NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Aller en bas

NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Ven 10 Juin - 9:52



Vincent Labrune en pleine lumière
vendredi 10 juin 2011

Pour les supporters, il reste l'homme qui a chassé Pape Diouf de la présidence, en 2009. Il se sait peu aimé dans la ville, mais il n'en a cure.


Président du conseil de surveillance, Vincent Labrune bénéficie de l'entière confiance de Margarita Louis-Dreyfus, l'actionnaire du club. Qui, à travers lui, a repris fermement le club en main, hier.



Il s'est engouffré dans une Mercedes noire, pressant Margarita Louis-Dreyfus d'en faire autant. À la sortie du conseil de surveillance, le dernier puisque celui-ci a été dissous, les questions ont fusé à l'encontre de l'actionnaire de l'OM et du nouveau président du conseil d'administration. La propriétaire du club a bien entamé une réponse, mais Vincent Labrune ne lui a pas laissé le temps de terminer.

Et ils s'en sont allés. Dans le même temps, un communiqué signé par MLD parvenait aux rédactions des principaux organes de presse nationaux et régionaux, pour détailler ce qu'il venait de se passer là, au 8, avenue Franklin-Roosevelt, dans le 8e arrondissement de Paris. Personne n'en saura plus. Un tremblement de terre venait pourtant de secouer la planète OM, avec l'éviction de Jean-Claude Dassier et d'Antoine Veyrat, respectivement président du directoire et directeur général du club marseillais.

Mais le nouvel homme fort de l'organigramme, Vincent Labrune, n'est pas homme à chercher la lumière des projecteurs. Non, son credo, c'est plutôt l'obscurité. Pas pour s'y dissimuler (quoi qu'un peu), l'homme refusant d'exister véritablement dans la vie publique. Mais, simplement, car il veut être jugé par son travail. Uniquement.

Pour les supporters, il reste l'homme qui a chassé Pape Diouf de la présidence, en 2009. Il se sait peu aimé dans la ville, mais il n'en a cure. Sa seule et unique ambition est d'assurer la "pérennité financière du club", comme il aime le répéter lors de ses rares déclarations publiques, et de garder un "niveau d'ambition sportif élevé".


avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Ven 10 Juin - 9:56

Gejou


10/06/2011 à 09h30

En somme c'est lui le véritable boss de l'empire RLD, depuis même la maladie de ce dernier. Ca on s'en doutait.....
Si des gens ne l'aiment pas, faut quand même se rappeller que c'est lui qui paye, et certainement pas pour récolter des prunes. Donc ça ne peut être que bon pour l'OM.
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Ven 10 Juin - 11:32

labrune

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Lun 13 Juin - 10:30


Parole à la défense
Milieu défensif, défenseur central, arrière gauche: l’OMveut accélérer sur ces dossiers prioritaires

"Alou Diarra, Younès Kaboul, Cheikh M’Bengué, Benoît Trémoulinas... Autour de Vincent Labrune, Didier Deschamps et José Anigo planchent pour renforcer le secteur défensif olympien


L’OM ne laisse pas
insensible" Younès Kaboul,
selon son entourage. Mais
son tarif reste très élevé…


Arrivée de Morgan Amalfitano, prolongation
du contrat de Didier
Deschamps, évictions de
Jean-Claude Dassier et d’Antoine Veyrat,
prise du pouvoir de Vincent Labrune…
La semaine qui s’est achevée hier
fut des plus mouvementées au sein du
club olympien. Si bien que le week-end
ne fut pas de trop pour permettre à tous
de souffler un peu avant de se replonger
dans un mercato estival qui promet
d’être disputé, à défaut d’être énormément
animé. L’OM va devoir jouer serré
pour boucler ses dossiers jugés prioritaires
: un défenseur latéral gauche, un défenseur
central et unmilieu défensif.
Alors, avant de s’attaquer à ces chantiers,
l’OM s’est placé en ordre de marche
afin d’être pleinement opérationnel.
Car le départ d’Antoine Veyrat a laissé
un vide administratif au sein du club,
l’ex-directeur général étant le signataire
désigné pour les transferts et les
contrats.
La première tâche de Vincent Labrune
- qui prendra officiellement ses fonctions
de président du conseil d’administration
le 27juin - fut donc d’effectuer le
transfert de pouvoir à Philippe Perez, le
prochain directeur général dans l’organigramme
de l’OM. Une étape indispensable
pour permettre à Didier Deschamps
et José Anigo de poursuivre
leurs avancées pendant la période transitoire
que vit le club sur le plan structurel.
Parmi les dossiers en cours, celui
d’Alou Diarra est le plus avancé. Le capitaine
de l’équipe de France a fait son
choix : venir à l’OM. Une volonté affichée
à peine à demi-mots jeudi, à l’issue
du dernier match des Bleus en Pologne.
Longtemps en pole position, le PSG semble
résigné après avoir repris le pouls du
Bordelais, bien décidé à quitter laGironde.
L’été dernier, Jean-Louis Triaud
s’était montré inflexible. Si Alou Diarra
possède bien une clause libératoire de
7,75 millions d’euros dans son contrat,
le président des Girondins exigeait que
celle-ci soit payée cash, seul moyen légal
de la faire jouer (il en va de même
pour les clauses d’André Ayew, Stéphane
Mbia et Steve Mandanda à Marseille).
Unluxe que ne pouvait alors s’offrir
l’OM.
Cette fois, Triaud devrait se montrer
moins ferme. Et l’OM, fort de la rallonge
financière allouée par Margarita
Louis-Dreyfus, possédera les liquidités
nécessaires pour finaliser l’arrivée d’un
joueur jugé comme prioritaire par Didier
Deschamps.
En ce qui concerne le couloir gauche
de la défense, un autre Bordelais paraît
tenir la corde : Benoît Trémoulinas. Le
dossier Cheikh M’Bengué reste en bonne
position, mais présente davantage
de complexité. Toulouse veut faire monter
les enchères et le Sénégalais a le handicap
d’être potentiellement sélectionnable
pour la prochaine CAN (21 janvier-
12 février), au moment où l’OM devra
jouer Rennes et Lyon, notamment,
en L1.
Reste le cas du Lorientais Jérémy Morel,
qui apparaît davantage comme une
solution de repli qu’un véritable premier
choix.
L’OM cherche également à solidifier
sa charnière centrale, qui a montré quelques
signes de faiblesse lors du précédent
exercice.
Dans ce secteur, le néo-international
Younès Kaboul possède le profil idoine
pour séduire Deschamps. "Le projet
marseillais ne le laisse pas insensible",
glisse-t-on dans l’entourage du joueur
formé à Auxerre. À un an de l’Euro, Kaboul
a besoin de temps de jeu et d’exposition
pour séduire définitivement Laurent
Blanc; ce qu’il ne possède pas à Tottenham.
Mais le club londonien n’est
pas prêt à faire de cadeaux.
Et son salaire outre-Manche - estimé
à près de 300 000 euros mensuels - a de
quoi refroidir les ardeurs marseillaises,
l’heure restant à un allégement de la
masse salariale…
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mar 14 Juin - 9:58

Labrune et Perez aujourd'hui devant les salariés de l'OM
mardi 14 juin 2011 à 08H23


Les salariés de l'OM vont enfin faire connaissance, aujourd'hui, avec leurs nouveaux dirigeants fraîchement nommés. Extrêmement discret jusqu'ici, Vincent Labrune, successeur de Jean-Claude Dassier à la présidence du club, fait un crochet par le centre Robert Louis-Dreyfus, siège du club, pour s'adresser à l'ensemble du personnel.

Le nouvel homme fort du club - qui n'habitera pas à Marseille - en profitera également pour présenter le nouveau directeur général, Philippe Perez, qui remplace Antoine Veyrat, également évincé jeudi dernier. Labrune avait initialement prévu de rencontrer les salariés hier.

Mais dans la précipitation du changement, il avait oublié qu'il s'agissait d'un jour férié, le lundi de Pentecôte en l'occurrence! Aucune intervention médiatique n'est prévue par ailleurs.

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mar 14 Juin - 12:14

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mar 14 Juin - 19:17

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mer 15 Juin - 11:05

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mer 15 Juin - 11:05

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Jeu 23 Juin - 7:39



Interview vérité

Labrune : "Stopper l'hémorragie"
Publié le jeudi 23 juin 2011 à 07H04

Premier volet de l'interview du nouveau président de l'OM. L'homme fort du club évoque ses liens avec la famille Louis-Dreyfus et ses projets pour le club.


Dès que Vincent Labrune évoque la question olympienne, il enchaîne les sujets, défend ses positions et n'oublie jamais de rappeler le lien fort qui unit le club à la famille Louis-Dreyfus.

Photo F.S.


Vincent Labrune n'est pas homme à s'épancher dans les médias à tout bout de champ. Hier, il a accordé un long et passionnant entretien à La Provence, au centre Robert Louis-Dreyfus. Le nouveau patron de l'OM répond à toutes les interrogations, n'élude aucun sujet. Voici la première partie où il évoque ses liens avec la famille Louis-Dreyfus et ses projets pour le club.

- Comment qualifieriez-vous votre relation avec la famille Louis-Dreyfus ?

Vincent Labrune : "Margarita n'a pas dit : 'Vincent, c'est mon petit frère, mais c'était celui de Robert'. Je me définirais comme quelqu'un de chanceux. En novembre 2000, j'ai rencontré un mec exceptionnel, unique et inégalabale : Robert Louis-Dreyfus. A titre personnel, cette rencontre a changé ma vie. Je suis un passionné de sports, de foot, de l'OM... Et déjà, en rencontrant le patron de l'OM, j'étais comme un dingue. Il m'a fait vivre tous mes rêves. Dans le même temps, il m'a appris à rester calme, l'humilité, à ne pas me mettre devant, il m'a construit humainement, même si je ne sortais pas de nulle part. On a eu des rapports affectifs très forts.

Avec Robert, il y avait deux catégories de gens : ceux avec lesquels il travaillait, ses employés, où il n'y avait pas d'affect ; et puis il y avait ses amis, là on pouvait tout lui dire. Et moi, sur la durée, j'ai été l'un des seuls à être son ami, qu'il a fait travailler. Or, c'était un schéma de pensée pour lequel il n'était pas forcément préparé... Il était content d'avoir un jeune marrant qui pouvait gérer sa com', ses histoires de foot, et de droits télé. J'ai fait un transfert avec lui ; c'est mon père spirituel. Je suis un très, très proche de la famille.

Ses enfants, je les ai quasiment vu naître ; aujourd'hui, ce qui guide ma vision de l'OM depuis des années, c'est ce qui était important pour Robert : 1. Que l'OM gagne ; 2. Qu'on maintienne la pérennité financière de ce club. Je me vois clairement pour poursuivre l'esprit de Robert. J'ai exactement la même relation avec Margarita qu'avec Robert, ni plus, ni moins... Cela, c'est clair."

- Vous considérez-vous comme le grand frère des jumeaux de Robert et Margarita, Kyrill et Maurice ?

V.L. : "Je ne suis pas le grand frère, celui-là, c'est Eric. Moi, j'essaie de parler le plus possible aux jumeaux de leur père. Leur raconter ce qu'il a fait, comment il fonctionnait, leur transmettre certaines valeurs, et en même temps de les mettre en garde contre certains petits trucs dont Robert a souffert. Je leur explique aussi que le foot et Marseille, c'est sympa, mais que ce n'est pas aussi simple que ça. J'essaie de les protéger, de les guider. Faire en sorte qu'ils aient une appréciation la plus juste possible de ce qu'était leur père et notamment de sa passion pour l'OM. Les bons côtés et les mauvais côtés."

- Seront-ils un jour les décideurs de l'OM ?

V.L.: "Concrètement, cette famille est propriétaire de l'OM depuis 1996 : Robert d'abord jusqu'en 2009 ; le propriétaire aujourd'hui, c'est Margarita. Quand les enfants seront majeurs, de fait, ils seront propriétaires du club. C'est le club de Robert, de Margarita, et de leurs enfants. L'OM fait partie de la famille Louis-Dreyfus. Oui, c'est envisageable et même acté. L'OM ne fait pas partie de notre vie comme ça (il claque des doigts) ; non, c'est tous les jours qu'on en parle, qu'on vit avec, des bons et des mauvais moments. Oui, on envisage de s'installer dans la durée, on part du principe qu'à terme ce sera les enfants qui décideront.

Après, savoir si opérationnellement ils viendront à Marseille diriger le club, je pense qu'ils auront d'autres choses à faire... Le club est à eux, à personne d'autre. Eric (l'aîné, ndlr), ça ne l'intéresse pas. Le foot ce n'est pas trop son truc, car il a été très marqué par le procès de son père, il l'a vu souffrir, il en a conscience et donc ce n'est pas lui qui sera leader sur cette histoire. Donc, dans un premier temps, c'est moi qui suis le garant de la mémoire de Robert pour faire la transition et si les jumeaux ont envie de prendre la suite, on fera en sorte de les aider pour qu'ils le fassent."

- Margarita a-t-elle déjà songé à vendre l'OM ?

V.L. : "A partir du moment où, en janvier 2008, Robert m'a donné tous ses mandats (président du conseil de surveillance, à ce titre je nommais les membres du directoire, pdg d'Eric Soccer qui est la holding à 100% de l'Olympique de Marseille). Il a acté qu'il était malade et que pendant qu'il se soignait, je m'occupais de tout le reste. Il m'a alors dit : 'Si par malheur, je ne peux pas me soigner, tu gères le club pour ma famille, car je ne veux pas qu'elle se retrouve en plein milieu'. La dernière année de sa vie, je correspondais quasiment quotidiennement avec Robert, et Margarita a bien vu la relation de confiance qu'il y avait entre nous sur le club. Pur elle, l'OM, c'était son mari. Quand il est mort, l'avant-veille de l'enterrement, on a dîné avec la famille de Robert et à la fin, j'ai demandé à Margarita : "On n'en a pas parlé, mais on fait quoi maintenant de l'OM ?' Elle m'a répondu : "Je pense que c'est au-dessus de mes forces, il faut partir'.

Je lui ai certifié : 'Je prends sur moi, et ne t'inquiète pas, ça va rouler". Elle me lance : "Tu me garantis que ni moi ni mes enfants n'auront de problème ? Et que ça ne va pas me coûter trop d'argent ?' Je lui ai donné ma parole et ajouté : "Aujourd'hui, on va gagner ! Tant qu'on ne gagne pas et qu'on assure pas l'avenir de l'OM, on ne part pas. Robert n'aurait pas laissé le club comme ça'. Margarita sait ce qu'elle veut, elle est précise, mais elle ne m'enlève pas la mémoire de Robert. Sur le foot et l'OM, elle peut m'écouter. Je veux qu'on remette Robert au centre de l'OM. Depuis au moins trois ans, les gens ont oublié qui était le patron ici, pourquoi ils étaient là. On est tous là, sans exception, grâce à Robert Louis-Dreyfus. Sans lui, il n'y a plus personne. La famille Louis-Dreyfus paie, fait vivre le club et on leur doit tout, voilà ! Que les gens ne l'oublient pas et s'en rappellent."

- Pourquoi êtes-vous devenu président du club ?

V.L. : "Mon arrivée n'est pas bon signe, alors que j'adore le foot et l'OM ! Je n'ai jamais voulu être sur le devant de la scène ; si je m'y trouve contraint, c'est qu'il y a une urgence, qui est avant tout financière. L'actionnaire pensait avoir repris le contrôle du club en 2009 et on l'a un peu reperdu. Il faut absolument qu'on ait en temps réel une notion des dépenses, des investissements, de façon à ce que la viabilité de l'entreprise ne soit pas remise en cause. Vu que je n'aime pas perdre, on va essayer tout en rationalisant les dépenses de renforcer l'équipe. Le court terme, c'est stopper l'hémorragie !"

- Et si les résultats ne sont pas au rendez-vous ?

V.L.: "La priorité des priorités, c'est l'avenir de l'OM et sa survie à moyen terme. Ni plus ni moins. Que l'OM existe depuis aussi longtemps que la durée de sa création (1899, ndlr). On va faire en sorte que l'équipe et le club continuent à exister et que ça reste l'un des poumons de la ville. Les résultats sportifs, franchement, on verra... On a tout fait pour garder Deschamps car on considère que dans un contexte tendu et compliqué, avoir Didier Deschamps est une garantie pour maximiser les résultats de notre équipe. Ni Didier, ni José (Anigo), ni moi, ni Margarita, ni ses enfants, ni Robert hier ne sont là pour perdre !"

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Jeu 23 Juin - 10:22

VINCENT LABRUNE, NOUVEAU PRÉSIDENT DE L’OM,

"Je n’aime pas perdre"

Treize heures hier centre Robert
Louis-Dreyfus. Tandis
qu’une partie du personnel
est attablée à la terrasse du restaurant
d’entreprise, Vincent Labrune
apparaît, deux étages plus haut, sur
le balcon en forme de pont de bateau
de la "salle du conseil". Après
plusieurs heures passées dans son
bureau, le nouveau patron de l’OM
se pose quelques instants. Buste
droit, mains sur la rambarde, il observe
d’un oeil distrait les pelouses
de La Commanderie où, au loin,
seuls quelques jeunes stagiaires
tapent dans le ballon.
Mais, rapidement,
l’homme d’action revient
aux affaires.
D’un geste précis, il ajuste sa mèche
de cheveux et retire ses lunettes
de soleil. Son regard est franc, son
discours clair. Depuis sa prise de
pouvoir, celui qui a fait de la communication
son métier s’est pourtant
montré très discret dans les médias.
"Je ne suis pas là pour m’exposer
mais pour travailler dans l’intérêt général
du club." Repoussant toutes
les sollicitations, il a néanmoins accepté
de recevoir longuement La
Provence.
Dès qu’il évoque la question olympienne
et toutes les équations qui
en découlent, ce "fan absolu de
l’OM", tel qu’il se revendique, monte
en régime, enchaîne les sujets, défend
ses positions et n’oublie jamais
de rappeler le lien fort qui unit le
club à la famille Louis-Dreyfus.
"Sans Robert, rien n’aurait été
possible. Je suis là pour perpétuer
sa philosophie de
fonctionnement, sa vision
du sport", répèt
e - t - i l a v e c
conviction.
Désormais
en
premièr
e l i -
gne,
notamment face aux colères populaires
qu’engendrent généralement
les mauvais résultats, Vincent Labrune
assume. "Ce n’est pas aujourd’hui
que je découvre l’environnement
marseillais et ses pressions. Je sais à
quoi m’attendre." La question du
contexte évacuée, le président met
alors en avant un organigramme
plus simple, plus rationnel, adapté
en tout cas à des finances exsangues
qui obligent le club à recruter "intelligemment"
et à ne pas renouveler
les erreurs du passé.
Il est 16heures. L’entretien prend
fin. VLB avoue "être crevé" avant de
tapoter nerveusement sur le clavier
de son téléphone. Le soir même, il
s’envole pour Paris avant de revenir
quasiment dans la foulée à Marseille.
"Je serai très souvent ici. Et
puis, il y a Philippe Perez, un vrai
bourreau de travail. Il est capable de
passer ses nuits à La Commanderie…"
Devant le hall vitré du bâtiment
administratif, Vincent Labrune allume
une nouvelle cigarette pour une
pause de quelques minutes. "Il n’y a
pas un jour où l’OM n’occupe pas
mes pensées", lâche-t-il avant de
nous saluer.
Rencontre…



SES LIENS AVEC LA FAMILLE LOUIS-DREYFUS

❚ "Petit frère" de Robert.
"Jeme définiraiscomme quelqu'un
de chanceux. En novembre
2000, j'ai rencontré un mec
exceptionnel, unique et inégalable
: Robert Louis-Dreyfus. À titre
perso, il a changé ma vie en
me faisant vivre tous mes rêves.
Il m’a aussi appris à rester calme,
humble, à ne pas se mettre
en avant.
Avec lui, il y avait deux catégories
de gens : ceux avec lesquels
ils travaillaient, où il n’y avait
pas d’affect ; et puis il y avait ses
amis, et là on pouvait tout lui dire.
Moi, sur la durée, j’ai été l’un
des seuls à être son ami... avec
lequel il a bossé. C’est mon père
spirituel. Je suis un très, très proche
de la famille. Ses enfants, je
les ai quasiment vus naître ;
aujourd'hui, ce qui guide ma vision
de l'OM depuis des années,
c'est ce qui était important pour
Robert : que l'OM gagne et
qu'on maintienne la pérennité
financière. J'ai exactement la
même relation avec Margarita
qu'avec Robert, ni plus, ni
moins... Ça, c'est clair."
❚ "Grand frère" des jumeaux.
"Le grand frère, c'est Éric.
Moi, j’essaie de parler le plus
possible aux jumeaux de leur père.
Leur raconter ce qu'il a fait,
comment il fonctionnait, leur
transmettre certaines valeurs,
et les mettre en garde contre certains
petits trucs dont Robert a
souffert.
"Je leur explique aussi que le
foot et Marseille c'est sympa,
mais que ce n'est pas si simple.
J'essaie de les protéger, les guider.
Faire en sorte qu'ils aient
une appréciation la plus juste
possible de la passion de leur père
pour l'OM."
❚ Des présidents en puissance.
"Concrètement, cette famille
est propriétaire de l'OM depuis
1996. Quand les enfants seront
majeurs, ils seront les patrons
du club. L'OM ne fait pas partie
de notre vie comme ça (il claque
des doigts) ; c'est tous les jours
qu'on en parle, qu'on vit avec
les bons et les mauvais moments.
Le club est à eux, à personne
d'autre. Éric, l’aîné, ça ne
l'intéresse pas. Il a été marqué
par le procès de son père, il l'a
vu souffrir... Je suis le garant de
la mémoire de Robert pour faire
la transition et si les jumeaux
ont envie de prendre la suite, on
fera en sorte de les aider."
❚ La question de la vente.
"En janvier 2008, Robert m'a
donné tous ses mandats. Il a acté
qu'il était malade et que pendant
qu'il se soignait, je m'occupais
de tout : ’Gère le club pour
mafamille’. Margarita a vu là notre
relation de confiance. Pour
elle, l'OM c'était son mari.
"L'avant-veille de son enterrement,
on a dîné avec la famille
de Robert et j'ai demandé à Margarita
: ’On fait quoi de l'OM ?’
Elle m'a dit : ’C'est au-dessus de
mes forces, il faut partir’. Je lui
ai répondu : ’Je prends sur moi,
ne t'inquiète pas. Tant qu'on ne
gagne pas et qu'on n’assure pas
l'avenir, on ne part pas. Robert
ne l'aurait pas fait’. Je veux
qu'on remette Robert au centre
de l'OM. On est tous là grâce à
lui, sans exception."
❚ La philosophie.
"La priorité est l'avenir et la
survie de l'OM, ni plus ni moins.
Ni Didier, ni José, ni moi, ni Margarita,
ni ses fils, ni Robert hier,
ne sommes là pour perdre !"

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Jeu 23 Juin - 10:23

SA PRISE DE POUVOIR

"Il y avait urgence"

Son arrivée à la tête du club.
"Que je sois là, ce n’est pas forcément
une bonne nouvelle.
Autant j’adore le foot et l’OM,
autant je n’ai jamais voulume retrouver
sur le devant de la scène.
Mais si je suis là, c’est qu’il y a
une urgence. Et elle est avant
tout financière. L’actionnaire
pensait avoir repris le contrôle
en 2009, mais on l’a un peu perdu
depuis. Il faut qu’on suive en
temps réel les finances, qu’on ait
une notion exacte des dépenses
et des investissements pour que
la viabilité économique de l’entreprise
ne soit pas remise en
cause. Je n’aime pas perdre,
donc on doit faire en sorte de renforcer
l’équipe en rationalisant
les dépenses."
❚ Comment on en est arrivé là.
"Cette urgence financière est la
conséquence d’un double événement.
En 2009, à la mort de RLD,
on a décidé de donner une priorité
au sportif pour gagner le titre.
On a donc pris des gros risques
financiers pour renforcer l’équipe.
Or, ces risques, on ne pouvait
pas les prendre deux ans de suite.
L’an passé, il fallait impérativement
que le financier reprenne
le pas sur le sportif en stoppant
les dépenses et en diminuant
l’écart entre les achats et
les ventes; d’autant qu’on savait
que pendant trois ans, on allait
avoir des baisses de recettes colossales
dues au nouveau stade
notamment. Le cahier des charges
fixé au directoire précédent,
c’était avoir des comptes à l'équilibre
et aucun investissement de
l’actionnaire. Or, si l’actionnaire
ne met pas d’argent, on n’a plus
d'équipe aujourd’hui."
❚ Dassier et Veyrat.
"Ce sont des personnes intelligentes
et honnêtes. Mais historiquement,
à l'OM, quand on occupe
des postes à responsabilités,
l'intérêt particulier a tendance à
prendre le dessus sur l'intérêt général,
qui est la société et l'avenir
de l'OM. Ils ont fait du bon boulot
et ça restera l’équipe dirigeante
qui a permis de renouer avec
le succès sportif. Mais la pérennité
financière du club et l'avenir
de l’OM passaient avant tout."
❚ Le changement de statut.
"On avait mis en place le conseil
de surveillance et le directoire à
la suite de la condamnation de
Robert de façon à protéger l’actionnaire.
Après, on a regardé à
l'épreuve des faits. Concrètement,
ça ne marche pas. Bouchet
est resté deux ans, Pape
(Diouf), ça a marché un temps.
Le président doit avoir impérativement
la confiance de l'actionnaire,
la légitimité par rapport
au club et la compétence en matière
de foot. Trois conditions
que Diouf réunissait. Sauf à la
fin, où la relation de confiance
avec l'actionnaire était entamée.
En ce qui concerne Jean-Claude
Dassier, qui avait d'autres qualités,
on n’est pas convaincu qu’il
réunissait ces trois conditions-
là.
Aujourd'hui, qui peut réunir ces
trois conditions ? En y réfléchissant
bien, on a considéré qu’il fallait
que j’y aille. Le poste de président
salarié a été supprimé."
❚ Son rôle.
"C’est la première fois depuis Robert
que le président du club est
l’actionnaire ou son représentant.
Mais je n’ai pas vocation à
occuper l’espace médiatique. Je
viendrai au stade avec plaisir,
car j’adore le foot. Mon job sera
de régler les gros problèmes et
faire en sorte que ça tourne financièrement
et sportivement. Avec
les joueurs, on va fixer des règles
de fonctionnement. On va être
courtois, sympas, mais fermes.
La saison dernière, vu de l’extérieur,
la vie de l'OM au quotidien
c’était parfois Loft Story."
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Jeu 23 Juin - 12:36

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Mar 28 Juin - 7:48

Vincent Labrune nommé officiellement président de l'OM7 contributions Publié le lundi 27 juin 2011 à 17H33


L'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la société olympique de Marseille s'est réunie aujourd'hui afin de modifier le mode d'administration du club et de nommer ses nouveaux dirigeants, annonce OM.net. Vincent Labrune a donc été officiellement nommé président-directeur général et Philippe Perez directeur général délégué
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Jeu 30 Juin - 8:46

Le rappel de Vincent Labrune38 contributions Publié le mercredi 29 juin 2011 à 13H45


Présent avec l'état-major de l'OM pour la présentation des recrues, ce mercredi à La Commanderie, Vincent Labrune a tenu à faire un "rappel nécessaire".

"Margarita Louis-Dreyfus est ici aujourd'hui car le jour de la reprise est toujours une date symbolique. Je rappelle tout de même que tout ce qui est fait à l'OM, c'est grâce à son investissement personnel, précise le président olympien, comme il l'avait longuement expliqué dans nos colonnes."

"Depuis le décès de Robert, elle a pris la décision courageuse et risquée de continuer. Il faut le souligner car, contrairement à ce qui est dit, elle ne veut pas se désengager DE L OM
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Jeu 30 Juin - 9:37

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Ven 8 Juil - 10:18

avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Dim 17 Juil - 8:38

Mercato : un intérêt de l'Inter pour Lucho ?19 contributions Publié le samedi 16 juillet 2011 à 12H08


Pour ne pas perdre d'argent, après deux saisons d'amortissement, l'OM devrait vendre Lucho à 13M€. La seule proposition correspond à la moitié. Le club commence à regretter le montant de l'investissement consenti (18M€ plus 2M€ de bonus annuels en cas de qualification en Ligue des champions).

Il n'est pas interdit de penser que le club dise oui à 10M€. Encore faudrait-il que cette proposition leur soit soumise. L'OM attend des suggestions sérieuses (peut-être de l'Inter Milan comme le laissaient apparaître certaines sources italiennes) dans les prochaines heures.


avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Dim 17 Juil - 8:48

LA BRUNE ET LE CHAUVE ...MANQUE LA BLONDE

avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Dim 17 Juil - 9:39

LA PRÉSENCE
Le président consulte et observe Arrivé en milieu de semaine,
le président de l’OM, Vincent
Labrune, a assisté au deuxième
match amical. Resté à
Marseille après l’affaire Hilton,
il a profité de ces quelques
jours pour rencontrer
plusieurs joueurs individuellement,
comprendre la motivation
de chacun à l’orée de
cette nouvelle saison. Il suit
également les négociations
en cours sur plusieurs dossiers,
notamment celles sur
le départ possible de Lucho
et la résiliation de contrat de
Julien Rodriguez.
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Ven 22 Juil - 11:35

Vincent Labrune, le président de Marseille, calme le jeu concernant Lucho, qui veut quitter l'OM mais qui ne trouve pour l'instant aucun point du chute.«Il a émis le souhait de partir, nous sommes aussi de cet avis. Donc parler de bras de fer est faux, explique Labrune
Ça n'a rien à avoir avec Niang, l'an passé (au moment de son départ pour Fenerbahçe). Qu'il s'en aille ou qu'il reste, ça me va parfaitement. Nous avons fait notre recrutement au bon moment, il n'y a aucun flou dans la politique mise en place
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mer 27 Juil - 5:42

Vincent Labrune avec l'équipe olympienne5


mardi 26 juillet 2011 à 19H10



Le président du conseil d'administration de l'OM, Vincent Labrune, a rejoint l'équipe ce mardi à Tanger. Il a accompagné les joueurs à l'entraînement et profitera de ces quelques jours pour évoquer, avec Didier Deschamps et José Anigo, les dossiers en cours, notamment le cas Lucho.


avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Mar 2 Aoû - 7:43



Paris intrigue Marseille
Pendant que l'OM a déboursé 4 millions cet été (7 autres étant payables en 2012 et 2013), Paris a lâché 100 millions. De quoi exciter les Marseillais.



Pour le président marseillais Vincent Labrune, ici au centre, le PSG a désormais ses propres Galactiques.
Pendant que l'OM a déboursé seulement 4 millions cet été (les 7 autres étant payables en 2012 et 2013), le PSG a mis 100 millions sur le marché. De quoi exciter les Marseillais.

La blague fait fureur sur internet : «A chaque fois qu'un supporter de l'OM va faire son plein d'essence, il va financer le transfert de Javier Pastore au PSG».

Paris et son recrutement à près de 100 millions d'euros fait beaucoup parler. Partout en France mais surtout à Marseille où l'OM attend avec impatience d'en découdre avec le PSG. «
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  bienvenou le Ven 19 Aoû - 12:32

LABRUNE SERRE LES CORDONS
DES BOURSES

Mercato : Valbuena programmé pour ne partir qu'en juin 2012
vendredi 19 août 2011 à 10H37


José Anigo a déclaré que la porte n'était pas fermée pour Mathieu Valbuena, alors qu'elle l'est pour André Ayew. "Il n'y a pas eu la moindre approche de la part d'Arsenal concernant Mathieu, a précisé hier Christophe Hutteau, qui s'occupe des intérêts de l'Olympien. Je ne dis pas que l'OM ne sera pas tenté si le club anglais met une somme conséquente sur la table, mais je sais que Didier Deschamps compte sur lui et c'est d'ailleurs grâce à son entraîneur que Mathieu a atteint le niveau qui est le sien. Actuellement, il est dans une forme qu'il n'avait pas connue depuis sa blessure. Il a l'intention de rester à l'OM. Son départ est programmé pour juin 2012 après l'Euro. Preuve que je ne cherche pas à faire transférer Mathieu et que lui-même n'y tient pas : il doit signer un gros contrat publicitaire en septembre, qui deviendrait caduc s'il partait à l'étranger."

Si Valbuena ne part pas et que Lucho reste, les économies sur les salaires de Cissé, Abriel et Hilton ne suffiront pas à combler le manque à gagner de la revente (espérée) de Lucho. Il faudra donc un départ…...
avatar
bienvenou
Admin

Messages : 171184
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 103
Localisation : cassis

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  aladin le Ven 26 Aoû - 7:25

Mercato : réunion demain entre Labrune et les agents de Lucho31 contributions Publié le jeudi 25 août 2011 à 20H14


Le clin d'oeil du destin veut qu'Arsenal et l'OM se retrouvent dans la poule F de la Ligue des champions. Alors que les Gunners courtisent Lucho, Vincent Labrune, le président olympien, s'est montré très optimiste. "On a jamais dit que son départ de l'OM était souhaité par le club. On va discuter avec ses agents demain et on verra. Mais il y a de grandes chances pour qu'il reste avec nous
avatar
aladin

Messages : 115421
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 32
Localisation : DANS LE REVE DES ENFANTS

Revenir en haut Aller en bas

Re: NEW PRESIDENT ... VINCENT LABRUNE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum