RAPHAËL VARANE

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Re: RAPHAËL VARANE

Message  bienvenou le Mer 19 Nov - 12:01

[size=49]France - Suède : Varane offre la victoire aux Bleus (1-0)[/size]
3 COMMENTAIRES
Publié le 19/11/2014 à 07h17 , modifié le 19/11/2014 à 07h33



Un but de Raphaël Varane en toute fin de rencontre a permis mardi à l'équipe de France de boucler l'année sur une belle note face à la Suède (1-0), en match amical. 


[size=18]La joie de Raphaël Varane après son but face à la Suède.[size=16]© PHOTO 

AFP FRANCK FIFE









[size=73]F[/size]
ace à une équipe de Suède privée de Zlatan Ibrahimovic mardi à Marseille, l'équipe de France a enregistré son dixième succès de l'année. Une courte victoire qui lui permet également de rester invaincue depuis le Mondial et le début de sa préparation pour l'Euro-2016.
[/size][/size]


Publicité

Alors que le football tricolore a vécu toute la journée au rythme des gardes à vue et des perquisitions pour des malversations présumées dans les transferts à l'OM et des soupçons de matches truqués en Ligue 2, les Bleus ont quelque peu fait oublier les affaires sur le plan sportif et peuvent remercier Varane, dont la tête imparable à la 83e minute a effacé la terne prestation contre l'Albanie (1-1), vendredi à Rennes.

Raphaël Varane félicité par Paul Pogba.© PHOTO AFP FRANCK FIFE


[size=33]Bilan 2014 : une seule défaite en 15 matches[/size]


Capitaine pour l'occasion en l'absence de Hugo Lloris, resté sur le banc, le défenseur prodige de 21 ans a ainsi validé sa toute première réalisation en sélection au bout de sa 17e cape.
Après la bouillie présentée aux Bretons, ce résultat est bien plus en adéquation avec le bilan globalement très positif des 12 derniers mois, avec en point d'orgue cette Coupe du monde au Brésil conclue en quart de finale et synonyme de renaissance pour la France.
Au total, les Bleus n'auront concédé qu'un revers en 15 sorties cette année et peuvent continuer tranquillement leur préparation pour le Championnat d'Europe organisé à la maison.
Pour leurs retrouvailles avec Marseille, plus de 5 ans après leur dernière apparition au Vélodrome, les troupes de Didier Deschamps n'ont jamais réellement souffert mais longtemps buté sur une défense suédoise toujours bien placée avant de céder sur un corner d'Antoine Griezmann. 

[size=33]Paul Pogba décevant[/size]


Le sélectionneur, un ancien de la maison (joueur puis entraîneur), avait pourtant bien fait les choses en alignant d'entrée trois Marseillais actuels (Mandanda, Payet, Gignac) et un ex-chouchou du public local en la personne de Mathieu Valbuena.
Ardemment soutenus par le Vélodrome, surtout Gignac dont le nom a été scandé à plusieurs reprises, les Olympiens n'ont pas réussi à contenter la foule face à une équipe nordique très rajeunie et orpheline de sa superstar Ibrahimovic, ménagé et déjà rentré à Paris. Le beau rôle est ainsi revenu à Varane et à Griezmann le passeur.

André-Pierre Gignac, devant son public, n'a pas réussi à marquer.© PHOTO AFP BORIS HORVAT

Gignac, préféré à l'avant-centre N.1 Karim Benzema laissé au repos au coup d'envoi, a eu très peu de ballons à exploiter et a manqué une belle offrande de Payet sur une tentative en pivot (48e). Son ouverture à destination d'Antoine Griezmann aurait également pu être décisive sans la maladresse du joueur de l'Atletico Madrid (36e). 
Mais la grosse déception est une nouvelle fois venue de Paul Pogba. Celui qui est considéré comme la future star de la planète foot a connu trop de déchet et n'a pas fait oublier sa faible production contre l'Albanie. Difficile de dire ce qui se passe avec ce talent brut de 21 ans mais Deschamps avait déjà pointé du doigt, la veille de la rencontre, sa propension à céder à la facilité.

[size=33]Les sifflets contre Digne[/size]


La première titularisation de Layvin Kurzawa côté gauche de la défense a en revanche été une réussite. Son salut militaire polémique en barrages de l'Euro-2015 Espoirs face aux Suédois est désormais de l'histoire ancienne et il peut sereinement envisager son avenir international derrière Patrice Evra, au grand dam du Parisien Lucas Digne, sifflé par une partie du Vélodrome. Dommage qu'une vilaine blessure à la cuisse l'ait coupé dans son élan dans le dernier quart d'heure.
Comme un symbole, la délivrance est arrivée d'une tête de Varane, ce patron de la défense dont le calme et l'assurance à son jeune âge sont sources d'espoirs pour ce Championnat d'Europe qui se profile dans un an et demi et qui sera encore le fil rouge de 2015. 

Raphaël Varane a ouvert la marque en fin de match sur une belle tête consécutive à un corner de Griezmann.© PHOTO [size=16]AFP FRANCK FIF[/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAPHAËL VARANE

Message  bienvenou le Mer 19 Nov - 12:06

[size=35]Football / France - Suède (amical) : Varane, la tournée du patron[/size]
 il y a 1 heure  0 De Marseille, JEAN-MICHEL IZOIRD
 Promu capitaine en l’absence de Lloris, Raphaël Varane a fait honneur au brassard en marquant de la tête.
BRUNO CAMPELS



[size=20][size=62]Le défenseur madrilène a inscrit l'unique but d'une victoire française poussive, mais méritée, face à la Suède (1-0), mardi 18 novembre, à Marseille.[/size]

On a enfin parlé football mardi 18 novembre, sur le coup de 21 h, à Marseille. On a même eu le plaisir d'en voir aussi... Loin des gardes à vues présidentiellesdes suspicions de corruption et de toutes ces affaires nauséabondes qui servent si mal la cause du sport.


Une sélection largement remaniée

On a donc vu l'équipe de France poursuivre sa préparation en vue de l'Euro 2016. Une sélection tricolore largement remaniée “made in Marseille “qui aura même réussi, sur le tard, à sauver une journée pourtant bien sombre pour le foot français.

[size=20]Gignac : altercation avec Canal +

André-Pierre Gignac, dont le transfert à l’OM est au cœur de la garde à vue du président du club, a eu le mérite de s’arrêter en zone d’interview après le match. Mais dès qu’une question a concerné l’affaire, le joueur s’est tendu au point de s’expliquer de très près
avec le journaliste de Canal + ayant osé la poser. Retour des vieux démons tricolores ?

Difficile en plus de compter sur l'adversaire du soir pour illuminer le nouveau Vélodrome. De toute évidence, la Suède sans “Ibra “, c'est un peu comme le Montpellier Hérault sans Nicollin ou Paris sans la Tour Eiffel... Ça manque singulièrement de sel, de piment et de charme.

Mandanda brille devant son public

Pas étonnant dès lors que les hommes d'Erik Hamren aient attendu la 42e minute pour offrir à Mandanda le plaisir de briller devant son public. Certes, nous direz-vous, les Suédois eurent le mérite, eux, de cadrer leur frappe. Un privilège, rare hier soir, que les Bleus n'allaient pouvoir revendiquer qu'à la 49e minute. C'est dire...
Ce ne fut pourtant pas faute d'essayer. Et l'animation proposée par Deschamps avec Guilavogui et Pogba devant la défense et un trio Payet-Valbuena-Griezmann chargé d'alimenter Gignac fut plutôt séduisante.

La cible suédoise semblait inaccessible

Restait à trouver l'ouverture et là, en dépit des efforts des uns et des autres, malgré l'extraordinaire talent de Pogba et Varane, la cible suédoise semblait inaccessible. Frappes de Kurzawa, Pogba, Gignac, Griezmann ou Payet à côté, tête mal ajustée de Varane, ou pire, contrôle raté de l'attaquant de l'Atletico Madrid seul devant Isaksson, la France affichait une maladresse déconcertante et il fallait donc attendre le début de la deuxième période et une combinaison Valbuena-Payet-Gignac pour mettre Isaksson à contribution. Les Tricolores faisaient enfin feu de tout bois mais l'allumette suédoise ne se consumait qu'avec modération. Et sans dégâts apparents.

Varane, étincelant capitaine

Mais le talent paye toujours, dit-on. Et en la matière, Raphaël Varane en connaît un sacré rayon. Étincelant en défense, le capitaine d'un soir de l'équipe de France n'allait laisser à personne le soin de débloquer une situation bien mal embarquée. Sur un énième corner de l'excellent Griezmann, le Madrilène ajustait Isaksson de la tête et fêtait à sa manière le premier anniversaire de la fameuse victoire sur l'Ukraine, celle qui changea le destin des Bleus. Il y a un an déjà...

Benzema manque un penalty

Du coup, le penalty tiré au dans les étoiles par Benzema trois minutes plus tard, après une faute de main de Wendt, ne venait pas gâcher la fête. La France continue sa route. Toujours sur son nuage. En attendant de décrocher la lune.

LA FICHE TECHNIQUE

FRANCE, 1 - SUÈDE, 0. Stade Vélodrome. Mi-temps : 0-0.
Temps frais. Pelouse en bon état. 55 000 spectateurs environ.
Arbitre : M. Gil Manzano (Esp).
But pour la France : Varane (84e).
Avertissement à la Suède : Wendt (85e).
FRANCE : Mandanda - Sagna, Varane (cap.), Mangala, Kurzawa (Digne, 77e) - Guilavogui (Gonalons, 84e), Pogba - Payet (Sissoko, 61e), Valbuena (Lacazette, 68e), Griezmann - Gignac (Benzema, 68e).
SUEDE : Isaksson (cap.) - Krafth, Grandqvist, Jansson, Bengtsson (Wendt, 45e) - Larsson, Kallström (Ekdal, 45e) - Kacaniklic (Forsberg, 86e), Zengin (Hrgota, 67e), Bahoui (Durmaz, 45e) - Kiese Thelin (Guidetti, 67e).
[/size][/size]

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAPHAËL VARANE

Message  bienvenou le Jeu 20 Nov - 11:24

[size=36]L'équipe de France nouvelle est arrivée[/size]

Publié le 20/11/2014 à 07:42

Football - Équipe de france. Le bilan de 2014. Une année marquée par la Coupe du monde et la reconquête du public français.


À l'image de Raphaël Varane, capitaine et buteur face à la Suède mardi, cette équipe de France est jeune et talentueuse./ Photo AFP

L'équipe de France termine l'année sur une bonne note grâce à sa victoire face à la Suède. Les Bleus retrouveront le terrain en mars 2015 pour un match de gala contre le Brésil. Le moment est donc venu de faire le bilan de l'année 2014.
Comme un symbole… D'un coup de tête, Raphaël Varane a inscrit face à la Suède le dernier but des Bleus en 2014. À l'instar du jeune et talentueux capitaine du soir, l'équipe de France s'est révélée cette année et a enfin démontré son potentiel.
Sur ces onze derniers mois, le bilan comptable des Bleus est en effet éloquent: 10 victoires, 4 matches nuls et une défaite. Mais cette unique défaite de l'année noircit sérieusement le «tableau» bleu.

Une génération prometteuse

L'équipe de France s'est inclinée en quart de finale de la Coupe du monde face à l'Allemagne (1-0). Une défaite frustrante pour des Tricolores qui avaient jusque-là enchaîné les prestations de qualité pour se hisser à ce stade de la compétition. Une déconvenue douloureuse pour les plus jeunes joueurs de l'effectif qui participaient au Brésil à leur premier tournoi international.
On a encore en mémoire l'image d'Antoine Griezmann, inconsolable, errant sur la pelouse du stade Maracanã après l'élimination française. On n'a pas non plus oublié les chevauchées fantastiques de Paul Pogba, élu meilleur jeune joueur de la compétition. Ou la sérénité que dégage Raphaël Varane, qui n'a commis aucune faute sur l'ensemble du Mondial. Didier Deschamp peut s'appuyer sur cette prometteuse génération pour préparer l'Euro 2016, organisé dans l'Hexagone.

Le public reconquis

Le technicien tricolore peut aussi compter sur des joueurs expérimentés pour encadrer ces néo-internationaux. Blaise Matuidi ou Karim Benzema, malgré ses prestations en demi-teintes en Bleu(lire encadré ci-contre), peuvent endosser le rôle de «grand frère».
Mais au-delà de l'aspect purement sportif, l'élément le plus marquant de cette année aura été la reconquête du public français. Depuis la fameuse «grève» de Knysna en 2010 en Afrique du Sud, les supporters bleus avaient tourné le dos à ces «gamins prétentieux et coupés des réalités». Mais le travail de fond initié par Didier Deschamps depuis sa prise de fonction en juillet 2012 commence à payer. Même si leur comportement manque parfois de spontanéité, les joueurs apparaissent aujourd'hui plus proches de leur public. Selon un récent sondage, 87 % des Français ont de la sympathie pour cette équipe. Une cote de popularité qui n'a jamais été aussi forte. Sûrement la plus belle victoire de Didier Deschamps en 2014.


[size]

Le chiffre : 11

victoires >Des Bleus en 2014. Au cours des onze derniers mois, l'équipe de France a disputé 15 rencontres. Et le bilan comptable est largement positif puisque les hommes de Didier Deschamps comptabilisent 10 victoires, quatre matches nuls et une seule défaite. En 2014, les Tricolores ont inscrit 34 buts (plus large victoire le 8 juin face à la Jamaïque, 8-0) et concédé 7 buts (aucune défaite par plus d'un but d'écart).
[/size]

[size]

Benzema aux deux visages

Karim Benzema s'élance et frappe le ballon qui s'envole au-dessus du but suédois. Le Lyonnais vient de rater un penalty face aux Scandinaves. Une action qu'on qualifierait d'anecdotique pour n'importe quel joueur. Mais les «loupés» de Karim Benzema font couler beaucoup d'encres en Bleu. Les supporters ont parfois l'impression de voir jouer en équipe de France le frère de l'attaquant du Real. Le Benzema qui évolue en Bleu est souvent moins mobile et moins efficace que le joueur Merengue. Mais à sa décharge, Christiano Ronaldo, James Rodrigues ou encore Lucas Modric, qui régalent Benzema au Real, ne possèdent malheureusement pas la nationalité française. Mais voir un grand Benzema en Bleu n'est pas une cause perdue. Il a par exemple réalisé un très bon début de Coupe du monde avant de s'éteindre au fil de la compétition. Bien entouré et mis en confiance, Karim Benzema pourrait devenir l'avant-centre «tueur» dont ont besoin les Tricolores.
[/size]
Sébast

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAPHAËL VARANE

Message  bienvenou le Jeu 27 Nov - 11:06





[size=33]Football. Varane parmi les nommés pour le onze mondial Fifa-FifPro[/size]
France - 26 Novembre
écouter

  • Raphaël Varane a été présélectionné dans le onze mondial type Fifa-FifPro. | Photo : AFP.




Raphaël Varane fait partie des 20 défenseurs en lice pour quatre places dans le onze mondial type Fifa-FifPro qui sera révélé le 12 janvier en marge du Ballon d'or.

La charnière centrale du Brésil et du Paris SG, Thiago Silva et David Luiz, figure également parmi les présélectionnés. C'est d'ailleurs la Seleçao qui est la sélection la mieux représentée, avec cinq joueurs, puisque Dani Alves, Marcelo et Filipe Luis accompagnent Silva et Luiz.
Bizarrement, seuls trois représentants de l'Allemagne, championne du monde, figurent dans cette liste avec Jérôme Boateng, Mats Hummels et Philipp Lahm.En terme de championnat représenté, c'est la Liga qui se détache avec dix défenseurs, soit la moitié des nommés, entre le Real Madrid avec cinq joueurs (Carvajal, Ramos, Marcelo, Pepe et Varane), le Barça avec quatre joueurs (Alba, Piqué, Alves, Mascherano) et Godín pour l'Atlético Madrid.
Le onze mondial type Fifa-FifPro est élu par les joueurs, qui doivent retenir un gardien, quatre défenseurs, trois milieux de terrain et trois attaquants.Les noms des cinq gardiens en lice ont été dévoilés lundi, les milieux et attaquants présélectionnés seront annoncés et publiés sur le site de la Fifa respectivement vendredi et lundi 1er décembre.

Défenseurs présélectionnés:

David Alaba (Autriche / Bayern Munich); Jordi Alba (Espagne / FC Barcelone); Dani Alves (Brésil / FC Barcelone), Jérôme Boateng (Allemagne / FC Bayern Munich); Daniel Carvajal (Espagne / Real Madrid); David Luiz (Brésil / Paris SG); Filipe Luis (Brésil / Chelsea); Diego Godín (Uruguay / Atlético Madrid); Mats Hummels (Allemagne / Borussia Dortmund); Branislav Ivanovic (Serbie / Chelsea); Vincent Kompany (Belgique / Manchester City); Philipp Lahm (Allemagne / Bayern Munich); Marcelo (Brésil / Real Madrid); Javier Mascherano (Argentine / FC Barcelone); Pepe (Portugal / Real Madrid); Gérard Piqué (Espagne / FC Barcelone), Sergio Ramos (Espagne / Real Madrid); Thiago Silva (Brésil / Paris SG); Raphaël Varane (France / Real Madrid) et Pablo Zabaleta (Argentine / Manchester City).

_________________
EN AVANT ..LA MEDITERRANEE

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAPHAËL VARANE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum