Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

EQUIPE DE FRANCE

Page 11 sur 20 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant

Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Jeu 26 Juin - 8:47

aladin a écrit:Coupe du Monde 2014
Les Bleus assurent l'essentiel
A lexander Dominguez a dû se faire soigner dans les arrêts de jeu… victime de crampes. La scène paraît assez surréaliste à ce niveau de ...


Empêtré dans son duel avec Erazo, sous le regard de Naboa, Karim Benzema n'aura jamais paru capable de faire la différence. Le buteur tricolore reste à 3 unités./ Photo AFP

A lexander Dominguez a dû se faire soigner dans les arrêts de jeu… victime de crampes. La scène paraît assez surréaliste à ce niveau de compétition, surtout pour un gardien de but. De là à dire que le dernier rempart équatorien a plus couru que les 25 autres «acteurs» sur le mythique pré du Maracanã, hier soir…
Tétanisées par l'enjeu, les deux formations ? L'équateur avait tout à gagner, la France tout à perdre. Non : les Bleus ont géré, paru moins fringants aussi. On est par la force des (bonnes) choses, certainement devenus déjà plus exigeants avec eux. Lorsque vous êtes habitués au caviar, c'est difficile de revenir aux œufs de lump – naturellement. En attendant, la troupe à Deschamps aurait dû gagner. Elle a eu les occases, franches, au nombre de quatre (Pogba de la tête, 73e, puis du pied, 89e ; Benzema suite à un une-deux avec Giroud, 84e ; Rémy d'un bel enroulé pied gauche, 87e). On ne passera pas sous silence, non plus, de l'autre côté les sauvetages de Lloris, notamment à dix minutes du terme (82e).
Bref, l'essentiel était d'enlever de la machine à composter le billet des 8es. C'est fait. On tire un trait sur cette troisième levée jouée sur un faux-rythme. Et on se projette vite sur l'affrontement avec les Nigérians lundi, 18 heures, à Brasilia. Ce qui n'évite pas quelques questions…
L'équipe a-t-elle souffert du turn-over ?
Une moitié. Comme prévu, le sélectionneur Didier Deschamps avait procédé à de nombreux changements dans son XI de départ par rapport aux deux premiers matches du tournoi. Numériquement, 6 joueurs rentraient. C'est surtout derrière que la ligne subissait le plus de turn-overavec 3 éléments sur 4 : les deux latéraux plus le libero Varane (gastro-entérite). Alors que, finalement, Mamadou Sakho pouvait tenir sa place. Son point de contracture aux ischios gauches semblant un mauvais souvenir, quand bien même le stoppeur de Liverpool se fit bander la cuisse après 20 minutes. Avant de repartir au combat de plus belle – en revanche, son coup de coude au visage de Minda, sur le premier corner offensif des Bleus, est vilain/8e – jusqu'à l'heure de jeu puisqu'il demanda à sortir (61e).
Sinon, globalement, la formation de DD a peu ou prou évolué dans le même style que ses deux précédentes. L'ossature et l'équilibre furent bien là, les étincelles pas légion.
Schneiderlin a-t-il été au niveau ?
Attendu au tournant, le Strasbourgeois n'a pas fait de sortie de route. Au contraire. Sobre et sans fioritures, efficace et élégant, ne cherchant pas le coup d'éclat mais ne commettant pas de fausse note. Copie à revoir. Même si l'on reste persuadés que le milieu de Southampton élu meilleur joueur de Premier League par ses supporters, peut apporter davantage encore en relayeur.
Notre réponse est donc mitigée.
L'expulsion équatorienne était-elle méritée ?
Oui et non, en somme. Primo, le capitaine équatorien n'a pas l'intention de blesser ou du moins faire mal. Il va au contact pour jouer le ballon et pas l'homme. D'ailleurs, son pied attrape d'abord le cuir avant de riper sur le genou puis le tibia de Lucas Digne. Deuzio, les dégâts sur la jambe du néo-Bleu sont évidents. Remarquons d'ailleurs que M. Doué a pris le temps de la réflexion, expulsant l'ailier de la Tricolor une fois seulement que le Français, au sol, ait pu se faire soigner (50e). Conclusion : Antonio Valencia méritait, selon l'expression consacrée, un «jaune orangé». Conséquence : aucune ou presque, sachant que l'équateur est éliminé et que la France n'a pas pu s'imposer. Les Bleus n'ont pas profité de leur supériorité numérique. à l'inverse de leur rencontre inaugurale face au Honduras après le rouge à Palacios (3-0).
Les Bleus penchèrent-ils d'un côté ?
Tout neuf, flambant neuf ! Digne, Matuidi, Griezmann c'était de l'inédit et ça a plutôt bien fonctionné. L'ancien Lillois a arpenté son couloir sans relâche, avec un apport offensif non négligeable. Manquait juste un chouïa de précision dans ses centres. S'il s'est moins montré à son avantage après la pause, c'est peut-être, aussi, en raison de sa peau meurtrie sur l'exclusion de Valencia (50e). Devant, Griezmann – à l'image de l'ensemble de l'équipe – avait moins de gaz qu'à l'accoutumée. C'est tout de même le joueur de la Real Sociedad qui armera le premier tir du match – deux équipes confondues. Entretemps «Marathonman» Matudi a été égal à lui-même.
Aussi peut-on dire que le pouvoir était à gauche, hier soir dans l'enceinte historique de Rio de Janeiro. Cependant que, paradoxalement, les meilleures situations tricolores et munitions à la clé provinrent plutôt de l'autre côté. Avec un Moussa Sissoko – volée du gauche dans la niche de Dominguez, 15e – positionné dans un rôle nouveau et qui, fidèle à sa ligne de conduite, s'acquitte à merveille de sa tâche.
Allez, on rebranchera le poste lundi !
EQUATEUR 0 - 0 FRANCE
À rio de janeiro (Maracanã),
73.749 spectateurs.
Arbitrage de M. Désiré Doué
Noumandiez (côte-d'Ivoire), assisté de MM. Yeo (CIV) & Birumushahu (BUR) /
temps additionnel : 6‘(2+4). A. Dominguez – J. C. Paredes, Guagua, Erazo, W. Ayoví – A. Valencia (cap.), Minda, Noboa (Caïcedo, 89),
Jefferson Montero (Ibarra, 63) –
Arroyo (Achilier, 81), E. Valencia./
Sélec. : Reinaldo RUEDA (COL).
Avertissement : Erazo (83, charge irrégulière sur Giroud) ;exclusion : A. Valencia (50,
semelle sur le genou gauche
de Digne). Lloris (cap.) –
Sagna, Koscielny, Sakho (Varane, 61), Digne – Pogba, Schneiderlin, Matuidi (Giroud, 67) – Sissoko, Benzema, Griezmann (Rémy, 79)./Sélec. : Didier DESCHAMPS.


[size]
Le coup de coude de Sakho «examiné» ?
Le sélectionneur de l'Equateur, Reinaldo Rueda, a demandé une «enquête» sur le coup de coude de Sakho sur Minda en début de rencontre qui a échappé à l'œil de l'arbitre.[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Jeu 26 Juin - 11:05

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Ven 27 Juin - 9:12

Equipe de France : ce qu’on ne sait pas encore
2 COMMENTAIRES
Publié le 27/06/2014 à 06h00 , modifié le 27/06/2014 à 07h38 par 
Frédéric Laharie, envoyé spécial


Après un premier tour mieux maîtrisé qu’espéré, quelle est la marge de progression des Bleus avant leur 8e de finale contre le Nigeria ?.
Didier Deschamps attend plus de Paul Pogba, décevant lors du premier tour.© PHOTO 
PHOTO MAXPPP









  • 1 S'ils peuvent résister à la haute pression

[size]
L'équipe de France a séduit les observateurs lors de cet emballant début de Coupe du monde au Brésil. Un pressing haut, un jeu direct tourné vers l'avant, du mouvement, des courses de compensation en défense : elle a affiché un bel allant. Difficile de lui reprocher d'avoir plié ses deux premiers matches (et la qualification) en moins d'une heure.
C'est l'apanage des équipes qui se lèvent : portée par l'élan de la victoire en barrage retour de qualification contre l'Ukraine (3-0), on ne connaît toujours pas la capacité de réaction de cette jeune génération à supporter la haute pression d'un match de Coupe du monde à élimination directe. Et à trouver des solutions dans le jeu si son milieu de terrain domine moins comme ce fut parfois le cas mercredi au Maracana de Rio face à l'Équateur. Cette équipe de France n'a pas encore touché sa limite, c'est aussi ce qui en fait son charme.
[/size]

  • 2 Si Paul Pogba va tenir ses promesses

[size]
C'est la principale déception du premier tour chez les Bleus. Paul Pogba n'a pas confirmé les grands espoirs placés en lui, ce talent fou qu'il distribue déjà avec la Juventus Turin. Après avoir frôlé l'expulsion contre le Honduras, il a participé au triomphe contre la Suisse en sortant du banc (passe décisive pour Benzema). Titulaire contre l'Équateur, il a d'abord semblé inhibé par la menace de suspension pour le 8e de finale qui planait sur sa tête en cas de carton jaune. Dépositaire du jeu (105 ballons touchés) en l'absence de Mathieu Valbuena, il a abusé du jeu dans l'axe, où Benzema était pris dans l'étau. Il a aussi beaucoup raté devant le but (7 tirs tentés dont 5 cadrés). « Il doit comprendre que le haut niveau, c'est être toujours à fond », l'a déjà averti Deschamps qui pourrait lui préférer le moins talentueux mais plus fiable Sissoko pour le 8e de finale contre le Nigeria.
Sûrement le prix à payer pour ses 21 ans. Mais aussi la confirmation d'une certaine nervosité en début de compétition : avant de remporter le titre et d'en être élu meilleur joueur, Pogba avait raté le premier tour de la Coupe du monde U20 l'an dernier, avec une expulsion à la clé. Le meilleur Pogba serait donc à venir ?
[/size]

  • 3 Si Benzema est un top joueur mondial

[size]
Mercredi, la France s'est qualifiée pour la première fois de son histoire sans Kopa, Platini ou Zidane. Celle de Valbuena et Cabaye ne peut pour l'instant pas s'appuyer sur un joueur de top niveau mondial. Vainqueur de la Ligue des champions avec Madrid et déjà auteur de trois buts, Benzema peut postuler à entrer dans le club très fermé des joueurs qui font les grandes équipes.
Portée par sa rigueur tactique et sa force défensive, la génération 1998 avait pu attendre Zidane jusqu'en finale. Beaucoup moins expérimentée, celle de 2014 a besoin de son meilleur talent, en l'absence de Ribéry, pour passer le cap. À 27 ans, il a la maturité de ne pas chercher à forcer son jeu. À lui de montrer qu'il peut emmener cette équipe encore plus haut.
[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Ven 27 Juin - 9:23

[size=30]Rendez-vous en terre inconnue[/size]
27/06/2014 05:35
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]





Didier Deschamps et ses joueurs doivent s'attendre à un match âpre face aux Nigérians, lundi. - (AFP)

Tout le monde est content
Le baromètre des Bleus après le premier tour
[size]
La qualification pour les huitièmes de finale acquise, les Bleus se préparent à basculer dans une autre compétition avec les matchs à élimination directe.

Didier Deschamps a voulu prendre le temps de savourer juste après le nul contre l'Équateur (0-0) qui a ouvert mercredi les portes du Top 16 à ses joueurs. Pas question pour lui d'évoquer longuement le Nigeria, le futur adversaire des Bleus le 30 juin à Brasilia, et de se projeter immédiatement vers le prochain tour. Après une demi-journée passée en famille hier, la préparation proprement dite du choc ne débutera vraiment qu'aujourd'hui.
Le résultant frustrant concédé au Maracana n'était pas de nature à« gâcher la joie » du sélectionneur, qui sait mieux que quiconque la fragilité de son édifice et d'une formation, qui n'a repris vie que depuis le 19 novembre et le barrage retour face à l'Ukraine au Stade de France (3-0). Les Tricolores ont franchi une première étape et le fiasco de la Coupe du monde 2010 commence petit à petit à n'être plus qu'un mauvais et lointain souvenir.
Dos au mur
Une page s'est peut-être enfin tournée à voir l'insistance des journalistes étrangers à questionner DD sur ce qui a changé en quatre ans.
Les deux succès éclatants contre le Honduras (3-0) et la Suisse (5-2) ont certes impressionné le monde et soudainement métamorphosé les Bleus en favoris potentiels dans un tournoi devenu le cimetière des nations européennes. Mais personne, pas même le sélectionneur, ne sait ce que vaut réellement cette équipe.
L'échec de mercredi, avec pas moins de six changements au coup d'envoi, a en tout cas démontré qu'elle était dépourvue de réserve. Les motifs d'espérer ne manquent pourtant pas. Les Bleus sont toujours dans une dynamique vertueuse depuis leur victoire fondatrice de l'automne 2013 (aucune défaite en huit matchs).
Même si Karim Benzema, auteur de trois buts jusqu'ici, est resté muet pour la première fois en six rencontres en sélection, il a parfaitement pris la relève de Franck Ribéry pour s'imposer comme le patron technique. Il aura un rôle essentiel à jouer lundi alors que le gardien nigérian Vincent Enyeama fait figure de terreur.
Sanction pour Sakho ?
Avec le retour dans le onze de départ de Mathieu Valbuena, ménagé mercredi, l'équipe de France retrouvera également son créateur. Ce qui vaut aussi pour Yohan Cabaye. Et que dire de l'infatigable Blaise Matuidi, toujours au top et le plus régulier des Bleus. Physiquement, les Français auront du répondant face aux colosses nigérians bien que l'état de la cuisse du roc Mamadou Sakho soit un motif d'inquiétude.
Son coup de coude à l'Équatorien Oswaldo Minda pourrait aussi lui coûter cher si la Fifa décide de se saisir de l'affaire. Pour la France, l'alternative est claire lundi : soit elle parvient à poursuivre sa route et elle pourra se présenter tête haute en quarts de finale en ayant ouvert une nouvelle page de son histoire. Soit elle sort une nouvelle fois par la petite porte avec cette désagréable sensation que la reconstruction n'est pas encore totalement achevée.[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Sam 28 Juin - 7:58

[size=36]Elie Baup : la notion de groupe a pris le pas[/size]

Publié le 27/06/2014 à 08:04


Enfin ! L'équipe de France est qualifiée pour les huitièmes. Elle finit en tête de son groupe. L'essentiel est assuré. OK, le jeu pratiqué contre l'équateur (0-0) n'était pas forcément séduisant... Mais il ne faut pas non plus leur jeter la pierre. Ce match nul, c'est aussi la preuve que nos Bleus savent ne pas perdre. De plus, Deschamps avait fait beaucoup de changements. Ça lui a permis de concerner tout le monde pour la suite en cas de pépins physiques. Si on va plus loin, s'entend. C'est très important pour la notion de groupe, de collectif, qui tient tant à cœur au sélectionneur. Pas seulement pour les matches d'ailleurs, mais aussi pour le quotidien des entraînements. Et puis, tout n'est pas non plus à jeter dans cette prestation. Il y a eu des occasions, toutes stoppées par Dominguez, un grand gardien, et une bonne maîtrise défensive, avec notamment un Schneiderlin qui a parfaitement rempli son rôle de sentinelle : celui de compenser et de maintenir l'équilibre. Il doit encore progresser dans l'animation offensive.
Pour marquer et contrer ce bloc équatorien qui a défendu très bas, il aurait fallu passer par les côtés. Mais sans véritable meneur de jeu pour distribuer, c'est plus compliqué. L'absence de Valbuena s'est cruellement faite sentir en ce sens. Quand il est là, le Marseillais crée une certaine communion entre les lignes et permet de mettre les attaquants sur orbite. Sissoko, qui pour moi est un concurrent direct de Pogba, n'a pas su le remplacer dans ce registre offensif. Moussa, c'est un physique. Il est plus défensif. Mercredi, il s'est efforcé de respecter les consignes avec un volume de jeu moindre. L'avoir choisi lui plutôt que Rémy n'est pas un désaveu pour l'attaquant. À son entrée, Loïc a pris de l'espace, a bien exploité la profondeur. C'est une solution de plus.
Dans son onze de départ, Deschamps n'a jamais aligné trois attaquants. Cela permet de faire évoluer le système en cours de match. En parlant d'attaquant, un mot sur Benzema. Sa prestation n'était pas à la hauteur de son début de Mondial mais il fait toujours partie des grands et reste dans la course pour devenir meilleur buteur. Messi et Neymar n'ont qu'à bien se tenir.
L
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  bienvenou le Dim 29 Juin - 8:00

Mondial/France: les pièges à éviter
28/06/2014 22:20
réagir(0) [url=javascript:window.print();] [/url]   





[url=javascript:void(0)]suivante[/url] [url=javascript:void(0)]précédente[/url]
Le milieu de terrain français Yohan Cabaye, en conférence de presse le 28 juin 2014 à Ribeirao Preto - AFP Franck Fife
A deux jours du 8e de finale du Mondial contre le Nigeria, Laurent Koscielny et Yohan Cabaye ont mis l'accent samedi sur les pièges qui attendent l'équipe de France, lundi à Brasilia.

. Garder les pieds sur terre
C'était opération déminage pour Yohan Cabaye et Laurent Koscielny au lendemain des déclarations surprenantes de Bacary Sagna et Morgan Schneiderlin évoquant ouvertement le titre de champion du monde comme objectif. Ont-ils reçu des consignes du sélectionneur Didier Deschamps pour revenir à plus de mesure dans leurs propos? Toujours est-il que le Parisien et le Gunner ont tenté de calmer les ardeurs de leurs coéquipiers, bien conscients que cette jeune équipe de France, dont l'histoire n'a réellement débuté que le 19 novembre lors du barrage retour (3-0 contre l’Ukraine), ne pouvait pas se permettre de fanfaronner malgré son beau parcours au 1er tour (2 victoires, 1 nul, 8 buts inscrits, 2 encaissés).
"On vient de loin, on a failli ne pas venir au Brésil, il ne faut surtout pas s'enflammer. Le fait d'avoir montré nos qualités sur le premier tour, ça doit nous donner de la confiance mais pas de l'arrogance, sinon on va au devant de gros problèmes. Il ne faut pas se mettre de pression inutile et se rajouter un poids. Dire qu'on va gagner la Coupe du monde, il faut faire attention quand même. Le chemin est encore long", a expliqué Cabaye.
Le ton était moins ferme mais tout aussi explicite chez Koscielny: "L'objectif premier était de passer la phase de groupe, maintenant c'est d'aller le plus loin possible, on est des compétiteurs, ambitieux. Mais on sait qu'il y a un adversaire en face et peut-être qu'on perdra. On est conscient de nos qualités, quelque chose a changé depuis l'Ukraine mais tout est possible sur un match à élimination directe et on est pour le moment focalisé sur le 8e de finale."
. Gérer la chaleur
Pour la première fois dans cette Coupe du monde, les Bleus vont jouer lundi à 13h00 locales (18h00 françaises) et la chaleur risque d'être à son paroxysme (près de 30 degrés attendus). Les joueurs suivent donc depuis leur retour jeudi dans leur camp de base de Ribeirao Preto un programme adapté, des entraînements à l'heure du coup d'envoi et un programme nutritionnel spécial avec un gros brunch à 9h30 avant le départ au stade Santa Cruz pour la séance du jour.
"J'ai l'habitude de jouer à 13h00 en Angleterre, a déclaré Koscielny, défenseur d'Arsenal. Ce sera dur physiquement mais pour un 8e de finale de Coupe du monde, on peut mettre de côté nos soucis physiques."
"Cela change pas mal de choses, a indiqué Cabaye, ex-joueur de Newcastle. On n'a pas l'habitude de jouer à 13h00, en Angleterre un peu plus mais pas sur une forte chaleur. Il va falloir s'adapter à cet horaire. Le Nigérians ont déjà joué contre l'Argentine à cette heure, il va falloir vite se mettre dans le rythme. J'ai vu certains matches disputés à 13h00, ça manquait de rythme, c'était long dans les transmissions, le pressing."
. La menace Enyeama
Un seul joueur hante les nuits des Bleus depuis la qualification pour les 8e de finale: Vincent Enyeama. Le gardien lillois fait figure d'épouvantail après son exceptionnelle série d'invincibilité de 1062 minutes en L1 et ne cesse de multiplier les parades au Brésil même s'il a dû s’incliner à 3 reprises contre l'Argentine de Lionel Messi.
"Il fait partie des très grands gardiens, ce sera difficile", a convenu Koscielny.
"Si le Nigeria prend peu de buts, il en est en partie responsable, c'est l'un des grands gardiens de cette Coupe du monde", a également relevé Cabaye.
Autre danger: la vitesse des attaquants des champions d'Afrique, à l'image de l'ex-Lillois Peter Odemwingie. "C'est quelqu'un de très rapide, il a une très bonne technique, il a énormément de qualités. Mais c'est un collectif qui nous mettra en danger", a estimé Koscielny.
Quant à Cabaye, qui a évolué avec Odemwingie à Lille, il ne voulait surtout pas oublier le métronome du milieu nigérian Obi Mikel: "Il cherche à jouer court et à trouver les décalages, il est à la base de leurs mouvements collectifs. si on lui laisse le temps de se retourner, il peut nous mettre en difficulté. Ce sera un gros match au milieu. Au niveau physique et puissance, le Nigeria c'est très costaud."

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  bienvenou le Dim 29 Juin - 8:03

Mondial/France: séance à huis clos, avec Sakho qui s'entraîne à part
28/06/2014 19:20
réagir(0) [url=javascript:window.print();] [/url]   

Tweet



Le défenseur de l'équipe de France Mamadou Sakho fait un footing avec un membre de l'encadrement, le 28 juin 2014 à Ribeirao Preto - AFP Franck Fife
L'intégralité des joueurs de l'équipe de France a débuté samedi sa séance d'entraînement à huis clos à deux jours du 8e de finale du Mondial contre le Nigeria, y compris le défenseur Mamadou Sakho qui a travaillé à part.

Au cours du premier quart d'heure ouvert à la presse, Sakho est apparu en dernier sur le terrain du stade Santa Cruz de Ribeirao Preto et a effectué des tours de terrain et un travail d'étirements avec un des préparateurs physiques des Bleus.
Le vice-capitaine de l'équipe de France, qui a passé la veille une IRM rassurante pour sa cuisse endolorie depuis une semaine, demeure incertain pour le match contre les Nigérians à Brasilia.
Les 19 autres joueurs de champ ont eux débuté leur séance collective par des exercices de conduites de balle et devaient ensuite poursuivre par des oppositions.
Les trois gardiens ont eux fait leur travail spécifique, sous une chaleur conforme à ce qui les attendra lundi à Brasilia à 13h00 locales (18h00 françaises).
La délégation devrait prendre la direction de la capitale brésilienne en fin d'après-midi.

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Dim 29 Juin - 16:41

Mondial 2014 : l'équipe de France se prépare pour les 8e de finale
4 COMMENTAIRES
Publié le 28/06/2014 à 06h00 , modifié le 28/06/2014 à 08h04 par 
frédéric laharie


Nouvelles règles, nouvel horaire, nouvelle approche psychologique : le Mondial des Bleus entre dans sa phase décisive contre le Nigeria lundi à Brasília
Les Bleus ont retrouvé hier le terrain d’entraînement de leur camp de base à Ribeirao Preto.© PHOTO 
PHOTO AFP









  • « Chaque match comme une finale »

[size]
Psychologiquement, l'approche est obligatoirement différente de tout ce que cette équipe de France a connu jusqu'ici. Barrage de qualification compris : contre l'Ukraine en novembre, elle disposait encore d'un parachute de secours, après la défaite 2-0 de l'aller à Kiev.
En poule aussi, ils pouvaient se permettre un faux pas. « Quand on démarre la première phase, on sait dans un coin de notre tête que cela se joue sur trois matches. Là, il n'y aura aucun rattrapage possible. On a une équipe ambitieuse mais encore jeune. Un 8e de finale de Coupe du monde, c'est autre chose, il faut le gérer sans subir l'événement », souligne Hugo Lloris.
Pas jusqu'à freiner cette envie de jeu qui fait sa marque de fabrique depuis six mois, estime le capitaine français : « Comme contre la Suisse (5-2), il faudra entrer sur le terrain avec les crocs, avec l'envie de manger l'adversaire ».
Morgan Schneiderlin, qui a disputé mercredi son tout premier match de Coupe du monde contre l'Équateur, a senti la différence de pression depuis deux jours : « Elle va encore monter jusqu'au match. Il faudra rester dans notre bulle, nous préparer à disputer chaque match comme une finale. Sans rien changer à notre jeu, en cherchant simplement à l'améliorer ».
[/size]

  • Les pâtes du petit-déjeuner

[size]
Depuis leur retour de Rio jeudi soir, les Français ont réglé leurs montres sur l'heure du coup d'envoi du 8e de finale contre le Nigeria, à 13 heures locales (18 heures en France) lundi à Brasília. Le petit-déjeuner et le déjeuner ont été remplacés par un seul repas, un brunch à 9 h 30 pour permettre la digestion complète avant le match.
Bacary Sagna a l'habitude de jouer dès midi en Angleterre. L'arrière droit d'Arsenal connaît la méthode pour entrer sur le terrain frais et dispo si tôt dans la journée : « C'est une préparation et une alimentation totalement différentes. L'idéal est de se lever une heure avant le repas, à 8 h 30 ici, pour prendre le temps de se préparer. Même si les pâtes à 9 h 30, ce n'est pas toujours évident, il faut bien s'alimenter pour éviter toute carence ». L'avantage, c'est que la journée sera moins longue : « Comme beaucoup de joueurs, je préfère jouer tôt. On entre plus vite dans le vif du sujet, on n'a pas le temps de tergiverser », confirme Schneiderlin de Southampton.
Autre difficulté, la chaleur, près de 30 degrés à l'ombre au coup d'envoi lundi à Brasília, à 1 172 mètres d'altitude. Les Bleus ont pu s'y habituer lors de leur entraînement d'hier (lire en page suivante) au cours duquel ils ont particulièrement fait attention à bien s'hydrater.
[/size]

  • L'épreuve des tirs au but

[size]
Maxime Bossis à Séville en 1982, David Trezeguet à Berlin en 2006, Luis Fernandez à Guadalajara en 1986… L'histoire des Bleus est jalonnée de héros heureux ou malheureux. La France est d'ailleurs, avec l'Allemagne et l'Italie, la nation qui a dû le plus souvent passer par l'épreuve des tirs au but en Coupe du monde depuis 1982.
Comme de nombreux joueurs, le milieu de terrain Morgan Schneiderlin n'apprécie pas particulièrement cette « roulette russe. Ça peut pencher d'un côté comme de l'autre, je n'ai pas de bons souvenirs en particulier de cet exercice dans ma carrière ».
Faut-il s'y préparer ? Hier, les Français ne s'y sont pas exercés à Ribeirao Preto lors de l'entraînement public. Ils le feront peut-être dans le secret du huis clos aujourd'hui ou demain à Brasília.
Les gardiens chercheront peut-être à connaître les petites habitudes des tireurs adverses. Mais d'un côté ou de l'autre du ballon, l'exercice est trop personnel et dépend tellement de la fatigue du moment qu'il est difficile d'en programmer la réussite.
Le ramadan à la carte
Mercredi, après le match contre l’Équateur, Didier Deschamps avait évoqué la problématique posée par le ramadan pour les joueurs de l’équipe de France de confession musulmane. « C’est un sujet sensible et délicat, avait affirmé l’entraîneur des Bleus. Les joueurs ont l’habitude. On ne découvre pas la situation. Je n’ai aucune inquiétude, chacun s’adaptera ».
Cette année en effet, le mois du ramadan débute demain. Son respect impose notamment de ne pas boire et de ne pas manger du lever du jour au coucher du soleil. Ce qui paraît difficilement compatible avec une compétition sportive, surtout lorsque les matches sont programmés à 13 heures et par 30 degrés, comme celui des Bleus contre le Nigéria lundi à Brasília.
Hier à Ribeirao Preto, Bacary Sagna, qui fait partie des Bleus concernés avec Karim Benzema, Mamadou Sakho, Moussa Sissoko et Paul Pogba, a indiqué qu’il ne ferait pas le ramadan. « En tant que Musulman, certaines lois nous permettent de l’éviter », a affirmé l’arrière droit d’Arsenal.
« Il n’y a pas d’obligation absolue », confirme Tareq Oubrou, l’imam de Bordeaux. « Tous les Musulmans n’ont pas la même volonté face aux contraintes. On peut aussi le différer lorsqu’on voyage. Il faut mesurer aussi le degré de pénibilité des tâches que l’on a à effectuer. Les gens font leur choix. Ce qui est valable pour les footballeurs, est valable pour tous les travailleurs. »
« Le ramadan est un exercice spirituel, poursuit Tareq Oubrou. Il ne s’agit pas de mortifier le corps. Mais la performance n’est pas seulement une question de muscle. Elle a aussi une dimension spirituelle et mentale. »
La question du suivi du ramadan sera bien sûr particulièrement d’actualité pour l’équipe d’Algérie. Au Brésil, les « Fennecs », qui majoritairement ont grandi en France, sont accompagnés par un imam. « Mais un imam n’est pas un directeur de conscience, rappelle Tareq Oubrou, c’est le référent religieux, celui qui donne les clés, propose des solutions. »
[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Lun 30 Juin - 7:40

[size=36]France: Ribéry, Grenier et Mandanda invités par la FFF[/size]

voir la photo






Franck Ribéry, Clément Grenier et Steve Mandanda ont dû renoncer à participer à la Coupe du monde en raison de blessures contractées avant la compétition alors qu'ils faisaient partie du groupe des 23 Bleus. Néanmoins, la Fédération française de football a décidé d'inviter les trois joueurs à assister à l'éventuel quart de finale de l'équipe de France. L'information a été annoncée par le président de la FFF, Noël Le Graët, ce dimanche soir sur beIn Sports. Cette invitation sera donc effective si les hommes de Didier Deschamps se qualifient aux dépens du Nigeria, lundi à 22 heures à Brasilia.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Lun 30 Juin - 8:21

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  bienvenou le Lun 30 Juin - 17:11


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  bienvenou le Lun 30 Juin - 20:54


_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  bienvenou le Lun 30 Juin - 21:04


Supprimer
Dominique Bellin Quelle sensation!
10 min · Je n’aime plus · 1

[*]
Supprimer
Elie Emsellme moi ca me ferait bizarre mais bien sur je serais pour nos bleus
9 min · J’aime

[*]
Supprimer
Elie Emsellme https://scontent-b-lhr.xx.fbcdn.net/.../10368869...

scontent-b-lhr.xx.fbcdn.net
scontent-b-lhr.xx.fbcdn.net
8 min · Je n’aime plus · 2 · Supprimer l’aperçu

[*]
Supprimer
Dominique Bellin je me revois il y a quelques mois lors du Ukraine- France.... Au fond du désespoir que nous étions tous! Et ce soir , nous sommes en quart ... Incroyable!
4 min · Je n’aime plus · 1

[*]
Supprimer
Elie Emsellme surtout d'une coupe du monde de tres grande qualité colombie chili Mexique pays bas
À l’instant · J’aime

[*]
Supprimer
Elie Emsellme en attendant de voir à l'œuvre Allemagne argentine et le retour du bresil mais notre joie est intense il est vrai

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Mar 1 Juil - 11:39

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  bienvenou le Mar 1 Juil - 18:40



Le 01/07/2014 à 10:40:00 | Mis à jour le 01/07/2014 à 13:00:34
FOOT
[size=40]COUPE DU MONDELa France «de retour parmi les grandes nations» [revue de presse]

Un match dur, compliqué et très risqué... La presse internationale a vu les Bleus souffrir lundi soir face au Nigeria, mais juge que leur victoire 2-0 en fait un prétendant de plus en plus sérieux à la victoire finale.

[/size]
8052partages
[size]TweeterPartagerPartager

489
a+a-imprimerRSS

Cette équipe de France impressionne de plus en plus. (Reuters)

[/size]


Cela a pris du temps, mais la France a finalement réussi à passer l’obstacle nigérian et à se hisser en quarts de finale. La presse étrangère met l’accent sur l’importance que revêt ce passage compliqué. «C’était l’heure du match de vérité, estime ainsi ABC. Une rencontre vivante, de tous les côtés, chacun y laissant son âme et ses muscles en raison de l’heure (la plus chaude) et du risque, maximal. Et en face des Français, des Nigérians particulièrement vaillants...»
 
Les Bleus ont fini par faire craquer «une grande équipe nigérianne», juge La Vanguardia,  qui souligne tout de même «le manque d’ordre» de la sélection africaine. «Tout ce qui brille n’est pas de l’or en France, mais l’équipe de Deschamps continue sa route grâce à sa force offensive», écrit le quotidien espagnol.




«A la fin, c'est le talent fou de cette jeunesse française qui a payé.»

[size=18]A lire aussi
 
Honduras-Salvador, l'incroyable "guerre du foot"


 
1957, l'Algérie envers et contre tout



Niveau individuel, c’est surtout la performance de Paul Pogba qui est mise en avant par la presse étrangère car, comme le rapporte The Sun, le milieu de terrain «a utilisé sa tête pour briser la résistance des Nigérians». Le joueur de la Juventus est souvent utilisé comme un symbole de la nouvelle génération des Bleus, à l’image du quotidien brésilien Lance qui assure : «A la fin, c’est le talent fou de cette jeunesse française qui a payé




«Le mélange fonctionne de nouveau»

Côté espagnol, on met en avant la prestation du “maestro” Benzema, avec par exemple El Mundo qui titre : «Quand on cherche Benzema…» «En manque d’inspiration, entre deux soupirs, mais commandée par le talent et la grâce de Benzema, la France a fini par se qualifier pour les quarts», raconte ainsi le quotidien de Madrid.
 
Et le terme «favoris» revient dans les articles après cette victoire serrée. «La nation qui a quitté la dernière Coupe du monde en plein désastre est tranquillement en train de faire son chemin comme l'un des principaux prétendants à celle-ci», avance par exemple le Daily Mail. «Le mélange fonctionne de nouveau en France, de retour parmi les grandes nations de ce monde, affirme de son côté El Paiset elle attend son rival de pied ferme au Maracana

[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 104
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Mar 1 Juil - 19:12

Deschamps : «Ça ferait plaisir au groupe» si Ribéry, Grenier et Mandanda venaient

0partages Tweeter Partager Partager

0partages Tweeter Partager Partager


a+a-imprimerRSS



Didier Deschamps s’est félicité de l’initiative du président de la Fédération française (FFF), Noël Le Graët, d’inviter Franck Ribéry, Clément Grenier et Steve Mandanda au quart de finale des Bleus face à l’Allemagne, vendredi (18h00) à Rio. «Je ne sais pas s’ils pourront répondre positivement, mais ça me ferait plaisir et ça ferait plaisir au groupe. C’est très bien que le président les ait invités», a réagi le sélectionneur ce mardi, avant de savoir que le milieu du Bayern Munich ne viendrait pas. Initialement retenu dans la liste des 23, Mandanda avait été contraint de renoncer sur blessure avant le début du rassemblement, tandis que Grenier et Ribéry avaient, eux, déclaré forfait en cours de préparation.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Jeu 3 Juil - 6:36

Vidéo Mondial : le jeu de précision de Cabaye, Pogba, Giroud & co











Olivier Giroud, Yohan Cabaye, Paul Pogba et d'autres joueus de l'équipe de France se sont prêté à un petit jeu de précision en fin d'entraînement, au stade Santa Cruz, à Ribeirão Preto. Certains ont brillé...
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Jeu 3 Juil - 7:00

[size=36]En vacances, Ribéry refuse d’assister au match France-Allemagne[/size]

Publié le 02/07/2014 à 09:12, Mis à jour le 02/07/2014 à 09:13



L'attaquant de l'équipe de France Franck Ribéry à Clairefontaine-en-Yvelines. AFP

Invité par la Fédération française de football (FFF) à assiter au quart de finale France-Allemagne au Brésil vendredi, Franck Ribéry a refusé la proposition, préférant poursuivre ses vacances. Deux autres joueurs blessés, Steve Mandanda et Clément Grenier, ont également été invités par la FFF à Rio. Ils ont accepté l’invitation, mais attendent tous deux l’accord de leur club respectif, Marseille et Lyon.
Franck Ribéry ne viendra pas supporter les Bleus au Brésil, ont annoncé plusieurs médias, dont L’Équipe. L’attaquant du Bayern de Munich avait dû renoncer au Mondial à cause d’une blessure au dos. Il est actuellement en vacances avec sa famille, où il se repose. « Le président Noël Le Graët a invité Franck, Clément et Steve. Je ne sais pas s’ils pourront répondre positivement. Evidemment, ça me ferait plaisir et au groupe qu’ils soient là vendredi et de les voir » avait confié Didier Deschamps un peu plus tôt.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Jeu 3 Juil - 8:10

[size=36]France: Un entraînement axé sur la récupération[/size]

voir la photo






L'équipe de France a effectué l'entraînement de ce mercredi à 13 heures afin de continuer à préparer les organismes au duel face à l'Allemagne qui se jouera au même horaire. La session du jour a cependant encore été basée sur la récupération comme c'est le cas pendant 48 heures après le match depuis le début de la Coupe du monde. Si Mathieu Debuchy est resté faire du vélo en salle, les autres, dont Raphaël Varane bien remis, ont participé à un entraînement léger avec un échauffement puis un tennis-ballon pour l'essentiel du temps.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Jeu 3 Juil - 12:26

LA FRANCE
VIRTUELLEMENT 7e
Souvent critiqué, le classement
FIFA a un mode de
calcul très compliqué, mais
qui essaie d’être le plus juste
possible en différenciant
les matches amicaux de
ceux de coupe du monde,
de valoriser les victoires
sur des équipes bien classées,
d’accorder plus de
poids aux résultats de
l’année en cours qu’à ceux
de l’année précédente, etc.
Le site de la FIFA permet de
mettre à jour le compteur
de chaque équipe après chaque
rencontre. Cela permet,
aujourd’hui, de constater
que, provisoirement, la
Colombie et l’Argentine ont
pris la tête et que la France,
encore officiellement 17e,
est remontée à la 7e place,
devant l’Espagne. Ça va encore
bouger d’ici la fin du
Mondial

1. Colombie ............1555 points
Argentine......................... 1555
3. Allemagne ................... 1486
4. Belgique ...................... 1468
5. Pays-Bas ...................... 1393
6. Uruguay........................ 1330
7. France .........................1254
8. Espagne........................ 1220
9. Suisse ........................... 1216
10. Brésil............................. 1174
11. Portugal......................... 1148
12. Chili ............................. 1090
13. Grèce ...........................1085
14. Italie ............................. 1056
15. États-Unis....................... 989
16. Croatie ........................... 955
17. Mexique ......................... 930
18. Costa Rica ...................... 927
19. Angleterre ...................... 911
20. Équateur ....................... 901
21. Ukraine ......................... 898
22. Russie ............................ 897
23. Algérie ........................... 872
24. Côte d'Ivoire .................. 850
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Ven 4 Juil - 9:02

Bleus : les raisons d'y croire

Publié le 04/07/2014 à 08:14

Équipe de france. Quart de finale. Tous les espoirs sont permis pour les Tricolores qui rêvent de battre, enfin, leur «meilleur» ennemi

Bis repetita aujourd'hui, aux alentours de 19 h 50 ? Pogba notamment qui fait tête contre tête avec Valbuena, l'espère de tout cœur./ AFP


Plus qu'une petite journée à patienter… Le grand rendez-vous que tout le monde a en tête depuis lun-di, c'est donc pour ce soir. Les RTT ont dû être posées et les départs anticipés en week-end programmés, dans à peu près toutes les entreprises de l'Hexagone. à moins que vous n'ayez la chance d'être en vacances ! La chance, tiens, la troupe à Deschamps en a une superbe, qui lui est servie sur un plateau tout chaud, de faire coup double : 1) rayer des tablettes 1982 et 1986 ; 2) s'inviter parmi les quatre meilleures nations du ballon rond en 2014. Rien que pour ça…

Esprit libéré, jambes légères
La France n'était pas attendue forcément à pareille fête, l'Allemagne au contraire a minima dans le dernier carré. Pas besoin de dessin pour saisir qui, tout à l'heure à l'entrée dans la mythique enceinte du Maracanã, aura le plus de pression sur les épaules. Même si les Allemands, question pression… Trêve de plaisanteries : en quelque sorte les Bleus depuis leur qualification face au Nigeria sont débarrassés de leur cahier des charges, les Germaniques depuis leur passage en force (après prolongation) devant l'Algérie se sont eux fâchés avec la presse du pays – ne prenant pas bien du tout les critiques sur leur jeu. Rappelons que le défenseur et coéquipier à Arsenal de Giroud, Per Mertesacker, a eu tôt fait de dégainer l'artillerie lourde : «Qu'est-ce que vous croyez ?… Qu'il y a une troupe de carnaval derrière chaque équipe ? »
Après l'Uruguay, sans mauvais jeu de mots, c'est l'Allemagne qui est… sur les dents. Et qui, aussi, a joué 4 heures plus tard 30 minutes supplémentaires.
L'histoire plaide... pour eux
Les Bleus champions du monde… des matches amicaux. Il y a peu, la boutade faisait rire. Là, si on prend en compte les 10 rencontres ayant opposé depuis la nuit des temps les deux protagonistes, elle nous ferait plutôt sourire : les Bleus mènent aux points, 5 victoires et 2 nuls contre 3 défaites. Y'a de l'espoir. Mieux : sur les 6 derniers matches, la balance penche largement en faveur des Tricolores (4V, 1N, 1D).
Et puis, comme nous le ressassons depuis lundi soir et tordons le cou à l'adage «Jamais deux sans trois», toute série s'arrête un jour…
L'allemagne sans défense ni pointe devant
Ou, trivialement, sans queue ni tête.
Primo : la ligne défensive de la Mannschaft qui devrait être Boateng-Mertesacker-Hummels-Höwedes n'est composée que de centraux ! L'entraîneur s'est… défendu en arguant qu'avec le jeu pratiqué, ses protégés n'avaient pas besoin de vrais latéraux – comprendre des pistons qui attaquent tout en défendant.
Oui, mais a contrario s'ils sont agressés dans leur couloir voire pris de vitesse, quels réflexes auront-ils ?
Deuzio : Thomas Müller (ce qui n'enlève en rien à la classe du joueur) est utilisé depuis le début du tournoi à contre-emploi : la vedette du Bayern n'est pas un avant-centre, c'est un milieu offensif. La tactique a fonctionné jusqu'ici, les adversaires – en dehors d'un Portugal mais qui, avant-même les trois coups, était déjà aux abois – n'étaient pas des cadors.
Avec la défense peut-être jeune cependant pas tendre du XI de France, cela pourrait se révéler insuffisant.
La richesse du banc tricolore
D'accord, Schürrle qui remplaça Götze à la pause fit basculer le huitième de finale. Et devrait, au passage, y avoir gagné ses galons de titulaire. Eh sinon ? Partant du postulat qu'à ce niveau de compét' un match se gagne à 23, de quelles cartouches offensives dispose Joachim Löw dans sa gibecière ?
Draxler ? Le milieu de Schalke n'a pas disputé la moindre minute jusqu'à maintenant.
Kramer ? Le sociétaire de Mönchengladbach, c'est 11 minutes ; les toutes dernières jouées par l'Allemagne. Bref, peanuts.
Podolski ? Pour l'heure (2 rencontres), le Gunner n'a pas son efficacité qu'il affiche en club (12 buts en 25 matches).
Klose ? Peut-être. Mais il fait son âge : 36 ans.
Alors que Deschamps dispose de Giroud qui a le même profil, des flèches Rémy (et Cabella, ne l'oublions pas) voire Sissoko qui peut évoluer – comme contre l'équateur – un cran plus haut
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Ven 4 Juil - 11:07

[size=30]Mondial 2014 : France - Allemagne, une histoire de duels[/size]
03/07/2014 05:35
 réagir(0)[url=javascript:window.print();][/url]





Décisif face au Nigéria, Paul Pogba sera une nouvelle fois très attendu face à l'Allemagne de Toni Kroos. - (AFP)
Le quart de finale entre la France et l’Allemagne demain livrera d’intéressants duels, notamment entre les deux prodiges Toni Kroos et Paul Pogba.


Diables, marquez plus vite !
Lloris a imposé son propre ton
Voir l'infographie en grand format
[size]
Müller contre la jeune charnière Varane - Sakho, le rôle capital qu'aura à jouer Benzema devant une défense allemande friable et un face-à-face entre les stars Kroos et Pogba : voici les duels attendus au Maracana.
C'est la valeur sûre et régulière du tournoi. Thomas Müller (53 sélections, 24 buts) a été décisif dans trois matchs sur quatre (quatre buts). « Je ne sais pas moi-même en tant qu'entraîneur les déplacements qu'il fait », a confié son sélectionneur Joachim Löw.
Qui aux côtés de Raphaël Varane ?
L'incertitude plane sur la charnière centrale qui devra stopper Müller. Sakho est remis de son élongation, mais son remplaçant Laurent Koscielny a parfaitement tenu la baraque contre le Nigeria. Raphaël Varane, déshydraté, a passé la nuit de lundi à mardi à l'hôpital mais tout va bien pour le Madrilène qui sera présent. Et il a déjà montré en finale de la Ligue des champions qu'il était de la trempe des plus grands.
Discret, travailleur de l'ombre au Bayern comme en sélection, Kroos (24 ans) est un titulaire indiscutable dans l'esprit de Löw. Le Bavarois (48 sélections, 5 buts) est le bon élève, appliqué, au jeu propre, capable d'aller au charbon et de trouver les ouvertures. Après un premier tour très décevant, Pogba a su se montrer enfin à la hauteur de sa réputation en ouvrant le score face au Nigeria, son troisième but en quinze sélections. A lui de continuer contre les Allemands, le rendez-vous le plus important de sa jeune carrière.
La lenteur, point faible de la défense allemande
Du côté de la défense allemande, Per Mertesacker a été bien bousculé contre l'Algérie. Sa relative lenteur a sauté aux yeux. Jérôme Boateng (43 sélections) a été replacé dans l'axe, après avoir assuré à droite. Pas un modèle de rapidité non plus, mais une certaine fiabilité dans l'engagement et le sérieux. Reste à savoir si Hummels sera de retour à temps pour le match.
Face à une défense lente et empruntée, Karim Benzema aura un très bon coup à jouer. Face au Nigeria, le Madrilène n'a pas rempli son rôle, celui du leader technique qu'il avait bien assumé jusqu'ici en l'absence de Franck Ribéry. Les Bleus attendent désormais de lui qu'il les porte vers les sommets.
la phrase
« On est peut-être agressifs mais pas méchants. »
Le défenseur de l'équipe de France Mamadou Sakho a estimé hier que l'agressivité des Bleus n'était pas négative, alors que plusieurs grosses fautes françaises n'ont pas été sévèrement sanctionnées depuis le début du Mondial. « Quand on a joué le Honduras (3-0 au premier match), on a pris beaucoup de taquets, ça n'a pas été sifflé à chaque fois. Nos fautes, c'est plus de la maladresse qu'autre chose. Il y a beaucoup de duels et le nombre de fautes qu'on commet n'est pas énorme. », a déclaré Sakho. Interrogé la veille sur le même sujet, Didier Deschamps s'était montré quelque peu agacé. « Moins vous en parlerez, mieux c'est, avait-il affirmé. Il y a eu d'autres gestes plus que limites sur d'autres matchs. »
en bref
Grenier et Mandanda n'iront pas voir les Bleus
Le milieu Clément Grenier et le gardien Steve Mandanda, forfaits de dernière minute pour le Mondial, ne pourront venir soutenir les Bleus lors du quart de finale contre l'Allemagne, demain à Rio de Janeiro, tout comme l'attaquant Franck Ribéry. Grenier et Mandanda sont dans l'impossibilité de se rendre au Brésil, leurs clubs respectifs ayant déjà repris l'entraînement. « Ribéry est en vacances avec sa famille et se repose », a indiqué Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football.[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Ven 4 Juil - 11:14

Le 04/07/2014 à 07:30:00 | Mis à jour le 04/07/2014 à 08:00:08
FOOT
[size=40]COUPE DU MONDEFrance-Allemagne, indécis jusque dans les stats

France-Allemagne (ex-RFA), c'est un classique. Les deux équipes se sont déjà affrontées à 25 reprises, et la 26e, en quart de finale du Mondial ce vendredi (18h), promet d'être inoubliable. Mais qui a l'avantage des statistiques ?

150partagesTweeterPartagerPartager

85
a+a-imprimerRSS

Avec ses quatre buts lors de la confrontation du Mondial 1958, Just Fontaine a marqué l'histoire des France - Allemagne. (L'Equipe)

[/size]

Dans l'Histoire, un duel équilibré


[size]



Sur le papier, les confrontations en Coupe du Monde sont équilibrées, avec une victoire de chaque côté (6-3 pour la France en 1958,  et 2-0 pour l’Allemagne en 1986) et le fameux nul de 1982 (3-3) qui s'est soldé aux tirs au but. Mais dans les faits, l'Allemagne a tout de même l'avantage, avec deux qualifications en 1982 et 1986.




[/size][size]



Matchs amicaux compris, la France a pris l’avantage récemment. En effet, depuis 1990, les Bleus restent sur cinq victoires en sept confrontations, et une seule défaite, lors du dernier duel en février 2013 (1-2).




[/size][size]



Léger avantage à l’Allemagne, qui a notamment beaucoup scoré avant-guerre. En règle générale, avec une moyenne de 3.04 réalisations par match (76 buts en 25 confrontations), les France-Allemagne sont loin d’être stériles. Les deux équipes ne se sont séparées qu’une seule fois sur un 0-0, en 2005 au Stade de France ! En Coupe du monde, la moyenne est même plus élevée, avec une moyenne de 5.6 buts par match. De quoi s’attendre à du spectacle vendredi.




[/size][size]



Si la France est habituée à gagner sur le score de 1-0 ou sur des marques plus étriquées, les Allemands préfèrent prendre le large. A part trois victoires sur le score de 2-1, les Allemands ont toujours battus les Bleus par deux buts d’écart ou plus.
[/size]
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  aladin le Ven 4 Juil - 11:15

Au Brésil, chacun ses points forts



Les Bleus ont marqué plus de buts et en ont encaissé moins que les Allemands dans ce Mondial. Les hommes de Didier Deschamps centrent beaucoup, frappent également souvent au but. Karim Benzema est même le joueur qui a le plus tenté depuis le début de ce Mondial avec 19 frappes (dont 13 cadrées). Aussi, les Bleus ont réussi plus de dribbles que leurs futurs adversaires.

En revanche, les Français ne peuvent pas rivaliser avec l’Allemagne sur le plan des transmissions de balle : la Nationalmannschaft est l’équipe qui a réussi le plus de passes depuis le début de la Coupe du monde. Les hommes de Löw sont également plus précis à la récupération, dans les tacles réussis notamment (83.1% contre 79 % pour la France). Les Allemands sont les plus discplinés de la compétition, avec seulements deux cartons jaunes et 39 fautes commises.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: EQUIPE DE FRANCE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 20 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum