner deux défaites, même si cela fait depuis le 7 mai qu'on ne perdait pas. Ça peut aller très vite dans le football. C'est le métier qui veut ça, encore plus au Paris SG parce que c'est un grand club et que notre défaite va faire beaucoup beaucoup de buzz».

Blanc est-il menacé ?
Pourtant, le PSG -deuxième de Ligue 1 avec seulement un point de retard sur le leader marseillais et qualifié pour les 8es de finale de la Ligue des champions où il retrouvera Chelsea qui l’avait sorti la saison dernière- n’a en rien hypothéqué ses objectifs affirmés pour la saison en cours. Dans ces conditions, le limogeage de Laurent Blanc cet hiver ne ferait que superposer de l’instabilité à la confusion. S’il ne parait pas condamné dans l’immédiat –faute de solution de repli pour Nasser Al-Khelaïfi à l’exception d’un rapatriement de l’ancien directeur sportif brésilien Leonardo sur le banc de touche-, l’entraîneur du PSG se doit de redresser la barre d’ici la trêve en termes de résultats (déplacement à Ajaccio en Coupe de la Ligue puis réception de Montpellier au Parc des Princes) et de restaurer une autorité managériale de plus en plus contestée.


Si Laurent Blanc ne paraît pas sous la menace d’un débarquement manu-militari comme Antoine Kombouaré avait pu le vivre lors de l’hiver 2011, son crédit est néanmoins largement entamé après cette première moitié de saison décevante. En dépit d’une prolongation de contrat (jusqu’au printemps 2016) signée après la conquête du titre de champion de France en mai dernier, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France semble destiné, sauf parcours exceptionnel en Ligue des champions, à faire ses bagages en fin de saison. Les déclarations de Nasser Al-Khelaïfi à l’issue du tirage au sort de la Ligue des champions sont à ce titre sans ambiguïté quant à l’avenir de Laurent Blanc au club en cas d’élimination en 8es de finale devant Chelsea. «C’est un bon tirage pour nous. Je suis très confiant. J'ai confiance en mon coach et en mes joueurs pour qu'ils montrent sur le terrain le meilleur du PSG. L'année dernière a été une bonne expérience, un apprentissage qui ne doit pas se répéter», a prévenu sans ambages le président du PSG. QSI, qui avait pris Blanc pour remplacer Carlo Ancelotti après avoir essuyé plusieurs échecs dans ses approches auprès de grands entraîneurs internationaux,  a entre autres jeté son dévolu sur l’Argentin Diego Simeone. 
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Jeu 18 Déc - 13:43

[size=49]igue des champions : Chelsea - PSG, le grand défi de Blanc[/size]
0 COMMENTAIRE
Publié le 16/12/2014 à 06h00 , modifié le 16/12/2014 à 08h44


Fragilisé par les deux défaites face au Barça et Guingamp et des choix de plus en plus contestés, l’entraîneur du PSG va livrer un match dans le match avec José Mourinho.

[size=16]© PHOTO 

SO









[size=73]L[/size]
'heure de la revanche a sonné pour le PSG, peut-être un peu plus tôt que prévu. La saison dernière, c'est en effet un étage plus haut, en quart de finale, que les Blues avaient barré la route des Parisiens. Le PSG s'était pourtant imposé 3-1 au match aller au Parc des Princes, avec dans les dernières minutes un but extraordinaire de Javier Pastore. Mais au match retour à Stamford Bridge, les joueurs de Laurent Blanc n'avaient pas su gérer cet avantage et avaient reculé jusqu'à encaisser à la 87e minute un deuxième but, synonyme d'élimination et signé Demba Ba. Et Chelsea est sans doute plus fort cette saison, avec les renforts de Diego Costa, Cesc Fabregas, Loïc Rémy...

[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Jeu 25 Déc - 16:41



PSG : Blanc devra faire sans recrues hivernales


Le technicien parisien aurait souhaité un renfort en attaque cet hiver. Mais selon l’Equipe, le vœu de Laurent Blanc ne sera pas exhaussé. En effet, les dirigeants du Paris Saint-Germain, bloqués par le fair-play financier, doivent d’abord vendre des joueurs avant de recruter.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Ven 26 Déc - 13:24

Bédouet: "Laurent Blanc a du caractère"
Bédouet: "Laurent Blanc a du caractère" voir la photo
Eric Bédouet a travaillé avec Laurent Blanc à Bordeaux. Il détaille sa personnalité. "Le point crucial de son management, c'est la connaissance du très haut niveau, explique le préparateur physique au Parisien. Après, ce n'est pas parce que vous gueulez de tous les côtés que vous avez une forte personnalité. Les gens qui hurlent sont souvent ceux qui perdent le sens de la réalité. Il y a des gens très forts pour renvoyer une image de dur. Laurent Blanc, lui, ne joue pas un rôle. Mais il a du caractère." Le PSG reprend l'entraînement samedi à Marrakech.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Lun 29 Déc - 11:42

[size=33]Ligue 1. Paris : Laurent Blanc prend le tournant de la rigueur[/size]

Maroc 28 Décembre

écouter


  • Laurent Blanc. | Photo : AFP





Laurent Blanc l'avait annoncé après le match nul contre Montpellier avant la trêve : son management allait devenir "un peu moins souple, un peu plus dur".

[size=14]Le constat

« Même au Maroc on parle de ça, ça a passé la Méditerranée... », a d'abord soupiré l'ancien sélectionneur des Bleus lors d'une conférence de presse à Marrakech, où le PSG est en stage jusqu'à mardi soir. « La phase aller aurait pu être meilleure », a-t-il tout de même reconnu, relancé sur la troisième place occupée par les Parisiens en championnat. 
« Cette situation on l'affronte, mais elle n'est pas catastrophique. Malgré la perte de moral, ou ce que dit l'environnement, on peut encore dire qu'on est en situation d'atteindre tous les objectifs fixés », a-t-il ensuite rappelé. Mais en Ligue 1, Paris est derrière. « On est à deux points de moyenne par match. Je pense qu'il faudra faire un peu mieux sur la phase retour », a admis Blanc.
La rigueur Pour « faire mieux », ce sera donc le tournant de la rigueur. « Il fallait évoluer. Tout le monde est unanime pour dire que dans cette première partie de saison, on a manqué de rigueur dans le jeu et certainement aussi en dehors du terrain », a lâché Blanc.
« Il y aura certainement des petites choses qui vont changer, des passe-droits qui vont disparaître », a ensuite promis le technicien parisien, sans accepter de donner plus de détails.
« Mais ne vous attendez pas à un fouet à chaque entraînement. On n'en est pas là. Mais effectivement, on peut amener de la rigueur dans tous les domaines, avec les médias, avec toutes les composantes du club », a-t-il ajouté  « Il ne faut pas penser que c'est cette rigueur qui va te faire gagner tous tes matches. Mais on dit souvent que ça se joue à des petits détails », a conclu Blanc.
Des pistes ?
A l'entraînement, le changement ne saute pas aux yeux. Casquette rouge sur le crâne, l'ancien défenseur central des Bleus observe beaucoup mais intervient peu. « Ca fait deux jours qu'on est là. Je ne peux pas vous dire en deux entraînements si ça a changé ou pas. On verra au fil des jours et des matches », a d'ailleurs reconnu Blaise Matuidi. Le milieu de terrain des Bleus a tout de même fait passer quelques messages qui laissent penser qu'en interne, le ton s'est un peu durci.
« On a besoin de travailler et on le sait. Le groupe doit avoir un état d'esprit irréprochable dans ces moments un peu difficiles. Tout le monde est mobilisé. Quand on est le PSG, on ne peut pas accepter cette situation », a, entre autres, lancé Matuidi. Laurent Blanc, qui a expliqué être en train de terminer un bilan statistique de la première partie de saison, a de son côté mis un petit coup de projecteur sur la façon de défendre de son équipe.
« Ce qui m'interpelle, c'est qu'on a deux fois plus de possession de balle que nos adversaires, mais qu'ils arrivent pourtant à avoir à peu près autant d'occasions. Ca veut dire que dans cette zone-là, quand l'adversaire a le ballon, on est beaucoup moins efficace. On n'est pas assez agressif, pas assez réactif à la récupération et on laisse trop faire l'adversaire. C'est un axe de travail », a-t-il ajouté. C'est sans doute un peu plus que cela. La rigueur commence derrière.[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Dim 11 Jan - 11:59

[size=49]Laurent Blanc : «un manque de respect
[/size]
»http://www.sudouest.fr/2015/01/11/laurent-blanc-un-manque-de-respect-1792924-8.php



0 COMMENTAIRE
Publié le 11/01/2015 à 06h00












[size=21]Comment expliquez-vous la défaite de votre équipe contre Bastia ? Laurent Blanc. L'équipe a abandonné certaines choses dans les cinq dernières minutes de la première mi-temps. Bastia était en difficulté en début de partie, mais on a oublié certains fondamentaux du football, comme de ne pas lâcher un...


[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Lun 12 Jan - 9:38


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  bienvenou le Mar 13 Jan - 10:20

COUPE DE LA LIGUE
La dernière
de Blanc? Laurent Blanc est-il sur la sellette ? Le
coach parisien est en tout cas visé à la
suite des contre-performances du PSG,
notamment la défaite (4-2) à Bastia
samedi. En cas d’élimination, ce soir, à
Saint-Étienne, les dirigeants qataris
pourraient prendre des décisions.
LES QUARTS DE FINALE
Ce soir
Bastia - Rennes............18h40, France 4
Saint-Étienne - Paris SG ...21h, France 2
Demain
Monaco - Guingamp .........17h, France 2
Lille - Nantes.....................21h, France 3

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  aladin le Mer 14 Jan - 8:12

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOLO BLANC, ANCIEN ENTRAINEUR DE L'EDF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 24 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum